Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Identification et modélisation des trajectoires de vieillissement des quartiers de la région métropolitaine de Montréal de 1981 à 2006

Auteur : Anne-marie Séguin
Colloque    434 - Les populations à travers l'espace

Contexte :L'évolution de la géographie résidentielle de la population âgée dans les métropoles nord-américaines est un phénomène bien connu, mais peu abordé au Québec. L'objectif de l'étude est d'identifier les trajectoires de vieillissement des quartiers (secteurs de recensement) à Montréal sur la base de six recensements consécutifs (de 1981 à 2006.

Méthodologie :Pour identifier les trajectoires de vieillissement au niveau de 614 secteurs de recensement, nous avons calculé le quotient de localisation pour les six temps (1981, 1986, 1991, 1996, 2001, 2006). Puis, nous appliquons sur ces quotients une méthode récente de classification de données longitudinales : Latent Class Growth Modelling (LCGM). Une fois, les trajectoires identifiées, nous les modélisons avec une régression logistique multinomiale avec comme variables indépendantes des facteurs relatifs à l'environnement résidentiel, la mobilité et l'environnement social, et ce, mesurées pour l'année de départ (1981) et leur variation (1981-2006).

Résultats :Huit trajectoires de quartiers sont identifiées dont quatre de vieillissement et quatre de rajeunissement. Les facteurs les plus importants en 1981 pour expliquer ces trajectoires sont les proportions de personnes âgées de 45 à 64 ans, de ménages d'une seule personne et de familles à faible revenu. Quant aux facteurs de variation, ils comprennent la proportion de jeunes de moins de 15 ans et les ménages d'une seule personne.



81e Congrès de l'ACFAS

Évaluation des estimations de population à l'échelle des provinces et des territoires : utilisation d'outils communs et développement de nouveaux indicateurs de qualité

Auteur : André Lebel
Colloque    434 - Les populations à travers l'espace

Établi dans les années 1970, le Programme des estimations de la population de Statistique Canada est tenu de fournir à l'administration fédérale des estimations démographiques annuelles, officielles et certifiées pour chacune des provinces et territoires. L'objectif de cette présentation est de donner, dans un premier temps, un aperçu des méthodes généralement employées pour évaluer la qualité de ces estimations, en général, à l'aide des erreurs de précocité et des erreurs en fin de période. Dans un deuxième temps, il s'agit de présenter le développement et l'utilisation de nouveaux indicateurs de contrôle de qualité afin de certifier les estimations de population. Ces nouveaux outils visent à répondre à un besoin accru de standardisation des processus de certification des estimations et enfin, à mettre en place un système de suivi ponctuel, permettant d'expliquer et valider rapidement tout changement de tendances. En l'absence de critères objectifs d'évaluation, l'approche proposée est de se servir des estimations passées, en contrôlant pour la saisonnalité inhérente aux composantes démographiques (comportementale ou administrative), pour vérifier si les nouvelles estimations sont significativement différentes d'une série historique déterminée par l'analyste. L'utilisation de projection à court terme à l'aide de modèles de séries chronologiques (ARIMA) est également explorée comme outils d'évaluation.

81e Congrès de l'ACFAS

L'ethnographie organisationnelle ou le désenchantement de l'organisation

Auteur : Vincent Petitet
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Le management contemporain trouve son efficacité dans sa capacité à « enchanter » les organisations. Cet enchantement  se définit comme un dispositif d'idéalisation qui vise à produire une image idyllique de l'organisation, à la rendre enviable et à faire adhérer le salarié à son modèle. Or, l'ethnographie organisationnelle montre que cet enchantement est une construction qui se fonde sur une iconographie précise, un discours et un code corporel. Nous en étudierons les modalités en même temps que les méthodes de collecte ethnographique visant à décrire cet enchantement. En déconstruisant le dispositif enchanteur, l'ethnographie parvient de fait à désenchanter l'organisation, c'est-à-dire à en rendre visible le mécanisme d'enchantement qui se veut caché. Cette communication se fonde sur un travail terrain de trois ans au sein d'une importante organisation.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Période de questions

