Aller au contenu principal
Il y a présentement des items dans votre panier d'achat.
81e Congrès de l'ACFAS

Le musée comme représentation symbolique du territoire : les enjeux du rapatriement

Auteur : Élise Dubuc
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
Entreprendre une recherche sur le rapatriement ouvre une porte sur une scène encombrée par l'histoire du colonialisme, l'assimilation des peuples, le destin des êtres, la vie étrange des objets, leurs déplacements, ce dont ils sont investis : savoirs et âmes. L'idée de départ est de suivre un homme, Frank Gouldsmith Speck (1881-1950), ses pérégrinations et ses collectes entre les Etats-Unis et le Canada qui l'ont menées aujourd'hui à réunir deux communautés dans leurs démarches d'affirmation culturelle et à engager des musées dans une médiation des objets du passé devenus enjeux contempora…

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

La réappropriation du patrimoine autochtone : des enjeux de propriété intellectuelle et d'éthique

Auteur : Murielle Nagy
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
La réappropriation du patrimoine autochtone comporte des enjeux importants de propriété intellectuelle et d'éthique. Cette communication présentera le contexte dans lequel les peuples autochtones ont revendiqué leur patrimoine culturel matériel et immatériel au niveau politique, auprès de musées et dans la recherche. La deuxième partie montrera comment cette réappropriation culturelle se réalise, en donnant quelques exemples de collaborations entre peuples autochtones et musées au Canada, aux États-Unis et au Groenland. Suivront également des commentaires concernant des expositions autocht…

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

Le retour des biens spoliés aux Juifs. Quelques points de repère

Auteur : Reesa Greenberg
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
Le retour des biens spoliés aux Juifs pendant la Deuxième Guerre mondiale a occupé ces dernières décennies l'attention  du monde des musées et du marché de l'art. Les processus de restitution furent longs à se mettre en place, tout comme la constitution d'une éthique que pourraient partager les différents acteurs du milieu. Dans le cadre de notre réflexion sur le rapatriement d'objets autochtones, Reesa Greenberg présentera quelques points de repère sur le processus du retour des biens spoliés aux Juifs, des luttes qu'il a occasionnées, des résistances passives, parfois actives, de divers …

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

« Unringing the Bell » : appropriation, rapatriement et le problème du temps

Auteur : Sally Price
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
Les rapatriements d'objets s'insèrent dans l'histoire de leurs appropriations. Suivant les changements qui se sont succédés au fil de du temps, le retour vers les descendants de leurs propriétaires initiaux est le plus souvent une entreprise épineuse qui requiert une compréhension raffinée d'un ensemble de facteurs. Parmi ces derniers, mentionnons les mouvements de revitalisation, les transformations linguistiques, les rivalités entre factions.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

Le «rapatriement virtuel» : un défi pour les sciences de l'information

Auteur : Claire Nigay
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
D'un point de vue documentaire, la notion de «rapatriement virtuel» nécessite quelques explications. Les disciplines de la bibliothéconomie et de l'archivistique prônent depuis les dernières décennies un accès élargi aux collections et aux informations auparavant accessibles aux seuls professionnels qui en avaient la charge. Elles ont également réalisé de grandes avancées à l'aide des nouvelles technologies de l'information et de la communication pour relier virtuellement des données qui étaient cloisonnées dans diverses institutions. Le domaine de la recherche collaborative amène de nombr…

81e Congrès de l'ACFAS

Synthèse

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

Réappropriation et renouveau culturel : l'exemple du tambour de bois plié chez les Haida

Auteur : Julian Whittam
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
Entre 1897 et 1968, les restes humains de cent quarante-huit personnes de la Nation Haida ont été collectionnés et conservés au Musée canadien des civilisations. En août 2000, les ancêtres des Haidas ont été rapatriés de Gatineau à Haida Gwaii. Trois objets, incluant un grand tambour fait en bois plié, ont suivi le même chemin, prêtés à long terme au Centre culturel de Haida Gwaii. Figure représentative du processus de rapatriement, le tambour a été acquis par le Musée des civilisations en même temps que les restes humains. Il a été redécouvert par les Haidas et ceux-ci en ont joué au musé…

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

Créer un environnement virtuel de recherche inclusif : le «Reciprocal Research Network» initié en Colombie-Britannique

Auteur : Susan Rowley
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
Le «Reciprocal Research Network» (RRN, ) est un environnement virtuel basé sur la collaboration et la réciprocité. Co-dévellopé par trois communautés autochtones de Colombie-Britannique   — Musqueam Indian Band, Stó:lo Nation/Tribal Council, and the  U'mista Cultural Society —  , et le musée d'anthropologie de l'Université de Colombie-Britannique, avec la participation d'une douzaine d'autres institutions culturelles, le réseau se propose d'explorer et de mettre en valeur les collections des musées et des archives concernant le patrimoine culturel des Premier…

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins

81e Congrès de l'ACFAS

Tshiue-natuapahtetau : Le retour des objets du patrimoine, vers un mieux-être individuel et communautaire

