Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.

Le plasma, quatrième état de la matière, est peu connu même s'il est une partie intégrante de plusieurs phénomènes naturels tels que les éclairs, le Soleil, les aurores boréales et les étoiles. Celui-ci est également utilisé dans le procédé de fabrication des puces électroniques. Le travail de vulgarisation des sciences fondamentales est ardu mais important pour faire mieux connaître notre recherche sur l’état plasma, ainsi que pour démystifier son rôle essentiel dans le développement de nouvelles technologies. Ne s’arrêtant devant rien, nous nous sommes lancé le défi de vulgariser notre recherche sur l’étude des propriétés du plasma pour la modification et la synthèse de matériaux performants et verts!


Découvrez les autres propositions récompensées de la 30e édition du Concours de vulgarisation de la recherche de l'Acfas :

La 30e édition du Concours de vulgarisation de la recherche de l'Acfas est rendue possible grâce à la participation financière du gouvernement du Québec.


  • Laura Cacot, Amaia Driollet et Charles Moderie
    Université de Montréal

    Laura Cacot

    Étudiante au doctorat en physique des plasmas à l'Université de Montréal, Laura travaille sur le dépôt de couches minces assistées par plasma. Elle a commencé ses études en France, d'où elle est originaire, et est venue approfondir ses connaissance en physique des plasma au Québec. Laura est titulaire d'une maitrise en science et technologie des plasmas de l'INRS-EMT à Varennes. Lors de ses études, elle a vulgarisé ses recherches à plusieurs reprises et espère faire connaître la physique des plasmas au plus grand nombre. 

    Amaia Driollet

    Originaire de Toulouse, Amaia est titulaire d’une maîtrise en sciences et technologie des plasmas de l’Université Paul-Sabatier où elle a étudié les propriétés fondamentales d’un plasma unique au monde qui est généré par retournement temporel. Pour continuer ses études, elle s’est envolée vers Montréal pour se perfectionner en physique des plasmas. Dans le cadre de son doctorat, Amaia travaille sur le développement de techniques spectroscopiques des plasmas micro-ondes, une spécialité à l’Université de Montréal.

    Charles Moderie

    Doctorant à l’Université de Montréal en physique, Charles mène des travaux de recherche sur les interactions plasma-graphène dans l’optique de créer des matériaux de pointe afin de répondre à des objectifs de développement durable. Il a complété son baccalauréat en physique et a poursuivi ses études aux cycles supérieurs où il a eu l’opportunité de faire un passage accéléré vers le doctorat. Étant passionné par l’enseignement, il a œuvré à titre de chargé de cours à l’Université de Montréal et d’enseignant au Collège Lionel-Groulx.

    La proposition de Laura Cacot, Amaia Driollet et Charles Moderie a été retenue comme coup de pouce / coup de cœur de la 30e édition du concours de vulgarisation de la recherche de l’Acfas.

Vous aimez cet article?

Soutenez l’importance de la recherche en devenant membre de l’Acfas.

Devenir membre Logo de l'Acfas stylisé

Commentaires

Dans cette chronique, les chercheuses et les chercheurs sont invité-e-s à présenter leurs travaux sur un mode vulgarisé, accessible à un public adulte de toutes disciplines.

Toutes les chercheuses et tous les chercheurs peuvent proposer des articles pour cette chronique.

Logo de l'Acfas stylisé

Infolettre