Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Trajectoires de femmes dans l'univers des petits boulots domestiques : un révélateur de la segmentation du marché de l'emploi au Québec dans la deuxième moitié du 20e siècle

Auteur : Catherine Charron
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Depuis un demi-siècle, au Québec comme ailleurs en Occident, le marché du travail s'est considérablement transformé et complexifié. Parmi les phénomènes socio-économiques majeurs ayant contribué à ces transformations, il y a certainement la généralisation du travail salarié des femmes. Dans les dernières décennies, en outre, l'effritement du modèle fordiste et la multiplication des formes « atypiques » d'emploi figurent parmi les principaux mécanismes producteurs d'inégalités sociales. À ce chapitre, la fragmentation des marchés du travail, opérant une reconfiguration hiérarchisée des places et des statuts, témoigne d'un déplacement plutôt que d'un effacement de la division sexuelle du travail.

Alors que se développe un marché diversifié de services domestiques privés, un certain nombre de femmes sont de plus en plus confinées à ces emplois déqualifiés et précaires. Résultat d'une convergence entre des politiques publiques et les « forces du marché », la construction d'un « secteur » domestique donne lieu à l'apparition d'une nouvelle classe de servantes. À partir des résultats d'une enquête orale auprès de femmes ayant expérimenté différentes formes de travail domestique rémunéré, je me propose d'examiner dans cette communication quelques-uns de ces mécanismes à l'œuvre à l'échelle biographique.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Mot d'ouverture

Auteur : Hélène Lee-Gosselin
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Journalisme sportif : de la féminisation des effectifs à la légitimité du féminin

Auteur : Marilou St-Pierre
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Le journalisme sportif est l'un des derniers bastions masculins du champ journalistique. En effet, les femmes ne représentent qu'environ 10 % des effectifs rédactionnels dédiés au sport, alors qu'en 2006, près de 45 % des journalistes recensés au Québec était des femmes. La féminisation des effectifs, c'est-à-dire le nombre de femmes dans la profession, ne suit donc pas la même progression dans le domaine du sport que pour l'ensemble de la profession. Mais la féminisation du journalisme n'est pas seulement relative aux effectifs. Il s'agit également de changements à l'intérieur même des pratiques professionnelles, alors que des caractéristiques associées traditionnellement au féminin deviennent parties prenantes des pratiques quotidiennes. Mais qu'en est-il du féminin dans un milieu traditionnellement masculin comme l'est le journalisme sportif, où la masculinité est érigée comme la norme dominante? Dans le cadre de ma communication, je souhaite donc m'intéresser à la question de la légitimité du féminin, tel que sous-entendu par la division arbitraire induite par le système de genre, dans le sous-champ journalistique du sport. Plus précisément, je propose d'interroger la légitimité des journalistes sportives dans leur milieu de travail et dans leur interaction avec les sportifs.

81e Congrès de l'ACFAS

La pertinence d'explorer l'expérience de l'intégration socio-professionnelle : le cas des femmes immigrantes hautement scolarisées d'origine maghrébine à Québec

Auteur : Carol-Anne Gauthier
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Depuis 1990, le Québec mise sur l'immigration de personnes hautement qualifiées afin de palier le vieillissement et les pénuries de main-d'œuvre dans certains secteurs. Cela s'est traduit notamment par un influx important de personnes francophones provenant du Maghreb. Malgré leur sélection sur la base de leurs qualifications élevées, leur francisation et donc, de leur « potentiel élevé d'intégration », ces personnes demeurent particulièrement désavantagées sur le marché du travail Québécois, et ce, surtout les femmes. Les obstacles qu'elles vivent incluent la non-reconnaissance des diplômes et de l'expérience acquis à l'étranger, l'inégalité dans la répartition des tâches ménagères et familiales, les stéréotypes et les préjugés, ainsi que le manque d'accès à certains réseaux sociaux. Dans le cadre de cette communication, nous proposons d'abord d'examiner comment ces obstacles et les inégalités qui en résultent sont vécus par les femmes immigrantes hautement qualifiées d'origine maghrébine à Québec. Ensuite, nous discuterons plus particulièrement du rôle des réseaux sociaux dans leur parcours, au plan des opportunités, des contraintes et des stratégies face à l'intégration en emploi.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Auteur : Hélène Lee-Gosselin
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Le genre et les médias : la Société Radio‑Canada et la production de l'émission Femme d'aujourd'hui (1965-1982)

