Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Analyse des profils et suivi des apprenants pour développer la réussite universitaire dans un cours en ligne

Auteur : Martine Mottet
Colloque    502 - Apprentissage

Dans le cadre d’un cours visant à développer les compétences des étudiants à rechercher, évaluer, utiliser et présenter l’information, cours diffusé en mode asynchrone et auquel ont été inscrits au cours des deux dernières années près de 500 étudiants des 3 cycles universitaires inscrits dans 17 programmes de 6 facultés différentes, nous nous sommes penchés sur les facteurs qui favorisent la réussite universitaire des étudiants dans cette formation. Pour ce faire, nous avons examiné les profils des apprenants (études antérieures, programme d’étude en cours, autoévaluation des compétences à l’égard des connaissances et compétences à maîtriser, formation antérieure, motivation et attentes à l’égard du cours, conditions d’étude, encadrement souhaité, etc.), leurs pratiques habituelles d’utilisation de l’information, leur expérience de formation en ligne, l’autoévaluation de leurs facteurs de réussite universitaire, leurs réflexions quant à leur cheminement dans le cours à quatre différents moments de celui-ci, ainsi que leurs résultats aux différentes évaluations. Dans cette communication, nous présentons les principaux constats quant aux facteurs de réussite des étudiants dans le cours, ainsi que des réflexions sur les améliorations à apporter dans le matériel éducatif et dans l’encadrement des étudiants.

81e Congrès de l'ACFAS

Utilisation de stratégies d’apprentissage par les étudiants universitaires ayant suivi le cours Atelier d’efficience cognitive

Auteur : Julie Mayrand
Colloque    502 - Apprentissage

La persévérance et l’abandon des étudiants universitaires préoccupent grandement les universités. Ainsi, plusieurs ont décidé de mettre en place des interventions afin de favoriser la réussite et la persévérance. Cependant, peu de ces interventions ont fait l’objet d’évaluations systématiques. Ce type d’évaluation des pratiques est rarement effectué, même s’il est nécessaire pour distinguer les interventions efficaces de celles qui ne le sont que peu ou pas.

À l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, un « Atelier d’efficience cognitive » vise à aider les étudiants dans leurs études, par l’enseignement direct d’un ensemble de stratégies d’apprentissage.

Par cette recherche, nous voulons connaître les effets à moyen terme de cet atelier, plus spécifiquement découvrir comment les étudiants maintiennent ou non l’utilisation des stratégies apprises lors de ce cours. Dans cette communication, nous présenterons la problématique et le cadre théorique de la recherche en cours ainsi que des résultats préliminaires.

Cette étude exploratoire sera effectuée auprès d’environ 120 étudiants, provenant de différents programmes d’étude, ayant suivi cet atelier. Un questionnaire et des entrevues individuelles permettront de recueillir des données mixtes. Des analyses globales et thématiques seront effectuées.

81e Congrès de l'ACFAS

L'évolution des connaissances grammaticales des élèves du secondaire : l'exemple du participe passé avec « être »

Auteur : Rosianne Arseneau
Colloque    502 - Apprentissage

Dans le cadre d'une recherche-action, nous avons procédé à la conception et à la mise à l'essai d'une séquence didactique portant sur l'accord du participe passé employé avec «être» dans une classe de français langue première (troisième secondaire). Nous avons employé trois instruments de mesure au prétest et au posttest (questionnaire, série d’exercices et dictée), afin de recueillir des données sur l’identification, la définition, et l’accord du participe passé avec «être». Nous présenterons les résultats des analyses quantitative et qualitative des données issues des questionnaires et des exercices. Globalement, ces résultats montrent chez les élèves une amélioration des connaissances liées au participe passé avec «être». Plus précisément, les élèves identifient mieux les participes passés dans un texte (72,7% au posttest vs 54,5% au prétest); ils connaissent également mieux les caractéristiques morphologiques et syntaxiques du participe passé (augmentation de 41% du nombre de réponses correctes). De plus, le taux de réponses inusitées à l'exercice diminue significativement (cf. faisable comme forme du participe passé de faire; 21,5% vs 6,5%). Nous discuterons du lien entre l’amélioration des connaissances sur le participe passé et les activités d’apprentissage de la séquence didactique, notamment l'activité métalinguistique des élèves lors de l’observation et de manipulation d'énoncés, ainsi que lors de la dictée «zéro faute» (Nadeau & Fisher, 2006).

