Rechercher dans le programme et les archives du congrès



84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

101 - La performance sportive de haut niveau

Responsable : François Lalonde

Avec la tenue des Jeux de Rio en 2016, la performance sportive de haut niveau sera certainement un sujet d’actualité pour la communauté dans le monde entier. Pour différentes raisons, beaucoup de chercheurs en sciences de l’activité physique ont délaissé le domaine de la haute performance, créant ainsi une sorte de vide sur cette thématique dans divers congrès depuis quelques années. Le colloque sur la performance sportive de haut niveau, à saveur multidisciplinaire, est donc l’occasion idéale pour réunir des experts de différentes spécialités pour discuter et échanger leurs idées sur les déterminants et les enjeux de la performance sportive. Ainsi, le colloque invite les chercheurs en sciences de la nutrition, en sciences de l’activité physique, en psychologie sportive, en médecine sportive, en physiothérapie sportive, chiropractie sportive ou en ingénierie sportive. Le colloque permettra également à différents professionnels de venir faire le lien entre la science et le terrain en discutant avec les acteurs de la communauté scientifique. Le colloque sur la performance sera donc riche en diversité et permettra de faire des liens entre les différents domaines de recherche qui peuvent toucher la performance sportive de haut niveau.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

102 - Apport des progéniteurs neuronaux dans l'étude du développement neuronal ainsi que dans la compréhension des maladies neurologiques et psychiatriques

Responsable : Gilles MAUSSION

Le cerveau est un organe extrêmement précieux pour l’observation, l’étude et la compréhension des maladies neurologiques et psychiatriques qui, pour bon nombre d’entre elles, sont causées par des anomalies dans le processus de développement. Aussi, bien que les origines ontogéniques du système nerveux central aient été bien définies, les mécanismes moléculaires qui régissent son développement allant de la prolifération à la maturation des synapses sont loin d’avoir été élucidés.

Dans les dernières années, l’utilisation des progéniteurs neuronaux dérivés de cellules souches pluripotentes induites ainsi que les données qui ont été émises ont suscité un intérêt croissant pour la communauté scientifique. En effet, ces cellules souches sont obtenues à partir de cellules somatiques d’organismes (murins ou humains dans la plupart des cas) et constituent un outil d’étude in vitro pour l’analyse des processus de développement du système nerveux (prolifération, différenciation, acquisition de phénotypes et d’une fonctionnalité). Elles contribuent également à une compréhension de mécanismes moléculaires qui sous-tendent des maladies neurologiques ou psychiatriques. De plus, elles représentent une alternative ou un complément pour l’illustration de données obtenues à partir de tissus post-mortem. Enfin, l’induction de la détermination neuronale à partir de cellules périphériques présente l’avantage de pouvoir obtenir un matériel d’étude pour des maladies rares, dont les explorations requerraient autrement le tissu cérébral de la personne atteinte.

Toutefois, l’utilisation de ces cellules demeure imparfaite, et les ajustements techniques se réalisent conjointement à l’émission de données. L’objectif de ce colloque sera donc de présenter des données récentes obtenues à partir de cette approche. Nous débattrons des avantages et des limites. Enfin, nous mènerons une réflexion sur la pertinence des données ainsi que sur les améliorations conceptuelles et pratiques à apporter.

84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

102 - Cancer

Il existe plusieurs types de cancer, et les mécanismes en cause sont très variés. La recherche fondamentale, en raison de ses approches expérimentales, est nécessaire afin de mieux comprendre les différentes anomalies cellulaires qui induisent et maintiennent la perte de contrôle de la croissance cellulaire et qui peuvent mener à un phénotype cellulaire plus invasif. De même, pour chaque type de cancer, des outils diagnostiques et des traitements thérapeutiques doivent être optimisés afin de mieux soigner les patients et de leur assurer un suivi optimal.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

103 - Neuropsychotoxicologie environnementale : un mariage interdisciplinaire heureux