Auteur : Laurie Laplanche
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Cette communication cherche à démontrer l'utilité du concept de genre pour étudier l'histoire des médias au Québec. À cette fin, j'analyserai la structure de la Société Radio‑Canada (SRC) à l'époque de la diffusion de Femme d'aujourd'hui (1965-1982), une émission de télévision relevant alors du Service des émissions féminines de la société d'État. En retenant la définition selon laquelle le genre est un principe de division du monde qui institue le sexe et fonde des rapports de pouvoir en opposant et hiérarchisant ce qui est perçu masculin et féminin, je démontrerai comment les industries médiatiques participent à la (re)production et la transformation des normes définissant la féminité et la masculinité. En m'appuyant sur l'examen de sources inédites, soit les notes de services rédigées par les membres de l'équipe de production de Femme d'aujourd'hui, j'explorerai comment les valeurs, les normes, les qualités, les capacités et les attentes associées à la féminité et la masculinité ont fait partie intégrante de processus décisionnels plus larges à l'œuvre àla SRC, ce qui provoqué des tensions/négociations tout au long du processus de production de l'émission. Je souhaite ainsi nuancer les perspectives qui soutiennent que l'accroissement des effectifs féminins dans les médias entraîne nécessairement des changements majeurs dans les pratiques en faveur des femmes. 

81e Congrès de l'ACFAS

De l'égalité professionnelle aux professionnel-le-s de l'égalité : une contribution au renouveau des perspectives de recherche sur genre et travail/emploi

Auteur : Soline Blanchard
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Les recherches sociologiques menées, en France, depuis près de 60 ans, sur la thématique « genre et travail/emploi » sont marquées par une série de glissements : de la condition féminine au travail au travail des femmes et à la division sexuelle du travail, puis aux mécanismes de différenciation sexuée sur le marché du travail et de l'emploi, dans les entreprises/organisations. Plus récemment, se développent des travaux sur la mise en œuvre de l'égalité comme travail, notamment via l'étude des associations de défense de la cause des femmes. Cette communication se propose de montrer le caractère heuristique d'un tel glissement de perspective à travers le cas de l'émergence et de la structuration de l'espace de l'accompagnement à l'égalité professionnelle. À partir d'un matériau varié (expérience personnelle, productions « indigènes », observations, entretiens), il s'agit d'analyser trois dynamiques à l'œuvre depuis les années 1960 : l'institutionnalisation d'une cause (la cause des femmes dans le travail et l'emploi), la marchandisation et la professionnalisation d'une activité émergente (l'offre de services de type formation, conseil, évaluation, etc., en matière d'égalité professionnelle). Trois dynamiques spécifiques et imbriquées, dont l'articulation suscite de vives tensions et de nombreux arrangements pour les actrices (et acteurs) impliqué-e-s. Des tensions et arrangements qui sont eux-mêmes révélateurs de certains enjeux contemporains posés au féminisme.

81e Congrès de l'ACFAS

 Sciences sociales et services sociaux laïques à Québec entre 1940 et 1970 : sociohistoire d'une hiérarchie genrée des savoirs et des pratiques

Auteur : Hélène Charron
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

L'histoire de la sociologie et du travail social est révélatrice de certaines modalités de la réorganisation de la hiérarchie de genre lorsque les femmes sont admises dans les universités. D'abord pensés conjointement comme des disciplines théoriques et pratiques, la sociologie et le service social se distinguent progressivement en suivant l'opposition entre théorie et pratique qui recouvre en partie celle entre le général et le local ou encore l'universel et le spécifique. Ce processus de différenciation hiérarchique s'opère également dans chacune des disciplines selon un axe de genre. 

Cette communication présentera, notamment à partir des cas comparés de Fernand Dumont et de Simone Paré à l'Université Laval, quelques aspects de cette hiérarchisation genrée des savoirs en sciences sociales. Elle défendra que cette hiérarchie genrée ne traduit pas une inégale qualité scientifique des recherches, mais plutôt des perspectives scientifiques différentes, résultant de positions sociales différenciées. Activement impliquées dans l'émergence des services sociaux laïques dans la ville de Québec après la Deuxième Guerre mondiale, les chercheuses en service social ancrent leurs recherches scientifiques dans l'espace local où elles s'investissent. A l'inverse, les recherches en sociologie se dégagent progressivement d'une approche monographique et descriptive du travail scientifique et privilégient des réflexions théoriques dont le caractère situé est de plus en plus occulté.