81e Congrès de l'ACFAS

La nature des représentations sociales des enseignantes du primaire à l'égard du domaine de l'univers social et de son enseignement : étude de cas dans une commission scolaire 

Auteur : Vincent Rousson
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

Cette présentation vise à mettre en lumière des données préliminaires quant à la nature des représentations sociales de 21 enseignantes du primaire au sein d'une commission scolaire québécoise à l'égard des disciplines liées au domaine de l'univers social, et aussi de l'enseignement de celles-ci. Ce projet doctoral repose ses fondements sur le constat suivant : les enseignantes du primaire n'enseignent que très peu les savoirs et les compétences en univers social au Québec; ainsi, les élèves arrivent peu outillés au secondaire. Des recherches antérieures ont permis de cibler certains facteurs permettant d'expliquer cet état de fait. Or, nous supposions qu'il existait d'autres raisons pouvant expliquer ce phénomène et nous croyions que l'analyse des représentations sociales des enseignantes pourrait apporter des informations importantes dans l'analyse de cette problématique. Les résultats de la recherche nous permettent d'identifier trois facteurs déterminants dans la création des représentations sociales des enseignantes à l'égard des disciplines liées à l'univers social. Cette recherche nous a permis de mieux comprendre la création des représentations des enseignantes et permis de cibler plusieurs facteurs liés à cette réticence à enseigner les sciences humaines aux élèves. Un constat troublant lié à cette recherche révèle que la formation à l'enseignement n'affecte peu ou pas du tout les représentations déjà forgées par les étudiants à l'égard des sciences humaines.



81e Congrès de l'ACFAS

Évaluation de la compétence de résolution de problèmes en sciences : entre route et dédales

Auteur : Aïcha Benamar
Colloque    502 - Apprentissage

Pendant  plus d’une vingtaine d’années, les programmes de sciences étaient libellés en termes d’objectifs notionnels et méthodologiques. Depuis la mise en œuvre de la réforme de 2003, l’entrée privilégiée dans le curriculum est celle des compétences. Et si la notion de compétence, en tant qu’expression de visées de formation à la fois transversales et disciplinaires, fait l’objet d’un assez large consensus, son opérationnalisation  dans les situations didactiques semble encore difficile. Dans  le cadre d’un projet de recherche  mené au CRASC, nous avons mis en place une enquête par questionnaire, entretiens et observations de classes auprès d’enseignants de sciences de 14 collèges de trois villes différentes. Il s’agissait pour nous de déterminer d’une part  les changements induits au niveau des pratiques d’évaluation en général  et de savoir d’autre part comment la compétence de résolution de problèmes en sciences est évaluée ? Notre communication a pour objet  la présentation des résultats obtenus et la discussion des principales conclusions.

A la suite des travaux de  Van der Maren & Loye, 2011, nous pouvons nous demander si  une action réussie dans une tâche à un moment et dans un contexte donné constitue un indicateur prédictif de l’effectivité de la compétence visée ?

Ne faut-il pas admettre avec Vince (2012) que la route est à ouvrir nécessairement aux situations-problèmes dans lesquelles les apprenants utilisent les ressources mobilisées?

81e Congrès de l'ACFAS

L'habitus permet-il d'entrer dans un processus de rapport au savoir?

Auteur : Catherine NAFTI MALHERBE
Colloque    502 - Apprentissage

L'habitus permet-il d'entrer dans un processus de rapport au savoir ?

Notre objectif à travers cette communication est de montrer que l'on ne peut pas parler d'apprentissage et de rapport au savoir sans aborder certains concepts sociologiques tels que l'habitus ou la reproduction, tout particulièrement dans le modèle éducatif français où  il est très difficile d'aller vers un rapport au savoir, alors qu'un rapport de savoir structuré va de soi. Le rapport de savoir coïncide  avec les différents champs sociaux, il procure à l'individu une certaine harmonie, tandis qu'un rapport au savoir contraint l'individu à produire et non à reproduire, à aller au delà de ses normes et de ses valeurs originelles, parfois à remettre en cause son habitus primaire. Toutefois, nous voulons nous affranchir  à la fois des théories sociologiques classiques et idéologiques. Pour cela, nous avons décidé d'avoir une approche compréhensive, d'être à l'écoute d'élèves ingénieurs  en faisant des entretiens collectifs.C’est pourquoi une recherche collaborative nous a semblé plus appropriée. Nous allions reprendre ce qu'avait préconisé Dewey (1975) : "Nous mettre à l'écoute de la pratique des acteurs"."Le chercheur doit donc essayer de retrouver une certaine naïveté pré-sociologique pour se protéger contre les allant-de-soi, tout en sachant, s’il a lu Bachelard ou Bourdieu, que nul ne peut être épistémologiquement et sociologiquement vierge.(Charlot, 1997). 

 

 

81e Congrès de l'ACFAS

Les cercles de lecture à l'école : une analyse de l'expression des expériences personnelles des élèves

Auteur : Céline Rousseau
Colloque    502 - Apprentissage

Les cercles de lecture à l’école :

une analyse de l’expression des expériences personnelles des élèves

 

Il est bien établi dans la recherche que le goût de lire est associé au succès scolaire de l’élève. C’est pourquoi il importe de considérer tous les moyens possibles pour parvenir à former des lecteurs engagés. Le cercle de lecture est une activité qui semble prometteuse en ce sens. De plus, cette pratique pédagogique peut également nous aider à comprendre comment les expériences personnelles des élèves sont mises à profit dans leur recherche de sens en lecture.

