Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Les violences faites aux femmes au Mexique : leurs causes et formes selon l'analyse de féministes locales

Auteur : Caroline Roy-Blais
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Partout dans le monde, on dénonce les violences faites aux femmes et ces dénonciations s’appuient pour une part importante sur les analyses féministes qui inspirent par ailleurs des modes d’intervention et des politiques publiques. Au Mexique, depuis 1993, le féminicide de Ciudad Juarez a fait couler beaucoup d'encre. Plusieurs chercheures féministes de renom s’y sont intéressées au fil des ans. Si le féminicide est un phénomène grave, les violences faites aux femmes au Mexique, dans leur ensemble, constituent un problème social important. Cette thématique interpelle plusieurs disciplines, telles le droit, les sciences politiques, les relations internationales, le travail social, la sociologie et l’anthropologie, pour ne nommer que celles-ci. Néanmoins, les violences faites aux femmes demeurent des problématiques peu préoccupantes pour les gouvernements mexicains des différents paliers, et ce, malgré l’insistance de différents groupes de pression, tant locaux qu’internationaux. Il s’agit dans cette communication d’explorer la manière dont les féministes universitaires et militantes mexicaines expliquent les causes et les formes que prennent les violences faites aux femmes au Mexique. Ce sera l’occasion de présenter mes résultats de recherches de terrain effectuées auprès de féministes mexicaines à l'automne 2011 dans la ville de Mexico, dans le cadre de ma maitrise en anthropologie.

81e Congrès de l'ACFAS

Indicateurs d’aliénation parentale chez des familles évaluées par les services de protection de la jeunesse

Auteur : Véronique Lachance
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

L'aliénation parentale (AP) est une dynamique familiale dans laquelle un enfant rejette l'un de ses parents de façon injustifiée, sous l'influence de l'autre parent. L’ampleur de divers indicateurs d’AP dans 51 situations familiales évaluées aux services de protection de la jeunesse est documentée. Le contenu d’entrevues effectuées avec les 34 intervenants responsables de l’évaluation de ces situations est analysé à l’aide d’un inventaire d’indicateurs d’AP élaboré pour les besoins de l’étude. L’ampleur des divers indicateurs d’AP est décrite à l’aide de statistiques descriptives; la fidélité interjuges de l’instrument de mesure est calculée par des corrélations de Spearman et de Pearson; les différences entre les pères et les mères au regard de certains indicateurs d'AP sont calculées par le test U de Mann-Whitney et le test de Khi-Carré d'indépendance statistique; des types de dynamiques familiales conflictuelles sont dégagées à l'aide d'une analyse de regroupement. Les résultats indiquent une forte variation des indicateurs mesurés entre les familles, un accord interjuges généralement satisfaisant et peu de différences significatives entre les pères et les mères. Quatre types de situations familiales ressortent, dont trois où des comportements aliénants de la part d’un des parents sont présents. Dans un contexte d'absence de mesures fidèles et valides de l'AP, cette étude contribue à repérer les indicateurs les plus fréquents, facilement observables et mesurables.

81e Congrès de l'ACFAS

Mise à l'épreuve : repenser le lien entre dépression et société

Auteur : Geneviève Nault
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

C’est en adoptant comme opérateur analytique le concept
d’«épreuve» que Martuccelli tente de rendre compte, à l’échelle des acteurs,
des grands enjeux structurels d’une société. Selon Martuccelli (2006), «les
épreuves sont des défis historiques, socialement produits, inégalement
distribués, que les individus sont contraints d’affronter. Et comme c’est le
cas lors de toute épreuve, les acteurs peuvent, en s’y mesurant, réussir ou
échouer.» Ce concept nous semble dès lors pertinent afin de repenser le lien tant
étudié par les sociologues de la santé mentale entre dépression et société. Nous
posons comme hypothèse qu’il existe deux façons d’étudier la dépression à la
lumière du concept d’épreuve de Martuccelli : soit la dépression est un
collecteur des résultats de la mise à l’épreuve (la dépression serait ainsi le résultat d’un échec ou d’une série
d’échecs vis-à-vis les épreuves caractéristiques de notre société contemporaine),
soit elle est en elle-même une épreuve. Dans le cadre de notre mémoire de
maîtrise en service social, nous avons voulu étudier la pertinence du concept
d’épreuve de Martuccelli pour l’étude de la dépression. À partir de l’analyse
de 10 entretiens semi-dirigés avec des jeunes francophones vivant en situation
minoritaire, nous avons tenté de rendre compte de la manière par laquelle la
dépression peut être appréhendée à la lumière de ce concept. Cette communication
se veut la présentation des résultats de notre analyse et des conclusions de notre
mémoire.