Responsable : Dave Saint-Amour

La neuropsychotoxicologie peut se définir comme l’étude des substances toxiques qui ont des effets néfastes sur le fonctionnement du cerveau en s’intéressant au comportement, à la cognition, aux émotions ainsi qu’aux fonctions sensorielles. Appliquée à l’environnement, la neuropsychotoxicologie s’intéresse plus spécifiquement aux impacts des polluants, qu’ils soient d’origine naturelle ou anthropique, sur la santé neurologique et psychologique des individus. La neuropsychotoxicologie environnementale est ainsi un champ de recherche en plein essor issu de la rencontre et de l’intégration de plusieurs disciplines, et dont la contribution à l’avancement des connaissances dans le domaine du développement de l’enfant est déjà manifeste.

On estime qu’une proportion non négligeable d’enfants avec un problème d’apprentissage serait associée à l’exposition à des substances toxiques présentes dans notre environnement. L’exposition aux contaminants environnementaux (métaux lourds, pesticides, BPC, retardateurs de flammes, composés plastiques, etc.) est omniprésente et n’épargne personne. Outre les enfants, les personnes âgées constituent une autre population vulnérable à laquelle il importe de s’attarder, d’autant plus si l’on considère le vieillissement important de la population. Par ailleurs, des études récentes suggèrent que les effets néfastes associés aux contaminants environnementaux n’affectent pas les hommes et les femmes de la même manière et peuvent aussi dépendre d’autres facteurs tels que l’âge et le statut socioéconomique, lesquels sont des déterminants majeurs bien connus sur la santé.

Le colloque propose de discuter et d’illustrer la pertinence de la neuropsychotoxicologie environnementale afin de mieux comprendre l’impact de l’exposition aux contaminants environnementaux sur la santé, que ce soit à partir d’études de cohortes réalisées dans différents pays ou de réflexions épistémologiques.

84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

104 - Maladies infectieuses et immunitaires

La session « Maladies infectieuses et immunitaires » regroupe les présentations liées à des maladies virales, bactériennes et immunitaires, ainsi que celles concernant le contrôle des infections et l’antibiogouvernance.



84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

105 - Impulsivité et psychopathologie

Responsable : Jean GAGNON

Depuis les écrits d’Hippocrate, tour à tour, médecins, théologiens, philosophes et psychologues se sont interrogés sur la nature de l’impulsivité et sur son rôle pour expliquer les différences individuelles dans la psychopathologie et l’expression des comportements inadaptés. Aujourd’hui, le DSM-5 (cinquième édition du Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) consacre un chapitre entier sur les troubles de comportements perturbateurs ou du contrôle des impulsions. Cependant, l’impulsivité se trouve, de manière explicite ou implicite, associée à de nombreux autres troubles psychologiques. En outre, il existe des comportements impulsifs spécifiques dont la psychopathologie de la personne qui les adopte demeure méconnue. Si cette relation entre impulsivité et psychopathologie n’est plus à démontrer, la compréhension du rôle de l’impulsivité dans le contexte de la psychopathologie soulève encore plusieurs problèmes. Par exemple, bien que la définition de l’impulsivité se précise avec le DSM-5, elle demeure encore vague pour départager les individus impulsifs entre eux ou encore de ceux qui ne le sont pas. De plus, les causes de l’impulsivité peuvent être nombreuses, allant d’un manque de contrôle des impulsions à un manque de prévoyance, en passant par une difficulté à tolérer les retards. Malgré les efforts de recherche, les mécanismes psychologiques et cognitifs sous-jacents aux manifestations impulsives propres à chaque entité clinique demeurent peu connus et nécessitent des instruments de mesure dont les validités diagnostique et prédictive ne sont pas toujours assurées. Le colloque vise à proposer des solutions à ces problèmes et à bien d’autres. Les troubles psychologiques et les comportements inadaptés qui seront abordés seront le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité, le syndrome de Gilles de la Tourette, le trouble bipolaire, le trouble de la personnalité limite, les agressions sexuelles et la compulsion sexuelle.