La présente recherche porte sur l’ensemble des discussions de six groupes d’élèves de 6e année pendant cinq semaines consécutives lors des cercles de lecture. Ancrées dans la théorie de Rosenblatt (1988), nos analyses ont porté sur les liens que les élèves établissent entre le texte lu et leurs expériences passées, présentes et futures. Nous avons relevé des différences notables entre les groupes. Ces observations ont été mises en relation avec leur intérêt pour la lecture, lequel a été mesuré avant le début des cercles de lecture. Pour obtenir un portrait plus complet, des entrevues ont servi à approfondir nos analyses.

 

Lors de notre présentation, les résultats préliminaires de cette recherche seront présentés à l’aide d’extraits recueillis lors des discussions et des entrevues.

81e Congrès de l'ACFAS

Enseignement de la démarche de conception technologique en lien avec l’acquisition conceptuelle au secondaire québécois

Auteur : Brahim El fadil
Colloque    502 - Apprentissage

Dans cette présentation, nous développons une analyse des pratiques
d’enseignement dans le cadre de l’enseignement de la technologie au secondaire. Au Québec les nouveaux programmes d’enseignement secondaire réservent une place importante à l’enseignement de la technologie. En effet, la
récente réforme scolaire québécoise fait de la technologie une composante importante (MELS, 2004). Cette discipline, intégrée aux sciences, a donné naissance à une nouvelle réalité.
Ceci a créé des défis pour le curriculum, les éditeurs de programmes et les enseignants.

Les concepts technologiques et les processus de conceptions prescrits dans le programme de
formation sont parfois non suffisamment clairs, parfois sont mal compris par
des enseignants non majoritairement formés en technologie (Bêty, 2012;
Charland, 2009)

Les résultats de quelques cherches sur cet enseignement, au Québec, nous permettent de faire certains constats.  À titre d’exemple, une large étude menée par Hasni et al. (2012) démontre que plus de 57 % des enseignants de science et technologie au Québec reconnaissent d’avoir des lacunes sur les concepts technologiques cependant, la même étude montre, chez les enseignants toujours, les taux de maîtrise trop élevés (plus de 80 %) pour les trois compétences disciplinaires ciblées par le programme. Suite à cela, nous avons choisi d’étudier les pratiques d’enseignement en lien avec l’enseignement de la
démarche de conception technologique et l’acquisition conceptuelle des élèves.

81e Congrès de l'ACFAS

Enseignement moral et enseignement de l’éthique : analyse des ruptures et des continuités dans les programmes d’étude québécois au primaire et au secondaire depuis 1977

Auteur : Vincent Beaucher
Colloque    502 - Apprentissage

Cette communication expose les résultats d’une recherche théorique effectuée dans le cadre d’un doctorat en éducation. Partant du questionnement «Que peut-on réinvestir de l'enseignement moral en enseignement de l'éthique?», l’objectif était de voir comment ou sur quoi faire le pont entre ces deux enseignements. En d’autres mots, nous avons voulu exposer ce qui pouvait théoriquement être transféré du premier vers le second, et aussi ce qui ne pouvait pas l'être. À cet égard, plus de 50 programmes d'études québécois du primaire et du secondaire axés sur l'enseignement de la morale ou de l'éthique depuis 1977 ont été analysés et comparés à l'aide de l'analyse de contenu (L'Écuyer 1990) pour déterminer les éléments de rupture et de continuité des programmes de morale vers le programme d’éthique et culture religieuse actuel. Six grandes catégories d'analyse se sont avérées pertinentes pour notre étude, soit les finalités, but et objectifs visés des différents programmes, les stratégies d'enseignement privilégiées, l'évaluation, le contenu de formation, le rationnel des programmes, de même que la conception du rôle de l'enseignant. (Gauthier, Belzile et Tardif, 1993) Au final, plusieurs éléments de continuité ont été ressortis, mais nous retenons huit constats majeurs. Pareillement,il existe une quantité non négligeable d'éléments de rupture entre les anciens programmes et l'actuel programme d'ECR, mais nous en présentons deux, jugés plus importants.

