Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
Uniquement pour l'édition en cours
87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Les vulnérabilités du dialogue : Réflexions préliminaires sur les scènes éthiques et politiques instituées autour des débats sur la liberté d’expression

Auteur : Julie Paquette
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Depuis quelques années nous travaillons à recenser, détailler, analyser et classifier différents cas de scandale artistique en tenant compte du contexte et de la pluralité des acteurs qui prennent place sur les scènes politiques qui s’instituent au détour de ces affaires. Nous avons observé que s’opère, dans ce qui fait scandale, une mise en relief des enjeux qui caractérisent une époque donnée, exemplifiant par le fait même les contradictions qui la caractérise. Ces contradictions sont, le plus souvent, autant de points de tension qui posent de sérieux défis à l’institution de pratiques d…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

L’explication du changement de la forme en biologie évolutive développementale (Evo-Dévo)

Auteur : Anda Danciu
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Des découvertes en biologie moléculaire portant sur les gènes responsables du développement ont contribué à l’essor de la biologie évolutive développementale depuis les années 1990. Ces découvertes nous permettent de comprendre comment le développement a été modifié au cours de l’évolution. En effet, en Évo-Dévo, le changement de la forme animale au cours de l’évolution se fait par un changement dans le développement des organismes, dans leur ontogenèse. Or, afin d’expliquer ce phénomène des biologistes adoptent des perspectives différentes comme la perspective mécaniste (Craver 2013 ; Sea…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Pragmatique normative et jeux de dialogue chez Brandom

Auteur : Yaël Sebban
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Il s’agit ici de clarifier le rôle des pratiques sociales au cœur de nos échanges discursifs et critiques afin de rendre socialement compte de l’objectivité de nos contenus conceptuels. En privilégiant comme stratégie explicative l’usage sur la signification, la pragmatique sur la sémantique et les pratiques ou interactions sociales sur les états cognitifs, Brandom pose ces trois aspirations au fondement de sa théorie. Nous analyserons ainsi les trois points suivants : (1) la relation entre la pragmatique formelle et la sémantique inférentielle; (2) l’objectivité de nos contenus conceptuel…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

La distance dans l’amour : le deuil et l’amour impersonnel

Auteur : Pascale Devette
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Plusieurs philosophes contemporains ont associé non seulement Créon à l’excès et à l’hubris, mais aussi à Antigone. Ainsi en est-il de l’interprétation de Martha Nussbaum. Nussbaum souligne que l’attitude révoltée et sacrificielle d’Antigone effraie sa sœur Ismène, laquelle n’arrive pas à comprendre l’amour unilatéral d’Antigone pour un mort. Nussbaum nous dit qu’Ismène serait incapable de saisir la passion « impersonnelle » de sa sœur. Le terme utilisé par Nussbaum est, en effet, des plus pertinents pour nous ici (puisqu’il s’agit d’un concept central dans la pensée de Simone Weil). En fa…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Modélisation scientifique et dialogue : le rôle des modèles conceptuels en science

Auteur : Jean-Guy Meunier
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Dans un contexte de collaboration scientifique, diverses attitudes épistémiques s’opposent. Certaines visent la découverte et la créativité, et d’autres, la preuve et démonstration. Comment un projet de recherche peut-il se développer au sein d’attitudes aussi opposées ? Selon les approches pragmatiques des théories scientifiques (Cartwight, Rheinbeger, Morrison, Giere, …), la science est une pratique sociale produisant dynamiquement un ensemble de modèles, interreliés et occupant des fonctions épistémiques spécifiques et complémentaires. Ces modèles sont multiples: conceptuels, formels, c…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Réaction et échange

Auteur : Dario Perinetti
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Domination et appropriation culturelle : pour une éthique de l’Alterophagie

Auteur : Amadou Sadjo Barry
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Depuis la fin du XXe siècle, l’appropriation culturelle est perçue comme une forme de domination culturelle. Celle-ci aurait sa source dans l’asymétrie de pouvoir entre la culture majoritaire et la culture minoritaire, dont l’effet est de consacrer le privilège des personnes issues de la majorité en rendant invisible ceux et celles qui sont issus des minorités. Mais cette perception de l’appropriation culturelle ne repose-t-elle pas sur des considérations de justice politique qui ne sont pas nécessairement liées à la nature de la pratique artistique et à la signification des œuvres culture…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Marc Renault, le professeur

