Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Yasser-Mebsam Boulmezaoud
UQAM - Université du Québec à Montréal
Taieb Hafsi
HEC Montréal
5a. Résumé

Comprendre le processus individuel et groupal de création d’un village dans un environnement administratif complexe, a été l’objectif de notre recherche. À travers des entrevues et des observations directes dans un village au Sahara Algérien, l’étude a permis de décrire une initiative rare dans un pays en construction.

Dans la vallée du M’zab, l’organisation Amidoul a obtenu l'autorisation de construire avec le soutien de l’État, des logements de qualité, vendus à prix réduit à des familles peu fortunées. L’étude réalisée décrit le processus de construction du village, ses caractéristiques, ses habitants ainsi que la contribution de personnalités à l’œuvre.

Cette recherche a permis d’observer l’interaction entre les traditions et les règles de gestion étatique, ainsi que les stratégies pour les concilier. Effectivement, dans certaines régions du globe, les traditions locales, les valeurs religieuses et culturelles sont souvent agressées par les pratiques homogénéisantes de l’État, alors certaines personnalités s’obligent à travailler à la réconciliation. La recherche montre aussi la lutte concrète contre les effets de la pauvreté par l’entraide et la capacité d’organisation d'un groupe d'individus. De plus, elle fournit un éclairage sur l’identité individuelle et groupale des promoteurs du projet qui ont œuvré, sans objectif lucratif, à améliorer la qualité de vie de leurs concitoyens par la réalisation d’un village qui a obtenu, à la COP22, le 1er prix de ville durable.