81e Congrès de l'ACFAS

Pratiques déclarées en enseignement du domaine de l'univers social au premier cycle du primaire : résultats de l'étude préliminaire

Auteur : Julia Poyet
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

Au premier cycle, dans le domaine de l'univers social, la compétence visée est « Construire sa représentation de l'espace, du temps et de la société » (M.É.Q, 2001). Bien que cette compétence soit inscrite formellement dans le programme de formation de l'Écolequébécoise, l'ambiguïté sur son caractère prescriptif mais aussi le manque de matériel didactique ont sans doute contribué au fait qu'a priori (Lebrun et all., 2006, Lavoie, 2009, Duval, 2009), la plupart des enseignants négligent ou ignorent carrément son enseignement. Cependant, depuis quelques années, en discutant avec des conseillers pédagogiques et en lisant des témoignages d'expériences publiés dans des revues professionnelles, nous constatons que des activités estampillées « univers social » semblent être mises en place dans les classes. Quelles sont ces pratiques ? Quelle est leur étendue ? Leur récurrence ?C'est pour répondre à ces questions, qu'au cours de l'automne 2012, nous avons initié un projet de recherche dont l'objectif est de brosser un tableau des pratiques déclarées en enseignement du domaine de l'univers social au premier cycle du primaire et d'en proposer trois études de cas (pratiques observées). À l'issue de cette démarche, nous pourrons aussi déterminer si ces pratiques permettent de développer la compétence au programme dans son entièreté (cf. théorie du curriculum, Lenoir, Maubant, Zaid, 2012) et, le cas échéant, émettre des recommandations quant à son enseignement. 

81e Congrès de l'ACFAS

« Qui bat, parle! » : la violence à l’école comme communication et son rôle dans l’intervention éducative

Auteur : Camila M. Carreiro
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Dans le domaine de l'éducation, la question du «non-learning » a toujours été un sujet d’intérêt. Si nous reconnaissons que le processus d'apprentissage est, à la fois, le résultat des processus cognitifs et affectifs du sujet, et des processus sociaux qui se produisent dans des contextes d'intervention éducative (et donc qu'il y a une relation entre les enseignantes, les élèves, les objets pédagogiques et l’environnement social), il importe de concevoir une recherche capable de nous outiller à comprendre le rôle de la violence dans des milieux scolaires défavorisés et, par conséquent, ses impacts sur les processus d'apprentissage. Voilà la raison par laquelle nous visons à expliquer comment cette violence se présente dans les écoles et quels sont ses effets sur l'intervention éducative. Aussi, nous présenterons des avenues pour surmonter ce problème, en quête de réponses que puissent être mises au profit des politiques publiques concernant la qualité de l'éducation. L'article sera présenté en trois sections : (1) le contexte de la violence au Brésil. Cette section se subdivisera en deux autres sous-sections, dont (a) le contexte socio-économique dans lequel les jeunes brésiliens vivant dans des quartiers défavorisés sont insérés et (b) le rapport / l'influence de ce contexte sur le processus de l'intervention éducative; (2) la théorie de l'écologie du sens et, finalement, (3) L’esquisse d’analyse et les conséquences pour l'intervention éducative.

81e Congrès de l'ACFAS

La génétique et la biotechnologie dans les manuels scolaires québécois du secondaire : contenus, démarches et enjeux sociaux

Auteur : Marie-Claude Nicole
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Des recherches montrent que l’enseignement de la génétique et de la biotechnologie (GB) pose des défis particuliers aux élèves et aux enseignants du secondaire. Ces défis concernent la compréhension des concepts d’hérédité, des niveaux d’organisation allant du gène à l’organisme ainsi que des liens entre le génotype et le phénotype (Kidman 2010). Les difficultés reposent notamment sur le fait que ces concepts sont complexes et abstraits (Yilmaz 2011). Des recherches montrent que l’enseignement de la GB ne doit pas se limiter à l’acquisition de savoirs disciplinaires, mais doit mener à la compréhension des enjeux sociaux et individuels qui leur sont associés (Duncan, 2010). Par exemple, les organismes génétiquement modifiés et le clonage sont au cœur d’enjeux de santé publique, éthiques, économiques et environnementaux. Dans cette communication nous présentons les résultats d’une analyse des manuels scolaires utilisés au Québec afin de dégager la manière avec laquelle ils proposent aux enseignants d’aborder ces savoirs avec les élèves. L’analyse s’est appuyée sur une grille composée de critères qui renvoie à trois dimensions : les savoirs disciplinaires en jeu ; les démarches d’enseignements et d’apprentissage que les manuels proposent pour permettre aux élèves de s’approprier ces savoirs ; les enjeux sociaux associés à ces savoirs. Les résultats montrent que les manuels analysés ne présentent pas une vision adéquate et actualisé de ces savoirs.



81e Congrès de l'ACFAS

Le comité des élèves comme lieu de socialisation politique des élèves : oui, mais comment?