81e Congrès de l'ACFAS

Équilibrer les motivations des bénévoles avec les défis de la coordination

Auteur : Wiebke Tinney
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Depuis environ vingt ans, certains auteurs (Godbout 2002, Robichaud 2003) observent la marchandisation du geste bénévole. Il est perçu comme un « produit » à évaluer et se devant d’être efficace. D’ailleurs, plusieurs chercheurs constatent la professionnalisation du bénévolat en milieu palliatif et dans d’autres domaines sociosanitaires (Guirguis-Younger, Kelly, McKee 2005, Lamoureux 2002). La présente recherche ethnographique portant sur les bénévoles accompagnant des personnes en fin de vie à domicile dans les régions francophones du Nouveau-Brunswick, s’interroge en profondeur sur ces phénomènes afin de voir comment les motivations et la continuité dans l’engagement bénévole est possible aujourd’hui. L’étude prend pour appui les expériences des bénévoles et de nombreuses heures d’observation participante ont été réalisées (N=100h). La deuxième porte d’entrée a consisté à réaliser des entretiens individuels en profondeur (N=10). Nous avons identifié une multitude de facteurs qui contribuent aux motivations et à la continuité de l’expérience bénévole : 1) la perception optimiste de la bénévole par rapport à la vie et son affinité pour la vulnérabilité, 2) le lien positif entre la bénévole et la personne accompagnée ainsi que sa famille, 3) le soutien de la coordinatrice, 4) le sentiment de reconnaissance à l’égard de l’équipe extramurale et 5) le cadre politique permettant un soutien financier aux organismes bénévoles et aux familles dans le besoin. 

81e Congrès de l'ACFAS

Quand il s'agit de s'orienter professionnellement... et sexuellement : ce qu'en disent les conseillers et conseillères d'orientation œuvrant auprès des jeunes

Auteur : Andy Dimitri Veilleux
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Au cours des dernières années, s'est manifestée dans le vaste champ de l'éducation et de l'orientation la préoccupation de considérer les rôles et stéréotypes sexuels conférés à certaines professions. Ces rôles et stéréotypes semblent peser sur l'orientation professionnelle des jeunes. Or la question de sexe et de genre dans les problématiques de l'orientation professionnelle inclut rarement celle de l'orientation sexuelle. Cette communication traitera des représentations que se font les conseillers et conseillères d'orientation pratiquant auprès des jeunes quant à l'imbrication potentielle de l'orientation sexuelle à l'orientation professionnelle.

Les objectifs sont, d'une part, de décrire les représentations qui sont ancrées et reproduites par rapport à l'articulation de l'orientation professionnelle et de l'orientation sexuelle et, d'autre part, de présenter les différentes prises de position parmi les conseillers et conseillères d'orientation afin de connaitre pour mieux saisir ce rapport entre les représentations et les pratiques professionnelles dans l'exercice du conseil auprès de jeunes d'orientation homosexuelle, bisexuelle, en questionnement ou perçus comme tels.

Pour atteindre ces objectifs, seront exposés les résultats obtenus dans le cadre d'un projet de recherche au doctorat, des résultats provenant d'un questionnaire écrit (élaboré à partir du site SurveyGizmo) ainsi que d'entrevues en dyade et de groupe.

81e Congrès de l'ACFAS

Conception du travail social chez les étudiants en baccalauréat en travail social de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Auteur : Alain Martel
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

L’identité professionnelle en travail social fait l’objet de débats récurrents au sein de la profession. On constate notamment une situation de malaise chez les acteurs lorsqu’il s’agit de légitimer sa pratique et de la distinguer de celle des autres métiers relationnels (Franssen, 2000). Connaissant l’influence majeure de la formation initiale sur le développement de l’identité professionnelle, la façon dont les étudiants adhéreront aux représentations de la profession partagées par l’ensemble du groupe professionnel en dira long sur le développement éventuel d’un malaise identitaire. Afin de connaître les impacts de la formation sur l’identité professionnelle des futurs travailleurs sociaux de la région de l’Abitibi-Témiscamingue qu’un projet de recherche s’est intéressé aux conceptions du travail social chez les étudiants du baccalauréat en travail social de l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue. La présente communication vise à exposer les principaux résultats de cette recherche menée dans le cadre des travaux de l’Équipe de recherche et d’analyse des pratiques professionnelles (ERAPP). Après avoir abordé l’évolution des conceptions des étudiants au cours de leur trajectoire académique, il sera discuté des facteurs qui influencent l’apprentissage de l’ethos de la profession et qui, en même temps, poussent progressivement bon nombre d’étudiants, à l’instar du groupe des travailleurs sociaux, à se porter défenseurs de l’identité professionnelle du travail social.

