Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Acfas régionales

Rassembler les professeur-e-s, les étudiant-e-s et les citoyen-ne-s d'expression française autour de la recherche, voilà le mandat de nos six Acfas régionales : l'Acfas-Acadie, l'Acfas-Alberta, l'Acfas-Manitoba, l'Acfas-Saskatchewan, l'Acfas-Sudbury et l'Acfas-Toronto. Ces Acfas régionales organisent des activités scientifiques francophones liées à tous les domaines de recherche dans leurs universités, et collaborent à des projets pancanadiens qui font avancer les savoirs.

Elles contribuent à la vitalité des sciences en français et à leur démocratisation dans leur province ou région. Ensemble, elles forment le Réseau des Acfas régionales.

Fondée en 1983 à l'initiative de Gamila Morcos, alors doyenne de la Faculté Saint-Jean, l’Acfas-Alberta fait la promotion de la recherche en français dans la province à travers diverses activités établies depuis des décennies : colloque La journée du savoir (depuis 1989), conférences-midi, publication des actes du colloque, etc.

Suivez l'Acfas-Alberta : Site InternetTwitterFacebook . Informations : Acfas-Alberta@ualberta.ca

 
Activités de la session d'automne 2021 en Alberta :

Les heures indiquées correspondent à l'heure locale à Edmonton.

Le 12 octobre de 15 h 00 à 16 h 15 : Le Frenchman au trou dans le torse : la représentation du voyageur Alexis Saint-Martin, cobaye du docteur américain William Beaumont, dans la fiction biographique, conférence de Maxime Raymond-Bock, écrivain québécois. 

Originaire de Berthier au Bas-Canada, le voyageur Alexis Saint-Martin (1802?-1880) est connu pour avoir servi de cobaye au chirurgien américain William Beaumont (Lebanon, CT, 1785-1853), dont les travaux sur son estomac blessé ont marqué l’histoire médicale et lui ont valu le titre de «Père de la physiologie gastrique». Deux romans biographiques sur Beaumont écrits par des auteurs américains, The Golden Page (Myer, 1977) et Open Wound (Karlawish, 2011), mettent en scène le personnage secondaire de Saint-Martin en tant qu’idiot, parfois animalisé ou infantilisé, privé de subjectivité et réduit à un objet d’expérimentation. Un roman biographique récent écrit par un auteur québécois, Alexis Saint-Martin (1794-1880). L’homme-cobaye du Dr. Beaumont (Gauthier, 2021), cherche à lui rendre sa subjectivité, tout en reconduisant les stéréotypes propres aux voyageurs : puissance sexuelle, force inouïe, talent de chasseur, etc. Cette communication analysera ces représentations de Saint-Martin non seulement en tant qu’individu frappé par un hasard de l’histoire, mais aussi en tant que figure réifiée de coureur des bois.

Le 23 novembre de 12 h 00 à 13 h 30 : Le Canada : un pays plus divisé que jamais ? Inscription.

Le Canada est un pays divisé… mais à quel point? Et surtout, comment expliquer et interpréter ce phénomène ? À l’aide de données de sondage originales issues de l’enquête La Confédération de demain 2.0 / The Confederation of Tomorrow 2.0 , c'est la question à laquelle Evelyne Brie et Félix Mathieu tente de répondre dans leur plus récent ouvrage, Un pays divisé : identité, fédéralisme et régionalisme au Canada (Presses de l'Université Laval, 2021).

Concrètement, Brie et Mathieu ont sondé les Canadiens pour mieux saisir le rapport qu’ils entretiennent avec leurs pôles identitaires ainsi qu'avec le fédéralisme et le régionalisme. Divisé, le Canada l’est en effet d’abord sur le plan des équations identitaires que ses citoyens mettent de l’avant pour s’autoreprésenter. Dans cette présentation, ils feront ressortir l’influence de certains nœuds dans cette toile identitaire sur les préférences institutionnelles à l’échelle provinciale et régionale. De même, ils analyseront la manière dont les diverses catégories de population au pays se représentent les avantages et les inconvénients du système fédéral, ainsi que les rapports qu’elles entretiennent avec certaines politiques publiques clés pour leur province ou leur région, comme le programme de la péréquation, la protection de l’environnement, le processus de réconciliation, etc.

