424 - Genre, féminismes et développement – une trilogie en construction

Section 400 - Sciences sociales

  • Jeudi 30 mai 2019
  • Vendredi 31 mai 2019


Responsables
  • Charmain Levy - UQO - Université du Québec en Outaouais
  • Andrea Martinez - Université d’Ottawa

Genre, féminismes et développement - une trilogie en construction

Ouverture
Mot d'ouverture: A. Martinez (Université d'Ottawa) & C. Levy (Université du Québec en Outaouais)
Allocation d'ouverture: Fractures et leçons des paradigmes dominants - M-F. Labrecque (ULaval)


Session 1: Enjeux et perspective en genre, santé et éducation
Quand le développement international interpelle l'intersectionnalité - S. Bilge (Université de Montréal) - A confirmer
Femmes, travail du care et néocolonialisme - N. Nagels (Université du Québec à Montréal)
La santé sexuelle et reproductive dans les programmes et politiques de développement. - A. Calvès (Université de Montréal) A confirmer.
Violences de genre et stratégies de résistance - I. Auclair (Université Laval)


Session 2: Genre, droits et citoyenneté
Actions féministes et développement urbain - D. Piché (Université Laval) & É. Pinard (Université Wilfrid Laurier)
La lutte pour le droit foncier : enjeux et défis du mouvement associatif des agricultrices urbaines au nord-est du Brésil - A.
Martinez (Université d'Ottawa)
Genre, territoire et développement - D. Côté (Université du Québec en Outaouais)
Mouvements féministes et mouvements des femmes: le cas du Brésil - S. Bohn (York University) (UQO)


Session 3: Genre, éducation, culture et gestion
Genre, sciences et éducation - I. Collet (Université de Genève)
Outils d’intégration de la perspective de genre dans les activités, projets et programmes de développement - S. Brière
(Université Laval)
Genre, images et développement - S. Lavoie (Université de Nouveau Brunswick)


Session 4: Recherches émergentes
À confirmer.

Appel à communications

Appel à Communications pour le Colloque

Genre, féminismes et développement – une trilogie en construction

Dans le cadre du congrès de l’Acfas

30- 31 mai 2019

UQO, Gatineau, Québec

#46181

Organisatrices

Andrea Martinez – Université d’Ottawa

Charmain Levy – UQO

Les études en genre et développement font partie intégrante de la conversation et des relations en cours entre universitaires et activistes, chercheuses et praticienNEs. Ce champ d’études a vu le jour en raison de préoccupations quant à la façon dont les autres domaines académiques ignoraient ou déformaient l’histoire, les enjeux, les théories, les expériences ainsi que les perspectives des femmes. Ce domaine d’études interdisciplinaires et multidisciplinaires explore le genre comme construction sociale et culturelle, de même que le statut social et les contributions des femmes à la société, ainsi que les hiérarchies et relations de pouvoir à l’œuvre dans des sociétés et des époques différentes. Émergeant d’abord sous la forme de cours intégrés à des programmes existants, ces études ont été constituées en programmes de premier et deuxième cycle universitaire dans les années 1980. AttiréEs par ce sujet d’étude, souvent en raison de leur sensibilité politique à l’égard de la justice de genre, les universitaires et les praticienNEs du développement considèrent que la notion de genre est indispensable tant d’un point de vue politique que théorique pour comprendre non seulement les tensions et divisions qui traversent le domaine du développement international, mais aussi les inégalités de sexe et leurs intersections avec d’autres systèmes d’oppression (racisme, classisme, capacitisme, etc.). Ce colloque présente les contributions théoriques et appliquées des principales écoles de pensée ayant ponctué la recherche féministe dans le domaine : depuis les écoféministes, premières à contester les politiques de modernisation et d’industrialisation accélérée et leurs impacts – on parle ici de dégradation environnementale et de l’oppression des femmes –, en passant par les analyses intersectionnelles de marqueurs identitaires, notamment la race, la religion, l’orientation sexuelle et la classe, jusqu’aux approches postcoloniales et décoloniales.

C’est avec grand plaisir que nous vous invitons à participer au colloque en présentant une communication orale sur un thème lié aux théories ou aux pratiques en matière de genre, féminismes et développement international. À cet effet, vous devrez nous envoyer un résumé de 300 mots ainsi qu’une biographie de 250 mots.

Critères de sélection

Pertinence au thème du colloque

Contribution originale au débat scientifique

Qualité des résultats de recherche

Date limite de réception des propositions: 25 février 2019

Contact : Alice Mello (alicebmm@gmail.com); Charmain Levy (charmain.levy@uqo.ca)

Télécharger le pdf de l'appel à communications