81e Congrès de l'ACFAS

Étude longitudinale des liens prédictifs entre les traits de personnalité et les problèmes intériorisés à l'adolescence

Auteur : Marie-Joëlle Gosselin
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Les problèmes intériorisés tels que l’anxiété et la dépression deviennent plus prévalents à l’adolescence et ont des conséquences négatives autant pour l’adolescent que pour la société en général. La communauté scientifique a généré des connaissances robustes sur les facteurs de risque des problèmes intériorisés chez les adultes. Toutefois, on en sait encore très peu sur le rôle des traits de personnalité durant l’adolescence, qui sont pourtant des facteurs de risque connus de différents autres problèmes d’adaptation. La comorbidité étant élevée entre l’anxiété et la dépression, ceci laisse supposer l’action d’un facteur de risque commun pouvant relever des traits de personnalité. Cette étude vise donc à déterminer si les traits de personnalité des adolescents permettent de prédire leurs problèmes intériorisés ultérieurs, après avoir contrôlé pour une liste de facteurs de risque connus de ces problèmes. Les données utilisées proviennent d’une étude longitudinale prospective de 1036 adolescents provenant de huit écoles secondaires québécoises. Ils ont été évalués la première fois en secondaire un, et à nouveau en secondaire trois. Les adolescents ont rempli des questionnaires auto-révélés en classe. Des analyses de régression multiple ont démontré qu’après avoir contrôlé pour l’effet de plusieurs facteurs de risque connus, certains traits de personnalité sont effectivement reliés aux problèmes intériorisés ultérieurs des adolescents.



81e Congrès de l'ACFAS

Les mutations de la société traditionnelle saharienne (le cas de la région du Touat au sud-ouest algérien)

Auteur : Brahim Kerroum
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Dans ce travail de recherche, nous étudions les processus de changements récents qui ont eu lieu dans l’espace et la société saharienne, changements qui affectent l’écosystème oasien d’origine et qui mènent vers un nouveau rapport ville/campagne. Ces mutations se projettent d’une façon ou d’une autre sur l’espace agricole oasien, où l’oasis est engagée dans une ouverture économique et sociale à grande échelle.

Sur la base des différentes visions qui ont traité l’espace saharien, nous avons procédé à une analyse des états des lieux et nous avons touché au changement et à la mutation proprement dite, (le déclin de la foggara et l’intégration de l’oasis dans l’économie nationale algérienne). Compte tenu de la richesse de son sous-sol, le Sahara est appelé à contribuer à l’indépendance alimentaire du pays. À cet effet, des réformes agraires ont été spécialement instaurées afin d’encourager les sahariens à adopter les nouvelles mises en valeur et à passer aux nouvelles techniques de production et d’irrigation. Le but principal de notre étude étant de savoir : Jusqu’à quel point l’État a-t-il réussi à redessiner l’espace et la société saharienne ?  Et jusqu'à quel degré ces changements ont-ils affecté la petite production vivrière et les modes d’irrigation vernaculaires ?

81e Congrès de l'ACFAS

Que sont devenues les dissidences?

Auteur : Marie-Claire Belleau
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

La juge Claire L’Heureux-Dubé a été la deuxième femme juge nommée à la Cour suprême du Canada et la première du Québec en 1987.  Pendant son terme de 15 ans à la plus haute institution judiciaire du pays, elle s’est valu le titre de la « plus grande dissidente » de l’histoire de cette cour de justice. Que sont devenues les très nombreuses dissidences qu’elle a écrites?  Sont-elles restées lettre morte?  Sont-elles devenues des lois?  Ont-elles été suivies dans d’autres décisions de la Cour suprême du Canada? Si oui, dans quel contexte?  Sont-elles devenues des opinions majoritaires, voire unanimes?  Ont-elles eu une influence sur le droit au Canada ou ailleurs au monde?  Quelle est la valeur de penser différemment et de prendre le temps de l’écrire dans une opinion judiciaire séparée minoritaire?  Quelle est la valeur constructive d’une opinion dissidente? 

81e Congrès de l'ACFAS

L'effet de l'âge sur la cognition sociale : comparaison jeunes/âgés

Auteur : Eddy Larouche
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Introduction.La cognition sociale (CS) renvoie aux différentes opérations mentales qui permettent de bien comprendre les autres. À ce jour, plusieurs études ont suggérés que les performances de cognition sociale déclinent avec l’avancement en âge, mais l’âge d’apparition de ce déclin à travers différents aspects de la cognition sociale est peu documenté. La présente étude vise à comparer les performances sur différents aspects de la cognition sociale entre des participants jeunes et âgés.Méthode. La Batterie intégrée de cognition sociale (BICS) a été administrée à 29 jeunes femmes (âge moyen de 24 ans) et 23 femmes plus âgées (âge moyen de 55 ans). La BICS est composée de tâches évaluant trois aspects principaux de la CS (perception d’émotions, connaissances sociales, mentalisation).Résultats.Le groupe plus âgé présente des performances significativement plus faibles que le groupe jeune pour les tâches de perception d’émotions et de connaissances sociales mais aucune différence significative n’est observé entre les groupes pour la tâche de mentalisation.Discussion.Cette étude démontre un déclin associé à l’âge des capacités de perception d’émotions et de connaissances. De plus, nos résultats laissent suspecter que le déclin des capacités de mentalisation avec l’âge se produit plus tardivement que pour les autres aspects de la cognition sociale.

