Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Marc Imbeault
Collège militaire royal du Canada
Oumar Sallé Samb et Émilie Gélinas
Université du Québec en Abititibi-Témiscamingue, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
5a. Résumé

Le concept de missions médicales à court terme n'a pas donné lieu à beaucoup de réflexions éthiques. Notre étude constitue en ce sens une contribution originale à la recherche et pourra être utile à tous ceux qui enseignent dans le domaine de la santé mondiale, ainsi qu'à ceux qui organisent des missions humanitaires. Des entrevues semi-directives ont été menées auprès de 15 personnes ayant participé à un stage dans le cadre d'un des programmes en santé mondiale offerts par l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue : 6 stagiaires, 4 superviseurs et 5 bénéficiaires sénégalais. Une analyse croisée du contenu de ces entrevues a été menée en fonction de l'identification des dilemmes et enjeux éthiques discutés avec les personnes interviewées.

Les résultats de notre analyse indiquent la présence de dilemmes entre l'obligation de protéger la vie des patients et celle de respecter les coutumes - voire les lois - des cultures et des pays dans lesquels sont déployées les missions. L'obéissance aux règles locales peut s'opposer au respect de principes supérieurs comme celui de la vie. Une autre série de dilemmes survient dans l'administration des soins : par exemple, en ce qui concerne la pertinence d'entreprendre un traitement qui ne pourra être poursuivi. Il faut aussi noter que, à l'intérieur même de la profession infirmière, il existe des points de vue diamétralement opposés quant à la manière de trancher ce type de dilemme éthique sur le terrain.