Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Marion Barbé - MT180 - 2013
Finaliste

Marion Barbé

UQAT - Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue

Rôle des îlots résiduels après feu dans la dynamique des communautés bryophytiques en pessière noire à mousse du Québec (Canada)


Avez-vous déjà essayé d'expliquer votre thèse ou votre mémoire à votre famille?
De nombreuses fois j'ai expliqué mon sujet à mon entourage qui m'a d'ailleurs soutenu dans toutes mes entreprises. À la fin de chaque exposé on me répondait gentiment "Marion, arrête de ramener ta science!"

Pour vous, la recherche est-elle un but ou un moyen?
Depuis l'enfance, j'ai toujours eu de nombreux rêves et passions qui n'ont entre eux rien en commun et qui balaient des champs divers et variés! Ce sujet en fait partie et représente un de mes champs d'intérêt les plus importants, à savoir la botanique. L'étude des mousses est un domaine bien particulier, à la sortie de ce sujet j'ai foncé et ai trouvé au bout du fil une personne très réceptive.

Concrètement, à quoi ressemble la vie d'un étudiant-chercheur?
La vie d'un étudiant chercheur peut être vue comme une recette de cuisine : une bonne cuillère de passion et de motivation, un bon bol de travail acharné, assorti d'un soupçon de folie et d'une réelle dose de détente entre amis, le tout avec un minutage extrêmement serré! Des anecdotes, nous en avons tous des centaines, voilà pourquoi il nous faut souvent nous retrouver pour en discuter autour d'une bonne bière!

Pourquoi avez-vous décidé de participer au concours Votre soutenance en 180 secondes?
Le thème de mon sujet est souvent prétexte à sourire et demande de longues et fastidieuses explications avant que mes interlocuteurs en perçoivent l'intérêt. En participant à ce concours je me disais que je pourrais apprendre comment l'expliquer avec concision et précision, bref, en 3 minutes, montre en main!

Quelles frontières avez-vous dépassées en participant à ce concours?
En participant, j'ai vaincu ma timidité et surtout mon manque de confiance en moi. Aussi, je suis particulièrement heureuse d'avoir porté les bannières de l'UQAT et fait connaître la recherche en bryologie, parent pauvre de la botanique... J'espère que ma présentation aura permis de piquer la curiosité du public, si demain certains des gens présents prennent le temps de regarder les mousses sur leur passage alors c'est gagné!

Video Youtube (lien)