Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Stephanie Normand
UQAM - Université du Québec à Montréal
Mélanie Trottier et Mélanie Lefrançois
Université du Québec à Montréal , Université du Québec à Montréal
5a. Résumé

Les milieux de travail à prédominance masculine et les horaires de travail atypiques créent des conditions particulières pouvant influencer le conflit travail-vie personnelle (CTVP). Les études ciblant cette problématique sont rares et plus encore dans l’industrie de l’aviation, surtout auprès des pilotes d’avion. Une enquête par questionnaire réalisée en collaboration avec une compagnie aérienne basée à Montréal a permis d’étudier comment la perception d’utilité et les normes organisationnelles influencent l’utilisation des mesures de conciliation travail-vie personnelle offertes par l’entreprise et, ultimement, le niveau de CTVP vécu par les pilotes d’avion ayant participé à l’étude (15 femmes, 75 hommes). Les analyses corrélationnelles et de régression montrent que les normes organisationnelles liées à la conciliation travail-vie personnelle manifestées par le supérieur influencent significativement la perception d’utilité et le recours à des pratiques davantage informelles de conciliation travail-vie personnelle. En ce sens, les pilotes d’avion qui perçoivent un soutien de leur supérieur favorable à la conciliation travail-vie personnelle vivent moins de CTVP, sans forcément utiliser les mesures de conciliation travail-vie personnelle. Les résultats de cette étude fournissent des pistes de réflexion sur des moyens pour soutenir les organisations et particulièrement les gestionnaires de ce secteur souhaitant améliorer la conciliation travail-vie personnelle des employés.