84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

105 - Neurosciences, santé mentale et toxicomanie

La programmation dans le domaine des neurosciences, de la santé mentale et de la toxicomanie traitera de thèmes tels que l’autisme ou la maladie de Parkinson, de stress post-traumatique ou de troubles du comportement et du sommeil, ainsi que de nouvelles thérapies prometteuses actuellement à l’étape du développement.



84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

106 - Colloque Environnement/Santé — Gestion de notre environnement et risque pour notre santé : quelles actions mettre en place pour réduire les risques?

Responsable : Estelle BAURÈS

Ce colloque est la suite, mais aussi l’extension, des quatre colloques Ferdinand Bonn organisés précédemment dans le cadre du Congrès de l’Acfas (colloque 626 en 2006, 620 en 2007, 616 en 2008 et 114 en 2014). Depuis 2007, il rend hommage au professeur Ferdinand Bonn décédé tragiquement en 2006, expert international et spécialiste en gestion de l’eau par bassin versant et en observation de la Terre par télédétection.

Cette année, nous aimerions ouvrir ce colloque à toutes les matrices de l’environnement (eau, air, sol, poussières…), toujours dans un cadre environnement-santé. Pour l’organisation de ce colloque, Estelle Baurès, ingénieure de recherche au LERES (Laboratoire d’étude et de recherche en environnement et santé) à l’EHESP (École des hautes études de la santé publique, Rennes, France), aura comme partenaire québécois Hubert Cabana (professeur à l’Université de Sherbrooke). C’est donc avec le concours de ces deux établissements que le contenu scientifique du colloque sera programmé. La problématique « gestion de notre environnement et risque pour notre santé » sera abordée avec la question « quelles actions pour réduire les risques? ». Il est important d’envisager ces actions en considérant l’accroissement des pressions environnementales liées aux activités humaines et les changements globaux en lien avec le climat et les territoires qui influent sur la qualité de notre environnement. Ces phénomènes nécessitent de mieux prendre en compte tous les impacts sur : 1) la qualité des eaux destinées à la consommation humaine telles que les eaux potables, de baignade, de loisirs; 2) la qualité de l’air ambiant en lien avec les activités humaines et l’urbanisation de nos territoires; 3) la qualité des sols et des sédiments; et enfin 4) celle de notre environnement intérieur (l’air et les poussières), puisque nous y passons 80 % de notre temps. L’influence de notre environnement sur notre santé ou sur la santé des populations les plus sensibles comme les enfants est connue; une partie de notre recherche est orientée sur les actions afin de réduire les risques.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

107 - De la prévention à l'éradication du VIH : où en sommes-nous au Québec?

Responsable : Mohammad-Ali JENABIAN

L’infection par le VIH reste l’un des problèmes les plus graves de santé publique. De par le monde, 35 millions de personnes vivent avec le VIH, dont 70 000 au Canada incluant environ 19 000 personnes au Québec. Bien que plusieurs avancées aient été réalisées au cours des dernières années, le sida demeure une maladie incurable, et plusieurs aspects de l’infection par le VIH demeurent peu compris. Les chercheurs de notre province ont fortement contribué à l’avancement des recherches sur le VIH, et ce, sur plusieurs axes : 1) la recherche fondamentale dirigée sur les mécanismes de la physiopathologie du VIH ainsi que sur sa persistance sous traitement; 2) la recherche clinique, pour améliorer les traitements et les stratégies de prévention afin de les rendre disponibles et effectives pour le plus grand nombre de personnes; et 3) la recherche épidémiologique et psychosociale, souvent de nature communautaire, afin d’explorer les enjeux sociaux, psychologiques et socioculturels inhérents à la prévention et à la prise en charge du VIH et des hépatites chez les populations affectées.

L’objectif principal de ce colloque est de faire une mise à jour sur les différents aspects des recherches sur le VIH/sida conduites au Québec et de bâtir un dialogue croisé entre les chercheurs des différentes disciplines pour ultimement bloquer cette épidémie et tenter de guérir les personnes vivant avec le VIH.



84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

108 - Santé de la mère, des enfants et des adolescents

Tout au long de cette session, des études en sciences cliniques et en sciences sociales seront présentées afin d’explorer les différents aspects de la santé de la mère et des enfants.

