Aller au contenu principal
Image de profil de Michaël Séguin
Parce que j'aime
le savoir !
Membre de l'Acfas

Michaël Séguin

HEC Montréal
3000, Chemin de la Côte-Sainte-Catherine Montréal H3T 2A7

Je suis docteur en sociologie (Ph.D.) me spécialisant en sociologie des relations ethniques et raciales. Je mène des recherches post-doctorales en management interculturel au sujet de la progression en carrière des personnes racicées, tout particulièrement des professionnels musulmans et des professionnelles musulmanes. Ma thèse portait sur la doxa coloniale israélienne et sur la représentation des Palestiniens qui en découle. Plus largement, mes intérêts de recherche incluent la construction des frontières ethniques et nationales, la mémoire sociale, le racisme et l'islamophobie en contexte de sociétés issues du colonialisme de peuplement.

Principal secteur de recherche ou d'activité

Sciences sociales

Mes intérêts de recherche

équité, diversité et inclusion au travail racisme et discrimination management interculturel colonialisme de peuplement conflit israélo-palestinien recherche qualitative

Scolarité

Ph.D. en sociologie, Université de Montréal (2018) M.A. en sciences des religions, Université de Montréal (2009) B.A. en théologie, Université de Montréal (2005) Stage postdoctoral en management, HEC Montréal (2019-)

Mes publications

Séguin, Michaël (sous presse). « Ce que la pandémie de COVID-19 change à l’enseignement supérieur », Relations 810 (septembre-octobre).

Séguin, Michaël (sous presse). « Enseigner l’éthique de la recherche qualitative en sociologie : réflexions sur quelques dilemmes pédagogiques et déontologiques », Sociologie et sociétés, vol. 51, no 2 (numéro sur « L’éthique de la recherche » dirigé par Frédéric Parent et Emmanuelle Bernheim). 

Massoui, Salima et Michaël Séguin (sous presse). « Enquêter sur la violence conjugale au Maroc : les défis d’un féminisme intersectionnel du positionnement », Recherches qualitatives, vol. 39, no 1 (numéro sur « Faire du terrain au Moyen-Orient et en Afrique : pratiques de recherche, défis et limites » dirigé par Pietro Marzo et Muriel Gomez-Perez).

SÉGUIN, Michaël (2019). « L’indignation comme point de départ : retour sur un parcours d’initiation sociologique », Découvrir 9 (septembre), accessible en ligne à https://www.acfas.ca/publications/decouvrir/2019/09/indignation-point-depart-retour-parcours-initiation-sociologique.

Séguin, Michaël. (2018). Se représenter dominant et victime : sociographie de la doxa coloniale israélienne,
Thèse de doctorat en sociologie, Université de Montréal, accessible en ligne à http://hdl.handle.net/1866/21786.

Séguin, Michaël (2016). « Conceptualiser la colonialité d’Israël : retour sur la trajectoire d’une analyse polémique », Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique 131, pp. 135-154, accessible en ligne à http://chrhc.revues.org/5192.

Séguin, Michaël (2018). « L’enseignement supérieur sous-traité », Relations 797 (juillet-août), pp. 9-10, accessible en ligne à http://id.erudit.org/iderudit/88419ac.

Séguin, Michaël (2017). « Mobilisation pour l’enseignement supérieur », Relations 792 (septembre-octobre), pp. 7-8, accessible en ligne à http://id.erudit.org/iderudit/86221ac.

Séguin, Michaël (2016). « Israël : un colonialisme de peuplement plus que centenaire », Relations 782 (janvier-février), pp. 34-36, accessible en ligne à http://id.erudit.org/iderudit/80018ac.

Séguin, Michaël. (2009). Des pacifistes israéliens : Contextualisation sociohistorique de l’émergence des camps de la paix achkenazim et haredim (1881-2009), Mémoire de maîtrise en sciences des religions, Université de Montréal, accessible en ligne à http://hdl.handle.net/1866/3843.