Aller au contenu principal

303 - Les invisibles et inaudibles de la philosophie. Congrès annuel de la Société de philosophie du Québec.

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

  • Mardi 5 mai 2020
  • Mercredi 6 mai 2020
  • Jeudi 7 mai 2020

Responsables

Afin de faire écho au thème du 88e Congrès de l’ACFAS, intitulé ‘Du jamais su’, la Société de philosophie du Québec invite ses membres à réfléchir aux invisibles et inaudibles de la philosophie. Bien que la philosophie se veuille une recherche de vérité, une quête de sagesse, on peut se questionner sur ses angles morts. Qu’est-ce qui est mis de côté dans cette quête et pourquoi ? Nous pouvons penser à la philosophie grecque qui s’échafaude sur un rejet de la mythologie afin de fonder un discours rationnel. À la philosophie médiévale, dans la lignée de l’héritage de la tradition chrétienne, qui a, de son côté, contribué à un rejet du corps et du monde ici-bas. À Kant, dans son geste de déconstruction de la métaphysique, qui a séparé ce qu’il était possible de penser de ce qu’il était possible de connaître. Ou plus près de nous, au tournant linguistique qui est venu remettre en question le langage même de la métaphysique en traquant les énoncés mal formés et sans signification réelle.  

Chaque époque, chaque courant philosophique, semble mettre de côté certains aspects ou certaines expériences afin de délimiter son objet de connaissance et les possibilités de connaître, reléguant ces éléments à l’invisibilité ou l’inaudibilité. Certains de ces aspects semblent ensuite être ‘redécouverts’ par les courants subséquents ouvrant ainsi des débats dans l’histoire de la philosophie. S’intéresser aux invisibles et inaudibles pourrait se révéler une manière de penser à nouveaux frais l’histoire des débats philosophiques et la formation du canon en philosophie ; une manière de réfléchir à ceux et celles qui font l’histoire et du même coup, à ceux et celles qui sont tombé.es dans l’oubli, aux voix marginalisées. Qu’est-ce qui se cache dans les marges de la philosophie ? Y-a-t-il du jamais su ?

La Société de philosophie du Québec invite ses membres ainsi que toute autre personne intéressée par ce thème à participer à son congrès annuel afin d’apporter une réflexion renouvelée sur les notions d’invisible et d’inaudible, que ce soit à partir d’une approche strictement philosophique ou sur la base d’une méthodologie multidisciplinaire, sous forme de table ronde ou de communication libre. Les propositions ne portant pas strictement sur le thème du congrès sont aussi sollicitées.