Auteur : Catherine Pache-hébert
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Le comité des élèves représente une structure de participation des  élèves à la vie scolaire qui doit être mise en place dans les écoles  secondaires du Québec, selon la Loi sur l'instruction publique. Ce  comité qui s'inscrit dans la mission de socialisation de l'école québécoise se retrouve aussi au primaire. Pourtant, il est impossible de recenser les écoles qui mettent réellement en œuvre ce comité et  selon quelles modalités. Plusieurs acteurs de l'éducation  se considèrent peu formés et peu soutenus pour assumer la  responsabilité de son fonctionnement. Afin de réaliser l'état des connaissances sur le sujet, une recension des écrits a été faite. Une analyse des écrits scientifiques et professionnels, des sites universitaires et des manuscrits, au Québec et à  l'international, a permis de relever des considérations sur ces comités et les modalités de leur encadrement. Il est reconnu que ces comités peuvent  représenter un espace de participation des élèves et un lieu  d'apprentissage de la démocratie à condition que plusieurs facteurs  soient réunis. C'est dans cette optique que diverses prescriptions et orientations sont énoncées. Nous mettrons  en lumière des avantages et des difficultés quant à la mise en place de telles structures, tout en accordant une attention particulière au rôle des adultes du milieu scolaire.

81e Congrès de l'ACFAS

Le champ professionnel de la petite enfance au Québec : un jardin exemplaire pour l'observation de la non-mixité des genres

Auteur : Anastasie Amboulé Abath
Colloque    503 - Contextes éducatifs

 

Cette contribution traite des représentations de l’expérience au travail des hommes
dans le champ professionnel de la petite enfance au Québec. Historiquement, la garde quotidienne des enfants est une affaire de femmes. Les hommes qui choisissent ces métiers se situent en rupture avec l’image masculine que la société leur attribue par le biais des stéréotypes sexuels. Cette transgression implique qu’ils doivent, pour se préserver de leur
choix professionnel, être capables de résister à différentes pressions sociales et professionnelles. S’appuyant sur des données d’une recherche commanditée par le MCCCF en 2009 portant sur la promotion des rapports égalitaires entre les
filles et les garçons dans les services de garde, la pénurie du personnel éducateur masculin est revenue à l’avant-scène des discours comme une des conditions préalables pour lutter contre les stéréotypes sexuels dès la petite
enfance. Dans cette communication, nous mettrons en évidence la réalité professionnelle des éducateurs telle que décrite par des travailleuses, travailleurs et gestionnaires de ce secteur d’activité et nous discuterons de
manière critique leurs apports à la promotion de rapports égalitaires. Les données collectées auprès de 12 groupes de discussion auprès de 111 personnes travaillant dans le champ de la petite enfance constituent la trame de fond de
notre analyse de contenu qui s’articulera sur le paradoxe marginalisation – adulation des professionnels masculins dans ces institutions.



81e Congrès de l'ACFAS

Développement du curriculum de l’enseignement secondaire technique et professionnel au Sud-Kivu : visions et rôles des acteurs et des bénéficiaires

Auteur : Ndugumbo Vita
Colloque    503 - Contextes éducatifs

De nos jours, l'enseignement secondaire joue un rôle primordial pour les adolescents et les jeunes adultes en les préparant à dévenir des citoyens actifs capables d'exploiter les possibilités économiques et d'excercer leurs doits et leurs fonctions au sein de la société (Banque Mondiale, 2005). En République démocratique du Congo, force est de constater que le curriculum de l'enseignement secondaire technique et professionnel, en vigueur, ne permet pas l'insertion professionnelle des élèves aux termes de leurs études. L'inadéquation observée entre l'offre de l'enseignenent scondaire technique et professionnel et la demande sociale, d'une part, et d'autre part, entre la formation et l'emploi est très prononcée. En effet, le manque d'articulation entre le curriculum de l'enseignement secondaire et les besoins émergents en contexte d'après-guerre ne permet pas de déterminer les possibilités d'avenir des élèves finissants.

Pour que cet enseignement secondaire réponde aux ententes de la société, il importe de développer un dialogue permanent entre curriculum et besoin. Le but de notre exposé est de présenter nos résultats récents de recherche-action systémique que nous menons au Sud-Kivu depuis 2009.   Ces resultats s'appuient également sur les résolutions de la Table-Ronde de l'éducation tenue à Bukavu, du 18 au 21 août 2009.

81e Congrès de l'ACFAS

Le sentiment d’efficacité personnelle des filles dans les cours d’éducation physique au collégial

Auteur : Audrey Caplette Charette
Colloque    503 - Contextes éducatifs

La littérature rapporte que les filles se sentent moins efficaces en éducation physique et à la santé (ÉPS) que leurs confrères et qu’elles ont tendance à délaisser la pratique régulière de l’activité physique (PRAP) prématurément (Chiasson, 2004; Courcy, Laberge, Erard et Louveau, 2006;). Selon Bandura (2003), l’augmentation du sentiment d’efficacité personnelle (SEP) a une incidence positive sur le taux d’implication et d’intérêt à la pratique d’activités physiques. Il a été démontré qu’un enseignant peut avoir une influence sur le SEP des élèves par le biais des types d’interventions pédagogiques qu’il utilise (Bandura, 2003; Lecompte, 2004). Malgré les études qui proposent certaines solutions quant à l’optimisation de la participation des filles dans le cadre des cours d’ÉPS (Chiasson, 2004; Cogérino, 2005), il semble pertinent de s’attarder à cette question : « Comment un éducateur physique peut contribuer à l’amélioration du SEP en regard de la pratique d’activité physique des étudiantes de niveau collégial? » Cette recherche privilégie une approche qualitative qui vise à interroger des étudiantes suivant la technique du groupe nominal (TGN) pour recueillir des informations de première main. Les résultats présentent les items énoncés par les quarante étudiantes rencontrées lors de la TGN. Ces étudiantes proposent entre autre d’agir sur les rétroactions de l’éducateur physique, le climat de classe et les moyens d’action proposés lors des cours d’éducation physique.