84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

109 - Santé des populations

Le domaine « Santé des populations » offre une programmation très diversifiée se rattachant à la profession d’infirmière, aux pratiques d’intervention, à l’acquisition et la transmission des connaissances en santé, de même qu’à divers déterminants de la santé.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

110 - Mobilité et vieillissement cognitif :la marche comme outil diagnostique, les interventions comme piste d'amélioration de la santé cognitive

Responsable : Louis BHERER

La vitesse de marche est considérée comme un indice fort important de l’état de santé et de fonctionnement des personnes âgées. Il a été montré qu’une vitesse de marche inférieure à 0,8 m/s serait prédictive de perte d’indépendance, de déclin cognitif, d’entrée en établissement, de mortalité et de chute. Dans cette perspective, il est crucial de mieux comprendre ce qui détermine la mobilité d’une personne âgée et ce qui permet de la maintenir, voire de l’améliorer, malgré les effets parfois néfastes de l’âge. Ainsi, ce colloque sera organisé selon deux axes :

1) « La relation marche-cognition : les marqueurs comportementaux et neuronaux dans le vieillissement avec et sans troubles cognitifs ». De nombreuses données montrent que la marche et le fonctionnement cognitif sont intrinsèquement liés. Il a notamment été mis en évidence un lien explicite entre certains paramètres de marche et un vieillissement cérébral ou cognitif surtout caractérisé par des problèmes d’exécution. De plus, les outils actuels de neuro-imagerie permettent de mieux saisir les bases neurologiques de la mobilité et de mettre en évidence le rôle des fonctions corticales supérieures dans la marche de la personne âgée. 

2) « Interventions auprès des personnes âgées » : des études récentes montrent que divers types d’entraînements (cardiovasculaires, programmes combinés...) contribuent à améliorer la marche et la mobilité, et à diminuer significativement le risque de troubles cognitifs.

Le 84e Congrès de l’Acfas est une vitrine de choix pour faire rayonner de tels résultats.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

111 - Approches multidisciplinaires pour les médicaments de demain

Responsable : Mircea Alexandru MATEESCU

Le colloque propose une perspective multidisciplinaire sur le développement des nouveaux médicaments. Les aspects discutés feront référence aux systèmes de transport ciblés ainsi qu’aux nouveaux concepts représentant la relève pour de futurs traitements. Le colloque réunira des chercheurs du domaine pharmaceutique, science des matériaux ainsi que des spécialistes de l’industrie pharmaceutique.

84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

111 - Services de santé

Les présentations du domaine « Services de santé » traitent de grands enjeux en lien avec la médecine sociale et familiale, l’exercice de la profession infirmière, de même que la gestion des services de santé.

84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

112 - Vieillissement

Les communications dans le domaine du vieillissement présenteront les derniers développements de la recherche dans les domaines de la cognition et de la démence, mais aussi du milieu et des conditions de vie de la population vieillissante. Des sujets tels que les difficultés de communication entre les patients et le personnel soignant, la planification de la retraite ainsi que les questions nutritionnelles chez les personnes d’âge mûr seront présentés et discutés.



84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

114 - La santé organisationnelle : des enjeux disciplinaires aux questions scientifiques