81e Congrès de l'ACFAS

Huit mille kilomètres pour y penser

Auteur : Daniel Grenier
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Pour un jeune écrivain québécois, aller à la rencontre de l'Amérique latine ne va pas de soi. Il faut passer par-dessus bien des clichés et parvenir en quelque sorte à se dépêtrer d'un réseau d'influences, sur lesquelles on s'appuie souvent pour se définir: de l'origine française jusqu'à l'imaginaire états-unien, en passant par le folklore irlandais, les voies de l'inspiration semblent parfois tracées d'avance. Ces quelques minutes seront consacrées à l'explication de la trajectoire inédite qui, de Montréal à São Paulo, du français brossardois au portugais carioca, a influencé la composition de Malgré tout on rit à Saint-Henri.

81e Congrès de l'ACFAS

Fanon, Cuba et autres Journal de Bolivie. L'Amérique latine à Parti pris comme modalité de libération nationale

Auteur : Michel Nareau
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

En 1959, Cuba provoquait une immense onde de choc dans les Amériques, en procédant à une révolution qui se voulait autant une lutte sociale qu'une lutte de libération nationale. Trois ans plus tard, la jeune révolution scandait qu'elle allait transmettre son expérience révolutionnaire partout sur le continent. En 1965, Hubert Aquin commence Prochain épisode en évoquant le flambement cubain. Une revue comme Parti pris ne peut qu'être happée par ce contexte socio-culturel et militant. Je vais étudier le processus référentiel qui fait en sorte que l'Amérique latine, considérée par la revue en tant qu'extension de la logique révolutionnaire cubaine, devient un foyer discursif pour le Québec. Bien que qu'un survol laisse voir que la référence latino-américaine est moins centrale qu'on aurait pu le penser, elle prend progressivement de l'importance dans les derniers volumes de la revue. Si, par le biais de penseurs caribéens, une part de la réflexion des partipristes sur la question coloniale s'inspire de l'Amérique latine, il faudra circonscrire où se situe l'autorité discursive attribuée à cette référence latino-américaine chez Parti pris et déterminer les lieux de son affirmation, afin de cerner la profondeur de ce biais, de comprendre son maillage avec le néonationalisme québécois, de saisir ce que va chercher la revue dans l'actualité politique et culturelle des Amériques et enfin de voir à quoi tient un relatif silence initial et une progressive affirmation de  l'Amérique latine.

81e Congrès de l'ACFAS

D'un exil à l'autre...

Auteur : Karine Rosso
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Quand on provient d'une famille d'immigrants hispano-américains, on a souvent une vision romantique ou exagérément critique de l'Amérique du Sud. Pour parvenir à situer des histoires et des personnages dans le pays d'origine de ses parents, on doit se défaire à la fois de la culpabilité de l'exilé et de l'idéalisation construite au fil des ans. Cette présentation sera l'occasion de retracer brièvement le parcours qui, des récits d'enfance aux expériences récentes, a inspiré certaines nouvelles d'Histoires sans Dieu.  

81e Congrès de l'ACFAS

Deux précurseurs du dialogue entre le Canada français et Haïti : l'écrivain Louis Dantin et le botaniste Jacques Rousseau

Auteur : Jean Morency
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Je me propose dans cette communication d'étudier l'apport de deux intellectuels, l'écrivain Louis Dantin (pseudonyme d'Eugène Seers) et le botaniste Jacques Rousseau, à la mise en place d'un dialogue entre le Canada français et Haïti dans la première moitié du vingtième siècle. Louis Dantin (1865-1945), l'un des critiques littéraires les plus influents de son époque, a développé des liens avec certains écrivains haïtiens au moment de son exil à Boston (de 1903 à 1945) et plus particulièrement de sa fréquentation de la société noire du quartier de Roxbury, à partir de 1924. Dantin songea même à faire publier son unique roman, Les enfances de Fanny, dans une revue haïtienne plutôt qu'au Canada. Jacques Rousseau (1905-1970), disciple du frère Marie-Victorin et directeur du Jardin botanique de Montréal de 1944 à 1957, nous a laissé pour sa part un journal du voyage qu'il a fait en Haïti du 24 octobre au 4 décembre 1944. Le but de ma communication consiste à étudier les tenants et les aboutissants de ces deux épisodes caractéristiques de l'instauration d'un dialogue entre le Québec et l'Amérique latine et d'un nouveau rapport au continent américain, qui prend en considération la latinité ainsi que l'Amérique précolombienne.

