437 - Transformations socioéconomiques contemporaines et rapports au travail des jeunes

Section 400 - Sciences sociales

  • Mardi 28 mai 2019
  • Mercredi 29 mai 2019


Responsables
  • Maria Eugenia LONGO - INRS - UCS - Institut national de la recherche scientifique - Urbanisation Culture Société
  • Mircea Vultur - INRS - Institut national de la recherche scientifique
  • Sylvain Bourdon - UdeS - Université de Sherbrooke
  • Marjolaine Noel - INRS - Institut national de la recherche scientifique

Au cours des dernières décennies, le contenu et les conditions d’exercice du travail se sont profondément transformés : changements techniques et organisationnels importants; reconfiguration des conflits et des rapports sociaux de travail; modifications des arrimages entre la vie professionnelle et la vie privée; transformations des repères spatiaux et temporels de l’activité. De nouvelles stratégies d’entreprise ont aussi été déployées, qui se traduisent par une quête de flexibilité fondée sur l’externalisation d’une partie de l’emploi, une réduction des droits et sécurités et l’émergence des outils technologiques qui changent la nature du travail et imposent un nouveau modèle productif. Dans ce contexte, le rapport au travail des nouvelles générations subit des métamorphoses importantes. Défini comme la manière de vivre le travail, la place qu’il occupe dans la vie et la signification qu’il revêt, le rapport au travail est un médiateur entre les contextes socioéconomiques et culturels et la situation en emploi des jeunes. Il repose sur un ensemble de représentations, de relations à soi et aux autres, de dispositions vers le marché du travail et le monde en général, qui déterminent tant la place individuelle attribuée par les jeunes au travail que la contribution de celui-ci à la société. Ainsi, quels sont les effets des changements socioéconomiques contemporains sur les rapports au travail des jeunes? Dans quelle mesure les transformations en cours modifient-elles les manières de se représenter le travail, de se conduire en emploi et d’effectuer des choix professionnels chez les nouvelles générations?

Dans une perspective interdisciplinaire, ce colloque mettra en dialogue différentes approches analytiques pour actualiser les débats classiques autour des finalités dominantes accordées au travail alors que d’importantes transformations ont marqué le monde du travail. Les personnes intéressées à participer au colloque sont invitées à proposer des communications s’inscrivant dans l’un des trois axes suivants : a) Rapports au travail des jeunes, tensions, conflits et bifurcations; b) Rapports au travail des jeunes, genre et diversité socioéconomique; c) Rapports au travail, changements organisationnels et économie des plateformes numériques.

 

Appel à communications

Procédures pour soumettre une proposition 

Les informations suivantes doivent être envoyées à l’adresse suivante: obsjeunes@ucs.inrs.ca au plus tard le 25 février 2019 :

- Nom, affiliation et adresse courriel des présentateurs;

- Titre d'un maximum de 180 caractères espaces comprises;

- Résumé d’un maximum de 1500 caractères espaces comprises.

Les propositions seront évaluées par le comité organisateur et les décisions seront rendues au cours de la semaine du 4 mars 2019.

Les conférenciers retenus devront à ce moment avoir un profil actif sur le site de l’ACFAS pour être inclus dans le programme du colloque et devront s’acquitter des frais d’inscription.

Télécharger le pdf de l'appel à communications