81e Congrès de l'ACFAS

Contacts parent-enfant suite au placement en famille d’accueil : exploration des liens avec le développement, la sécurité d’attachement et la dépendance

Auteur : Karine Poitras
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Le placement en famille d’accueil est une intervention radicale visant à protéger l’enfant dont le développement et la sécurité dans son milieu familial sont jugés compromis. La majorité des parents maintiennent des contacts avec leur enfant suite au placement, bien que les répercussions de ces contacts sur le développement soient très peu documentées.  Cette étude réalisée avec la collaboration des Centres jeunesse, vise à décrire les contacts entre l’enfant et sa famille d’origine, de même que les liens entre ces contacts et le développement de l’enfant. Cinquante-quatre parents biologiques sont rencontrés lors d’une entrevue et 43 enfants, âgés de 12 à 43 mois, sont évalués lors d’une visite dans leur milieu d’accueil. Les échelles de Bayley (3ed.) sont administrées afin d’évaluer le développement global de l’enfant, et les interactions enfant-parent d’accueil sont codifiées à l’aide du tri-de-carte du comportement d’attachement. Les enfants rencontrés maintiennent principalement des contacts avec leur mère (98,11%) et avec leur père (46,30%). Les contacts mère-enfant varient beaucoup quant à la fréquence mensuelle (M=5,95, ET=7,60) et la durée en heures (M=8,17, ET=9,67). Il ressort que les contacts mère-enfant prédisent la diminution des comportements de dépendance manifestés par l’enfant dans sa relation avec son parent substitut. Surtout, les résultats de cette étude rappellent l’importance de la qualité du milieu d’accueil dans le développement de l’enfant placé.

81e Congrès de l'ACFAS

Le dispositif français de stages de sensibilisation à la sécurité routière (récupération de points de permis). Quels effets, quels impacts, quelles limites?

Auteur : Arnaud Morange
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Depuis l’instauration du « permis à points » en France, de nombreux conducteurs français doivent participer à des stages payants pour retrouver un « capital points » suffisant pour avoir encore le droit de conduire. Ces stages ont fait l’objet d’évaluations et de critiques qui ont conduit les autorités à en modifier la forme et les contenus. Nous avons récemment étudié les nouveaux stages, de l’intérieur, au moyen d’une recherche qualitative par entretiens (une trentaine) pour le compte de l’INSERR (Institut National de Sécurité routière et de Recherche). Avec notre statut d’universitaire, il s’agissait d’évaluer, d’une part, l’application de la nouvelle formule par les animateurs de stages (formule fondée sur des modèles en psychologie) et, d’autre part, de mesurer la réalité du changement de perception et de comportement des conducteurs dans leur relation alcool-conduite à la suite de ces stages de nouvelle génération. Notre approche était socio-anthropologique et critique, et visait à éclairer les décideurs dans la poursuite ou non de ses orientations en matière de sécurité routière. Plus largement, les expériences croisées de dispositifs existants, comme ceux en vigueur au Québec, nous invitent à la réflexion.    



81e Congrès de l'ACFAS

Développement du pouvoir d'agir des personnes et des collectivités : un aperçu des pratiques avec des femmes immigrantes au sein d'organisations communautaires

Auteur : Manon Chamberland
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Au cours des dernières décennies, les mutations survenues sur le marché du travail ont contribué à la marginalisation d’une partie importante de la population qui peine à s’insérer socioprofessionnellement de manière satisfaisante. Par exemple, bien des femmes immigrantes se retrouvent à occuper des emplois précaires, ce qui soulève des questions quant à l’accompagnement destiné à soutenir leurs démarches. En raison de ses retombées simultanées sur les plans personnel et social, le développement du pouvoir d’agir des personnes et des collectivités (DPA) figure comme une alternative d’intérêt aux critiques formulées dans les dernières décennies à propos des pratiques d’intervention sociale. Or, cette alternative nécessite d’être précisée à partir de pratiques concrètes. Quelles composantes des pratiques au sein d'organisations communautaires s'adressant aux femmes immigrantes semblent propices au DPA? Cette communication rendra compte des résultats d'une recherche qualitative et exploratoire portant sur les pratiques au sein d'organisations communautaires de Montréal, Bruxelles et Grenoble. L'analyse transversale des données issues d'entrevues individuelles et de groupes réalisées auprès d'intervenantes et de femmes immigrantes permet de dégager quatre fondements communs des pratiques au sein de ces organisations communautaires.