81e Congrès de l'ACFAS

Le travail du personnel de soutien à l’école secondaire au Québec : l’imprévisibilité d’un travail de première ligne

Auteur : Jean-simon Deslauriers
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Les facteurs de risque liés à la santé mentale au travail du personnel scolaire sont connus : lourdeur et complexification de la tâche, groupes difficiles, violence, manque d’autonomie décisionnelle, précarité d’emploi, etc. Toutefois, on sait peu de choses sur la nature des « situations » à risques qui vont au-delà de la notion de « facteurs » : elles supposent l’analyse de la souffrance au travail et des stratégies défensives individuelles et collectives en lien avec l’organisation du travail. Une enquête de psychodynamique du travail (Dejours, 2008), subventionnée par l’Institut de recherche Robert Sauvé en santé et sécurité du travail, a été réalisée dans deux écoles secondaires d’un milieu socioéconomique défavorisé, notamment auprès du personnel de soutien (secrétaires, éducateurs spécialisés, surveillants, etc.). Elle a poursuivi les objectifs suivants : 1) comprendre l’éventuelle détresse du personnel scolaire au regard des dynamiques organisationnelles en présence, et 2) accompagner le milieu dans une intelligibilité des situations en vue de traduire cette délibération dans une action en santé et sécurité du travail. Cette communication livrera les principaux résultats de la recherche-action en mettant un accent particulier sur l’imprévisibilité dans le travail du personnel de soutien, au regard notamment de la gestion des crises qui surviennent fréquemment dans l’école et du contexte de précarité qui marque la situation d’emploi de cette catégorie de personnel.

81e Congrès de l'ACFAS

Étude exploratoire d’un stage auprès d’enfants en difficulté dans le cadre de la formation des éducatrices en services de garde

Auteur : Jean-Marie Miron
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Le département d’éducation à la petite enfance du Collège de Saint-Hyacinthe a mis sur pied un stage novateur pour les étudiantes de troisième année. Les étudiantes, appuyées par des éducatrices diplômées et des enseignantes, reçoivent des enfants vulnérables issus de familles ayant fait l’objet d’un signalement pour négligence retenu par la protection de la jeunesse. Leur travail avec ces enfants diffère d’un autre lieu de stage par les difficultés de l’enfant et par le type d’intervention, axé principalement sur l’attachement. Quels sont les effets perçus de ce stage tant par les stagiaires que par les formatrices et les employeurs d’éducatrices ayant participé à ce stage? L’étude exploratoire comporte 10 entretiens semi-structurés, avec des étudiantes, des formatrices, des employeurs et intervenants. L’échantillon en est un de convenance. L’analyse thématique a mis en évidence une recherche de défis et de formation pour les étudiantes, l’établissement d’une relation de « coaching » avec l’enseignante, et la présence de processus réflexifs. Les résultats indiquent que des recherches ultérieures quant aux valeurs et au développement moral des éducatrices, ainsi que sur les enjeux de la relation l’étudiante / superviseure, permettraient de mieux comprendre le processus de formation à l’œuvre et de cibler des variables permettant d’en évaluer les effets, notamment quant au développement de la relation professionnelle avec les enfants et les parents. 

81e Congrès de l'ACFAS

Défis d’intégration scolaire et sociale d’immigrants de première génération étudiant en milieu collégial francophone minoritaire

Auteur : Lynnda Proulx
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Afin d'augmenter leur chance de trouver un emploi qui leur convient au Canada, les immigrants de 1ère génération sont nombreux à vouloir poursuivre leurs études ou leur formation professionnelle en milieu collégial ou à l'université (Statistique Canada, 2005). Or, ces étudiants tendent à moins bien réussir en comparaison aux étudiants immigrants des 2e ou 3e  générations et que la population étudiante générale (La Cité collégiale, 2005). Bien que l'obtention de diplôme soit l'indicateur privilégié pour désigner la réussite scolaire (Boyd, 2008), celle-ci passe aussi par la persévérance aux études et la capacité des étudiants à s'intégrer à la vie scolaire et sociale de leur nouvel environnement (Tinto, 1993).   Cette communication a pour objectif de présenter les résultats préliminaires d’une étude phénoménologique réalisée dans le cadre d’un projet de recherche de doctorat. Elle exposera les défis d’intégration scolaire et sociale que rencontrent les étudiants adultes issus de l’immigration dans leur parcours collégial en contexte minoritaire francophone. Des pistes de réflexions se rapportant aux facteurs aidant au processus d’intégration scolaire et sociale seront également discutées. 