Responsable : Lise Desmarais

Au Québec et ailleurs, on assiste à un déplacement de l’augmentation des lésions professionnelles au profit des maladies professionnelles causé par la mutation des risques présents dans l’environnement de travail. Des statistiques qui montrent cette tendance ainsi que des pistes de réflexion sur les enjeux qui en découlent seront discutées dans le cadre de ce colloque. Entre autres, la façon de gérer le dossier de prévention est subordonnée à la mesure de performance menant ainsi les gestionnaires et les travailleurs à se concentrer sur les résultats, minimisant ainsi les efforts consacrés à la prévention et à sa prise en charge. Les nouveaux risques nécessiteront de nouvelles façons de faire (et non de faire faire) en matière de santé et sécurité du travail si nous voulons demeurer compétitifs. Les besoins criants à la fois sur les plans théorique et pratique au regard des enjeux en santé organisationnelle (SO) ouvrent les portes à l’adoption d’une conception selon laquelle la santé globale et la performance organisationnelle sont le fruit d’une dynamique à plusieurs niveaux. Ainsi, les démarches tant en recherche que sur le plan de l’intervention visent les déterminants individuels, organisationnels et externes (sociétaux) et s’attachent au caractère multidimensionnel et multidisciplinaire de la SO. Les enjeux s’inscrivent dans une perspective multifactorielle (déterminants, corrections et prévention) qui intervient sur la santé et la performance organisationnelle. L’intervention sur les déterminants de la santé globale interpelle les trois niveaux de prévention, soit primaire, secondaire et tertiaire. Dans cette optique, des disciplines diversifiées se complètent dans l’objectif de contribuer à l’avancement des connaissances sur la SO.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

116 - Le continuum de la réadaptation en déficience physique : de l'enfant à l'adulte

Responsable : Noémi DAHAN-OLIEL

Les services de réadaptation en déficience physique visent la participation et l’intégration sociale afin de promouvoir la qualité de vie des usagers. Près de 4 % des enfants canadiens d’âge scolaire sont restreints dans leur participation à la maison, à l’école ou dans la communauté à cause de limitations physiques. Les jeunes ayant une déficience physique ont les mêmes buts que leurs pairs : avoir des amis, réussir à l’école, être heureux, participer à des activités choisies et développer leur autonomie. Par contre, ces jeunes font face à plusieurs obstacles : douleur et fatigue, perte de capacités fonctionnelles, barrières dans l’environnement social, physique et politique, manque de soutien et d’aide des pairs, enseignants et membres de la famille, et contraintes financières. Vient ensuite l’adolescence, période durant laquelle le jeune assume de nouveaux rôles et tente de devenir plus autonome en se préparant pour une transition vers son devenir d’adulte.

La transition à l’âge adulte comprend plusieurs étapes : quitter le domicile familial, terminer des études, rechercher un emploi et intégrer le marché du travail, avoir des relations intimes et fonder une famille. Cette transition est plus difficile pour les jeunes ayant une déficience physique. À cette transition s’ajoute le transfert des soins en réadaptation des centres pédiatriques aux centres desservant une population adulte. Les données probantes suggèrent d’utiliser une approche holistique avec une continuité des soins pour la transition des jeunes avec une déficience physique. De plus, la recherche appuie des politiques et des programmes standardisés afin d’assurer à tous les jeunes et leurs familles des offres équitables pour les services en réadaptation.

Par contre, nous n’avons pas de balises guidant le continuum des services en réadaptation des centres pédiatriques aux centres pour adultes. Des échanges entre partenaires et des directions de recherche sont nécessaires afin d’assurer ce continuum de soins.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

13 - « Seriez-vous intéressé(e) par mon projet de recherche? » Sortir des sentiers battus : les défis du recrutement à la recherche

Responsable : Ana Marin

Le recrutement va de pair avec le consentement, tant il vise l’approche des participants potentiels pour vérifier leur intérêt, avant leur consentement formel. Puisque le processus de recrutement implique une transmission d’information, il se superposerait, selon la FDA, au consentement.

En ce sens, le recrutement n’est pas une action banale : il soulève des questions éthiques, scientifiques et pratiques. Nos balises éthiques croisent les principes de respect de la personne, de bienveillance et de justice. Mais comment cela s’articule-t-il autour de la nature spécifique de chaque recherche? Autour de la vulnérabilité de la population à l’étude et du lien que le chercheur entretient avec les futurs participants? Vulnérabilité, par exemple, s’ils appartiennent à un groupe très restreint, s’ils se croient obligés de participer (en contexte de récupération de garde d’enfant notamment), ou s’ils trouvent cela valorisant. Ou bien s’ils sont en relation de dépendance ou de subordination à l’égard du chercheur.