81e Congrès de l'ACFAS

Portée et limites de l’implication des a’imat (imams) et des alimat ("femmes-imams") dans un programme de recherche-action en santé sociale des femmes à Mumbai, en Inde

Auteur : Abdelwahed Mekki-berrada
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Grâce à une collaboration interdisciplinaire et indo-américano-canadienne, nous avons réalisé à Mumbai une recherche-intervention-évaluation sur la santé sexuelle des musulman(e)s mariés, incluant plusieurs niveaux d’intervention (communautaire, services de santé publique et tradipraticiens). Nous discutons ici notre travail auprès des a’imat (imams) et des alimat («femmes-imams») sur les questions de violence domestique, de communication maritale, de sexualité conjugale et extraconjugale, de subordination et de résistance. Après une méfiance initiale, la collaboration des a’imat et des alimat est devenue généreuse quand nous leur avons présenté notre compilation de ahadith et de versets coraniques qui insistent sur la non-violence, la communication et la sexualité maritales comme actes de foi et comme responsabilité sociale. Une série de formations et négociations avec ces personnalités religieuses nous ont autorisés à convenir collectivement des thèmes qu’elles ont ensuite professés dans les madariss et les mosquées, et dont une version a été distribuée dans la communauté, sous forme de tracts en hindi et en urdu. Nous avons amorcé une évaluation qualitative-quantitative de l’impact de cette intervention sur les a’imat, les alimat et les hommes et femmes de la communauté. Nous présentons des résultats préliminaires inédits pour discuter la portée et les limites de l’implication des responsables religieux dans l’intervention en santé sociale des Indiennes musulmanes

 

81e Congrès de l'ACFAS

Les Banques alimentaires du Québec et leur contribution (en pourcentage) dans l'atteinte d'un niveau minimum de sécurité alimentaire

Auteur : Solange Law Kwon
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

La venue de M. Olivier de Schutter en mai 2012 et la hausse prévue du prix des aliments, suite à la sécheresse aux États-Unis, remettent l’insécurité alimentaire (IA) d’actualité. Entre 2009 et 2010, 6,9% de l’ensemble des ménages québécois souffraient d’insécurité alimentaire (Santé Canada, 2012). Il existe donc une vulnérabilité à l’IA au Canada qui risque d’augmenter avec la hausse du prix des aliments. Les BAQ rapportent déjà une augmentation de 17% du nombre de paniers de provisions donnés par rapport à 2011. Le recours aux banques alimentaires étant un indicateur indirect de l’IA et celle-ci ayant des conséquences négatives sur l’état de santé générale, physique et psychosociale des individus, ainsi que sur le développement de la société, cette hausse est inquiétante. Cette étude vise à contribuer à l’avancement de la connaissance, en estimant et en analysant la contribution en pourcentage des BAQ à la sécurité alimentaire.Un échantillonnage par quotas puis un échantillonnage aléatoire simple ont été réalisés.Environ 848 ménages, ayant reçu des provisions, sont étudiés.  Des questionnaires étaient distribués, en mars 2012, dans deux organismes accrédités à chacune des quatorze BAQ participantes. Le Fichier canadien sur les éléments nutritifs est employé pour convertir les quantités des aliments, le Guide alimentaire canadien sert de norme dans l’atteinte de sécurité alimentaire et SPSS servira pour les ANOVA. Toutefois, les résultats seront disponibles ultérieurement.



81e Congrès de l'ACFAS

L’épreuve de la sortie, du mépris à la reconnaissance : étude exploratoire du passage d'une pratique socialement disqualifiée à une forme d’engagement social

Auteur : Etienne Guay
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Cette communication portera sur le processus de changement de personnes qui sortent d’un mode de vie disqualifié et disqualifiant tel que la prostitution, l’itinérance, la délinquance, etc., pour entrer dans une pratique associée à l’engagement social (militance, intervention, etc.). Le changement qui nous intéresse est marqué par le passage d’une situation caractérisée par le mépris à une situation plus conforme à l’ordre social dominant, vecteur d’une reconnaissance positive. Nous
exposerons, à partir du sens donné par les acteurs, la représentation qui est donnée à l’ancienne vie, à la trajectoire menant à l’abandon de pratiques disqualifiées et disqualifiantes et à l’engagement social. Notre démarche vise une explication de ce changement à travers un processus d’individuation, ce qui permet de cerner les enjeux sociohistoriques de l’époque contemporaine à l’échelle de l’individu. Nous avons qualifié ce processus d’"épreuve de la sortie", considérant que ce changement de vie n’est pas l’équivalent de bifurcations dites normales associées à la vie professionnelle ou familiale. Ainsi,
l’intérêt de cette recherche résidera aussi dans l’éclairage qu’elle pourra porter sur la compréhension du processus menant à la mobilisation de soi de personnes qui ont connu une période de vie socialement disqualifiée. Nous exposerons le processus menant à l'engagement social en tenant compte des acquis, constitutifs de leur "ancienne vie", et le parcours menant à
ce changement de vie.