81e Congrès de l'ACFAS

Efficacité d’une stratégie d’intervention (le Pentathlon en équipe) pour stimuler la pratique d’activités physiques d’élèves de milieux socio-économiques différents

Auteur : Tegwen Gadais
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Plusieurs stratégies d’intervention visent à stimuler la pratique régulière d’activité physique (AP) des jeunes. Ces stratégies tiennent habituellement compte de facteurs qui influencent positivement ou négativement la pratique d’AP. Parmi ces stratégies, le Pentathlon en équipe est un programme de stimulation développé pour une utilisation en milieu scolaire. Ce programme a démontré son efficacité pour améliorer le niveau de pratique d’AP des élèves (Martel et al., 2011). Cependant, son efficacité n’a pas été prouvée auprès d’élèves provenant de milieux socio-économiques différents. Or, selon la littérature, le milieu socio-économique de l’élève est un facteur qui influence beaucoup sa pratique d’AP (Dishman et al., 1985). L’objectif est donc d’évaluer les effets du Pentathlon en équipe sur la pratique d’AP d’élèves provenant de différents milieux socio-économiques. Dans cette étude, le programme a été implanté pendant 9 semaines dans 5 écoles primaires (5ème et 6ème années) de la région de Québec (N=203 élèves). Ces écoles représentaient 3 niveaux socioéconomiques différents (favorisé, moyen et défavorisé). Les analyses de variance (ANOVA) effectuées démontrent que peu de différences existent dans les niveaux de pratique des élèves provenant de milieux socio-économiques différents. Le Pentathlon en équipe semble donc tout aussi efficace pour stimuler la pratique d’AP des élèves, peu importe qu’il provienne d’un milieu socio-économique favorisé, moyen ou défavorisé.

81e Congrès de l'ACFAS

Pour planifier un avenir durable! Développer la compétence environnementale de la planification chez des élèves de 6e année

Auteur : Michel Léger
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Le choix de s’engager dans l’action environnementale dépend de nombreux facteurs qui peuvent être de nature cognitive, affective ou situationnelle. Parmi les facteurs cognitifs, on retrouve celui des compétences environnementales. Certaines de ces compétences ont déjà été étudiées en éducation relative à l’environnement (ErE), tandis que d’autres demeurent encore peu explorées, notamment la planification durable. La planification consiste à formuler à l’avance une méthode organisée pour réaliser des actions. Ainsi, nous nous demandons : comment la planification durable se développe-t-elle chez des élèves du primaire qui ont participé à des activités en ErE? Nous avons mené une étude de cas multiples auprès de 15 élèves de la sixième année qui ont suivi un programme éducatif en planification durable au courant d’une année scolaire complète. Une analyse thématique de nos résultats préliminaires révèle que nos participants savent déjà mettre en application certaines ressources habituellement associées à une bonne planification (par ex.: la visualiser, l’organisation des idées, l’anticipation d’obstacles). Nos résultats indiquent aussi la présence de ressources affectives souvent associées à l’action environnementale comme un souci pour l’environnement et l’expression de valeurs humanistes et altruistes. Enfin, nous sommes d’avis que l’enseignement de compétences clés comme la planification mène à la formation de citoyens engagés dans l’action environnementale. 

81e Congrès de l'ACFAS

Réforme de l’enseignement primaire au Cameroun et déni de reconnaissance des acteurs locaux

Auteur : Siméon Essama Owono
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Depuis plus de deux décennies, le Cameroun, à l’instar d’autres pays africains subsahariens en crise, vit des réformes au niveau de son enseignement de base. La crise économique du milieu des années 1980 qui a entraîné des réformes économiques de type libéral a beaucoup influencé l’éducation de base. Les sommets mondiaux d’éducation de Jomtien 1991 et de Dakar 2000 ont relevé que les pays les plus pauvres étaient aussi des pays sous-scolarisés. L’orientation proposée aux pays pauvres par les organisations internationales (Unesco, Banque Mondiale, FMI) d’étendre l’enseignement de base à l’ensemble de la population tout en ciblant les couches les plus démunies comme solution de sortie de crise sans tenir compte des orientations de l’éducation au niveau national, ni même des représentations des acteurs de terrain (enseignants, élèves et parents). À partir des données produites au moyen d’une recherche de type ethnographique entre septembre et décembre 2009 à Yaoundé (Cameroun), nous allons illustrer à l’échelle d’une école comment l’orientation éducative internationale est traversée par un déni de reconnaissance des acteurs de base par les autorités immédiatement hiérarchiques et aboutit à des dilemmes au niveau pratique.

