Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.

432 - Global-Urb : explorer la globalisation urbanistique depuis les Suds

Section 400 - Sciences sociales

  • Mercredi 10 mai 2023
  • Jeudi 11 mai 2023

Responsables

Les dynamiques de production des espaces urbains du Sud Global connaissent de profondes transformations depuis les trente dernières années principalement portées par le tournant digital, l’expansion de la financiarisation, la diffusion d’un urbanisme de projet accompagné de nouveaux paradigmes et discours urbanistiques (par ex. technologiques, durables), ainsi que par le rôle très central des infrastructures urbaines dans les approches et conceptions du développement urbain. Ces tendances s’accompagnent d’une évolution concomitante des acteurs qui interviennent dans le développement urbain. D’un côté, la montée en puissance de nouveaux acteurs étatiques comme la Chine ou Singapour dans le domaine de la planification territoriale et urbaine fait bouger les lignes de la coopération internationale urbaine. D’un autre côté, l’évolution des logiques d’action et d’internationalisation des acteurs privés, au premier rang desquels les promoteurs, les investisseurs et les constructeurs, participe d’une mutation de la fabrique urbaine aux échelles tant locales que régionales et transnationales.

Dans le cadre de ce colloque, nous suggérons que l’ensemble de ces tendances portent de nouvelles formes de globalisation urbanistique et de pratiques citadines qui impliquent de repenser l’articulation entre les processus matériels (par ex. construction, matériaux et filières, cadre bâti) et immatériels (par ex. finance, gestion des réseaux, développement immobilier, expertise et modèles) du développement urbain du Sud Global. Ce colloque propose ainsi d’explorer différentes facettes de cette articulation, dans une perspective multisituée et comparative. Il s’agira aussi d’interroger les défis soulevés par cette évolution des dynamiques de la fabrique urbaine, notamment en termes de processus économiques, d’exclusion, de durabilité et de gestion des vulnérabilités.


Appel à communications

Les dynamiques de production des espaces urbains du Sud Global connaissent de profondes transformations depuis les trente dernières années. Celles-ci sont notamment portées par le tournant digital, l’expansion de la financiarisation, la diffusion d’un urbanisme de projet accompagné de nouveaux paradigmes urbanistiques (par ex. technologiques, durables), ainsi que par la place de plus en plus centrale des infrastructures urbaines dans les approches et conceptions du développement urbain.

Ces tendances s’accompagnent d’une réorganisation des flux d’investissement et d’expertise, portée par de nouvelles dynamiques géopolitiques et de coopération urbaine (pensons, par exemple, au rôle structurant de la Belt and Road Initiative, de la Chine ou de Singapour dans ces processus). Parallèlement, l’évolution des logiques d’action (conception, gestion, réalisation, etc.) et d’internationalisation des acteurs privés, au premier rang desquels les promoteurs, les investisseurs et les constructeurs, joue un rôle clé dans la réorganisation des dynamiques de production des villes du Sud Global, aux échelles tant locales que régionales et transnationales.

Enfin, ces processus entrainent une transformation de la fabrique matérielle de l’urbain. Ils supposent en effet de nouveaux modes de gestion des projets et de leur articulation à l’urbain existant. Ils impliquent aussi une transformation des filières de production, de commercialisation et de circulation des matières premières et des produits manufacturés utilisés pour la production de la ville et de son cadre bâti.

Dans le cadre de ce panel, nous suggérons que l’ensemble de ces tendances, à la fois économiques, politiques et urbanistiques, portent de nouvelles formes de globalisation urbaine impliquant de repenser l’articulation entre les processus matériels et immatériels du développement urbain dans le Sud Global.

Les propositions de communication attendues pourront aborder de multiples facettes de ces processus, incluant par exemple, mais sans s'y limiter :

  • La circulation des modèles urbains, ainsi que des expertises urbanistiques et techniques ;
  • L’évolution des mécanismes de régulation (politiques publiques, cadres légaux, accords commerciaux, coopération, etc.) du développement urbain et de la production de la ville ;
  • La diffusion et l’ancrage de formes architecturales et urbaines globalisés (par ex. condominiums, grands projets urbains, projets à usages mixtes) ;
  • La circulation et l’utilisation de matériaux de construction ou de biens manufacturés spécifiques, ainsi que leurs filières locales, régionales et/ou globales ;
  • Les processus de financement du développement urbain et de la production urbaine ;
  • Le rôle des acteurs publics ou institutionnels, des entreprises, des entrepreneurs, des acteurs non professionnels, ou encore des habitants dans ces processus.

PDF