Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Carine Diarra
Université Laval
Coralie Goetz, Mérilie Gagnon, Denis Roy et Julie Jean
Université Laval, Université Laval, Université Laval, Université Laval
5a. Résumé

Le lait cru peut abriter diverses bactéries indésirables. Elles peuvent persister dans la production, résister au traitements thermiques que le lait va subir notamment en formant des biofilms. La majorité des biofilms rencontrés sont mixtes mais très peu d’informations sont connues sur ces communautés. Ce projet vise à former des modèles de biofilms mixtes reproductibles, typiques à partir de bactéries isolées de fermes québécoises et d’étudier leur comportement.
Six souches bactériennes thermorésistantes ont été sélectionnées. Leur capacité à former des biofilms sera évaluée par méthode statique avec des microplaques de 96 puits. Ensuite, des interactions entre bactéries seront étudiées grâce à des tests sur géloses. Enfin, la formation de biofilms sera reproduite par méthode dynamique avec un bioréacteur de type CDC.
Selon les résultats, ces bactéries peuvent former des biofilms faibles à forts en microplaques et en bioréacteur. En condition mixte, les biofilms forts prennent le dessus. Il ne semble pas y avoir de réactions antagonistes entre bactéries sauf Pseudomonas spp. qui pourrait freiner la croissance de Bacillus spp. et Enterococcus spp.
Les connaissances sur les biofilms mixtes formés lors de cette étude permettront d’envisager des stratégies de contrôle impliquant des phénomènes de compétition au sein des biofilms.