Et sur le terrain, pourquoi les patients hospitalisés, dans les centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ou les proches-aidants semblent-ils plus difficiles à approcher? Quel constat fait-on en contexte de maltraitance, de violence conjugale, lorsqu’il s’agit de mineurs ou de personnes marginalisées? Cette pratique normalisée par les centres d'éthique de la recherche (CER) de placer systématiquement un tiers entre le chercheur et le participant potentiel : est-ce vraiment la meilleure approche? À l’heure du 2.0, le recrutement en ligne serait-il une solution? Que dire des enjeux liés à l’approche directe des personnes? Comment faire face aux pressions externes des patients et des promoteurs dans le cas des essais cliniques? 

Ces réalités de terrain où s’entremêlent pouvoir, biais de désirabilité ou concurrence pourraient-elles aller jusqu’à questionner la validité scientifique des données recueillies? Autant de questions qui, c’est notre objectif, ouvriront un libre débat sur les enjeux éthiques du recrutement. 

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

14 - Les enjeux de l'opérationnalisation du développement durable pour la transition socio-écologique : un dialogue transdisciplinaire entre la France et le Québec

Responsable : Isabelle Lessard

Le développement durable (DD) est reconnu comme étant une nécessité absolue pour faire face à la pénurie des ressources, aux changements climatiques et autres impacts négatifs de l’activité anthropique. Or, le mouvement doit être plus global pour parvenir à une transition qui passe également par des transformations de nos comportements et de nos modes de production et de consommation. C’est ce que l’on peut appeler la transition socio-écologique.

La définition des moyens pour réaliser la transition socio-écologique interroge à plusieurs égards. D’une manière générale, des questions persistent quant aux modalités de gouvernance et d’implication citoyenne à mettre en œuvre pour assurer cette transition. La dynamique de transition socio-écologique, si elle doit être adaptée au terrain et aux besoins de chacun, n’est pas à la portée de tous. Même si de nombreuses initiatives émergent, qui contribuent à cette logique de bottom-up, les différents acteurs de la transition doivent être accompagnés pour y parvenir.

C’est dans ce contexte que les chercheurs ont un rôle à jouer, dans l’accompagnement aux changements vers la transition socio-écologique. La recherche opérationnalisant le DD doit s’inscrire dans une perspective transdisciplinaire (c'est-à-dire interdisciplinaire, intersectorielle et au-delà du milieu universitaire) en lien étroit avec les attentes et les problématiques de terrain. Pour cela, les partenariats entre les acteurs du milieu universitaire, du secteur privé, public, sans but lucratif et citoyen sont des modèles collaboratifs à privilégier. Or, les collaborations multipartites sont souvent difficiles à pérenniser et soulèvent de nombreuses questions sur les méthodes de collaboration. La mise en lumière des partenariats recherche-entreprise-gouvernement-société menés au Québec et en France sur des problématiques communes permet non seulement de montrer le caractère fédérateur de ces problématiques, mais, au-delà, d’apprendre collectivement à opérationnaliser la transition socio-écologique.

Les deux journées visent à montrer l’importance et les défis associés à la coconstruction de projets de société en développement durable vers la transition socio-écologique. De plus, les dialogues entre les disciplines et au-delà des frontières que nous souhaitons mettre en place avant, pendant et après le colloque susciteront très certainement des échanges fructueux et permettront le dépassement de certains clivages scientifiques et institutionnels.

La dimension internationale de ce colloque offre également de nouvelles perspectives de collaborations entre les laboratoires de recherches québécois et français sur ces problématiques universelles. Des partenariats intersectoriels pourront également émerger ou être consolidés.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

16 - Entre campagnes et villes – cultures cherchent cultures : vers la conception d'un espace destiné au partage des connaissances et des expériences agriculturelles

