8 - L'importance et l'impact de la valorisation et de la commercialisation des résultats de la recherche universitaire

Enjeux de la recherche

  • Mercredi 29 mai 2019


Responsables
  • Caroline Lefebvre - Office de la propriété intellectuelle du Canada
  • Anne-Marie LAROSE - Aligo Innovation, S.E.C.
  • Xavier Genest - Gouvernement Fédéral - OPIC
  • Brigitte Lespérance - Aligo Innovation, S.E.C.

La recherche universitaire est un terreau fertile pour l’innovation. De la déclaration d’invention à la commercialisation, le processus de transfert technologique est souvent méconnu, tout comme les groupes et les responsables de cette activité. Et ce, même s'ils sont de véritables catalyseurs de la mise en marché des innovations universitaires. Les sociétés de valorisation de la recherche universitaire du Québec (SVU), en partenariat avec leurs universités et leurs hôpitaux et centres de recherche affiliés, offrent un modèle unique d'accompagnement des chercheurs et de leurs équipes dans le processus de transfert technologique, l'évaluation du potentiel commercial, la stratégie de protection de la propriété intellectuelle, le financement en maturation technologique, en pré-amorçage et en amorçage d'entreprises dérivées, et l'accompagnement d'affaires, etc.

Dans un premier temps, un panel d'experts discutera du processus de valorisation dans les universités du Québec, afin d'expliquer le mode de fonctionnement et de décision (à savoir si un projet est retenu, ou non, en fonction de son potentiel commercial) et de recherche de financement et d'opportunités d'affaires. Quels sont les facteurs de succès commercial d'une invention universitaire? Quels sont les principaux obstacles et enjeux? Quels sont les mythes à déboulonner, comme par exemple celui de publier ou de breveter?

La discussion tiendra compte de l’écosystème de valorisation, notamment incubateur, accélérateur, centres d'entreprenariat et programmes gouvernementaux. De plus, l'UQO compte également ses propres histoires inspirantes et collabore avec l'incubateur CILEX, qui est à l'avant-plan des percées technologiques en Outaouais.  Celui-ci partagera sa vision, tout comme une étudiante entrepreneure de l’UQO, lauréate du Gala OseEntreprendre 2018.

Par la suite, l'Office de la propriété intellectuelle du Canada (OPIC) présentera aux participants une courte étude de cas d’une invention réalisée dans un contexte universitaire. S’ensuivra une discussion ouverte avec tous autour de questions telles que : À qui appartient l’invention, Comment déterminer la part inventive et les redevances? Quels sont les impacts d’une divulgation privée ou publique?

Le colloque se terminera par la présentation conjointe par l’OPIC et ALIGO d’une trousse offrant des outils concrets destinée aux professionnels du transfert technologique pour le bénéfice de la communauté universitaire et collégiale.