Aller au contenu principal
Sarah Goubet
Finaliste

Sarah Goubet

INRS

Développement d’outils optiques pour caractériser la biomasse algale des lacs : fluorescence in vivo et imagerie hyperspectrale

Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?

Évidemment! Le plus gros défi comme chaque travail de vulgarisation est d’essayer de capter leur attention sur les points essentiels sans se perdre dans des explications trop pointues. Mais pour ma famille, vu que je suis scientifique, ils pensent que j’ai une connaissance générale sur TOUTES les sciences. De ce fait, je reçois régulièrement leurs analyses de sang car ils pensent que je suis tout à fait capable de les interpréter.

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?

La notion de recherche est tellement floue pour des personnes qui ne sont pas dans le milieu universitaire qu’il est difficile d’imaginer une enfant rêver d’être chercheuse. Par contre je rêvais de découverte et d'être comme Indiana Jones! Il m’a fallu quelques années pour me rendre compte qu’en fait Indiana Jones est un chercheur! Donc dans ce sens, oui j’ai réalisé mon rêve d’enfance.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiante chercheuse? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheuse?

Je suis aujourd’hui en rédaction mais pendant longtemps ma vie a été synchronisée à de longues journées en laboratoire, du terrain et un apprentissage long et rigoureux. L’expérience la plus enrichissante a été de se rendre compte que j’étais capable! Capable de tout comprendre si je m’accordais le temps de la documentation, apprendre à demander de l’aide, apprendre à être indulgente sur mes erreurs car dorénavant ce sont des erreurs que je ne ferai plus. Donc l’expérience la plus enrichissante de mon doctorat est de développer mon expertise.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?

Comme je l’ai dit précédemment, la recherche est une notion floue pour beaucoup de personnes et l’une des raisons est que pendant longtemps les travaux de recherche ont été peu vulgarisés et semblaient être réservés à des élites. Or, avec la technologie actuelle, il n’a jamais été aussi facile de communiquer et avec le contexte de crise climatique, il est urgent que les travaux de recherche soient compris par le plus grand nombre et pour moi il n’y a rien de plus valorisant que cela.

En participant à ce concours, en quoi avez-vous atteint de nouveaux sommets?

Le concours est de renommée internationale. Et de participer à la finale canadienne prouve ma capacité à communiquer mon sujet avec rapidité. Je souhaite dans l’avenir à aller encore plus loin en mettant en place un site Internet qui vulgarise les travaux d’étudiants au doctorat du monde entier et leur participation pour trouver des solutions contre les défis environnementaux de notre époque. Si je réussis à gravir une marche encore plus haute dans le concours, j’espère me donner la crédibilité d’envisager ce genre de projet.

Video Youtube (lien)