Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
89e Congrès de l'Acfas
Auteur et co-auteurs
Magdalena Zdebik
UQO - Université du Québec en Outaouais
François Laberge et Ellen Moss
Université de Sherbrooke, Université du Québec à Montréal
5a. Résumé

Le trouble d’anxiété généralisé (TAG) est une psychopathologie ayant une importante prévalence, mais dont l’étiologie est encore mal connue. Des auteurs proposent que certains traits tempéramentaux, comme la tendance aux affectes négatifs en contexte de nouveauté, pourraient être un facteur de risque du TAG. L’objectif de cette étude longitudinale est d’examiner si l’affecte négatif en situation nouvelle à l’enfance est lié au développement du TAG chez les jeunes adultes. Quarante-cinq enfants ont participé à une étude longitudinale avec leur mère. À l’âge de 6 ans, leur affecte négatif a été mesuré de manière observationnelle à partir de bandes vidéo d'une séance de jeu libre lors d’une situation nouvelle. Les mères ont complété l’échelle d'anxiété de l’Inventaire des Symptômes 90-révisé (Derogatis, 1994) lorsque les participants avaient 14 ans. À 23 ans, les participants ont eux-mêmes complété le Generalized Anxiety Disorder 7-item scale (Spitzer et al. 2006). L'affecte négatif a significativement contribué aux symptômes de TAG à l’âge adulte (F(3, 42)=6.54, p<.001), expliquant indépendamment 8.0% de la variance), même en contrôlant pour le sexe du participant et l’anxiété maternelle (expliquant 6.5% et 17.3% de la variance, respectivement). Ces résultats contribuent à accroître nos connaissances par rapport à l’étiologie du TAG. De plus, ces résultats permettront de contribuer à de nouveaux programmes préventifs pour l’anxiété généralisée.