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Ethnographie des institutions partisanes. Plaidoyer pour un renouvellement de l'étude des organisations politiques par une ethnographie des institutions

Auteur : Julien FRETEL
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Une analyse des partis politiques en tant qu'institutions promeut une réflexion qui pose une double question : quels rôles partisans autorisent telle ou telle institution partisane d'une part, et quels types d'institutions partisanes se choisissent d'investir tels ou tels partisans d'autre part ? Cette problématique dialectique exige de mettre en œuvre une ethnographie des organisations relevant trois défis. Le premier, demande de combiner approche « micro/macro » pour saisir de quelle façon chaque partisan investit le groupement qui l'enrôle. Le second impose de savoir réaliser un jeu d'échelle local/national pour tenir ensemble les fils constitutifs du parti, en son siège comme dans ses différents territoires. Le troisième est stratégique et éthique en ce sens qu'il invite le chercheur à imaginer une observation assidue et intense pour devenir un familier sachant garder les bonnes distances.

81e Congrès de l'ACFAS

Pour une ethnographie des organisations virtuelles

Auteur : Olivier Sarrouy
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Un nombre croissant d'entreprises entendent aujourd'hui s'approprier les logiques collaboratives ouvertes commandant au fonctionnement du web 2.0. Nous souhaiterions donc discuter, dans cette communication, des spécificités et des enjeux d'une approche ethnographique possiblement adéquate à ces formes émergentes d'organisations dites « virtuelles ». Cette réflexion s'appuiera sur un travail de recherche ethnographique conduit depuis le mois de janvier 2012 sur la plateforme collaborative de Quirky, entreprise américaine déléguant la quasi-totalité de la conception, de la publicisation et de la vente de ses produits à la foule des internautes. Nous souhaiterions dans un premier temps mettre à l'épreuve de ce terrain une synthèse de différentes recherches se réclamant de l'« ethnographie virtuelle » et qui entendent, depuis quelques années, adapter les méthodes ethnographiques héritées à la spécificité de ces objets. Il s'agirait ensuite de discuter des analyses qu'une telle approche nous autorise à dégager quant à la singularité du mode d'existence des collectifs qu'assemblent ces dispositifs.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Vers une ethnographie organisationnelle « constructiviste » et orientée « pratique »

Auteur : Pascal LIEVRE
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

L'objet de cette contribution est de donner un cadre théorique à une posture ethnographique de l'organisation que nous avons développée depuis plusieurs années dans le cadre d'une investigation des projets dans des environnements extrêmes, tels que les expéditions polaires. Nous décrivons cette posture d'ethnographie organisationnelle comme «constructiviste» et orientée «pratique».

81e Congrès de l'ACFAS

Période de questions

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Du caractère innovant et socialement situé de l'ethnographie organisationnelle : l'analyse du mouvement Terre de liens en France

Auteur : Elsa Pibou
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

L'enquête ethnographique et l'engagement du chercheur sur son terrain facilite sinon permet l'observation in situ des logiques et conflits à l'œuvre dans une organisation. Pourtant la construction de l'objet de recherche, les méthodes utilisées et la posture même du chercheur de terrain ne sont pas neutres et font de la recherche à l'œuvre un processus socialement situé. Au regard de l'analyse de l'organisation Terre de liens en France, mouvement alternatif dans le paysage foncier agricole - qui grâce à de l'épargne citoyenne achète et loue des terres agricoles à des porteurs de projets qui ne sont pour la plupart pas issus du monde paysan - nous proposons d'interroger nos modalités d'investigations et d'adopter une posture réflexive. Il s'agira in fine de réfléchir à ce qui est susceptible de faire innovation pour l'ethnographie organisationnelle.