81e Congrès de l'ACFAS

La transition préscolaire-primaire et l’ajustement socioscolaire des élèves de première année

Auteur : Stéphanie Duval
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Le passage préscolaire-primaire représente une transition majeure dans la vie de l’enfant (Ahtola et al., 2011). En raison des changements qu’impose ce moment, certains enfants peuvent vivre des difficultés quant à leur ajustement socioscolaire. Or, il est reconnu que la capacité d’ajustement permet aux enfants de se conformer aux nouvelles exigences sociales et scolaires (Suchodoetz et al., 2009). Parmi les manières de favoriser l’ajustement des élèves se retrouvent les pratiques de transition menées par les enseignantes. La présente communication vise à traiter de la transition préscolaire-primaire au regard de l’importance accordée aux pratiques de transition de la part des enseignantes de 1ère année, du nombre de pratiques mises en place et de l’ajustement socioscolaire des élèves de 1ère année. L’échantillon est composé de 78 enfants dont l’âge moyen est de 6.06 ans, et de 5 enseignantes de la région de Québec. Une analyse corrélationnelle démontre que plus l’enseignante accorde de l’importance aux pratiques de transition, plus elle en met en place lors du passage vers le primaire (r = .904, p < .001). De plus, les données des analyses de régression montrent que le genre et l’importance accordée aux pratiques contribuent à expliquer l’ajustement socioscolaire. Enfin, ces résultats seront notamment discutés selon les notions de quantité et de qualité des pratiques de transition, ainsi que de la continuité pédagogique entre le préscolaire et le primaire. 

81e Congrès de l'ACFAS

Le profil motivationnel de femmes pratiquant un sport masculin

Auteur : Tanya Purcell-St-Michel
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Plusieurs études se sont intéressées à la participation féminine en contexte sportif. Celles-ci indiquent que les femmes pratiquent en grand nombre des sports féminins ou neutres, mais que peu sont présentes en contexte de sports masculins (Fontayne, Sarrazin et Famose, 2001). Peu d’informations permettent actuellement de comprendre ce qui motive les femmes à pratiquer de tels sports puisqu’il semble qu’aucune étude ne s’est spécifiquement attardée à ce sujet. Cette étude a pour but de décrire le profil motivationnel des femmes qui pratiquent la boxe, caractérisée dans la littérature comme le plus masculin de tous les sports (Csizma et al., 1988). L’échantillon regroupe 12 femmes, âgées de 18 à 41 ans, provenant de différents clubs de boxe du Québec et ayant de 4 à 15 années d’expérience en boxe. Les femmes ont participé à des entrevues semi-dirigées d’une durée d’environ 45 minutes à l’aide d’un canevas construit selon le modèle de l’autodétermination (Deci & Ryan, 2000) qui a servi de cadre théorique pour la recherche. L’analyse de contenu (Boutin, 2008) révèle que les femmes sont motivées à la fois de façon intrinsèque et extrinsèque par plusieurs aspects de la boxe, notamment psychologiques, relationnels, organisationnels, physiques et liés à  l’apprentissage.

81e Congrès de l'ACFAS

Gérer la diversité religieuse au quotidien sans tambour ni trompette : paroles d’administrateurs scolaires en Colombie-Britannique

Auteur : Marianne Jacquet
Colloque    503 - Contextes éducatifs

Dans les écoles canadiennes multiethniques où les identités religieuses s’affichent et s’affirment plus qu’elles ne s’estompent, gérer la diversité religieuse dans les écoles publiques non confessionnelles suscite dans, bien des contextes, des polémiques parfois vives. On l’a vu par exemple au Québec dans le cadre des débats très médiatisés de la Commission Bouchard-Taylor sur les accommodements raisonnables (Bouchard et Taylor, 2008). On l’a vu également dans le champ scolaire, où les jugements de la Cour suprême du Canada (Chamberlain v. Surrey School District No.36, [2002]; Multani v. Commission scolaire Marguerite Bourgeoys, [2006]) ont mis en exergue la recherche de l’équilibre entre des droits compétitifs (Sharriff, 2011). Pour des administrateurs scolaires, aux prises avec des enjeux pour lesquels ils n’ont pas nécessairement été formés, gérer la diversité religieuse au quotidien relève de l'art de l’équilibre et de l’esquive. Dans le cadre de cette présentation, je discuterai des données d’une recherche exploratoire menée auprès des administrateurs dans des conseils scolaires en C.B. La discussion, étayée d’exemples de cas soumis par les administrateurs scolaires, nous permettra d’expliciter les dispositifs éducatifs – politiques et pratiques formelles ou informelles – privilégiés par ces gestionnaires pour gérer les demandes d’ajustements à la diversité religieuse des élèves dans des contextes scolaires et sociaux bien différents du Québec.