Auteur : Serge Cantin
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Dans son tout dernier livre, La liberté confisquée, paru en 2000, Marc écrivait ceci : « J’aurais voulu que le seul pouvoir légitime soit celui exercé sur les intelligences par l’objet à connaître. Tant pis pour moi si c’est là une chimère. Tout de même, il me semble, il arrivait parfois que, dans la salle de cours, la chose à penser soit pensée purement pour elle-même dans l’oubli de tout le reste, que le professeur oublie sa préoccupation vaniteuse d’offrir une brillante performance, que les étudiants oublient les évaluations, les crédits, les diplômes, les pénuries, que les uns…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Relationalité, dialogue et reconnaissance : réflexions

Auteur : Margea Globensky
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Lorsque vient le temps de penser la démocratie, les enfants semblent bien souvent mis à l’écart. En effet, un certain nombre de dispositions juridiques théorisent les droits et libertés des enfants, mais au-delà de celles-ci, la théorie politique ne pense pas systématiquement la démocratie pour cette tranche de la population qui ne trouve d’ailleurs pas d’expression autonome. Partant de ce constat, nous aborderons la possibilité d’un approfondissement du répertoire démocratique en mobilisant le concept de reconnaissance tel que théorisé par Axel Honneth. Reprenant les théories développemen…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Religion et sphère publique : L’usage public de la raison chez Taylor et Habermas

Auteur : Philippe-Antoine Hoyeck
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
L’œuvre récente de Jürgen Habermas est marquée par un intérêt accru pour la question du religieux dans les sociétés contemporaines. Un des thèmes centraux de ce « tournant religieux » tient au problème de l’intégration religieuse : comment les citoyens religieux peuvent-ils se comprendre comme des auteurs pleins et égaux du droit dans un État laïque qui se veut neutre envers les différentes conceptions du bien de ses citoyens? Habermas propose de résoudre ce problème par une « clause institutionnelle de traduction » exigeant que les raisons religieuses avancées dans le débat publ…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

La vulnérabilité: condition subjective des privilégié.es permettant d’entamer un dialogue décolonial

Auteur : Laurie Gagnon-Bouchard
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Nous nous intéressons aux philosophies féministes dans une perspective de décolonisation des connaissances. En ce sens que nos travaux visent à définir des lieux communs permettant un dialogue épistémique entre personnes/groupes différemment situés dans les rapports de pouvoir. Dans le cadre de cette communication, nous nous intéresserons à des propositions théoriques et éthiques qui, chacune à leur façon, font usage de la stratégie de reclaim afin de reconnaître la relationnalité de l’être-au-monde. Nous commencerons par aborder la logique du don telle que revendiquée par l’auteure Sami R…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Le Dialogue comme exercice de la pensée, selon Montaigne

Auteur : Zoraia Ribeiro Dos Santos
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Pour Montaigne, le plus fructueux et naturel exercice de notre esprit est la conférence, soit le dialogue, ainsi que tout débat et toute communication orale. Dans son temps, le terme conférence signifie la conversation, ou la discussion, exposée en public comme un art de bien parler, soumis à des règles, à des préceptes des arts et de politesse. Dans le chapitre l’Art de Conférer (III, 8), des Essais, le philosophe nous donne une espèce de propédeutique en la matière, en publiant et accusant ses imperfections à lui. De plus, il y présente, d’un côté, parmi plusieurs criti…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Concorde civile et vie bonne selon Marsile de Padoue

Auteur : Antoine Côté
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
L’autorité de faire les lois, selon Marsile de Padoue, revient à « l’ensemble des citoyens de la cité ou à sa partie prépondérante ». En effet, seul l’ensemble des citoyens (ou sa partie prépondérante) est à même d’établir des lois servant l’intérêt de la cité en son entier; et ce n’est que si l’intérêt de tout le corps social est pris en compte que pourra se réaliser cette paix civile que Marsile appelle de ses vœux, et sans laquelle les citoyens ne pourront mener une vie bonne.  Après une brève présentation de l’interprétation la plus plausible de l’expression « l’ensemble des citoyens o…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Présentation