81e Congrès de l'ACFAS

Dis-moi ce que tu écris, je te dirai qui tu es : matérialisation et visibilité du travail de recherche dans la pratique du shadowing

Auteur : Carole Groleau
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

L'ethnographie organisationnelle se décline en différentes pratiques sur le terrain, dont celle du shadowing qui sera l'objet de notre étude. Comme son nom l'indique, le shadowing implique que le chercheur devienne l'ombre de celui qu'il étudie en le suivant au cours de ses activités quotidiennes. Nous nous intéressons à la manière dont la prise de notes, contribue à moduler le rapport entre celui qui suit et celui qui est suivi, sur le terrain. Selon nous, la prise de notes est une pratique qui rend le travail du chercheur visible et accessible tout en matérialisant les données de terrain. Au-delà de leur contenu, nous croyons que les notes interviennent dans le processus d'observation mutuelle entre les partis engagés dans la recherche. À partir de nos diverses expériences de terrain, nous avons retenu une série de situations, présentées sous forme de vignettes, pour explorer empiriquement la prise de notes comme médiation de la relation qui s'installe entre celui qui suit et celui qui est suivi. Nous avons regroupé nos observations autour d'une série de thématiques dont la définition du statut et du rôle du chercheur, l'autorité, la confiance ainsi que la tension entre l'inclusion et l'exclusion.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Technographie des pratiques d'écriture en milieu hospitalier : regards croisés sur une pratique organisante

Auteur : philippe marrast
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Cette communication est une co-écriture entre chercheurs de trois domaines scientifiques et deux cadres de santé d'une organisation hospitalière spécialisée en cancérologie. Nous proposons d'explorer l'activité coopérative entre soignants et la matérialité des situations de travail dans les services de soin à travers une approche originale dérivée de la grounded theory et centrée sur les pratiques d'écritures. Nous utilisons la théorie de l'instrumentalisation pour analyser la situation de tension entre pratiques d'écriture liées au script ambiant et celles liées à la pré-scription informatisée. Dans le cadre de cette « technographie » des pratiques d'écriture, nous proposons d'explorer plus particulièrement les pratiques d'annotations comme marqueurs pour caractériser les écrits organisationnels : l'écriture manuscrite comme frontière et comme instrument de l'organizing.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Le suivi matériel-sémiotique d'agencements : l'observation de l'« organizing » dans l'analyse de la fiabilité organisationnelle

Auteur : Eddie Soulier
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Le projet REACT a pour but de favoriser la réactivité à l'imprévu par la reconstruction collective du sens de la situation. Le terrain d'expérimentation met en scène le Groupe de Ravitaillement en Vol (GRV), petit collectif composé de 4 membres (pilote, copilote, opérateur de ravitaillement en vol et navigateur) auxquels s'ajoutent des contrôleurs aériens et des centres techniques et disposant d'un simulateur de vol d'avion ravitailleur Boeing C-135. L'approche s'appuie sur la notion d' « agencement » qui permet le suivi des coordinations et l'expérimentation d'une solution standardisée pour l'encodage et l'analyse des comportements, en vue de leur (re)représentation sous forme d'hypergraphes permettant l'exploration des données.

81e Congrès de l'ACFAS

Le reportage ethnographique en contexte de conflit armé : restitution d'une expérience de 40 jours au sein d'une cellule de l'armée libre syrienne

Auteur : Romain Huët
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Entre juillet et août, puis décembre 2012, un projet de recherche sur les mouvements sociaux nous a embarqués au cœur de la résistance syrienne. Durant 40 jours, nous nous sommes plongés au sein d'une cellule de combattants de « l'armée libre » à Alep et sa région (Syrie). Le projet de cette enquête ethnographique était simple : il s'agissait de comprendre ce qui anime les combattants dans leur engagement dans une révolution armée. Plus encore, notre but était de pénétrer le mouvement de l'intérieur pour entrevoir leur quotidien, saisir leur vision du conflit armé, et pour prendre acte de quelques opérations qu'ils mettent en place une fois qu'ils parviennent à libérer un territoire, que ce soit un quartier ou une ville. Notre communication vise à discuter de la pertinence et des limites d'un tel projet ethnographique dans une situation insécurisée et peu habituelle dans le monde académique. Nous insisterons tant sur les potentialités d'analyses ouvertes par cette investigation pour saisir les mouvements sociaux (1), que sur la difficile mise en œuvre des principes méthodologiques ouverts par les enquêteurs de terrain (Cefaï, 2010) (2), et qu'enfin, plus généralement, sur la contribution de l'ethnographie organisationnelle à l'édification d'une pensée critique (3) (Boltanski, 2009; Dodier, 2005).