81e Congrès de l'ACFAS

Écrire dans les habits d'un autre

Auteur : Alain Beaulieu
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

À partir de son expérience d'écriture de son roman «latino-américain» intitulé Le Postier Passila (Actes Sud, 2010), le professeur et auteur Alain Beaulieu tracera le parcours (poïétique, mais aussi poétique) qui l'a mené du Québec à l'Amérique latine. Placée sous le signe des rapports entre identité et altérité, sa communication abordera la posture que doit adopter l'écrivain québécois qui décide de situer l'action de son roman quelque part au sud du Mexique.

81e Congrès de l'ACFAS

Transcontinentalité et considérations écologiques – Réflexions sur les Itinéraires botaniques dans l'Île de Cuba du frère Marie-Victorin

Auteur : Hélène Destrempes
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Bien qu'il soit d'abord connu pour son rôle déterminant dans la création du Jardin botanique de Montréal (1931) et la publication de la Flore laurentienne en 1935, le frère Marie-Victorin, de son vrai nom, Conrad Kirouac, incarne, à plus d'un titre, l'évolution des discours et de la société canadienne-française à partir des années 1920. Écrivain prolifique (contes, essais, traités scientifiques) et botaniste renommé, il s'implique à la fois dans la défense du patrimoine canadien-français et la promotion de l'apprentissage des sciences naturelles au Québec. C'est dans le cadre de ses activités scientifiques, qu'il se lie avec d'éminents botanistes américains et développe un intérêt tout particulier pour Cuba, où sa communauté a établi une mission en 1905. En compagnie du frère Léon, qui a fait de cette île son pays d'adoption, et avec lequel il correspond pendant plus de trente ans, Marie-Victorin visite à plusieurs reprises cette «perle des Antilles» et rédige avec son collègue, un ouvrage en trois volumes sur la flore cubaine, où s'entremêlent constatations scientifiques et considérations socio-politiques. Dans le cadre de cette communication, il sera plus particulièrement question de cette dimension transcontinentale des écrits de cet auteur et de la qualité ontologique de son attachement à Cuba, qui se présente à la fois comme un refuge et un observatoire à distance, d'où il étudie l'homme et son milieu de part et d'autre de l'Amérique.

81e Congrès de l'ACFAS

L'art comme lieu de transferts culturels dans l'œuvre nouvellistique et cinématographique de Marilu Mallet

Auteur : Diego-Alejandro Aguilar Beauregard
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Chez Marilu Mallet, l'expérience migrante s'énonce le plus souvent à travers la parole de l'Autre, représenté par des personnages fictifs et réels issus d'Amérique latine, mais aussi du Québec. Derrière l'Autre se dessine le Même, surtout à travers des rapports de ressemblance socio-économiques. Si l'art et la culture ne sont pas des motifs suffisants pour partir au Québec, selon Marilu Mallet, ils demeurent néanmoins des motifs suffisants pour y rester. Des Compagnons de l'horloge-pointeuse à La Cueca sola, nous remarquons que « les gens qui dansaient seuls » (Miami trip, 11), qui écrivaient seuls ou qui jouaient de la musique seuls (respectivement Leandro Urbina et Catherine Perrin dans Chère Amérique) finissent peu à peu par s'unir grâce à des transferts culturels qui définissent leur place au Québec. La construction de rapports parallèles entre la culture latino-américaine et québécoise tend à se résoudre non pas dans le partage d'une douleur humaine commune, mais dans le partage d'une vie qui tend à supprimer celle-ci, notamment à travers l'art. Nous proposons d'étudier comment les transferts culturels évoluent à travers l'art dans l'œuvre nouvellistique et cinématographique de Marilu Mallet et en quoi ils permettent de réconcilier les mémoires personnelles et collectives de l'ailleurs (Chili) et de l'ici (Québec) au sein d'un tiers espace.

