Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Laurie-Ann Garneau-Gaudreault
UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières
Andrée Lessard et Karine N. Tremblay
UQTR, UQAC
5a. Résumé

Le développement de la compréhension en lecture est influencé par l’interaction de facteurs personnels (ex. processus en lecture, contrôle inhibiteur), de facteurs environnementaux (ex. technologies des médias) et d’habitudes de vie (ex. utilisation des médias) (Duke et al., 2014). Les élèves de 4e à 6e année du primaire seraient particulièrement sensibles à cette interaction en raison de leurs caractéristiques : 1) le fait qu’ils doivent lire pour apprendre à l’école (Chall, 1983); 2) le développement accru de leur contrôle inhibiteur (Lussier et Flessas, 2009); 3) leur consommation élevée des technologies et des médias (Rideout et al., 2010). L’objectif est donc d’explorer la relation entre les processus de compréhension en lecture, le contrôle inhibiteur et les habitudes d’utilisation des médias chez les élèves de 4e à 6e année. Quarante-huit élèves de 4e à 6e année et 3 enseignantes ont participé à cette recherche. Une série de mesures ont permis d’évaluer la compréhension en lecture, le contrôle inhibiteur et les habitudes liées aux médias de ceux-ci. Des analyses corrélationnelles montrent que plus leur temps d’utilisation des médias est élevé, moins efficaces étaient les habiletés sur le plan du contrôle inhibiteur. Les retombées de la recherche concernent une modélisation de la compréhension en lecture et à une réflexion sur les pratiques enseignantes autour de la sensibilisation à la consommation des médias.