Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
Le mercredi 10 mai 2023

Depuis trois décennies, la communauté scientifique mobilise la notion de geste professionnel pour mieux saisir l’activité du personnel enseignant (Bucheton, 2008; Jorro, 2016; Romain, Rey et Lex, 2018) en mettant au jour non seulement le verbal (ce qui est dit), le paraverbal (comment c’est dit), mais aussi le non-verbal (comment le corps se donne à voir aux élèves). Ces gestes verbaux, paraverbaux et non verbaux sont combinés, enchevêtrés, mobilisés dans une configuration complexe que l’on connaît sous le nom de pratique enseignante (Carpentier, Roy et Sauvageau, 2021). La recherche tente de saisir, d’isoler ces gestes, mais aussi de comprendre les intentions, les logiques profondes ou d’arrière-plan (Bucheton et Soulé, 2009) et les postures desquelles ils émanent (Jorro, 2016). Différents cadres d’analyse ont été proposés (Bucheton et Soulé, 2009; Jorro et Crocé-Spinelli, 2010), constituant des outils de travail autant pour la recherche que pour la formation initiale et continue en enseignement (Bucheton, 2020). Or, le geste ne se laisse pas enfermer par ces cadres (Jorro et Crocé-Spinelli, 2010). D’ailleurs, le geste, comme il se donne à voir aux élèves, ne permet pas toujours d’inférer avec certitude l’intention qu’avait la personne en le produisant. La communauté scientifique fait donc face à un défi d’ordre méthodologique pour le saisir. Si la vidéoscopie permet de capter le geste comme il se donne à voir, elle ne rend pas nécessairement compte de l’intention de la personne. Or, recueillir l’intention dans un entretien peut l’amener à donner au geste un sens nouveau. Par ailleurs, utiliser une grille pour répertorier les gestes professionnels amène inévitablement à les catégoriser, alors que les gestes peuvent traduire plus d’une intention (Bucheton et Soulé, 2009). Le grain d’analyse recherché est aussi un enjeu qui taraude les spécialistes depuis une trentaine d’années (Bucheton, 2008; Dolz et Toulou, 2008; Volteau et Garcia-Debanc, 2008).

Ainsi, ce symposium s’articule autour de deux questions : comment saisir les gestes professionnels du personnel enseignant? Dans quelle mesure les choix méthodologiques soutiennent-ils les visées et les objectifs de recherche poursuivis?

Inspiré par la méthode employée par le Réseau international francophone de recherche en éducation et formation (REF), ce symposium vise le partage d’articles inédits et la lecture commentée d’un pair en amont et la mise en commun des réflexions lors du colloque. Un dossier thématique dans la Revue des sciences de l’éducation suivra ce colloque.

 

/
Sur place et en ligne
Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 500 - Éducation

Responsables

  • Geneviève Carpentier
    UdeM - Université de Montréal
  • Isabelle Montésinos-Gelet
    UdeM - Université de Montréal
  • Valérie Thomas
    UdeM - Université de Montréal
  • Anick Sirard
    Centre de services scolaire des Samares

