Aller au contenu principal
Marie-Pier B. Tremblay
Finaliste

Marie-Pier B. Tremblay

Université Laval

Distinguer l’habileté et la propension à l’empathie par des mesures comportementales et cérébrales

Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?

En général, juste expliquer mon programme d’études et ma future profession, soit neuropsychologue, constitue un défi. Il s’agit d’un domaine qui est encore méconnu et dès qu’on parle de cerveau les gens assument que c’est très compliqué alors que ce n’est pas obligé de l’être. Je commence donc généralement par expliquer mon domaine et ensuite je parle de ma thèse en quelques mots, soient : l’empathie dans le cerveau!

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?

Au doctorat en psychologie, nous avons une formation clinique et nous avons l’option de faire un mémoire ou une thèse. Comme je désire possiblement poursuivre une carrière universitaire et que j’adore la recherche, j’ai choisi l’option thèse. Ainsi, mon projet de recherche s’inscrit dans un choix de carrière réfléchi combinant la clinique, la recherche et l’enseignement. Toutefois, le sujet de ma thèse et les méthodes employées reflètent mes intérêts quant au vaste domaine des neurosciences cognitives et sociales.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiante chercheuse? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheuse?

Je suis présentement en année de recherche, alors je n’ai pas de stages ou de cours, et je peux me concentrer à temps plein sur la recherche. J’ai l’occasion d’assister fréquemment à des conférences, des congrès et des journées scientifiques, ce qui constitue l’expérience la plus enrichissante et motivante à mes yeux. Étant très curieuse intellectuellement, j’adore en apprendre davantage sur les travaux de recherche qui sont effectués dans des domaines divers.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?

C’est mon directeur de recherche qui m’a encouragée à participer au concours puisqu’il connait mon intérêt pour la vulgarisation des connaissances scientifiques. Il s’agit d’un concours vraiment intéressant puisqu’il permet de diffuser et de promouvoir des connaissances issues de la recherche auprès du grand public. Ce concours s’inscrit donc dans la mission essentielle du transfert de connaissances vulgarisées auprès de la population, je me considère donc très chanceuse d’avoir l’occasion d’y participer!

En participant à ce concours, en quoi avez-vous atteint de nouveaux sommets?

Ce concours demande un effort de concision et de vulgarisation incroyable. Il exige donc une grande maîtrise du projet de recherche afin d’en extraire et d’en communiquer seulement l’essentiel. Il s’agit aussi d’un important exercice de vulgariser les aspects scientifiques du projet, et plus simplement de repérer les éléments qui doivent être vulgarisés, afin que tous puissent comprendre et constater la pertinence. Je trouve donc qu’il s’agit d’une occasion unique d’apprivoiser ma thèse différemment!

Video Youtube (lien)