Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
Uniquement pour l'édition en cours
87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Mot de bienvenue.

Auteur : Sophie Bélair Clément
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Friches et totems. Enquête sur l’habitation postcoloniale

Auteur : Dalie Giroux
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
Je propose pour cet atelier une méditation parole/images d’une trentaine de minutes, qui se veut une performance d’orientation géographique et existentielle construite à partir des principes d’idiotie et de contiguïté. Il s’agira (1) d’illustrer de quelle façon, par quels chemins le singulier est de l’ordre de impersonnel, (2) d’étayer une pensée des restes comme forme d’appréhension critique du présent et (3) de cataloguer quelques paradigmes de l’habitation postcoloniale dans le nord-est de l’Amérique.

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Entre performativité et protocole narratif : éthique et croyance dans l’autofiction augmentée

Auteur : Maude Veilleux
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
Cette présentation se veut un retour sur deux projets réalisés au cours des derniers mois. Il y sera question de l’utilisation de la performance, de la vidéo et des réseaux sociaux comme méthodes de renforcement du pacte autobiographique (Lejeune).

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

La liste de tâches comme reflet d’une existence partielle

Auteur : Karina Pawlikowski
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
Il me reste cinq jours pour écrire ma proposition. Demain, je serai à l’atelier de Mélanie pour l’aider à finir ses dessins avant le début de son show. Vendredi, c’est pédago, je dois écouter des films et jouer dans la neige avec Léon. Samedi et dimanche, je prévois faire cinq brassées de lavage, préparer le menu de la semaine, aller faire l’épicerie, recevoir des amis à souper, veiller tard, baiser, promener le chien, faire un bonhomme de neige et prendre deux bains chauds. Lundi, je travaille pas-pour-moi. Je suis déjà cinq jours en retard. C’est pas grand-chose, mais je peux pas choker…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Écrire depuis la précarité ? Entretien contre résilience.

Auteur : Suzanne Beth
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
La question (auto-)biographique pour la recherche en arts, je me propose de l’aborder à partir de ce qui m’apparaît comme une condition, celle de la précarité que nous sommes si nombreux-ses à partager aujourd’hui – universitaires flottant-es, post-postdocs, lecturers ambulant-es, pèlerins des limbes académiques. La précarité n’est pas considérée ici depuis un point de vue sociologique – bien qu’il s’agisse d’une donnée décisive de la vie universitaire contemporaine –, cette contribution se présente plutôt comme une tentative de rendre compte des voies ouvertes par le pas de côté …

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Des jardins cris à la Baie-James

Auteur : Sophie Rioux
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication par affiche

La compréhension des pronoms réflexifs et transitifs des enfants francophones

Auteur : Emeryse Emond
Colloque : 305 - Langues et langages
Parmi les nombreux apprentissages que doit faire l’enfant au cours de son développement langagier, ce dernier doit distinguer des structures grammaticales différentes mais qui semblent similaires en surface. Un exemple d'un tel apprentissage est la forme réflexive (par ex. il se lave) et la forme transitive (par ex. il le lave), dont le sens est différent mais qui sont identiques dans l'ordre des mots. Puisqu’aucune étude en français ne s’est encore intéressée à ces connaissances grammaticales, dans le cadre de cette recherche, nous avons examiné si les jeunes enfants de 30 mois comprennen…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

L’arbre au centre de l’œuvre littéraire : charge émotionnelle, méditation philosophique et conscience écologique

Auteur : Gaëlle Jan
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Le marginal dans le jardin public : itinérance, rupture, et introspection

Auteur : Marine Bochaton
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

À la recherche de l'Éden perdu

Auteur : Marinella Termite
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication par affiche

La connaissance grammaticale et l’effet du traitement chez les enfants de 30 mois

Auteur : Emeryse Emond
Colloque : 305 - Langues et langages
Lorsque les adultes utilisent le langage, la connaissance grammaticale et l’effet du traitement peuvent tous les deux influencer la performance. Par exemple, sous certaines conditions, les adultes peuvent occasionnellement produire des dans leur langue maternelle (par ex. « les élèves du professeur est … » plutôt que « les élèves du professeur sont … »). Ces erreurs sont dues à l’interférence des éléments qui s’interposent plutôt qu’à un manque de connaissances grammaticales. Certaines études (Melançon & Shi, 2014, 2016) montrent que les nourrissons de 24 mois ont une connaissance de l’acc…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

L’arbre refuge, lieu et symbole d'affirmation

Auteur : Roxanne Lajoie
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Les suffixes présentant une alternance en genre: un traitement unifié ou un traitement polysémique pour le cas de -IER?

Auteur : Bianca Martin
Colloque : 305 - Langues et langages
Les dictionnaires destinés au grand public effectuent un traitement minimal des suffixes, éléments majeurs de la construction du lexique. Porteurs d’un sens abstrait et éléments non-autonomes, ils méritent un traitement systématique. Le suffixe -IER présente plusieurs caractéristiques intéressantes : il possède une alternance en genre et crée des mots qui appartiennent à différentes classes grammaticales. Ils forment des noms d’agents et des adjectifs qui varient en genre et des noms d’objets qui ne devraient pas connaître d’alternance en genre (bien qu'il existe des contre-exemples). Les …

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Cultiver le paradis au creux de sa poche

Auteur : Megan Bedard
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

L’usage variable du il explétif : une étude du français parlé à Montréal.

Auteur : Claire Djuikui Dountsop
Colloque : 305 - Langues et langages
Dans cette communication, nous analysons la variation liée à l’emploi du il explétif non argumental (Auger 1994, Rizzi 1986) avec les verbes falloir, sembler et rester en français montréalais. À l’oral, cette variation se manifeste par l’alternance observée dans les énoncés (1) et (2). (1) Il faut qu’elle fasse sonner le cadran à huit heures. (Loc. 34, Montréal 84) (2) Ø faut que tu les connaisses pour conter des histoires. (Loc. 44, Montréal 84) L’usage variable de il n’a pas encore fait l’objet d’une étude variati…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Le Projet Xanadu

Auteur : Bertrand Laverdure
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

L'acquisition typique et atypique de la quantification en français québécois: mise à jour des fondements linguistiques

Auteur : Catherine Chevalier
Colloque : 305 - Langues et langages
Une vaste étude interlinguistique a récemment établi que les quantificateurs étaient acquis selon des patrons universels (Katsos et al., 2016). Il semble également que l’acquisition de la quantification soit basée sur des éléments purement linguistiques plutôt que sur des compétences cognitives non verbales ou sur la cognition sociale (Katsos et al., 2011). Ainsi, l’évaluation des habiletés réceptives et expressives de la quantification s’avérerait un indice fort révélateur de la présence d’un trouble développemental du langage (TDL).  Bien que les quantificateurs soient…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Le vers est dans le fruit

Auteur : Rochdi Elmanira
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

L’expression de la conséquence en français québécois formel et semi-formel

Auteur : Anne-José Villeneuve
Colloque : 305 - Langues et langages
Dans les 40 dernières années, l’alternance entre les marqueurs de conséquence (ça) fait que/donc/alors a fait l’objet de nombreuses études basées sur des corpus de français laurentien (entre autres Dessureault-Dober 1974, Thibault et Daveluy 1989, Mougeon et Beniak 1991, Blondeau et al. 2018). Néanmoins, aucune ne s’est penchée sur ces marqueurs en discours plus soutenu.             Dans cette communication, nous présentons une analyse variationniste évaluant l’impact du degré de formalité sur les marqueurs de conséquences. Les données proviennent d’entrevues avec 32 per…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Achat perché, une nouvelle de littérature verte

Auteur : Stéphane Ledien
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Phénomène de convergence phonétique chez les aveugles congénitaux locuteurs du français québécois

Auteur : Amanda Fleming
Colloque : 305 - Langues et langages
Le projet de recherche vise essentiellement à vérifier si l’effet de convergence phonétique est présent chez les aveugles congénitaux locuteurs du français québécois. Il est généralement admis que la parole est multimodale, c’est-à-dire que l’on encode en mémoire des informations auditives, visuelles et somatosensorielles, mais est-il possible que le fait d’avoir toujours été privés d'informations visuelles est un impact sur la convergence phonétique chez les aveugles congénitaux? Aucune information concernant la possible relation entre l’effet de convergence et la manière dont les locuteu…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Développer le goût de l'arbre : émergence des sensibilités arboricoles (Québec 1900-1945)

Auteur : Maude Flamand-Hubert
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Expertise musicale et reconnaissance tonale

Auteur : Isabelle Boyer
Colloque : 305 - Langues et langages
Zatorre et Gandour (2008) montrent que le traitement des variations de pitch dans la langue est latéralisé dans l'hémisphère droit du cerveau chez les locuteurs de langues non-tonales (LNT, ex. français, anglais), et dans le gauche chez les locuteurs de langues tonales (ex. chinois). Avec les théories de Patel (2003, 2011) sur les liens musique-langage, on peut se demander si l’expertise musicale influence la capacité à percevoir les variations de pitch du mandarin chez les locuteurs de LNT. Plusieurs études appuient cette hypothèse (Marie et al., 2011; etc.) mais négligent 2 aspe…

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

Lectures d'un carnet de jardin

Auteur : Amélie-Anne Mailhot
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'Acfas — Communication orale

La place de la création lexicale dans les manuels scolaires de tamazight en Algérie. Domaines et procédés de création

Auteur : Arezki Aoudia
Colloque : 305 - Langues et langages
Le manuel scolaire est un outil de mise en œuvre des programmes d’enseignement. Parmi ses fonctions, on retient les aspects didactiques et pédagogiques, accompagnés des dimensions théoriques et pragmatiques dont l’objectif est le développement des connaissances linguistiques, culturelles, interculturelles et l’acquisition du savoir. En Algérie, l’introduction de l’enseignement de tamazight s’est faite d’une manière facultative dans le système éducatif depuis 1995. Les enseignants de tamazight n’avaient aucun support pédagogique, à part tajeṛṛumt et l’amawal de Mammeri. Pa…


Autre type de recherche