Aller au contenu principal
Il y a présentement 0 item dans votre panier d'achat.
87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

La pratique photographique chez Nathanaël : « pas tout à fait des photos ». Tirages de lecture dans le texte ou : de la protection d’une certaine intimité

Auteur : Hervé Sanson
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
Nathanaël l’affirme en 2017 : « La photographie, pour moi, est de l’ordre d’une expérience, d’un défi, et est sans doute l’équivalent d’une langue que je ne sais pas très bien manier, mais qui intervient parfois dans mes textes, parfois avec urgence, afin de les dessaisir d’une structure ou d’y creuser un abîme, afin d’en exposer une faille éventuelle, et de les ramener à une certaine exigence. » La photographie a pris une place de plus en plus conséquente dans son travail, et bien que Nathanaël ne revendique pas une professionnalisation de la pratique, celle-ci acquiert une portée singuli…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Une eau en son nom

Auteur : Nathanaël -
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
Un nom qui échappe à sa nomination. Un corps qui se fuit. Un visage effaré. Autour d’un jardin constitué en champ de tir se rassemblent plusieurs figures d’une noyade à jamais : Antinoüs, Alejandra Pizarnik, Claude Cahun, Kawabata Yasunari, ainsi que le macareux mazouté. De Marseille aux Îles des Sorlingues, et de Nantes au Diamant, la pierre effritée dit le naufrage sur fond de guerre, et l’effacement de plusieurs itinéraires retournés, dont l’évidence est contre-dite.

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Géométries du regard : place et espace des spectateurs dans une série de projets tentant de rendre compte de la multitude de positions que constitue cette chose nommée Histoire.

Auteur : Pavel Pavlov
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
En présentant quelques sites et l’encodage de leurs histoires locales au moyen de protocoles de production cinématographique, je voudrais revenir sur trois projets* dans lesquels peu est donné à voir et où tout se joue dans l’inscription des corps dans l’espace d’exposition. La visée étant la construction de regards qui explorent les enjeux et tensions politiques derrière ces histoires locales.   *Une série de déplacements de perspectives et un traveling à partir de l’espace d’origine (2015) ; Neuf vues prises à partir du point de vue de Vladimir …

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

L'impossible retrait

Auteur : Vincent Bonin
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories
Pour reconnaitre la persistance de l’autobiographique au sein de l’expérience de la dépossession et de l’abstraction du capital, je vais placer en vis-à-vis des œuvres utilisant les mêmes « nouveaux » matériaux ou procédés technologiques, et dans certaines instances, qui pourraient se confondre, mais dont le projet critique est diamétralement opposé. Je discuterai d’abord de pratiques artistiques dans la veine du réalisme spéculatif, postulant une sortie hors du corrélationisme et une agentivité des objets. Je comparerai ensuite ces propositions à des œuvres semblables au plan formel, qui,…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Mot de bienvenue.

Auteur : Sophie Bélair Clément
Colloque : 304 - Formes du biographique dans la recherche en arts : pratiques et théories

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Développer le goût de l'arbre : émergence des sensibilités arboricoles (Québec 1900-1945)

Auteur : Maude Flamand-Hubert
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

L’expression de la conséquence en français québécois formel et semi-formel

Auteur : Anne-José Villeneuve
Colloque : 305 - Langues et langages
Dans les 40 dernières années, l’alternance entre les marqueurs de conséquence (ça) fait que/donc/alors a fait l’objet de nombreuses études basées sur des corpus de français laurentien (entre autres Dessureault-Dober 1974, Thibault et Daveluy 1989, Mougeon et Beniak 1991, Blondeau et al. 2018). Néanmoins, aucune ne s’est penchée sur ces marqueurs en discours plus soutenu.             Dans cette communication, nous présentons une analyse variationniste évaluant l’impact du degré de formalité sur les marqueurs de conséquences. Les données proviennent d’entrevues avec 32 per…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Phénomène de convergence phonétique chez les aveugles congénitaux locuteurs du français québécois

Auteur : Amanda Fleming
Colloque : 305 - Langues et langages
Le projet de recherche vise essentiellement à vérifier si l’effet de convergence phonétique est présent chez les aveugles congénitaux locuteurs du français québécois. Il est généralement admis que la parole est multimodale, c’est-à-dire que l’on encode en mémoire des informations auditives, visuelles et somatosensorielles, mais est-il possible que le fait d’avoir toujours été privés d'informations visuelles est un impact sur la convergence phonétique chez les aveugles congénitaux? Aucune information concernant la possible relation entre l’effet de convergence et la manière dont les locuteu…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Lectures d'un carnet de jardin

Auteur : Amélie-Anne Mailhot
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

L’île, l’arbre et le jardin dans la littérature

Auteur : Alizée Goulet
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Expertise musicale et reconnaissance tonale

Auteur : Isabelle Boyer
Colloque : 305 - Langues et langages
Zatorre et Gandour (2008) montrent que le traitement des variations de pitch dans la langue est latéralisé dans l'hémisphère droit du cerveau chez les locuteurs de langues non-tonales (LNT, ex. français, anglais), et dans le gauche chez les locuteurs de langues tonales (ex. chinois). Avec les théories de Patel (2003, 2011) sur les liens musique-langage, on peut se demander si l’expertise musicale influence la capacité à percevoir les variations de pitch du mandarin chez les locuteurs de LNT. Plusieurs études appuient cette hypothèse (Marie et al., 2011; etc.) mais négligent 2 aspe…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

