Aller au contenu principal

302 - Le rôle culturel et l'action artistique de l'université contemporaine

Section 300 - Lettres, arts et sciences humaines

  • Mercredi 6 mai 2020
  • Jeudi 7 mai 2020

Responsables

Ce colloque invite à réfléchir aux transformations récentes et aux enjeux actuels des relations entre institution universitaire, création artistique et vie culturelle. Les arts, longtemps à la marge du système universitaire, en sont aujourd’hui devenus partie intégrante, contribuant aux trois missions de l’université: l’enseignement, la recherche, le service à la collectivité. La rencontre des mondes universitaires et artistiques, qui peut sembler naturelle de prime abord, n’est toutefois pas sans créer un certain nombre de tensions : entre création et recherche, théorie et pratique, érudition et intuition, action culturelle et réflexion esthétique. Au Québec, la Commission royale d’enquête sur l’enseignement des arts (Rapport Rioux, 1966-1968) constitue un tournant dans l’évolution de cette relation. En résulte l’intégration des écoles de beaux-arts à l’université et le développement de programmes universitaires dans une multiplicité de domaines (danse, musique, théâtre, création littéraire, cinéma, design, etc.) aux trois cycles universitaires. Les années récentes ont donné lieu à plusieurs autres innovations notables : programmes d’appui à la « recherche-création » (CRSH & FQRSC); rôle accru des universités dans la construction du paysage culturel urbain; action culturelle des universités par l’entremise de pratiques de « médiation culturelle »; contribution au débat sur l’inclusion sociale par l’appui apporté aux artistes autochtones, issus de la diversité culturelle ou des communautés LGBTQ. L’intégration de l’art au système universitaire donne de la sorte à toute une partie du monde de l’art les traits d’un secteur de recherche expérimentale, d’apprentissage continu, et de mobilisation permanente. Entre intellectualisation de l’art, socialisation du risque artistique, affirmation des industries culturelles et développement des politiques de la différence, quels sont les impacts de cette rencontre entre l’université et les arts ?

Le programme du colloque sera composé de deux grandes conférences, en ouverture et en fermeture de l’évènement, ainsi que de communications individuelles et de tables rondes organisées autour des quatre axes suivants :

  1. Entre l’école d’art et la faculté : les dispositifs institutionnels
  2. Les enjeux de la recherche-création
  3. Les impacts de l’université sur l’écologie des milieux artistiques
  4. L’implantation dans la ville et l’action culturelle des quartiers universitaires

Le colloque sera également l’occasion de remettre le tout premier Prix Fernand-Dumont pour la meilleure thèse portant sur la culture, prix octroyé par la Chaire Fernand-Dumont sur la culture.

 


Appel à communications

Les organisateurs du colloque invitent les auteurs à présenter leur proposition de communication qui explore les transformations récentes et les enjeux actuels qui marquent les relations entre les milieux artistiques et culturels et le monde universitaire. 

Aujourd’hui, les arts et la création semblent avoir trouvé leur place à l’université, contribuant désormais à ses trois missions fondamentales que sont l’enseignement, la recherche et le service à la communauté. En enseignement, des programmes de formation ont été élaborés aux trois cycles universitaires dans toutes les disciplines artistiques (arts visuels, arts de la scène, cinéma, création littéraire, architecture) dans plusieurs autres domaines créatifs (design, mode, médias, etc.), ainsi que dans les domaines d’intermédiation des arts (commissariat, médiation, gestion). En recherche, l’intégration des artistes au sein des communautés universitaires a ouvert de nouvelles voies sous la forme de la recherche-création qui est désormais reconnue et financée par les principaux organismes de soutien à la recherche universitaire. Enfin, l’intégration des arts a été l’occasion pour plusieurs universités de renouveler leurs liens avec la communauté. La présence d’artistes, de créateurs, d’écrivains, de critiques et de médiateurs sur les campus fait en sorte que les universités sont devenues des lieux de socialisation importants qui se trouvent en dialogue constant avec les milieux artistiques professionnels. Or, l’engagement des universités à ce chapitre dépasse les milieux artistiques professionnels pour toucher aussi les publics de la culture, que ce soit par la mise en place d’institutions culturelles sur les campus ou par des programmes d’intervention impliquant les arts et la médiation culturelle.

Ainsi, le colloque invite à réfléchir aux zones de contact, aux points d’achoppement et aux questionnements que peut susciter la rencontre des univers artistiques et culturels et du monde universitaire. Quelle est la nature des savoirs développés par les arts et comment se comparent-ils aux autres savoirs universitaires ? Comment le monde universitaire a-t-il modifié l’enseignement des arts ? Quelle est la relation entre érudition et intuition dans les processus de création et comment ceux-ci s’articulent-ils dans l’enseignement des arts ? Dans quelle mesure peut-on considérer la création d’une œuvre comme une forme de recherche au sens universitaire ? Les concepts de liberté artistique et liberté académique sont-ils comparables ? En quoi la présence accrue du monde académique dans les milieux artistiques a-t-elle modifié la manière d’envisager l’art et la création ? Quelle est la légitimité de l’intervention universitaire dans les milieux artistiques ? Quelle est la place de la recherche-création dans l’action culturelle des universités ?

Veuillez faire parvenir vos propositions aux responsables du colloque à guillaume.sirois@umontreal.ca et guy.bellavance@ucs.inrs.ca avant le 25 février 2020.

PDF