81e Congrès de l'ACFAS

Les pratiques de gestion des bénévoles en Centre communautaire de loisir

Auteur : Sophie Boucher
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Au Québec, les bénévoles s'impliquent en majorité au sein de deux sphères: les sports et loisirs et les services sociaux. Appartenant aux deux univers, tout en ayant son identité propre, il y a les Centres communautaires de loisir (CCL), présents dans l'ensemble du Québec depuis plus de 100 ans dans certains cas.

Depuis quelques années, des études montrent une mouvance dans la façon dont les gens s'impliquent (moins de temps, moins longtemps) ce qui a un grand impact sur façon dont on gère les bénévoles au sein des différentes organisations. Suite à ce constat, l'objectif de notre recherche a été d'analyser de façon globale quelles étaient les pratiques de gestion des bénévoles en CCL. Nous avons procédé par entrevue semi-dirigée, auprès de gestionnaires de ressources bénévoles en CCL au Québec. Nous avons utilisé la méthodologie de théorisation enracinée pour mener à bien notre recherche. 

L'analyse étant en cours, nous pouvons toutefois faire état de tendances qui semblent émerger des données. Nous pouvons d'abord observer qu'il semble y avoir une gestion des bénévoles à la fois formelle (procédures, politiques) et informelle (au quotidien). Puis, vu la très grande diversité de bénévoles présents dans les CCL (jeunes, adultes, aînés, stagiaires,etc.) il semble que les pratiques de gestion de ces bénévoles sont multiples et s'adaptent à chaque type de bénévoles.

81e Congrès de l'ACFAS

Vers le changement de la mention du sexe à l’état civil québécois sans obligation préalable de subir une chirurgie de réassignation sexuelle

Auteur : Jean-Sébastien Sauvé
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Le 11 avril 2012, le Tribunal des droits de la personne de l’Ontario rendait la décision XY v Ontario (Government and Cosumers Services). Dans celle-ci, il en est notamment venu à la conclusion que l’obligation de subir une chirurgie de réassignation sexuelle préalablement au changement de la mention du sexe à l’état civil ontarien était contraire au droit à l’égalité. Elle devait, par conséquent, être retirée. Depuis octobre 2012, la personne désirant obtenir le changement de la mention de son sexe à l’état civil ontarien n’a plus à subir la chirurgie de réassignation sexuelle.

Au Québec, il est possible d’obtenir, à certaines conditions, le changement de la mention du sexe à l’état civil. Toutefois, pour ce faire, la personne désirant un tel changement doit notamment avoir subi une chirurgie de réassignation sexuelle. La Charte des droits et libertés de la personne, quant à elle, contient une disposition portant sur le droit à l’égalité.

Or, le raisonnement développé dans la décision XY v Ontario (Government and Consumers Services) ne pourrait-il pas être adopté, mutatis mutandis, en contexte de droit québécois? En d’autres termes, le droit à l’égalité, inscrit à la Charte des droits et libertés de la personne, mettrait-il en échec l’obligation d’avoir subi une chirurgie de réassignation sexuelle? À ce jour, les juristes sont restés très timides en ce qui concerne le sujet. À l’aide d’une approche positiviste kelsénienne, nous proposons de lancer cette réflexion.

81e Congrès de l'ACFAS

Expérience subjective de cadres face aux enjeux éthiques dans la gestion du personnel

Auteur : Mariève Pelletier
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Au cours des dernières décennies, le travail a connu d'importante mutations. L'augmentation de la compétitivité et de la concurrence dans les milieux de travail ont amené des changements qui ont affecté les formes d'organisation du travail, maintenant de plus en plus orientées vers de nouvelles exigences de performance et de qualité (Aubert, 2012; Dejours & Gernet, 2012). Ces changements ont  creusé l'espace entre les prescriptions de la haute direction et le réel de travail sur le terrain, laissant les cadres devant des situations ambigües, où la conciliation des commandes du haut et des demandes du bas devient de plus en plus difficile (Carballeda & Garrigou, 2001). Dans un tel contexte, les cadres font face à des enjeux éthiques dans leurs fonctions de gestion du personnel et sur lesquels ils ont très peu d'espace pour en délibérer (Mispleblom Beyer, 2006). Cette communication vise à mieux comprendre l'expérience subjective de cadres portant notamment sur les enjeux éthiques qui relèvent de leurs responsabilités à l'égard de l'organisation, de leurs employés, de leur collectif de travail et d'eux-mêmes. Une stratégie de recherche narrative a été utilisée auprès d'une trentaine de cadres de divers secteurs d'activité. Cette recherche permettra de mieux comprendre la position difficile à tenir des cadres qui sont à la fois les acteurs stratégiques d'une organisation et des sujets sensibles du travail en quête de reconnaissance (Dejours, 1993).