Responsable : Monique Régimbald-Zeiber

Depuis la deuxième moitié du 20e siècle, le monde agricole est le lieu de convergences d’extraordinaires progrès scientifiques et technologiques comme de profonds bouleversements sociétaux. Le monde rural est au cœur des changements qui sont le fait de notre époque, qu’il s’agisse de réchauffement de la planète, de gestion des eaux, d’économie mondialisée, de migration, de surpopulation, de souveraineté alimentaire, de développement durable, d’écologie, de santé des humains, des animaux et des plantes ou même de cultures, de frontières, de droit et de démocratie. Il est le premier à subir les effets innombrables et souvent imprévisibles des décisions politiques et ententes commerciales qui ont pour buts avoués le progrès, l’efficacité, la richesse et le bien-être du plus grand nombre. Les progrès sont indéniables. Pourtant, les problèmes qui en découlent bousculent les modes de vie, ébranlent la confiance des populations, provoquent inquiétude et insécurité. Les questions concernant la sécurité alimentaire, l’éthique et le développement de l’agriculture entrepreneuriale se multiplient. On a l’impression que les réponses sont au mieux incomplètes, au pire manipulées par des intérêts hostiles. Incompréhension et méfiance teintent les échanges. En rassemblant des experts venus de disciplines, de secteurs et de milieux différents, ce colloque cherche une forme et une manière qui permettraient de faire émerger les questions sous un éclairage nouveau. Elles proviennent de trois champs : la sécurité, le développement de l’agriculture entrepreneuriale et l’éthique. Elles visent trois cibles : l’écologie et les technologies, les groupes fragilisés et l’alimentation.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

17 - Des sciences métissées sont-elles possibles? Réflexions sur la pluralité des savoirs, des normes et des pratiques en science

Responsable : Florence Piron

Dans la lignée des travaux de l’anthropologue Jean-Loup Amselle, on peut définir le métissage comme un processus continuel d’interactions entre plusieurs cultures qui transforme ces dernières d’une manière ou d’une autre. Autrement dit, le métissage désigne un processus par lequel toutes les cultures qui se rencontrent en sortent modifiées, ayant absorbé au moins quelques traits des autres. Le métissage se distingue alors du rapport de forces qui conduit une des cultures à imposer aux autres ses savoirs, ses représentations du monde, ses normes et ses pratiques sans se transformer elle-même, phénomène bien connu des études du colonialisme et de la mondialisation.

La science contemporaine est, dans une perspective constructiviste, une production culturelle étroitement liée à la modernité européenne et, depuis le 20e siècle, anglo-saxonne, ce qui se traduit par des normes, des pratiques et un régime de vérité bien particuliers, dominé par le postpositivisme. Ce régime de vérité exclut du champ scientifique de nombreuses pratiques de connaissance qui proviennent notamment des cultures non anglo-saxonnes, des pays du Sud ou des milieux non scientifiques. Ces pratiques sont-elles condamnées à exister en parallèle ou aux marges du champ scientifique, plus ou moins invisibles, ou peut-on imaginer des sciences métissées, qui acceptent de se laisser modifier par la rencontre avec d’autres savoirs, d’autres normes, d’autres pratiques de connaissance?  

Ce colloque propose d’explorer, dans la foulée de travaux d’épistémologie sociale et politique, des cas concrets de métissage réussi ou impossible. Différents axes sont proposés : la rencontre de savoirs de différentes disciplines, de savoirs inspirés par des postures épistémologiques variées, de savoirs universitaires du Nord et du Sud, de savoirs scientifiques et artistiques, de savoirs scientifiques et non scientifiques, par exemple dans le cas des sciences participatives et citoyennes.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

20 - PÉRISCOPE : méthodologies dérivées de perspectives socioculturelles pour composer avec les enjeux de la recherche en partenariat

Responsable : Stéphane Allaire

Les chercheuses et chercheurs qui s’engagent avec leurs partenaires dans des recherches collaboratives sur la persévérance et la réussite scolaire (PRS) ont à faire preuve à la fois de rigueur et de pertinence, de relation et de distance, d’honnêteté intellectuelle et d’empathie envers les acteurs locaux aux prises avec des conditions souvent peu favorables à l’amélioration de leurs processus de prise de décisions et de leurs pratiques. C’est pourquoi la voie de la collaboration chercheurEs-partenaires est privilégiée dans le réseau PÉRISCOPE (Plateforme Échange, Recherche et Intervention sur la SCOlarité : Persévérance et Réussite). 

