Aller au contenu principal

Le concours

Depuis 2012, le concours Ma thèse en 180 secondes est l'occasion pour les doctorants de présenter leur sujet de recherche en termes simples à un auditoire diversifié. Chaque participant doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et convaincant de son projet de recherche.

Ce concours est organisé en deux temps :

  • Une compétition interne dans les établissements d'enseignement supérieur participants, avant le 28 octobre 2020. Au terme de ce concours, un seul ou une seule finaliste sera sélectionné-e- pour participer à la seconde étape : la finale nationale du concours. Pour connaître les modalités d’organisation du concours au sein des établissements, vous pouvez consulter la section Appel de participation.
  • La finale nationale, animée par Sophie-Andrée Blondin, se tiendra le jeudi 19 novembre 2020, en ligne sur la page Facebook de l'Acfas. 

Pourquoi et comment y participer?

Ma thèse en 180 secondes offre une occasion unique aux doctorants de parfaire leurs aptitudes en communication, tout en leur donnant la possibilité de diffuser leurs recherches dans l’espace public. Les présentations des finalistes des universités seront filmées pendant la finale nationale et diffusées sur Internet, leur permettant ainsi de partager leur passion avec le plus grand nombre! 

Les présentations et les vidéos des finalistes 2019 sont disponibles ici.

Critères d'admissibilité et universités participantes

Pour connaître les critères d'admissibilité et les universités participantes, consultez la section Appel à participation.

Prix de la finale nationale

  • Premier prix, remis par Hydro-Québec (d’une valeur de plus de 2000 $) :
    • Bourse de 1 500 $
    • Adhésion gratuite d’un an à l’Acfas
    • Inscription gratuite au Congrès 2021 de l’Acfas
    • Inscription gratuite aux Journées de la relève en recherche 2021
    • Accès à 2 formations de l’Acfas de son choix
    • 1 Guide pratique de vulgarisation scientifique
    • Portrait vidéo par l’Acfas
    • Accès à un service de mentorat

Deuxième prix, remis par l’Association canadienne pour les études supérieures (d’une valeur de 1100 $) :

  • Bourse de 1 000 $
  • Adhésion gratuite d’un an à l’Acfas
  • Inscription gratuite au Congrès 2021 de l’Acfas
  • 1 Guide pratique de vulgarisation scientifique

Troisième prix, remis par la Fondation canadienne pour l’Innovation (d’une valeur de 850 $) :

  • Bourse de 750 $
  • Adhésion gratuite d’un an à l’Acfas
  • Inscription gratuite au Congrès 2021 de l’Acfas
  • 1 Guide pratique de vulgarisation scientifique

Prix du public (d’une valeur de 600 $) : remis par la ministre de l'Enseignement supérieur du Québec, 

  • Bourse de 500 $
  • Adhésion gratuite d’un an à l’Acfas (nominative et non-cumulative)
  • Inscription gratuite au Congrès 2021 de l’Acfas (nominative et non-cumulative)
  • 1 Guide pratique de vulgarisation scientifique

Formation

L’Acfas propose aux étudiants intéressés à participer au concours Ma thèse en 180 secondes un atelier de formation (en ligne) pour améliorer leurs compétences et obtenir des conseils pratiques pour préparer leur prestation. En savoir plus.

Jury

Isabelle Chartier
Présidente du jury
Directrice Recherche et Innovation – Production à l’Institut de recherche d’Hydro-Québec

Marie-Andrée Bédard
Conseillère experte en relation canadienne
Secrétariat du Québec aux affaires relations canadiennes

Patrick Noël
Professeur agrégé d'histoire et de théorie de l'histoire 
Université de Saint-Boniface

Élodie Nguena
Lauréate du concours MT180 national 2019  

Marie-Philippe Bouchard
Présidente-directrice générale
TV5 Québec Canada

Médias sociaux

Sur Twitter

Le mot-clic (hashtag) #MT180 vous permettra de suivre toute la conversation autour de l'édition 2020 de Ma Thèse en 180 secondes.

Sur Facebook

Vous pouvez consulter la page Facebook de l'Acfas.

Découvrez le site de MT180 international! Vous y trouverez toutes les informations sur les pays participants, les vidéos des finalistes des éditions précédentes, ainsi qu'une foule d'informations pour y assister ou l'organiser dans votre pays.

La finale internationale 2018 s'est déroulée à l'Université de Lausanne, le jeudi 27 septembre 2018. Revivre l'événement ici.

La finale internationale 2019 aura lieu à Dakar, au Sénégal, le 26 septembre 2019.

Comité international

La finale internationale de Ma thèse en 180 secondes est organisée sous l’égide d'un Comité international. Celui-ci est composé des représentants des institutions qui organisent la finale du concours sur leurs territoires respectifs et qui accueillent, à tour de rôle, la compétition internationale.

  • En Belgique : Université de Liège, Université de Namur, Université catholique de Louvain, Université Libre de Bruxelles, Université de Mons, Université Saint-Louis
  • Au Canada (Québec) : Association francophone pour le Savoir (Acfas)
  • En France : Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Conférence des Présidents d’université (CPU)
  • Au Maroc : Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), Université Mohammed V de Rabat
  • En Suisse : Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO)
  • L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) : Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire, Haïti, Liban, République Démocratique du Congo, Sénégal et Tunisie

Historique

Créé par l'Acfas en 2012, le concours Ma thèse en 180 secondes est inspiré du concours Three minute thesis (3MTMD) qui a eu lieu pour la première fois en 2008 à l’Université du Queensland, en Australie. 

En 2014, l'Acfas a mené une collaboration avec le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et la Conférence des Présidents d’université (CPU), en France, avec le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique au Maroc (CNRST) et avec l’Université de Liège en Belgique afin que ces institutions organisent le concours sur leur territoire et pour mettre en place une première finale internationale. Celle-ci s'est déroulée le 25 septembre 2014 à Montréal.

En 2015, l’Agence Universitaire de la Francophonie a rejoint le comité international; puis la Suisse en 2016, avec la Conférence universitaire de Suisse occidentale (CUSO).