Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
Alexis Thibault, , Maude Hamilton, Université de Sherbrooke

La pratique de la recherche dans tous ses domaines est un long processus empreint d’humilité, de sobriété, d’erreurs et d’adversité. Dit de cette façon, ce n’est pas des plus accrocheur, n’est-ce pas? Pourtant, les retombées de la recherche traversent notre monde de mille et une manières : depuis les politiques publiques qui s’appuient sur les sciences sociales jusqu’aux travaux sur les écosystèmes forestiers, en passant par l’oncologie et la psychologie comportementale.

Alors, comment rendre toutes ces connaissances plus engageantes auprès de la population générale? La réponse : une ambiance feutrée, des étudiant·e·s et des professionnel·le·s passionnés qui partagent leur vision et leur expérience, le tout avec une bonne bière à la main…

BistroBrain
Soirée BistroBrain « Espace, Science et Fiction », 6 avril 2022, un auditeur pose une question. Source : BistroBrain.

BistroBrain est un organisme à but non lucratif dont la mission est de diffuser le savoir scientifique par le plaisir. La solution préconisée? Proposer des soirées de vulgarisation scientifique dans une ambiance chaleureuse, décontractée et ludique. Ces événements mensuels sont l’occasion, d’une part, de promouvoir la recherche réalisée localement, dans une ville, et d’autre part, de stimuler la curiosité scientifique de la population. Chacune des soirées — sous forme de 5@7 ou de 6@8 — comprend quatre présentations d’au plus 12 minutes, suivies de périodes de questions de 5 minutes. BistroBrain a pour objectif d’ouvrir le dialogue entre la scène scientifique québécoise et la recherche produite entre les murs de nos universités. À ce jour, notre organisme est solidement établi à Sherbrooke et à Montréal, avec près de 70 soirées, au-delà de 2 500 spectateur·trice·s, et plus de 200 universitaires formés à la vulgarisation scientifique.

Mais BistroBrain, tout comme Rome, ne s’est pas construit en un jour…

Les premiers pas de BistroBrain

BistroBrain est né en 2017 de l’esprit d’Alexandra Chapdelaine, étudiante en sciences de la santé, et de Philippe Normandeau, étudiant en droit, tout deux de l’Université de Sherbrooke. Leur but? Sortir la recherche scientifique des universités.

Le premier événement prend place le 6 mars 2017 sous la forme d’un 5@7 intitulé Venez en apprendre sur le droit au bistro-cinéma La Capsule1 . À la suite de ce rassemblement, BistroBrain offrira chaque mois une soirée de vulgarisation sur un éventail de thèmes de recherche : santé mentale, sexualité, environnement, technologies du futur, biais cognitifs, bien-être numérique, luttes sociales d’hier et d’aujourd’hui, etc. Pendant sa première année d’existence en tant que regroupement étudiant, BistroBrain a réussi à faire rayonner la recherche avec un budget limité, et grâce à la participation d’une quarantaine de présentateur·trice·s au sein de six événements. C’est en février 2018 que BistroBrain fera un pas de plus : l’organisation s’incorporera en tant qu’organisme à but non lucratif.

Un souci pour la qualité

Oui, sortir la science des universités est important, mais former les scientifiques à partager leurs connaissances l’est également. Ainsi, en septembre 2019, la première formation en vulgarisation scientifique est offerte à Sherbrooke par Carine Monat-Reliat, journaliste scientifique, recherchiste, chroniqueuse télé et radio. La seule consigne donnée alors était de réaliser une présentation « vulgarisée », sans définition supplémentaire. Aujourd’hui, le style préconisé est de miser sur le plaisir, l’humour et l’émotion. D’autres composantes classiques sont aussi mises de l’avant comme l’amorce, la trame narrative et les métaphores, entre autres. Ces pistes et éléments théoriques sont regroupés depuis l’automne 2021 dans le Guide de présentation BistroBrain. Qui plus est, BistroBrain accompagne les présentateur·trice·s avec un appel préparatoire en visioconférence, une répétition et une rétroaction. Les événements sont donc maintenant l’occasion pour les universitaires de se former aux compétences de la vulgarisation scientifique, un atout pour la culture scientifique de demain. BistroBrain offre de plus des formations à coûts modiques.

Afin de favoriser la rétention d’information des spectateurs, des jeux-questionnaires avec remises de prix clôturent nos événements, et on leur remet un formulaire d’appréciation depuis mai 2019. Bonne nouvelle : la totalité des répondants affirment avoir eu une expérience positive. Ces rétroactions, en plus d’être encourageantes et de valider le format adopté, fournissent plusieurs pistes à l’équipe pour l’amélioration continue de nos événements.

