Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
Auteur et co-auteurs
Émilie Bouchard
UQAC - Université du Québec à Chicoutimi
Lydiane Lauzier, Mohamed Abdelhafid Kadri, Louis-David Beaulieu et Stéphane Sobczak
UQAC, UQAC, UQAC, UQTR
5a. Résumé

Problématique : Plus de 2 personnes sur 3 souffriront dans leur vie d’un trouble sensorimoteur à l’épaule qui persistera >3ans dans environ 50% des cas. En clinique, les personnes souffrant d’un syndrome d’abutement (SA) présentent, entre autres, une altération du contrôle du trapèze supérieur (TS) et de la scapula lors de l’élévation de l’épaule. Toutefois, les mécanismes neurologiques qui sous-tendent ces altérations demeurent peu étudiés.

Objectif : Déterminer le rôle du cortex moteur primaire (M1) dans l’altération du contrôle sensorimoteur du TS et de la scapula en présence d’un SA.

Méthodologie : 20 personnes avec SA et 20 contrôles appariés pour l’âge et le sexe participeront à 2 séances identiques séparée d’une semaine. L’excitabilité de la zone du M1 le TS sera testée par stimulation magnétique transcrânienne (SMT). La vibration tendineuse couplée à la SMT servira à évaluer l’intégrité du traitement des informations proprioceptives de l’épaule par le M1.

Résultats préliminaires : Il est anticipé que l’excitabilité du M1 et l’intégration des informations proprioceptives de l’épaule soient altérés chez les personnes souffrant du SA. Des données préliminaires devraient être disponibles lors du congrès.

Contribution : Le projet pourrait aider à mieux comprendre les mécanismes sous-jacents à l’altération du contrôle sensorimoteur de l’épaule en présence de SA, et ouvrir la voie à de nouvelles cibles thérapeutiques.

Commentaires