Partenaires

  • GEVAPP
Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 11 h 50
Communication orale
Communications orales
Contributions de l’avant-midi
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : Université de Montréal - Jean-Brillant
Local : B-3245
Présidence/Animation : Geneviève Carpentier (UdeM - Université de Montréal)
Discutant-e- : Rosianne Arseneau (UQAM - Université du Québec à Montréal), Brahim Azaoui (Université de Montpellier), Dominique Bucheton (Université), Hélène Castany-Owhadi (LIRDEF EA 3749), Christian Dumais (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Carole Fisher (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Isabelle Fristalon (HEFP), Marie-Hélène Giguère (UQAM - Université du Québec à Montréal), Christophe Gremion (Haute école fédérale en formation professionnelle HEFP), Raymond Nolin (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Yves Soulé
08 h 30
Mot de bienvenue
08 h 35
Se construire dans l'intersubjectivité
Isabelle Fristalon (HEFP), Christophe Gremion (IFFP - Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle), Mirko Steinle (-)
Résumé
09 h 10
Saisir les gestes professionnels des enseignantes dans le cadre d’une recherche collaborative en contexte de jeu symbolique à la maternelle
Hélène Castany-Owhadi (LIRDEF EA 3749), Christian Dumais (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Raymond Nolin (UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue), Yves Soulé (Université de Montpellier et Université Paul Valéry Montpellier 3), Brahim Azaoui (Université de Montpellier)
Résumé
09 h 45
Pause
10 h 10
La complémentarité des outils méthodologiques, garante d’une description plus juste des savoirs et des pratiques enseignantes
Marie-Hélène Giguère (UQAM - Université du Québec à Montréal), Carole Fisher (UQAC - Université du Québec à Chicoutimi), Rosianne Arseneau (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
10 h 45
Approcher l’intime méthodologique : la phénoménologie husserlienne comme adossement aux recherches
Alban Roblez (Institut français de l'éducation (ENS Lyon) et Conseil d'évaluation de l'école (ministère de l'Education Nationale et de la Jeun)
Résumé
11 h 20
Synthèse

Dîner

11 h 50 à 13 h 10
Diner
Dîner
Dîner
Uniquement sur place
Bâtiment : Université de Montréal - Jean-Brillant
Local : B-3245

Après-midi

13 h 10 à 16 h 30
Communication orale
Communications orales
Contributions de l’après-midi
/ Sur place et en ligne
Bâtiment : Université de Montréal - Jean-Brillant
Local : B-3245
Présidence/Animation : Geneviève Carpentier (UdeM - Université de Montréal)
Discutant-e- : David Bezeau (UdeS - Université de Sherbrooke), Dominique Bucheton (Université), Geneviève Carpentier (UdeM - Université de Montréal), Emerick Coulombe , Isabelle Montésinos-Gelet (UdeM - Université de Montréal), Véronique Rey (Aix Marseille Université), Christina Romain (INSPE Institut national supérieur du professorat et de l'éducation), Anick Sirard (Centre de services scolaire des Samares), Catherine Tardif (UdeM - Université de Montréal), Valérie Thomas (UdeM - Université de Montréal), François Vandercleyen (UdeS - Université de Sherbrooke), Myriam Villeneuve-Lapointe (UdeS - Université de Sherbrooke)
13 h 10
Appréhender les pratiques de différenciation pédagogiques des enseignants en ÉPS : combinaison de l’entretien d’auto-confrontation et des techniques d’explicitation
François Vandercleyen (UdeS - Université de Sherbrooke), Emerick Coulombe (UdeS - Université de Sherbrooke), David Bezeau (UdeS - Université de Sherbrooke), Lionel Roche (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
13 h 45
Les gestes langagiers comme gestes professionnels : la mise en bouche, la mise en mots et la mise en scène au service de la transmission langagière en école maternelle
Christina Romain (INSPE Institut national supérieur du professorat et de l'éducation), Véronique Rey (Aix Marseille Université)
Résumé
14 h 20
Pause
14 h 40
Gestes professionnels déclarés de personnes enseignantes : un regard méthodologique
Geneviève Carpentier (UdeM - Université de Montréal), Myriam Villeneuve-Lapointe (UdeS - Université de Sherbrooke), Catherine Tardif (UdeM - Université de Montréal), Valérie Thomas (UdeM - Université de Montréal), Anick Sirard (Centre de services scolaires des Samares)
Résumé
15 h 15
Observer la qualité de mise en œuvre d’un réseau littéraire en classe : une réflexion méthodologique sur les outils de cueillette et d’analyse
Isabelle Montésinos-Gelet (UdeM - Université de Montréal), Marie Dupin de Saint-André (UdeM - Université de Montréal), Annie Charron (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
15 h 50
Synthèse
16 h 25
Mot de clôture