La place de la création lexicale dans les manuels scolaires de tamazight en Algérie. Domaines et procédés de création

Auteur : Arezki Aoudia
Colloque : 305 - Langues et langages
Le manuel scolaire est un outil de mise en œuvre des programmes d’enseignement. Parmi ses fonctions, on retient les aspects didactiques et pédagogiques, accompagnés des dimensions théoriques et pragmatiques dont l’objectif est le développement des connaissances linguistiques, culturelles, interculturelles et l’acquisition du savoir. En Algérie, l’introduction de l’enseignement de tamazight s’est faite d’une manière facultative dans le système éducatif depuis 1995. Les enseignants de tamazight n’avaient aucun support pédagogique, à part tajeṛṛumt et l’amawal de Mammeri. Pa…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Le jardin, seul véritable survivant de la guerre

Auteur : Roxane Maiorana
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Le jardin comme métaphore chez Gabrielle Roy et Mary Sarton

Auteur : Catherine Grech
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication par affiche

Distinction de locuteurs dans une langue étrangère chez des nourrissons et des adultes

Auteur : Mathieu Grenier
Colloque : 305 - Langues et langages
Il a déjà été démontré que les nourrissons de 7 à 8 mois sont capables de faire la distinction entre deux locuteurs dans leur langue maternelle, mais pas dans une langue étrangère. Ces résultats suggèrent que c’est l’expérience d’une langue qui détermine cette capacité et non les propriétés accoustiques de la parole. Toutefois, les stimuli sonores utilisés dans de telles études sont des voix dites destinées aux adultes. Il a été démontré que les nourrissons sont significativement plus attentifs aux voix dites destinées aux nourrissons. Cette étude a donc tenté de vérifier si un groupe de 4…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Alger années 90: Un bilinguisme précoce.

Auteur : Nacima Benfardjallah
Colloque : 305 - Langues et langages
Professeure de français en Lycée, nous avons constaté que les jeunes Algériens, même au terme d’une longue scolarité, avaient du mal à débattre en français. A partir de ce constat, nous préparons une thèse portant sur la Compétence à l’oral en français de jeunes algérois pour ainsi dégager une vraie pédagogie de l’oral dans la formation universitaire des professeurs de français.          Notre recherche, intitulée « Usage, Formes et Représentations du français chez de jeunes algérois de 15 à 25 ans. », repose sur un échantillon de 132 locuteurs et comporte 4 enq…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Des jardins cris à la Baie-James

Auteur : Sophie Rioux
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

L’arbre au centre de l’œuvre littéraire : charge émotionnelle, méditation philosophique et conscience écologique

Auteur : Gaëlle Jan
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication par affiche

La compréhension des pronoms réflexifs et transitifs des enfants francophones

Auteur : Emeryse Emond
Colloque : 305 - Langues et langages
Parmi les nombreux apprentissages que doit faire l’enfant au cours de son développement langagier, ce dernier doit distinguer des structures grammaticales différentes mais qui semblent similaires en surface. Un exemple d'un tel apprentissage est la forme réflexive (par ex. il se lave) et la forme transitive (par ex. il le lave), dont le sens est différent mais qui sont identiques dans l'ordre des mots. Puisqu’aucune étude en français ne s’est encore intéressée à ces connaissances grammaticales, dans le cadre de cette recherche, nous avons examiné si les jeunes enfants de 30 mois comprennen…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Le marginal dans le jardin public : itinérance, rupture, et introspection

Auteur : Marine Bochaton
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

À la recherche de l'Éden perdu

Auteur : Marinella Termite
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

L’arbre refuge, lieu et symbole d'affirmation

Auteur : Roxanne Lajoie
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication par affiche

La connaissance grammaticale et l’effet du traitement chez les enfants de 30 mois

Auteur : Emeryse Emond
Colloque : 305 - Langues et langages
Lorsque les adultes utilisent le langage, la connaissance grammaticale et l’effet du traitement peuvent tous les deux influencer la performance. Par exemple, sous certaines conditions, les adultes peuvent occasionnellement produire des dans leur langue maternelle (par ex. « les élèves du professeur est … » plutôt que « les élèves du professeur sont … »). Ces erreurs sont dues à l’interférence des éléments qui s’interposent plutôt qu’à un manque de connaissances grammaticales. Certaines études (Melançon & Shi, 2014, 2016) montrent que les nourrissons de 24 mois ont une connaissance de l’acc…

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Cultiver le paradis au creux de sa poche

Auteur : Megan Bedard
Colloque : 305 - Paroles d’arbres, histoires de jardins

87e Congrès de l'ACFAS — Communication orale

Les suffixes présentant une alternance en genre: un traitement unifié ou un traitement polysémique pour le cas de -IER?

Auteur : Bianca Martin
Colloque : 305 - Langues et langages
Les dictionnaires destinés au grand public effectuent un traitement minimal des suffixes, éléments majeurs de la construction du lexique. Porteurs d’un sens abstrait et éléments non-autonomes, ils méritent un traitement systématique. Le suffixe -IER présente plusieurs caractéristiques intéressantes : il possède une alternance en genre et crée des mots qui appartiennent à différentes classes grammaticales. Ils forment des noms d’agents et des adjectifs qui varient en genre et des noms d’objets qui ne devraient pas connaître d’alternance en genre (bien qu'il existe des contre-exemples). Les …


Autre type de recherche