Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Vicky Potvin - MT180 - 2013
Finaliste

Vicky Potvin

UQAM - Université du Québec à Montréal

Évaluation critique des sources d'information en ligne chez les adolescents du secondaire: effets d'interventions pédagogiques dans le cours Monde contemporain


Avez-vous déjà essayé d'expliquer votre thèse ou votre mémoire à votre famille, comment vous y êtes-vous pris, comment votre famille a-t-elle réagi?
Expliquer mon mémoire à ma famille n'était pas trop complexe parce que la question de la crédibilité des sources sur Internet est un sujet relativement facile à vulgariser. La plupart des gens se sont déjà retrouvés dans une situation où ils se sont demandés s'ils devaient croire ce qu'ils lisaient, sur Internet de surcroît. C'était d'ailleurs important dans mon choix de problématique que de rester près de la réalité dans laquelle évoluent les élèves du secondaire, dans ce cas-ci.

Pour vous, que représente votre recherche? Un rêve d'enfant? Un choix de carrière réfléchi?
Une extraordinaire occasion de continuer à apprendre, à développer mon esprit d'analyse et à raffiner ma lecture du monde. C'est un peu comme un « relooking intellectuel » : il y a le « avant » et le « après ».

Concrètement, à quoi ressemble la vie d'un étudiant-chercheur? Avez-vous des anecdotes?
Dans mon cas, c'était plutôt la vie d'étudiante-chercheure-mère-de-trois-enfants-d'âge-préscolaire. La maîtrise signifiait de monter dans le bureau pour travailler sur le projet, tous les soirs de la semaine entre 19 h et 23 h 30, pendant 4 ans. Je me souviens d'anecdotes du genre : espérer que les enfants s'endorment tôt, ce soir-là, car j'avais un Skype avec ma directrice de recherche à 19 h 30…

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Votre soutenance en 180 secondes?
J'ai vu les performances des participants de l'an dernier et j'ai trouvé l'expérience tellement intéressante. Ce concours oblige la cohabitation de deux qualités qui ne sont pas, à première vue, des plus compatibles : la rigueur scientifique et l'éloquence. Et puis… qui ne risque rien n'a rien!

Quelles frontières avez-vous dépassées en participant à ce concours?
J'ai compris que les performances nécessitent de rassembler une multitude de forces. Certaines sont planifiées, d'autres sont spontanées. J'ai dépassé dans ce concours, la frontière des énergies qui me sont disponibles. Pour gagner, il faut gérer l'énergie et la canaliser au bon endroit, au bon moment. Sinon, on ne gagne pas. On passe, en contrepartie, une formidable journée entourée de gens extraordinaires.

Video Youtube (lien)