Auteur : Claude Panaccio
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
On reconnaît d'habitude en philosophie que le dialogue avec les auteurs du passé est pertinent pour la discussion contemporaine. Leurs contextes, pourtant, leurs présuppositions, leurs appareils conceptuels, leurs questions mêmes étaient souvent très éloignés des nôtres. Comment donc est-il possible que l'histoire de la philosophie contribue de manière féconde à la philosophie actuelle ? Telle est l'interrogation centrale qui oriente cet ouvrage, publié cette année aux Éditions Vrin. Par delà les ruptures, les réorientations et les changements de paradigme, nos pratiques les plus répandues…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Le dialogue, un modèle de la vie humaine

Auteur : Marie-Andrée Ricard
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
En raison de son caractère vivant, le dialogue constitue non seulement la réalisation langagière de la vie en commun, mais aussi un modèle pour cette vie. Toujours tendu entre deux, entre l’idéal et la réalité, entre la connaissance et la vie bonne, entre l’affirmation et la négation, entre le même et l’autre, pour ne mentionner que ces quelques pôles, il résiste d’un côté à toutes les tentatives récentes d’en faire un outil et d’ériger sur lui ce qu’on pourrait décrire comme un discours de la méthode éthique, et nous appelle, de l’autre, à redoubler de soins envers le langage. De plus en …

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Du contextualisme williamsien comme épistémologie sociale de type kuhnienne ou ce relativisme qui n'en est pas un

Auteur : Kevin Kaiser
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
La proposition de contextualisme épistémologique développé par Williams (2001; 2007) s'est vu critiquer par Pritchard (2010) quant à sa réelle nature de même que ses conséquences épistémiques. Ce dernier soutient que le contextualisme de Williams, en autorisant l'incommensurabilité entre deux communautés épistémiques, n'est dans les faits qu'une forme de relativisme épistémique. Ce faisant, toute prétention à offrir une innovation quelconque sur la question de la justification serait erronée. Au cours de cette conférence, une proposition visant à faire tomber cette accusation ser…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Conscience, intentionnalité et naturalisme

Auteur : Rémi Tison
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
On considère habituellement que l’esprit manifeste deux types de propriété : la conscience et l’intentionnalité. La conscience est constituée par l’ « effet que cela fait » d’être dans un état mental donné, tandis que l’intentionnalité est le fait pour un état mental de représenter ou d’être à propos d’un objet ou d’un état de choses. De nombreux philosophes soutiennent que ces deux propriétés de l’esprit entretiennent une relation de dépendance, mais il y a débat sur la question de savoir dans quelle direction va cette relation de dépendance. Les défenseurs des théories intentionnalistes …

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Essai, dialogue, intime

Auteur : Kateri Lemmens
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Dans Les Argonautes, Maggie Nelson confronte la pensée occidentale de l’identité et du genre en lui opposant une pratique essayistique où s’entremêlent récits, dialogues, philosophie, féminisme et refus des réductions identitaires. L’intime, l’amour et l’érotique s’y déploient comme des substrats mobiles réinventés dans la relation induite par le dialogue textuel : en laissant la parole à l’autre, à ses objections, à ses réticences, le texte et la pensée sont altérés, transformant ainsi l’intériorité du sujet, qui risque le désir et l’intime. J’aimerais explorer, de manière essayistique, l…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Vie et métaphysique : la critique diltheyenne de la Vernunftwissenschaft grecque

Auteur : Jean-Christophe Anderson
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Les développements que réserve Dilthey au problème de la métaphysique sont généralement associés au versant négatif, ou critique, d’une entreprise qui serait, elle, résolument positive (fondation des sciences de l’esprit, herméneutique historique, philosophie de la vie, etc.). Les limites de cette interprétation se manifestent à notre avis dans son incapacité à rendre compte de la profondeur du dialogue que Dilthey a toujours entretenu avec le passé métaphysique de l’humanité. Si Dilthey n’hésite pas, dans plusieurs de ses travaux, à qualifier de « périmé » tout effort métaphysique, il n’e…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Philosophie et histoire de la philosophie. Autour de C. Panaccio, Récit et reconstruction. Les fondements de la méthode en histoire de la philosophie (Vrin, 2019).

