Imprimer

Compétences des titulaires d’un doctorat : enquête cherche participant-e-s

Ce projet de recherche est en résonance avec des témoignages, que l'on pourrait qualifiés « d’alarmants », relayés par différents médias au sujet des difficultés d’insertion professionnelle de diplômés de doctorat. De fait, au Canada, à l’instar d’autres pays de l’OCDE, la problématique liée à « la perception d’incompatibilité entre les compétences acquises par les titulaires d'un doctorat et les compétences recherchées par les employeurs potentiels (organisations publiques, privées et associatives)1 » est un sujet qui préoccupe de plus en plus. L’objet de recherche qui émerge de ces préoccupations soulève des questions cruciales : comment les doctorants sont-ils préparés à la vie active sur le marché du travail après l’obtention de leur diplôme? Comment les former à la fois pour une carrière universitaire et en dehors de l’université? Quelles sont les compétences spécifiques de ces hauts diplômés et comment ces compétences sont-elles perçues en dehors du milieu universitaire et de la recherche publique? Ces questionnements sont au cœur de plusieurs discussions au sein des universités comme des organismes de financement.

Le projet vise une compréhension approfondie de cette problématique. Il consiste spécifiquement à :

  1. Identifier les perceptions que les diplômés de doctorat ont des compétences acquises au cours de leur formation doctorale;
  2. Examiner l’utilisation/la mise en œuvre de ces compétences dans les professions exercées par ces diplômés, en tant que salariés ou travailleurs autonomes;
  3. Étudier les perceptions que les responsables d’organisations, employeurs réels ou potentiels, ont des compétences des titulaires d’un doctorat;
  4. Concevoir et valider un référentiel commun de compétences à partir des perceptions des diplômés et des responsables d’organisations.

La première partie de l’étude, une analyse qualitative basée sur plus de 80 entretiens auprès de titulaires de doctorat et de responsables d’organisations, a permis de concevoir un questionnaire d’enquête qui s’inspire des résultats de cette étude (ces résultats seront déposés à la fin de l'année 2019).

La deuxième partie de la recherche est de nature quantitative, elle vise à valider les perceptions qui ont émergés de l’étape précédente par une enquête d’envergure destinée aux titulaires de doctorat (ayant acquis leur diplôme entre 2005 et 2015) en emploi salarié ou à leur compte et aux responsables d’organisations.

Recherche de participant-e-s pour la partie quantitative de l'étude :

  • Si vous êtes responsable d’une organisation (ayant ou pas des salariés titulaires de doctorat) et que vous souhaitez apporter votre contribution aux réflexions en cours dans cette recherche, nous vous invitons à participer à l’enquête en cliquant sur ce lien.
  • Si vous êtes diplômé de doctorat en emploi salarié ou à votre compte et vous souhaitez apporter votre contribution, contactez nous.
  • Les titulaires de doctorat qui ont terminé leurs études entre 2005 et 2015 dans une université québécoise ont en principe déjà été contactés. Si vous faites partie de ce groupe et que vous n’avez reçu aucune invitation, contactez nous.
  • Adresse pour nous contacter : competences.doctorat@fse.ulaval.ca

Cette étude est sous la responsabilité de deux professeurs de l’Université Laval : Marcelline Bengali et David Litalien. Elle est financés par 21 institutions dont : l'Association des doyens des études supérieures au Québec (ADESAQ) qui en est le promoteur, 17 universités québécoises, le ministère de l'Enseignement supérieur, ministère de l’Économie et de l’Innovation, les Fonds de recherche du Québec

Auteur(es)

Marcelline Bengali
Université Laval

Marcelline Bengali est professeure à l’Université Laval et titulaire d’un doctorat en psychologie du travail et de l’orientation. Ces recherches portent sur l’analyse des processus de reconstruction identitaire qu’impliquent les transitions complexes chez les personnes hautement qualifiées : les titulaires de doctorat et les migrants de catégorie travailleurs qualifiés.

David Litalien
Université Laval

David Litalien est professeur à l’Université Laval. Il est titulaire d’un doctorat en sciences de l’orientation. Ses intérêts de recherche portent sur la persévérance aux études de doctorat, la motivation et la réussite scolaires, de même que sur les contextes sociaux qui les favorisent ou les entravent. Il s’intéresse également à l’apport des méthodes statistiques avancées dans la représentation de construits motivationnels.

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire