Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.

Le lundi 3 mai 2021

Avant même l’arrivée de la pandémie, le rapport du scientifique en chef sur l’Université québécoise du futur (automne 2020) faisait un certain nombre de constats sur les enjeux liés à l’importance grandissante du numérique et à l’attraction et la rétention de nouvelles générations d’étudiant.e.s. Les aménagements mis en place pour assurer l’offre des cours pendant la pandémie ont cristallisé ces enjeux et entraîneront des transformations à long terme pour les universités, transformations dont on ne connaît pas encore la teneur, mais qui auront un impact certain sur le travail des enseignant.e.s contractuel.le.s au sein de celles-ci. 

Une tendance structurelle majeure demeure toutefois invisible, celle de la recomposition progressive du corps enseignant universitaire, dont une partie importante est constituée d’enseignant.e.s contractuel.le.s. Cette tendance est bien établie dans les universités canadiennes (ACPPU, 2014; Foster et Birdsell Bauer, 2018; Hoeller, 2014) et au-delà, aussi bien sur le continent nord-américain qu’ailleurs dans le monde. Au Québec, selon les données institutionnelles, c’est plus de la moitié des cours du 1er cycle qui sont aujourd’hui donnés par des enseignant.e.s contractuel.le.s.

Mettant à l’avant-plan l’enseignement comme mission fondamentale des universités, les changements engendrés par la pandémie ouvriront-ils la voie à une reconnaissance de la contribution de ces enseignant.e.s, ou, au contraire, consolideront-ils leur précarité structurelle et fragiliseront-ils leur voix et leurs « droits », comme le signalent les débats récents autour des libertés universitaires?

À cet égard, il paraît pertinent d’appliquer les concepts issus des théories subalternes au contexte de l’enseignement universitaire. Mettant en exergue les stratégies d’adaptation et de résistance des groupes subalternes, ces concepts peuvent s’avérer féconds pour appréhender et comprendre les reconfigurations en cours des structures universitaires. S’inspirant des théories subalternes, notre approche mettra l’accent sur la mobilisation des enseignant.e.s contractuel.le.s autour d’une culture infrapolitique afin de se tailler une place dans l’université néolibérale.

Lire la suite »

Remerciements

Le comité organisateur tient à remercier la Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN) et le Syndicat des chargées et chargés de cours de l'Université de Montréal (SCCCUM) pour leur soutien financier, logistique et moral à l'organisation de ce colloque.

Ajouter à mon horaire

Colloque

Section 400 - Sciences sociales

Responsables

Afficher tous les résumés

Avant-midi

08 h 30 à 09 h 15
Communication orale
Communications orales
Accueil
Présidence/Animation : Pierre G. Verge (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
08 h 30
Accueil des participants
09 h 00
Mot de bienvenue
Michaël Séguin (USP - Université Saint-Paul)
09 h 15 à 10 h 45
Communication orale
Communications orales
Mutations du monde du travail et emplois universitaires contractuels : où en sommes-nous?
Présidence/Animation : Barah Héon-Morissette (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
09 h 15
Mutations de l’emploi : l’enjeu des institutions protectrices
Martine D'amours (Université Laval)
Résumé
09 h 30
Le personnel académique contractuel au niveau pancanadien : portrait, réalité et futur après la pandémie
Yalla Sangaré (Université Sainte-Anne)
Résumé
09 h 45
Précarisation de l’enseignement universitaire : un portrait alarmant des tendances à travers le Canada
Mathieu Vick (Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP-Québec))
Résumé
10 h 00
Situation et perspectives des chargé.e.s de cours en France
Sacha Peluchon (Université Sorbonne Nouvelle), Alexis Dehais Underdown (Université Sorbonne Nouvelle)
Résumé
10 h 15
Période de questions
10 h 45
Pause
11 h 00 à 12 h 30
Communication orale
Communications orales
Dynamiques subalternes du savoir
Présidence/Animation : Pierre-David Desjardins (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
11 h 00
À l’orée du trou noir. La perspective des chargé.e.s de cours et la démocratisation de l'université
Émilie Bernier (Université d’Ottawa)
Résumé
11 h 15
Le concept de subalternité, un emprunt fécond? Dimensions historiques, pratiques et éthiques de l’applicabilité du concept de subalternité aux réalités des enseignant.e.s à contrat
Guillaume Tremblay (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
11 h 30
Publier n’a pas d’odeur? La recherche comme capital dominant et ses conséquences sociales
Raphaël Crevier (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Résumé
11 h 45
Représentation et influence : les chargé.e.s de cours au sein de l'université
Françoise Guay (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
12 h 00
Période de questions

Dîner

12 h 30 à 13 h 30
Diner
Dîner
Pause repas
Batiment : En ligne
Local : En ligne

Après-midi

13 h 45 à 15 h 15
Communication orale
Communications orales
Luttes asymétriques au sein de l’université
Présidence/Animation : Olivier Aubry (UQAM - Université du Québec à Montréal)
Discutant-e- : Pierre-David Desjardins (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne
13 h 45
Travail gratuit et amour de la connaissance : la précarité fait-elle partie du «package deal»?
Marie-Pierre Boucher (UQO - Université du Québec en Outaouais)
Résumé
14 h 00
Un portrait de l’impact des transformations numériques sur le travail enseignant universitaire en matière de relations de travail : le cas des chargé-e-s de cours
Alain Christophe Bihan (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
14 h 15
Recherche et création des chargé.e.s de cours : conditions matérielles, identités, reconnaissance et luttes symboliques
Nicolas Harvey (UQO - Université du Québec en Outaouais), Pierre-David Desjardins (UdeM - Université de Montréal)
Résumé
14 h 30
Analyse comparative des clauses de conventions collectives des syndicats de chargé.e.s de cours des universités québécoises membres de la FNEEQ, mobilisation et prise de pouvoir
Richard Bousquet (FNEEQ-CSN), Ghyslaine Lévesque (Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec)
Résumé
14 h 45
Période de questions
15 h 15
Pause
15 h 30 à 17 h 00
Panel
Panel / Atelier
Quelle place pour les enseignant.e.s contractuel.le.s dans l’université de l’avenir?
Présidence/Animation : Caroline Quesnel (FNEEQ-CSN)
Participant-e-s : Olivier Aubry (UQAM - Université du Québec à Montréal), Christine Gauthier (Université Laval), Robert Johnson (Université d’Ottawa), Carole Neill (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières), Nick Papatheodorakos (Université Concordia)
Batiment : En ligne
Local : En ligne

Soir

17 h 00 à 17 h 45
Réseautage
Réseautage
Cocktail à la mémoire de Michel Sarra-Bournet
Présidence/Animation : Pierre G. Verge (UdeM - Université de Montréal)
Batiment : En ligne
Local : En ligne