Auteur : Bibiane Courtois
Colloque : 335 - Possession, dépossession et repossession. Le rapatriement du patrimoine autochtone à la croisée des chemins
Bibiane Courtois est membre de la communauté ilnue de Mashteuiatsh. Elle a fait carrière comme infirmière et administratrice dans le domaine de la santé. Elle fut directrice du conseil d'administration puis Présidente de l'Association des femmes autochtones du Québec. De 2003 à 2007, elle a été directrice du Musée amérindien de Mashteuiatsh, très active dans l'ouverture communautaire qui a caractérisé ces années au musée. Sa conscience du patrimoine issue de sa famille et son désire de mieux-être pour sa communauté l'ont amenée à s'intéresser au rapatriement d'objets culturels. Une réflexi…

81e Congrès de l'ACFAS

À la limite de la traduction : le cas de Pierre-Antoine de La Place 

Auteur : Marie-France Guénette
Colloque : 338 - La traduction comme frontière
En 1745, Pierre-Antoine de La Place (1707-1793) publie la première « imitation » française d'Oroonoko, or the Royal Slave (1688), célèbre récit d'Aphra Behn. La Place lui donne « un habit français » (Behn, 1745) et y incorpore des éléments de l'adaptation théâtrale d'Oroonoko par Thomas Southerne (1699). Tel une adaptation, son texte témoigne d'« une certaine liberté du traducteur – à qui il serait alors permis des modifications [...] au texte de départ, pour mieux le plier aux récepteurs visés » (Gambier, 1992, p. 1).Cette présentation vise à expliquer en quoi l'Or…

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque : 338 - La traduction comme frontière

81e Congrès de l'ACFAS

Traduire à la frontière de l'humour : ne pas trépasser (no trespassing) 

Auteur : Pier-Pascale Boulanger
Colloque : 338 - La traduction comme frontière
La traduction d'un texte humoristique amène le traducteur à rencontrer la frontière parfois étanche des cultures, car ce qui fait rire le lecteur source ne fera pas nécessairement rire le lecteur cible; il faudra adapter le texte. Par son jeu de mots, notre titre annonce que la tâche de traduire le texte d'humour est éprouvante, mais qu'il ne faut pas succomber face à la difficulté. Dans son versant anglais, il annonce la visée ethnocentrique assumée de la traduction du texte d'humour, selon laquelle le traducteur ne doit pas laisser le texte original empiéter sur sa traduction.À pa…

81e Congrès de l'ACFAS

Le front de l'est et le méridien : traduire l'après-guerre en personne 

Auteur : Marc-Alexandre Reinhardt
Colloque : 338 - La traduction comme frontière
Dans le cinéma de Konrad Wolf et l'écriture de Paul Celan, ces deux figures liminales – Le front de l'est et le méridien – sous-entendent les déplacements, géographiques et langagiers, occasionnés par la deuxième guerre mondiale. Si dans les deux cas l'expérience de guerre a été vécue en personne, leurs œuvres présentent un rapport différent à l'histoire et révèlent une disposition éthique particulière dont témoigne à certains égards la matérialité même de leurs médiums respectifs. Cette communication propose une étude comparative du film Ich war 19 (1968) de Wolf et de quelq…

81e Congrès de l'ACFAS

Traduction transdisciplinaire : entre différence et répétition

Auteur : Salah Basalamah
Colloque : 338 - La traduction comme frontière
S'appuyant sur la métaphore de la Bildung, Berman avait défini l'objet d'étude de la traductologie comme à la fois un processus et un produit (1984). La traduction étant en même temps le mouvement de l'action de traduire et le résultat de celle-ci. Aujourd'hui, après les tournants culturel et sociologique, le champ définitoire de la traduction s'étend de plus en plus loin de son centre de gravité linguistique pour franchir les frontières des autres disciplines. Pas tant parce que la traductologie a trouvé un élan « impérialiste » (Kaindl, 2004) qu'elle a, en réalité, peut-être comme…

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque : 338 - La traduction comme frontière

81e Congrès de l'ACFAS

Du texte à la performance : les multiples frontières du texte de théâtre hétérolingue et de sa traduction 

Auteur : Louise Ladouceur
Colloque : 338 - La traduction comme frontière
Le bilinguisme des Franco-Canadiens a donné lieu à de multiples représentations théâtrales dont les formes ont varié selon les époques et les contextes de production et qui ont fait appel à diverses stratégies de traduction. Les premières manifestations d'hétérolinguisme sur les scènes franco-canadiennes à l'ouest du Québec contribuent à l'affirmation de la langue vernaculaire qui a marqué les années 1970 (Ladouceur 2010a). Comme c'est le cas de Je m'en vais à Régina du Franco-Manitobain Roger Auger, produite à St-Boniface en 1976. La nouveauté de cette écriture bilingue suscite des…

81e Congrès de l'ACFAS

La traduction comme révélateur du désir de frontière : tension entre  nationalisme et cosmopolitisme dans le Mexique du 20e siècle 

Auteur : Cécile Serrurier
Colloque : 338 - La traduction comme frontière
Articuler les notions de frontière et de traduction est insuffisant si l'on ne fait pas de la frontière un seuil, refusant l'idée de ligne pour lui substituer celle de tiers-espace, où le geste interculturel est moins de l'ordre du passage que de l'hybridation. La frontière Mexique-USA est un exemple connu d'espace où il y a métissage car passage (souvent violent : voir l'hétérolingue Borderlands/La Frontera : The New Mestiza, de Gloria Anzaldúa). Une autre zone frontalière m'intéresse : celle qui sépare les écrivains-traducteurs mexicains du début du XXe…


Autre type de recherche