De nouveaux horizons

BistroBrain, maintenant bien établi dans la communauté sherbrookoise avec son concept éprouvé, vise à s’implanter dans d’autres villes du Québec. En septembre 2019, Alexis Thibault, alors président de l’organisation, participe au lancement de la revue de vulgarisation La Fibre de l’organisme Sciences 101, basé à Montréal. Le premier comité BistroBrain à l’extérieur de Sherbrooke voit ensuite le jour, grâce à la collaboration des personnes rencontrées lors de ce lancement. En novembre 2019, le premier 6@8 scientifique a lieu au Siboire Saint-Laurent à Montréal sous le thème Psychologie et administration de l’urgence climatique, en collaboration avec Sciences 101 et l’Association étudiante de l’École Nationale d’administration publique (AÉÉNAP). À ce jour, l’organisme cumule plus d’une trentaine de collaborations ponctuelles avec des associations étudiantes, des OBNL, des regroupements de recherche et des organismes en promotion de la science, dont l’Acfas et les Fonds de recherche du Québec.

En novembre 2020, BistroBrain lance son tout nouveau balado, « La Tête à Papineau ». À l’image de la vulgarisation, les épisodes sont concis et enregistrés dans une ambiance conviviale. L’équipe d’animation discute d’actualité ou de moments scientifiques marquants, et s’intéresse au parcours inspirant d’étudiant·e·s-chercheur·se·s. Depuis la pandémie de COVID-19, les événements de BistroBrain sont aussi tous diffusés en ligne, puis publiés sur YouTube.

Un projet professionnel

Depuis août 2021, le projet en pleine croissance n’est plus uniquement composé de membres bénévoles, mais comporte un poste de direction rémunéré. Bistrobrain développe ses orientations stratégiques, appuyé par un conseil d’administration distinct, et peut compter sur l’appui d’une vingtaine de collaborateurs, commanditaires et partenaires pour soutenir son développement et contribuer à l’effervescence de la vulgarisation scientifique au Québec. Une équipe de 20 bénévoles enthousiastes et rigoureux portent également sa mission et ses valeurs de plaisir, de démocratie et de curiosité. Ces différents engagements constituent l’essence même de BistroBrain.

Une vision pour l’avenir

Depuis sa création, BistroBrain a établi plusieurs traditions : les événements Démonte ton mythe de septembre pour déconstruire des croyances populaires à l’aide de résultats de recherche, les conférences de juin Les grandes découvertes de l’UdeS et, depuis peu, Les grandes découvertes de l’UQAM pour faire rayonner la recherche de professeur-e-s qui se sont démarqués dans le monde universitaire. Vous pouvez également retrouver BistroBrain une fois par mois, à Sherbrooke et à Montréal !

Le 26 octobre prochain, des membres étudiants de Trois-Rivières s’ajouteront aux comités de BistroBrain à l’occasion de son événement de lancement Démonte ton mythe à la Chasse-Galerie de l’UQTR dans le cadre des Journées de la relève en recherche (J2R) de l’Acfas. BistroBrain remercie  cette dernière pour son appui financier dans ce nouveau projet. Notre objectif est de tenir des événements dans toutes les villes universitaires du Québec, et ce, d’ici cinq ans. Si, tout comme nous, vous croyez à notre mission de diffuser des savoirs scientifiques accessibles, nous vous invitons à nous contacter, que ce soit pour proposer une communication ou collaborer autrement avec nous.

 

Pour joindre BistroBrain
  • 1L’établissement sherbrookois maintenant fermé.

  • Alexis Thibault

    Alexis Thibault est directeur à temps plein de BistroBrain, et il complète une maîtrise de recherche en sciences de la santé à l'Université de Sherbrooke. Pour lui, l'avenir de la recherche passe nécessairement par la capacité des scientifiques à pouvoir communiquer de manière claire et engageante. Il croit que le plaisir est le vecteur qui amènera la population générale à prêter davantage l'oreille.

  • Maude Hamilton
    Université de Sherbrooke

    Maude Hamilton est étudiante au doctorat en biologie cellulaire à l'Université de Sherbrooke et responsable aux communications pour BistroBrain. Par ses implications en vulgarisation scientifique, elle cherche à partager sa passion pour les sciences et le curieux monde dans lequel nous vivons. 

Vous aimez cet article?

Soutenez l’importance de la recherche en devenant membre de l’Acfas.

Devenir membre Logo de l'Acfas stylisé

Commentaires

Cette chronique est ouverte à toute personne désirant partager ses réflexions sur la recherche sous tous ses aspects.

Toute personne peut proposer des articles pour cette chronique.

Logo de l'Acfas stylisé

Infolettre