81e Congrès de l'ACFAS

Période de questions

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

L'ethnographe au pays des cliniciens

Auteur : André Côté
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

En se référant à Rosen (1991), Linda Rouleau stipule que « l'ethnographie organisationnelle consiste à passer une période de temps suffisante dans une organisation pour être en mesure de comprendre comment les gens construisent leur monde social par le biais des multiples rencontres qu'ils effectuent au quotidien » (1993 : 53). En m'intégrant dans le quotidien des activités cliniques au sein d'un centre hospitalier universitaire, il m'a été loisible de comprendre l'importance prépondérante de la confiance dans la dynamique de changement. La comparaison systématique de deux dynamiques de changement, l'une sous l'égide de la confiance, l'autre dominée par des comportements de méfiance, a mis en évidence l'incidence déterminante de la confiance sur les structures sociales, les stratégies employées pour véhiculer le changement et la prédisposition des acteurs sollicités à y souscrire. Sa présence, où son absence explique la particularité de la dynamique de changement qui prend forme dans chacun des systèmes structurels d'interaction et fournit un éclairage sur la résultante du processus de transformation. Bref, l'observation du quotidien m'a permis de comprendre les subtilités des routines d'action et d'interaction et, conséquemment, de faire ressortir les détails qui, la plupart du temps, restent difficilement perceptibles au premier coup d'œil. L'objectif de cette présentation est de vous faire part de ce merveilleux périple au pays des cliniciens qui a duré près de cinq ans.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

Synthèse

Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions
81e Congrès de l'ACFAS

L'autovidéoethnographie : une exploration méthodologique

Auteur : Nicolas Bencherki
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Je propose ici une exploration de la méthode autovidéoethnographique, à savoir celle où le chercheur est lui-même présent dans les enregistrements vidéo qu'il fait d'un terrain donné. À partir de la littérature concernant l'ethnographie, l'autoethnographie et la vidéoethnographie, je propose d'initier une réflexion méthodologique concernant la combinaison de ces approches. Cette approche prête flanc aux critiques des trois méthodes, mais apporte-t-elle aussi des réponses ? Je suis particulièrement intéressé à la possibilité d'une analyse d'interaction dans ce contexte, en posant une attention particulière au rôle de la connaissance préalable du chercheur du « contexte » de l'interaction. 

81e Congrès de l'ACFAS

Ethnographier et filmer la constitution de « practices of seeing » dans une organisation : « voir » et « faire voir » via la parole, le corps et la mobilisation d'objets

Auteur : Sylvie Grosjean
Colloque    435 - L'ethnographie organisationnelle : pratiques émergentes et contributions

Nous présenterons une étude ethnographique qui a eu lieu dans une compagnie d'arpenteurs-géomètres afin de montrer comment une « manière de voir » est négociée, partagée au sein d'une communauté de travail afin de soutenir la production de connaissances sur un espace donné (une propriété, un terrain). Nous nous proposons ainsi de contribuer à l'analyse de « practices of seeing » dans leur dimension située, incarnée et matérialisée. Plus spécifiquement, nous souhaitons montrer comment la constitution de « practices of seeing » spécifiques à un groupe professionnel s'accomplit à travers de multiples activités multimodales comportant des échanges verbaux, des déplacements corporels, des gestes, des regards, des manipulations d'objets (cartes, et autres formes de visualisations) et d'instruments. En portant notre regard sur la dimension multimodale de l'interaction, nos analyses reposeront sur des enregistrements vidéo des activités quotidiennes s'accomplissant au sein de cette organisation.