Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
15 décembre 2020
Muriel Mac-Seing et Louise Potvin
Université de Montréal

Muriel Mac-Seing, doctorante en santé publique, est membre-étudiante au Centre de recherche en santé publique, le CReSP. Louise Potvin est la directrice scientifique de ce nouveau centre de recherche, institué en 2019 (elle aussi récipiendaire 2017 du prix Acfas Pierre-Dansereau pour l'engagement social). Toutes deux été nominées parmi les 100+ canadiennes leaders en santé mondiale en 2018, et en 2020 dans la liste renouvelée, pour leurs engagements respectifs en santé à l’échelle internationale.

Elles se connaissent et partagent fortement l'idée d'un engagement social inséparable de leur pratique de recherche. Les deux chercheuses de l'École de santé publique de Montréal partagent ici leurs réflexions lors d'un entretien réalisé le 25 novembre 2020.

Lien vers l'entretien audio

 

"Ce n’est pas une question secondaire. Lorsqu’on s’engage en recherche, ce serait faux de penser que l’engagement social est superflu et qu’on le fait à temps perdu. Cela devrait s’ancrer dans notre démarche au fur et à mesure", Muriel Mac-Seing.

"Ma conviction intime, c’est que l’un des grands rôles de la science n'est pas de dire aux gens quoi faire, mais de dire aux gens ce qu’ils font, et de le mettre en lien avec d’autres [réseaux] pour qu'ils puissent comprendre qu’ils ne sont pas tout seul, et comprendre que leurs inventions peuvent aussi servir à d’autres", Louise Potvin.

Muriel Mac-Seing et Louise Potvin

Muriel Mac-Seing et Louise Potvin, captées lors de l'entretien tenu le 25 novembre 2020. Source : Acfas.

Auteur(e)s

  • Muriel Mac-Seing
    Université de Montréal

    Muriel Mac-Seing a travaillé à divers projets sur la santé communautaire, la santé sexuelle et la santé reproductive, y compris le VIH et le sida, sur la protection contre la violence fondée sur le sexe, ainsi que sur l’invalidité en Asie et en Afrique subsaharienne. Avant d’entreprendre des études de doctorat en santé publique (option Santé mondiale) à l’Université de Montréal, elle a été chef de l’unité sur la prévention et la santé de l’organisme Humanité & inclusion. Muriel est une ardente défenseure de la justice sociale pour les populations marginalisées, plus particulièrement les personnes handicapées. De 2010 à 2012, elle a été coprésidente du groupe de travail sur le VIH et l’incapacité de l’International Disability and Development Consortium. De 2014 à 2016, elle a été membre du Groupe de référence sur les droits de l’homme du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme. En 2018-2019, Muriel a présidé la Communauté étudiante en santé mondiale à l’Université de Montréal. En 2018, elle a coprésidé la publication de la première liste 200+ Femmes francophones leaders en santé mondiale. Source : https://www.csih.org/fr/muriel-mac-seing

  • Louise Potvin

    Université de Montréal

    Professeure au Département de médecine sociale et préventive de l’École de santé publique de l’UdeM, Louise Potvin est la Directrice scientifique du Centre de recherche en santé publique (CReSP), issu d’un partenariat entre l’UdeM et le CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal. Elle dirige, depuis 2012, la Chaire de recherche du Canada sur les approches communautaires et les inégalités dans le domaine de la santé. Depuis 2004, elle est la directrice scientifique du Centre de recherche Léa-Roback sur les inégalités sociales de santé de Montréal, en plus d'être rédactrice scientifique de la Revue canadienne de santé publique, de l'Association canadienne de santé publique. Reconnue internationalement pour son expertise sur l'évaluation de programmes en santé communautaire, Louise Potvin mène des travaux qui visent à éclairer la prise de décision et les interventions en santé publique dans le but de réduire les inégalités de santé. Son action a contribué à changer les pratiques de recherche au Canada et dans le monde, notamment ses nombreuses collaborations avec l’Europe et le Brésil.

Commentaires