Aller au contenu principal
Roxann Guerrette - Photo
Finaliste

Roxann Guerrette

Université de Moncton

Caractérisation fonctionnelle des isoformes de la Mammaglobine-1 dans le cancer du sein


Avez-vous déjà tenté de vulgariser votre thèse à votre famille? Qu’est-ce qui a constitué le plus gros défi? Ce processus a-t-il suscité des réactions cocasses?
Quand j’ai expliqué à ma famille que je débutais une thèse sur le cancer du sein, certains m’ont dit qu’il existait déjà un remède et que les grosses corporations pharmaceutiques le cachent pour faire du profit. Une fois qu’ils ont compris la complexité des maladies génétiques, il est plus facile d’introduire l’importance de trouvé de nouvelles approches pronostics. 

Pour vous, que représente votre recherche : un rêve d’enfance devenu réalité, un choix de carrière réfléchi, etc.?
Un peu plus d’une personne sur trois aura un diagnostic d’un cancer dans sa vie. Tout le monde a été touché de près ou de loin par le cancer, incluant ma famille et mes amis. J’ai toujours eu une curiosité de comprendre les processus génétiques qui composent la vie. C’est pourquoi j’ai voulu investir mes études post-secondaires dans la recherche de la maladie génétique la plus courante chez les femmes.

Au quotidien, à quoi ressemble votre vie d’étudiant chercheur? Quelle est l’expérience la plus enrichissante que vous avez vécue en tant que chercheur?
Je travaille dans un centre de recherche multiculturel ce qui nous permet d’avoir différentes approches pour attaquer un problème. L’institut Atlantique de Recherche sur le Cancer est maintenant leader mondiale dans la création de biopsies liquides. C’est en travaillant avec de tels experts que je trouve l’inspiration de persévérer dans le monde de la recherche sur le cancer. Je suis aussi ambassadrice de mon institution puisqu’il est important de vulgariser nos recherches.

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Ma thèse en 180 secondes?
Je participe régulièrement à des présentations locales pour vulgariser nos recherches scientifiques. Doctorat découle du verbe latin docēre qui signifie enseigner. Je crois fermement qu’il faut vulgariser nos recherches pour que les gens de différents secteurs comprennent l’importance de nos travaux et continue d’investir dans nos technologies qui ont un impact direct sur nos communautés et le monde.

En participant à ce concours, en quoi avez-vous atteint de nouveaux sommets?
Arriver à condenser presque quatre ans d’études en trois minutes a été un défi intéressant à relever. J’espère que d’autres étudiants de mon institution voudront participer à la vulgarisation de leurs recherches. 

Video Youtube (lien)