81e Congrès de l'ACFAS

Représentations de la piraterie en Amérique latine dans les publications québécoises

Auteur : Jean-Michel Morin
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Les aventuriers qui ont marqué l'Amérique latine coloniale ont fasciné les imaginaires du monde occidental, le Québec aussi. Mais les tenants et aboutissants de cette représentation québécoise de l'Amérique latine coloniale restent à être analysés. En sondant les ouvrages de fiction et les récits historiques, je cherche à comprendre de quelle façon la piraterie, un enjeu majeur durant la période coloniale latino-américaine, est représentée dans les diverses productions culturelles québécoises. Est-elle la résultante d'un certain mimétisme des représentations étrangères, comme celle que nous propose Hollywood, ou présente-t-elle une originalité particulière? À l'aide de récits littéraires québécois de fiction, principalement des romans, et des récits historiques,  je vais tester l'hypothèse selon laquelle cette représentation, quoiqu'elle emprunte largement aux représentations hollywoodiennes, est tributaire d'une certaine sensibilité particulière influencée par une identification et une appartenance aux peuples latino-américains qui, comme le peuple québécois, se rattache à des valeurs latines et catholiques. J'expérimente et creuse la rencontre entre la culture latino-américaine et la culture québécoise, en décortiquant les influences et les échanges entre les deux aires culturelles, par l'entremise de l'exemple de la piraterie. Je m'appuie sur des traces de ce dialogue, des influences directes ou indirectes qui ont pu influencer la culture québécoise des deux siècles derniers.

81e Congrès de l'ACFAS

S'épanouir au contact des opprimées : l'expérience des sœurs missionnaires œuvrant auprès des femmes marginalisées en Amérique latine de 1970 à la fin des années 1990

Auteur : Myriam Alarie
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

L'ouverture des Québécois vers l'aire culturelle latino-américaine a transformé les rapports Nord-Sud dans les Amériques. Mes recherches portent sur la rencontre des sœurs missionnaires québécoises avec les femmes marginalisées d'Amérique latine, de 1970 à 1990. Le missionnariat auprès des plus marginalisées a eu de nombreux impacts et a suscité une réflexion importante quant à la place de la femme dans l'Église et la société. S'inscrivant à la suite des travaux étudiant les flux catholiques internationaux et les interactions Nord-Sud s'étant créés grâce aux institutions catholiques missionnaires, mes recherches touchent à la fois à l'histoire religieuse, à l'histoire des femmes et à l'histoire des interactions Québec-Amérique latine. En effet, en répondant à l'appel de la théologie de la libération qui connaissait une vive ébullition en Amérique latine, certaines missionnaires catholiques québécoises connurent une expérience sur le terrain réellement transformatrice. Cette dernière ébranla certaines de leurs convictions les plus profondes et créa un espace de questionnement, poussant certaines à s'investir dans la théologie féministe de la libération, qui connut un écho favorable au Québec. Cette communication  rend compte de ces échanges, en analysant les transformations et les innovations qu'ils ont occasionnées. Pour ce faire, le récit de Sœur Jacqueline St-Jean et quelques articles publiés dans la revue québécoise L'autre Parole seront utilisés.

81e Congrès de l'ACFAS

Les Amériques autochtones dans La conquête de Mexico de Yves Sioui Durand

Auteur : Isabelle St-Amand
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Les chercheurs qui s'intéressent à la littérature autochtone de langue française au Québec sont de plus en plus amenés à s'interroger sur ce qui constitue les contours d'une littérature de même que sur les traditions intellectuelles qui permettent de l'appréhender. Ils sont aussi entraînés dans les traces de créateurs autochtones qui puisent à même des récits et des performances millénaires pour donner vie à des œuvres contemporaines. Dans La conquête de Mexico : adaptation dramatique du Codex de Florence (2001), le dramaturge wendat Yves Sioui Durand façonne et de donne force au théâtre autochtone contemporain en reprenant des récits de la conquête transmis en langue nahualt par les témoins et les survivants du siège de Mexico à l'époque de Cortès. En quoi cette réactivation particulière du scénario de la découverte (Cyr, 2011) vient-elle éclairer l'histoire coloniale et les luttes politiques autochtones, au Québec et en Amérique latine ? Sur quelles voies cette réappropriation symbolique des Amériques autochtones engage-t-elle le chercheur qui se penche sur l'œuvre de Sioui Durand ? En quoi l'analyse littéraire de croisements artistiques et culturels entre anciens récits nahualts et théâtre wendat contemporain peut-elle tirer profit d'un comparatisme interaméricain ? Voilà autant de questions que nous aborderons dans cette communication.