81e Congrès de l'ACFAS

L’attachement désorganisé chez les enfants institutionnalisés : modèle et pistes de travail

Auteur : Marilyne Dumais
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

De 2 à 8 millions d’enfants vivent en orphelinat dans le monde (Dozier et al., 2012). En plus des difficultés sur les sphères cognitives, physiques et hormonales, une proportion élevée des enfants présente un attachement insécurisant-désorganisé (van IJzendoorn et al., 2011). Les enfants ayant développé ce type d’attachement sont les plus à risque de présenter des difficultés d’adaptation sociale et des psychopathologies (Lyons-Ruth & al., 2008). Bien que plusieurs études aient examiné les conditions dans lesquelles vivent les enfants institutionnalisés, le portrait des facteurs de risque menant à l’attachement désorganisé n’est pas clair. Ainsi, par une recension narrative, nous avons identifié ces facteurs institutionnels. Notre recension inclut tous les projets mesurant l’attachement désorganisé auprès d’enfants en orphelinat âgés entre 1 et 5 ans. Huit projets de recherche ont été retenus. Les résultats de notre recension soulignent l’importance 1) de la qualité des soins relationnels offerts par les donneurs de soins (ex. insensibilité); et 2) des caractéristiques institutionnelles (ex. instabilité) dans l’explication de l’attachement désorganisé chez ces enfants. Notre modèle illustre les différentes trajectoires menant à l’attachement désorganisé en institution (Figure 1) et propose non seulement des pistes de travail pour les recherches futures, mais aussi, cible les éléments essentiels à considérer dans le développement d’intervention auprès de cette clientèle.

81e Congrès de l'ACFAS

Vieillir dans la rue : les difficultés rencontrées par les itinérants plus âgés

Auteur : Mario Poirier
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Vivre dans la rue n'est pas une sinécure.  C’est  encore plus difficile quand le vieillissement entre en jeu.  Dans le cadre d'entretiens qualitatifs exploratoires avec une dizaine d'intervenants et de responsables de ressources en territoire montréalais, nous avons tenté de mieux comprendre les caractéristiques des itinérants de plus de cinquante ans et de mieux cerner les services qu'ils requièrent  Cette population est croissante, notamment pour des raisons démographiques (ici aussi les boomers sont présents). Les ressources du réseau de la santé ainsi que les ressources communautaires doivent désormais composer avec cette clientèle croissante, aux besoins complexes encore relativement méconnus.  Outre l'impact des caractéristiques générales de l'itinérance (extrême pauvreté, exclusion sociale, instabilité résidentielle),  les itinérants plus âgés vivent des problèmes spécifiques, tant au plan de la santé physique et mentale (pertes d'autonomie, pertes cognitives, etc.) qu'au plan social (isolement, difficultés d'adaptation, faible probabilité de retour éventuel au travail, etc.).  Même les intervenants qui connaissent bien l'itinérance peuvent trouver difficile de  venir en aide à cette clientèle.  Dans le cadre de cette communication, nous résumerons les principaux constats de ces premiers entretiens exploratoires et discuterons des avenues de recherche que nous entrevoyons pour approfondir l’analyse de cette problématique.



81e Congrès de l'ACFAS

Le développement d’un nouvel instrument pour mesurer le concept de «relations entre chercheurs et partenaires de la pratique» lors de la mise en œuvre d’une recherche

Auteur : Mathieu-Joel Gervais
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Afin d’augmenter l’utilisation des connaissances issues des recherches en sciences humaines et sociales, plusieurs auteurs suggèrent de miser sur une perspective dite "interactionniste". Selon cette perspective, les relations entre les chercheurs et les partenaires de la pratique à travers l’ensemble des étapes de production et de dissémination détermineront en grande partie l’utilisation des connaissances scientifiques produites. Or, les différentes dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique » restent à être définies et opérationnalisées au sein de la littérature. La présente étude vise à proposer un nouvel instrument de mesure valide et fidèle pouvant rendre compte des différentes dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique » lors de la mise en œuvre d’une recherche. Le développement de l’instrument s’est effectué en trois étapes (1) une recension critique des instruments actuellement utilisés afin de mesurer les différentes dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique » a été effectuée; (2) suite à cette recension, des indicateurs ont été proposés pour rendre compte de trois dimensions du concept de « relations entre chercheurs et partenaires de la pratique », soit les dimensions cognitive, structurelle et relationnelle; (3) les indicateurs définis pour les trois dimensions ont été validés à l’aide d’une étude qualitative et d’une étude quantitative.