Le réseau fait appel, par l’entremise du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), qui travaille en partenariat notamment avec le Center for Research on Activity, Development and Learning (CRADLE, Université d'Helsinki, Finlande) et l’Institute for Knowledge Innovation and Technology (OISE/UT), à des méthodologies où la collaboration est inhérente à la recherche : celles du laboratoire du changement (Lab_C, Change Laboratory et Formative interventions, issues principalement des travaux de Y. Engeström [1987, 2015]) et celles de l’expérimentation de devis (Design-based Research, DBR et Design Research, DR) en provenance des domaines des sciences de l’apprentissage et de la technologie éducative. Le réseau s’intéresse aussi maintenant à l’improvement science et aux lesson study groups (Bryk et al., 2015; Lewis, 2015).

L’usage de ces méthodologies sera présenté à partir de cas concrets où chercheurEs et partenaires du terrain veulent dépasser la dualité rigueur-pertinence sociale en faisant alterner les temps de relation et de distance, et en faisant preuve, dans un climat ouvert, d’honnêteté intellectuelle tout comme d’empathie. La validité écologique s’en trouve alors renforcée tout comme la capacité collective en matière de PRS, mais de nouveaux enjeux et défis se pointent à l’horizon.

84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

201 - Énergie

Les moyens de production d’énergie ne cessent d’évoluer grâce notamment au développement de nouveaux matériaux et de nouvelles technologies. Les présentations illustreront quelques cas de recherches innovantes dans le secteur.

84e Congrès de l'ACFAS
Colloque

202 - Efficacité énergétique industrielle

Responsable : Sébastien PONCET

En trois décennies, la situation énergétique mondiale est devenue une préoccupation majeure des décideurs politiques, mais aussi des scientifiques et de l’ensemble des populations. La prise de conscience croissante de l’absolue nécessité d’utiliser les ressources énergétiques de manière plus durable et de développer de nouvelles technologies plus efficaces énergétiquement a créé de nouveaux défis. Au Canada, les secteurs primaire et manufacturier de l’industrie consomment à eux seuls pratiquement la moitié de l’énergie totale. Cette consommation induit des émissions importantes de gaz à effet de serre, une dépendance énergétique et des charges toujours plus considérables pour les industriels. Les secteurs de l’acier, de l’aluminium, de la chimie, du raffinage du pétrole, des mines, entre autres, sont à la fois les plus énergivores et ceux où les plus gros gains en efficacité énergétique peuvent être réalisés grâce à l’utilisation de technologies innovantes et à une meilleure gestion de l’énergie thermique. Selon l’Agence internationale de l’énergie, des gains d’efficacité énergétique de l’ordre de 18 à 26 % pourraient être réalisés au cours des prochaines années par l’adoption de technologies de cogénération ou de récupération de la chaleur. L’enjeu principal de ce colloque est d’offrir un espace de rencontres et d’échanges sur les dernières connaissances et les avancées technologiques dans le domaine de l’efficacité énergétique au Québec et dans l’ensemble des pays de la francophonie. Les personnes travaillant sur la thermodynamique et les processus de transfert, les composants et les systèmes de réfrigération, le conditionnement d’air, les pompes à chaleur, la récupération d’énergie, le diagnostic énergétique, les conversions d’énergie, les nanofluides, les plasmas thermiques, les énergies renouvelables, les réseaux intelligents sont invitées à participer à ce colloque. Les acteurs du monde industriel, les décideurs en matière de politique énergétique et les universitaires travaillant dans des domaines ne relevant pas des sciences du génie sont également fortement encouragés à soumettre une proposition pour cet événement.



84e Congrès de l'ACFAS
Domaine

202 - Environnement

Les problématiques environnementales sont nombreuses et diversifiées. Les présentations qui seront données vous permettront d’en apprendre plus sur la pollution de l’eau et des sols, sur les technologies environnementales, de même que sur le climat et les stocks de carbone.