81e Congrès de l'ACFAS

La terreur étatique en Amérique latine vue par les revues Relations et Solidarités : l'émergence d'une conscience catholique militante

Auteur : Maurice Demers
Colloque    617 - Enjeux du dialogue Amérique latine/Québec

Des années 1960 aux années 1980, les articles publiés sur l'Amérique latine dans les revues catholiques québécoises changent de teneurs : la question de l'insécurité grandissante dans la région, la répression des dictatures militaires et la violence systémique vécue par les pauvres deviennent des enjeux de première importance. Des articles tels que « Violence, créatrice ou libératrice? », « Les chrétiens et l'engagement socio-politique » ou « L'Église et la Révolution du Tiers monde » posent la question de la politisation du religieux et de ses conséquences sur l'évolution des relations Nord-Sud. Comment ces publications font évoluer le regard que l'on porte sur les luttes de libération et les enjeux de la guerre froide en Amérique latine? Quelles formes de solidarité émergent de cette modulation du dialogue Amérique latine/Québec? Cette communication propose d'esquisser une réponse à ces interrogations en analysant l'évolution des publications dans deux revues spécifiques : Relations (publication de la Société de Jésus) et Solidarité (publication de Solidarité et Paix). En dégageant les axes signifiants de ces publications pour cette période, cette présentation jettera un éclairage novateur sur l'impact qu'a eu le réseautage catholique sur la circulation des idées et le renouvellement des rapports entre le Québec et l'Amérique latine.

81e Congrès de l'ACFAS

Méthodes coopératives innovantes pour un partenariat de recherche, d'accompagnement et de valorisation des relations interculturelles

Auteur : Lucille Guilbert
Colloque    619 - Diversité culturelle et immigration dans les régions en dehors des grands centres : transitions, appartenances, qualité de vie

L'équipe de recherche en partenariat sur la diversité culturelle et l'immigration dans la région de Québec (ÉDIQ, FRQSC) est une équipe interdisciplinaire et intersectorielle. Elle a mis en œuvre depuis 2007 plusieurs stratégies collaboratives et coopératives innovantes afin de maximiser ensemble le partage de connaissances et la coconstruction de nouveaux savoirs et de nouvelles pratiques. Entre autres : 1) une utilisation étendue de l'atelier interculturel de l'imaginaire dans des ateliers, forums et séminaires interculturels et dans des contextes de recherche et de formation variés par les chercheurs et les partenaires; 2) le modèle coopératif interculturel d'accompagnement mutuel; 3) l'utilisation du café de conversation et du forum ouvert. À travers les résultats de ces pratiques, nous questionnons à la fois leur « transférabilité » dans plusieurs contextes et leur portée de « réciprocité éthique » afin d'offrir une valeur ajouter au « construire ensemble » des chercheurs, décideurs, intervenants et participants à nos activités et projets. Cet engagement des uns et des autres favorise le développement de notre principe vital : accroître la confiance, la solidarité et la qualité de vie, atteindre l'excellence en se préoccupant de la personne.

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque    619 - Diversité culturelle et immigration dans les régions en dehors des grands centres : transitions, appartenances, qualité de vie
81e Congrès de l'ACFAS

La diversité culturelle sur le terrain d'école : les relations interculturelles entre les élèves issus de l'immigration et les élèves de la société d'accueil

Auteur : Marilyn Steinbach
Colloque    619 - Diversité culturelle et immigration dans les régions en dehors des grands centres : transitions, appartenances, qualité de vie

L'intégration des élèves d'origine immigrante est un défi pour une société en quête d'un équilibre entre l'ouverture envers la diversité croissante et la protection de la langue et la culture qui caractérise la société québécoise. Depuis 40 ans, le ministère de l'Éducation du Québec favorise un système de classe d'accueil fermée. Cependant, dans quelques régions du Québec il y a un mouvement qui valorise une intégration directe dans les classes régulières avec soutien linguistique : un système hybride. Quels sont les effets de ce mouvement sur l'intégration des élèves néo-canadiens? Dans le cadre d'une  étude FQRSC 2009-2012, nous avons suivi une cohorte de 48 élèves de niveau secondaire, arrivés à Sherbrooke entre juin et décembre 2009. La recherche conçoit l'intégration comme un processus dialogique; en conséquence, on a fait des entretiens avec huit enseignants et 30 élèves d'origine québécoise et avec une trentaine d'élèves issus de l'immigration après six, 12 et 24 mois passés au Québec. Les données concernant les élèves issus de l'immigration démontrent des difficultés à l'intégration sociale telles que la discrimination, les barrières structurelles, et les attitudes des deux groupes d'élèves.