Imprimer

Prix des partenaires

Les prix de cotutelle de thèse parrainés par le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec et le Consulat général de France à Québec ainsi que les trois prix de l'ADÉSAQ sont attribués chaque années durant la remise des prix Acfas Relève. 

 

Lauréats et lauréats 2018 

PRIX DE THÈSE EN COTUTELLE QUÉBEC-FRANCE ET FRANCE-QUÉBEC

Lauréat France 
KEVIN TOUGERON, Université de Rennes 1 et Université de Montréal

Kevin Tougeron réalise d’abord un cursus universitaire en biologie évolutive et en écologie à l’Université de Rennes 1 en France. Puis, pour son doctorat, il y associe l’Université de Montréal et commence un projet en cotutelle. Il s’intéresse alors aux causes des variations chez les organismes vivants (comportement, physiologie, morphologie) et aux conséquences de ces variations sur les interactions entre les espèces, la structure des communautés, le fonctionnement des écosystèmes, notamment chez les insectes. Plus particulièrement, il étudie l’hibernation, dans un contexte de réchauffement climatique, d’insectes importants pour le milieu agricole comme les pucerons et leurs ennemis naturels. Il réalise présentement un stage postdoctoral aux États-Unis pour étudier les effets de la perturbation de sommeil chez les insectes, avec un intérêt particulier pour les abeilles.

Lauréate Québec
MARIE-EVE YERGEAU, Université de Sherbrooke et Université de Montpellier

La lauréate réalise d’abord une maîtrise en gestion du développement local et international à l’Université de Sherbrooke. Puis, elle effectue un doctorat en économie du développement réalisé en cotutelle entre l’Université de Sherbrooke et l’Université de Montpellier. Aujourd’hui, elle est associée de recherche à l’Institut d’étude du développement international de l’Université McGill. Marie-Eve Yergeau est spécialisée en analyse de la pauvreté et des inégalités. De plus, ses intérêts de recherche incluent l’économie de l’environnement et des ressources naturelles, la sécurité alimentaire, la microéconométrie appliquée et les méthodes d’enquête. 

 

PRIX ADÉSAQ

Sciences naturelles et génie
CHRISTIAN REIMER, INRS

Le lauréat est un physicien expérimental travaillant dans le domaine de l'optique non linéaire, de la photonique intégrée et de l'optique quantique. Il a obtenu des diplômes de maîtrise de l'Institut de technologie de Karlsruhe en Allemagne, ainsi que de l'Université Heriot-Watt en Écosse. Au Canada, il poursuit ses études de doctorat à l'Institut national de la recherche scientifique (INRS). Pendant ses études de doctorat, sous la direction du professeur Roberto Morandotti, il publie 15 articles scientifiques, notamment dans les revues Nature, Science, Nature Photonics et Nature Communications, et il est co-auteur de six demandes de brevet. Il travaille actuellement à l'Université Harvard en tant que chercheur postdoctoral en physique appliquée, travaillant, entre autres, sur la photonique intégrée pour la réalisation de télécommunications optiques ultra-rapides.


Sciences de la santé
FRÉDÉRIC COUTURE, Université de Sherbrooke

Le lauréat amorce ses études supérieures par une formation technique en biotechnologies au Cégep de Lévis-Lauzon. Il poursuit son parcours à l’Université de Sherbrooke par un baccalauréat en pharmacologie, suivi d’une maîtrise avec un passage direct au doctorat en biochimie, où il publiera quelque 17 articles scientifiques. Ses études supérieures sont alors financées par le Fonds de recherche du Québec – Santé, les Instituts de recherche en santé du Canada et la Fondation du cancer de la prostate du Canada. Hormis ses travaux de recherche, il enseigne la pharmacologie aux étudiants du baccalauréat, et il agit, entre autres, comme éditeur invité du journal scientifique European Journal of Cell Biology. À la fin de son doctorat, il joint l’équipe du Centre de recherche de transfert technologique TransBIOTech où il réalise de la recherche appliquée en biochimie et en sciences.


Sciences sociales et humaines, arts et lettres
VIOLETA CERVERA NOVO, Université Laval 

Originaire d’Argentine, Violeta Cervera Novo termine sa licence de philosophie en 2010 à l’Universidad de Buenos Aires. Formée en paléographie latine et critique textuelle grâce à une bourse du Pontifical Institute of Medieaval Studies (PIMS), elle effectue ensuite un séjour d’études à la Faculté de philosophie de l’Université Laval, dans le cadre du programme canadien Futurs leaders dans les Amériques. En 2013, elle y entame un doctorat, grâce à la Bourse de soutien Charles-de-Koninck. Ce projet, réalisé en cotutelle avec l’Universidad Nacional del Litoral (Argentine) s’achève en 2017. Elle est présentement boursière postdoctorale au Centre d’études en philosophie médiévale de l’Universidad et professeure de philosophie à l’Universidad Nacional de La Matanza, à Buenos Aires. Elle participe régulièrement à des activités scientifiques de son domaine et publie dans des revues spécialisées.