Auteur : Sandrine Roux
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Quels sont les projets et les opérations admissibles en histoire de la philosophie ? N’y a-t-il qu’une seule manière « historiquement correcte » de parler des doctrines du passé ? Les réponses apportées par C. Panaccio passent par une enquête sur les conditions de possibilité des pratiques les plus habituelles en histoire de la philosophie. Ces pratiques reposent sur des présupposés communs qui autorisent à leur tour une pluralité de méthodes et de projets, des plus « historiques » aux plus « philosophiques ». La discussion reviendra d’abord sur cette diversité des approches identifiées pa…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Dialogue ou monologue? Ces empêcheurs de dialoguer d’égal à égal

Auteur : France Giroux
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Philosophie oblige, commençons par définir les concepts avec lesquels nous pensons pour éviter qu’ils « pensent à notre place » (Patrick Moreau). La notion de populisme ne se définit pas par les mots qui lui ressemblent tels « peuple » ou « populaire », mais bien par « démagogie ». Bien qu’on ne puisse associer le populisme à un profil d’électeurs très particulier, il est observable que, souvent, ses électeurs déconsidèrent les élites académiques ou artistiques établies, sans pour autant concevoir que leur hostilité consiste en de l’anti-intellectualisme ou de l’inculture. En démocratie, o…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Injustices testimoniales et signes religieux portés par les employés de l’État

Auteur : Gilles Beauchamp
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Dans cette communication, j’offre une analyse des causes du malaise que ressentent certains citoyens lorsqu’ils reçoivent les services d’un employé de l’État portant un signe religieux visible. J’argumente que la crainte du manque de neutralité et d’impartialité de cet employé constitue une injustice épistémique basée sur des préjugés identitaires. Ces préjugés identitaires associent les signes religieux visibles à une incapacité de différencier la sphère publique et la sphère privée. À partir de cette analyse, je propose que l’interdiction des signes religieux pour les employés de l’État …

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Quand les élites se parlent entre elles : Déboires du dialogue interculturel à l’aune de la crise anglophone au Cameroun

Auteur : Amadou Ghouenzen Mfondi
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
L’un des enjeux majeurs de la gouvernance dans les pays multiculturels est de favoriser la représentation des différentes entités ethnoculturelles du pays au sein des institutions de l’Etat. Le Cameroun en tant que Afrique en miniature dotée par l’histoire coloniale et postcoloniale de deux langues officielles (le français et l’anglais) et de plus de deux cents entités ethniques avec autant de langues locales n’échappe pas à ce défi de la multi-culturalité. L’une des stratégies adoptées par l’Etat pour assurer la cohésion sociale dans ce vaste ensemble est l’équilibre régional, entendu com…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Relation et légitimité dans la délibération

Auteur : Louis Chartrand
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Si une autorité se définit par sa capacité à réaliser la performance d'une action, alors l'autorité légitime est celle qui motive l'action en desservant ses sujets (Raz 1988). Par exemple, une autorité légitime peut permettre de résoudre un problème de coopération (Robichaud et Turmel 2012). Cependant, cela suppose que, même en l'absence de coercition, une autorité peut être illégitime si elle prétend faussement fonctionner en vue du bien commun. Un sujet d'autorité se doit donc d'évaluer la légitimité d'une autorité, afin d'éviter de se situer en position d'oppression. Or, disposant de mo…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Vulnérabilité et authenticité; penser une éthique du care dans le rapport à soi

Auteur : Élie Beauchemin
Colloque : 315 - Le dialogue : fondements, pratiques, conditions de possibilité – Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec
Cette communication propose d’explorer la notion de vulnérabilité dans une perspective du rapport à soi-même, en vue de poser la question des conditions de possibilité de l’authenticité ou de l’honnêteté vis-à-vie de soi. Pour ce faire, je m’intéresserai d’abord à la thèse avancée par Carol Gilligan dans Joining the Resistance (2011), faisant état d’une tension entre une part de l’identité humaine relationnelle («caring») et le type de subjectivité prescrite par les normes patriarcales, à partir de laquelle s’opérerait un processus de dissociation. Je proposerai d’approfondir la thèse de G…


Autre type de recherche