Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Camille Charron-Bigras
UdeM - Université de Montréal
Daniel Daigle et Marie-Pier Godin
Université de Montréal, Université de Montréal
5a. Résumé

La compétence orthographique joue un rôle essentiel dans le développement de la compétence à écrire (Apel, 2010; Daigle et Montésinos-Gelet, 2013). Or, l’orthographe est le domaine de l’écriture le moins réussi chez les élèves francophones du Québec (MELS, 2010). Plusieurs facteurs rendent compte de ce bilan. Parmi eux, Bosse et al. (2015) mettent de l’avant l’importance des capacités visuo-attentionnelles, essentielles pour traiter l’ensemble des lettres d’un mot lors d’une même fixation oculaire en contexte de lecture (Ans et al., 1998). Parce que l’élève traite toutes les lettres des mots, l’orthographe de ces mots serait mieux inscrite en mémoire et récupérée lorsque vient de temps de produire des mots à l’écrit. L’objectif de la présente étude est de déterminer, chez des élèves dont les connaissances orthographiques sont en plein développement, si la compétence orthographique est liée aux capacités visuo-attentionnelle.

Au total, 108 élèves de 2e année du primaire ont participé à cette étude. Pour atteindre notre objectif, une tâche de production orthographique et une tâche ciblant les capacités visuo-attentionnelles ont été administrées aux élèves.

Pour les deux tâches, les résultats sont liés à la complexité des items à traiter (visuellement ou en orthographe). De plus, les habiletés en orthographe sont liées aux capacités visuo-attentionnelles. Ces résultats sont discutés en fonction de leur apport sur la compréhension des difficultés en orthographe.