Aller au contenu principal
14 décembre 2020
Michel Rochon
UQAM

Le journaliste d'expérience, Michel Rochon, s'adresse ici aux chercheuses et chercheurs de la relève pour partager quelques réflexions sur ce qui peut mener à un dialogue productif entre sciences et médias.

Réussir ce dialogue entre chercheurs et journalistes pour faire de la bonne communication scientifique, voilà ce qui lui tient à coeur. Il propose le concept de contrat social pour penser cette relation. Ce contrat implicite sous-tend, et implique, que l'un et l'autre des acteurs se doit de bien saisir l'univers de son interlocuteur. Il conseille, entre autres, aux chercheurs de tenir compte des contraintes médiatiques et de se préparer en conséquence. Il fait ressortir, par exemple, la responsabilité du chercheur lors d'un entretien :  "Le journaliste peut bien poser ses questions, mais les réponses qui vont sortir de votre bouche, c'est vous qui maîtriser cela".

"Je crois qu'en 2020, il est temps, grandement temps, que les chercheurs et les chercheuses partout au Québec, surtout la relève, comprennent et soient participatifs dans cet effort de rendre cette chose qu'est la science, [cette] méthode de compréhension du monde, la plus accessible et la plus compréhensive possible", Michel Rochon

Auteur(e)

  • Michel Rochon
    UQAM

    Michel Rochon est journaliste scientifique et médical. Pendant 30 ans, il a travaillé au sein de plusieurs équipes d’information à Radio-Canada, notamment pour les émissions Découverte, Enquête, La semaine verte et Le Téléjournal. Il est aujourd’hui chargé de cours en journalisme à l’Université du Québec à Montréal, conférencier, animateur et… pianiste. Source : Éditions Multimondes.

Commentaires