Aller au contenu principal
Sarah Brown-Vuillemin
Finaliste

Sarah Brown-Vuillemin

Université du Québec à Rimouski

Étude de l’écologie trophique du sébaste atlantique, Sebastes mentella, afin d’optimiser la gestion des ressources marines dans le golfe du Saint-Laurent

Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?

J’ai la chance d’avoir un sujet de thèse qui peut se vulgariser facilement et mon entourage est capable de réexpliquer que j’étudie le régime alimentaire d’un poisson. Cela suscite quand même la curiosité et, pour moi, le plus grand défi réside dans le fait d’expliquer et de justifier l’importance de faire de la science. Il n’est pas toujours évident de prouver aux autres que, dans mon cas, faire de la science au travers de l’étude de l’alimentation du sébaste peut contribuer à un avenir meilleur des pêches à plus grande échelle, ce qui entraîne des réactions cocasses et des discussions passionnées.

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?

Travailler dans le domaine de la biologie marine est pour moi la parfaite combinaison entre épanouissement personnel et contribution aux réflexions autour des problématiques environnementales actuelles et futures. Mes recherches sont un réel engagement et je suis fière d’avoir trouvé une voie dans laquelle je peux m’impliquer autant professionnellement que personnellement. Pourquoi la biologie marine? Je n’ai pas la réponse, parfois il ne faut pas chercher trop loin, c’était juste une évidence.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiant chercheur? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheur?

La vie d’étudiante chercheuse est stimulante et passionnante. Collecte de données, missions océanographiques, analyses en laboratoire, rédactions, stages, congrès, apprentissage continu, communications, réunions, discussions, partages, réflexions, voyages, rencontres… autant de choses qui rythment mes recherches et qui rendent chaque étape toujours enrichissante.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?

Pour le défi personnel et parce que c’est une aventure à tenter. C’est aussi très plaisant de travailler différemment sur son sujet de thèse et de s’efforcer à vulgariser ses recherches pour offrir le meilleur partage de connaissances possible. Il est certain que cela contribue à une meilleure compréhension et réflexion sur mon projet, un gain de motivation supplémentaire et bien sûr à une satisfaction personnelle.

En participant à ce concours, en quoi avez-vous atteint de nouveaux sommets?

Ce concours constitue une occasion parfaite pour améliorer mes compétences de vulgarisation et de communication visant un public large et diversifié. Participer à Ma thèse en 180 secondes est très formateur et donne l’opportunité d’augmenter la visibilité et l’intérêt de mes recherches ainsi que de de transmettre avec passion mon sujet de thèse. Une expérience enrichissante et valorisante.

Video Youtube (lien)