Devant ces constats, Evelyne Brie et Félix Mathieu proposent deux avenues possibles pour le Canada : (1) développer un système de fédéralisme asymétrique pour que les partenaires qui le souhaitent aient accès à une autonomie accrue, ou (2) accepter l’éclatement de la fédération canadienne et l’émergence de nouveaux projets politiques et démocratiques souverains en Amérique du Nord.

Avec les commentaires du politologue Frédéric Boily, professeur au Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta.

Équipe de l'Acfas-Alberta :
  • Valérie Lapointe-Gagnon (présidente / histoire)
  • Anne-José Villeneuve (vice-présidente / sociolinguistique)
  • Guillaume Durou (trésorier / sociologie)
  • Martine Cavanagh (administratrice / didactique)
  • Évelyne Gagnon (administratrice / littérature française)
  • Sathya Rao (administrateur / langues et cultures) 
  • Pierre Rousseau (administrateur / Campus Saint-Jean)
  • Hélène Flamand (administratrice / psychologie)
  • Kristan Marchak (administratrice / psychologie)
  • Sarah Dickson (représentante étudiante / étudiante à la maîtrise)
  • Nicol Garzon (secrétaire / étudiante à la maîtrise)

L’Acfas-Acadie a été fondée en 1987 à Moncton. Trois activités phares l'animaient à ses débuts : le Concours du jeune chercheur et de la jeune chercheuse de l'Université de Moncton; son programme de causeries dans les écoles secondaires de la région acadienne, proposant environ 60 exposés sur des sujets divers et coordonné par Donald Violette durant une longue période; et ses bourses remises à des étudiant-e-s francophones pour assister au congrès annuel de l’Acfas. Cette antenne a également accueilli deux congrès annuels de l'Acfas. Elle a été relancée en 2019.

Suivez l'Acfas-Acadie : Facebook, Youtube. Informations : acadie@acfas.ca 

 
Activités de la session d'automne 2021 en Acadie :

L'heure indiquée correspond à l'heure locale à Moncton.

Le mercredi 29 septembre de 11 h 30 à 13 h 00 : Webinaire - Libertés fondamentales et covid-19.

Depuis le mois de mars 2020, la pandémie a entrainé la nécessité pour chaque gouvernement de prendre des décisions rapides et suscitées par la situation sanitaire. Avec 18 mois de recul, que pouvons-nous retirer de ces prises de décisions ? Les états d’urgence sanitaires suscités par la Covid-19 ont-ils simplement appliqué le cadre légal ou y a-t-il eu des débordements autoritaires ? Au cours de la pandémie, les libertés individuelles ont-elles été niées ? Les droits des citoyens ont-ils été réprimés ? Ou alors de nouvelles libertés sont-elles nées de cette période complexe ?

Nous discuterons de ces questionnements lors de ce webinaire avec Laurent Eck, Maître de conférences en droit public et directeur-adjoint de l’Institut d’Études Judiciaires au sein du Centre de droit Constitutionnel (Faculté de droit – Université Jean Moulin de Lyon 3) et Yves Goguen, professeur de droit à l’Université de Moncton. Ce webinaire sera animé par Arnaud Scaillerez, professeur à l'HEP, Université de Moncton.

L'événement est tenu dans le cadre des conférences-midi de l'École des Hautes études publiques de l'Université de Moncton. 

Le mercredi 13 octobre de 11 h 30 à 13 h 00 : Webinaire - Les innovations sociales en contexte de vulnérabilité. Inscription et informations.

Présentations de Catherine Bigonnesse, stagiaire postdoctorale au Centre d’études du vieillissement de l’Université de Moncton; Christian Jetté, professeur titulaire à l'École de travail social de l'Université de Montréal; et Lucie Dumais, professeure titulaire à l'École de travail social de l'Université du Québec à Montréal. Présenté par le Groupe Innovations sociales de la Faculté des arts et des sciences sociales de l'Université de Moncton.