81e Congrès de l'ACFAS

Relation entre la prise de risques au volant chez les jeunes conducteurs et la qualité de leurs communications avec leurs parents

Auteur : Lucien Dubois
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Les jeunes sont surreprésentés dans les accidents de la route au Québec (SAAQ, 2010). Selon la littérature, le monitoring et le style parental sont nettement reliés à  la gestion de l’autonomie chez les jeunes en ce qui concerne la prise de risques dans divers domaines (Donovan, 1993 ; Jessor, 1987). Cette étude tente d’évaluer jusqu’à quel point la qualité des échanges parents-jeunes au sujet de la conduite automobile est reliée au degré de prise de risques des jeunes conducteurs sur la route. Nous avons recruté 98 volontaires, garçons et filles entre 18 et 25 ans possédant un permis de conduire valide depuis au moins un an. Deux questionnaires ont été utilisés : le DDDI (Dula Dangerous Driving Index), traduit et validé par Richer et Bergeron (2012), ainsi que la traduction française du PACS (Parents-Adolescent Communication Scale), adaptée pour des situations en rapport avec  la conduite automobile. Les résultats préliminaires indiquent des relations significatives entre l’indice de prise de risques mesuré par le DDDI et la qualité des communications entre les jeunes et leurs parents concernant la conduite d’un véhicule (r (98) = 0,39, p <0,001 ; t = 3,68, p < 0,001). L’étude souligne l’importance que les parents (ou figures parentales) continuent à jouer auprès de leurs jeunes adultes dans l’adaptation de leurs comportements dans la société, et notamment en ce qui a trait à l’adoption de comportements sécuritaires sur la route.

81e Congrès de l'ACFAS

Évaluation de l'efficacité du programme Ces années incroyables auprès d'éducatrices en CPE

Auteur : Julie Lessard
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

Le travail des éducatrices en services de garde à l’enfance comporte de grands défis, notamment lorsque certains enfants présentent des comportements d’agression. La gestion des comportements des enfants peut s’avérer plus difficile pour les jeunes éducatrices ayant peu d’expérience. La présente étude a pour objectif d’évaluer les effets d’un programme d’entraînement aux habiletés parentales adapté pour des éducatrices dans un CPE. Le programme Ces années incroyable (CAI) est reconnu pour son efficacité auprès d’enfants présentant des troubles de comportement. L’échantillon est composé de 45 éducatrices réparties en deux conditions : le groupe contrôle (n=18) et le programme CAI (n=27). Des analyses de variance à mesures répétées comparant les éducatrices des deux conditions ont été effectuées. Suite à l’intervention, les éducatrices du groupe CAI utilisent plus fréquemment les stratégies positives, les conséquences et les limites claires. De plus, elles perçoivent ces pratiques comme étant plus utiles. Ces éducatrices perçoivent aussi moins de comportements d’opposition, d’hyperactivité, de comportements liés à la gêne ou à l’anxiété et liés aux problèmes sociaux chez les enfants qu’elles accompagnent. Finalement, elles  rapportent une plus grande confiance en soi au travail. Ces résultats démontrent que ce programme pourrait constituer un complément à la formation reçue par les éducatrices afin de prendre en charge de manière efficace et adaptée un enfant difficile. 

81e Congrès de l'ACFAS

Confiance politique et institutions internationales : spécificités des discours des jeunes suite à l'apprentissage du génocide des Juifs

Auteur : Geoffrey Grandjean
Colloque    401 - Développement et fonctionnement des personnes et des communautés et vie sociale

La communication vise à analyser le sentiment de confiance politique que les jeunes peuvent développer à l’égard de certaines institutions internationales (telles que l’Union européenne, l’Organisation des Nations unies ou encore l’Organisation du Traité de l’Atlantique-Nord) après avoir pris connaissance du génocide des Juifs.

Pour ce faire, les résultats d’une recherche étudiant les discours de jeunes belges francophones concernant ce génocide seront mobilisés. En effet, ils expriment un sentiment de confiance important envers les institutions internationales et, plus précisément, ils sont convaincus de la capacité d’intervention collective de ces institutions pour prévenir les génocides. Ces résultats contredisent le sentiment plutôt négatif pouvant se manifester au sein de la population belge sur ce même sujet. Afin de comprendre les spécificités des discours des jeunes et leur sentiment de confiance politique, la communication :

-          Circonscrira précisément le concept de confiance politique (envisagé dans une perspective de socialisation politique) ;

-          Présentera les discours des jeunes tenus en focus groups ;

-          Identifiera les raisons expliquant cet intense sentiment de confiance politique envers les institutions internationales en les mettant en perspective avec celui généralement plus négatif au sein de la population.