Aller au contenu principal

305 - Dans un monde d'hommes : femmes, archives et histoire de l'imprimé au Québec

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

  • Mercredi 6 mai 2020
  • Jeudi 7 mai 2020
  • Vendredi 8 mai 2020

Responsables

« Dans un monde d'hommes : femmes, archives et histoire de l'imprimé au Québec » réunira une
trentaine de chercheures et chercheurs, d'étudiantes et d'étudiants, de professionnelles du livre et
d'archivistes, du 6 au 8 mai 2020.La volonté de tenir un colloque sur ce sujet est née d'un constat aussi implacable qu'incontestable : bien qu'on note une présence des femmes dans le milieu de l'imprimé au Québec depuis la fin du XIXe siècle,les traces qu'elles ont laissé dans les archives sont, au mieux, incomplètes, au pire, inexistantes. Dès lors, comment faire pour reconstituer la trajectoire des premières femmes directrices de collections, éditrices, illustratrices, bibliothécaires, rédactrices de magazines, libraires? Comment retrouver, puis compiler, les données qui se retrouvent aujourd'hui éparses, en particulier au sein d'objets qui ne sont même pas, à la base, considérés comme devant être conservés (calendriers et agendas annotés, carnets familiaux, cartes postales, cartes de Noël)? Longtemps entremêlée à l'histoire familiale, l'histoire au quotidien, la présence de ces femmes dans l'univers du livre et de l'imprimé dort, encore aujourd'hui, dans les greniers. En plaçant la focale sur le matériau « archive », la réflexion du colloque sera partagée en deux axes, relevant
d'objectifs distincts :
Axe 1. Questions institutionnelles
Que nous apprennent les archives de l'imprimé sur les conditions dans lesquelles ont oeuvré les femmes
en édition, en librairie, en bibliothèques? Comment ces documents nous permettent-ils de cerner les
phénomènes de mise à l'écart des femmes dans le domaine du livre, dans une perspective diachronique
ou synchronique?
Axe 2. Questions de méthode
Où trouver les traces du travail des femmes dans le milieu du livre et de l'imprimé? Plus la présence de
ces agentes est éloignée dans le temps, plus les chercheures et chercheurs doivent faire preuve
d'inventivité pour débusquer même les faits biographiques les plus banals les concernant. Comment
renouveler les approches méthodologiques pour déconstruire la double délégitimation ayant pesé sur les
femmes en raison, d'une part, de leur position minorée et, d'autre part, des contenus qui leurs étaient
dévolus (ex. littérature sentimentale, livre jeunesse, littérature édifiante et moralisatrice)? 
Outre une vingtaine de communications de facture scientifique, le colloque présentera une conférence
grand public, dans laquelle Rachel Bédard, éditrice de longue expérience aux Éditions du
Remue-Ménage, viendra exposer sa trajectoire et mobiliser son expérience du monde du livre des
quarante dernières années. Une table ronde faisant intervenir des professionnelles issues de différents
secteurs du milieu du livre (associations, distribution, librairie) permettra également d'offrir un point
d'ancrage contemporain aux discussions de nature historique. Ce va et vient entre le passé et le présent
sera l'occasion de mesurer le chemin parcouru par les femmes, mais aussi les écueils qui se présentent
encore à elles.