 

Équipe de l'Acfas-Acadie :
  • Selma Zaiane-Ghalia (présidente / secteur de recherche : tourisme)
  • Carlo Lavoie (vice-président et représentant provincial - Île-du-Prince-Édouard / littérature)
  • Marc Harper (trésorier / bibliothécaire à l'Université de Moncton, Président de l’Association des bibliothécaires des Provinces de l’Atlantique)
  • Arnaud Scaillerez (secrétaire / gestion)
  • Réanne Cooper (représentante étudiante / gestion)
  • Mohamed Bouya Ely Vall (représentant étudiant / sciences humaines)
  • Emmanuel Haven (représentant provincial - Terre-Neuve-et-Labrador / administration)
  • Isabelle Dostaler (représentante provinciale - Terre-Neuve-et-Labrador / administration)
  • Sanda Badescu (représentante provinciale - Île-du-Prince-Édouard / littérature)
  • Chantal White (représentante provinciale - Nouvelle-Écosse / linguistique)
  • Jimmy Thibeault (représentant provincial - Nouvelle-Écosse / études françaises)
  • Erwan Bertin (représentant provincial - Nouvelle-Écosse / chimie)
  • Sylvain St-Onge (représentant des chercheur-se-s hors université / chercheur à l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques)
  • Walid Lamri (stagiaire)

L'Acfas-Manitoba a vu le jour en 1989, à l’initiative d’un comité de professeur-e-s de l’Université de Saint-Boniface, formé notamment d’André Samson (sciences sociales), Alain Carbonneau (français), Ibrahima Diallo (sciences), André Fréchette (alors doyen de la Faculté des arts et des sciences), Louise Larivière (traduction), Hermann Duchesne (éducation), Bryan Rivers (humanités) et Raymond Théberge (Centre d'études franco-canadiennes de l'Ouest). 

Suivez l'Acfas-Manitoba : Site Internet, Twitter, Facebook. Informations : pnoel@ustboniface.ca

 

Activités de la session d'hiver 2021 au Manitoba :

Les heures indiquées correspondent à l'heure locale au Manitoba.

Le 22 janvier 2021 à 11 h 30 : Diffusion des ondes : de la couleur du ciel vers l'acoustique, par Sébastien Kerhervé, physicien à l'Université du Manitoba.

Les ondes sont partout autour de nous. Ce sont grâce à elles qu'on communique, qu'on se localise avec un GPS, que l'on peut écouter de la musique ou même voir le monde qui nous entoure. Le chercheur présentera des exemples de phénomènes que l'on peut expliquer avec le concept d'ondes : la couleur bleue du ciel et le ciel rouge au crépuscule, ou encore les interférences des ondes entre elles... Puis il montrera des exemples récents de travaux de recherche effectués à l'Ultrasonics Research Lab à l'Université du Manitoba. Il montrera que les recherches actuelles, en plus de nous permettre de mieux comprendre le monde qui nous entoure, pourraient conduire par exemple à une meilleure compréhension dans le domaine de la sismologie ou d'imaginer de nouvelles technologies en imagerie médicale. 

Le 5 février 2021 à 11 h 30 : La technologie au service de l'Humain, par la chercheuse Sandra Bardot de l'Université du Manitoba.

Le 12 février 2021 à 11 h 30 : Ancrage, mobilité et francité au Manitoba français : histoire d’une lignée, par les professeurs Yves Frenette et Sandrine Hallion, de l'Université de Saint-Boniface. 

Le 7 avril à 11 h 30 : Contester la nation? Rassembler les voix de réfugiées acadiennes contre le colonialisme de peuplement français 1758-1789, par Adeline Vasquez de l'Université de Lille. 

Le 15 avril 2021 : Journée du Savoir et finale franco-manitobaine du concours Ma thèse en 180 secondes. 

De 9 h 00 à 10 h 00 : Conférence d'ouverture du professeur Vincent Larivière, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les transformations de la communication savante : La diffusion des connaissances en français à l'ère du numérique.

De 10 h 00 à 16 h 25 : Présentations étudiantes 

De 16 h 25 à 17 h 00 : Cocktail d’après-midi et période de discussion, avec remise de prix

De 17 h 00 à 18 h 00 : Finale du concours Ma thèse en 180 secondes en direct sur le compte Youtube de l'Université du Manitoba.

 

Équipe de l'Acfas-Manitoba :
  • Patrick Noël (président / secteur de recherche : histoire / Université de Saint-Boniface)
  • Mireille St-Vincent (vice-présidente / biochimie / Université de Saint-Boniface)
  • Michael Dickman (trésorier / chimie et biochimie / Université de Saint-Boniface)
  • François Gauvin (secrétaire / chimie / Université de Saint-Boniface)
  • Bilkiss Issack (administratrice / chimie, biologie et microbiologie / Université de Saint-Boniface)
  • Reine-Marie Guillermic (administratice / physique / Université du Manitoba)
  • Eftihia Mihelakis (administratrice / études féministes / Université Brandon)
  • Jean-Eric Ghia (administrateur / gastroentérologie / Université du Manitoba)
  • Marie-Andrée Guy (administratrice / bibliothécaire / Université de Saint-Boniface)

L'Acfas-Saskatchewan a été fondée en 2005 par un groupe de chercheur-se-s très impliqué-e-s dans leur communauté, dont Anne Leis, Stella Spriet, Éric Lefol et Raoul Granger. Elle regroupe des professeurs et des étudiants de La Cité universitaire francophone de l'Université de Regina, de l’Université de la Saskatchewan et des chercheurs d'institutions de la province. Cette antenne organise des conférences, diffusées dans les deux villes via Internet; participe aux foires de sciences locales et provinciales; et a contribué à l'organisation de trois colloques des Prairies en 2009, 2013 et 2017.

Suivez l'Acfas-Saskatchewan : Facebook. Informations : anne.leis@usask.ca

 
Activités de la session d'hiver 2021 en Saskatchewan :

Les heures indiquées correspondent à l'heure locale à Saskatoon.

Le 27 janvier à 18 h 00 : Les programmes de nutrition scolaire, avec la professeure Rachel Engler-Stringer, de l'Université de la Saskatchewan. 

Le 8 février à 17 h 00 : L’enrichissement des partenariats communautaires : prise de parole des partenaires du Centre d’études partenariales de la fransaskoisie (CEPF), avec les professeurs Jeff Klassen et Marie-Diane Clarke, de l'Université de la Saskatchewan. 

Le 22 février à 17 h 00 : Réponses à la pandémie en matière de protection sociale au Canada et aux États-Unis, avec Daniel Beland, professeur à l'Université McGill, directeur du McGill Institute for the Study of Canada (MISC). 

Les 19 et 20 mars de 16 h 00 à 20 h 00 : Création et fiction dans les prairies, événement organisé en collaboration avec le Département de langues, littératures et études culturelles de l'Université de la Saskatchewan et le Collectif d'études partenariales de la Fransaskoisie. La soirée du vendredi sera composée de performances artistiques, alors que la soirée du samedi consistera en des tables rondes. 

 

Équipe de l'Acfas-Saskatchewan :
  • Stella Spriet (présidente / directrice du département de langues, littérature et études culturelles / Université de la Saskatchewan)
  • Clémence Grevey (vice-présidente Sud / communications / Cité universitaire francophone à l’Université de Regina)
  • Romain Chareyron (vice-président Nord / études françaises / Université de la Saskatchewan)
  • Marie-Diane Clarke (trésorière / études françaises / Université de la Saskatchewan)
  • Anne Leis (secrétaire / directrice du département de santé publique et d’épidémiologie à l’Université de la Saskatchewan)
  • Michael Poplyansky (administrateur / histoire / Cité universitaire francophone à l’Université de Regina)
  • Clara Superbie (administratrice étudiante Nord / doctorat en biologie)
  • Rim Khoja (administratrice étudiante Sud / maîtrise en études francophones interculturelles / Cité)

L'Acfas-Sudbury a été fondée par Maurice Aumond, professeur à l’École des sciences de l’éducation de l’Université Laurentienne, en 1991. Le premier comité exécutif était composé de François Trudeau (président), Donald Dennie (vice-président) et Louise Bergeron (vice-présidente). Cette antenne organise différentes activités telles que la Journée des sciences et savoirs qui en sera à sa 27e édition cette année, la publication d’actes de colloque et des journées thématiques.

Suivez l'Acfas-Sudbury : Site Internet, Twitter, Facebook. Informations : acfas-sudbury@laurentienne.ca

 

Activités de la session d'hiver 2021 à Sudbury :
19 mars 2021 : Journée des sciences et savoirs, colloque étudiant virtuel.

 

Équipe de l'Acfas-Sudbury :
  • Louis Durand (co-vice-président / marketing et gestion / Université Laurentienne) 
  • Frantz Siméon (co-vice-président / travail social / Université Laurentienne)
  • Valérie Gauthier (représentante étudiante / étudiante au doctorat en études françaises à l'Université Laurentienne)
  • Michèle Minor-Corriveau (administratrice / études françaises)
  • Nicole Dubuc-Charbonneau (administratrice / gestionnaire du Consortium national de formation en santé - volet Université Laurentienne)