Aller au contenu principal
81e Congrès de l'ACFAS

Variations interprétatives et décision

Auteur : Emmanuel Picavet
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Le philosophe et le politique

Auteur : Daniel Tanguay
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Dans un texte célèbre, Max Weber mettait en garde les savants contre le danger d'intervenir au nom de leur science dans les débats politiques et publics. Si on laisse de côté le fait que cette critique wébérienne reposait sur une conception de la neutralité axiologique que l'on peut remettre en question, Weber soulignait néanmoins un problème qui n'a pas perdu de son actualité : celui des rapports entre le domaine de la science et celui de l'action. Pour Weber, les conditions de l'action politique ne sont pas les mêmes que celles de la réflexion scientifique ou philosophique. C'est pourquo…

81e Congrès de l'ACFAS

À quel(s) pouvoirs la philosophie est-elle à même d'être candidate aujourd'hui? La question des compétences du philosophe

Auteur : Alain Renaut
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
En 150 ans, la philosophie a dû accepter de reconnaître, de gré ou de force, une  réduction incomparable de ses compétences. Certaines lui ont été confisquées, en totalité ou en partie, par de nouvelles sciences, humaines, sociales ou politiques – ou par des sciences de la nature aussi anciennes que celles du vivant. A d'autres compétences, elle a su renoncer de son propre chef, devant ses propres échecs ou sous la critique sans concession qu'elle a su faire d'elle-même, en déclarant closes les interrogations spéculatives sur le monde, l'âme, Dieu. Ne prétendant plus être roi, sachant qu'i…

81e Congrès de l'ACFAS

Luxe, nécessité, souffrance : pourquoi je ne suis pas carnivore

Auteur : Stevan Harnad
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sciences cognitives, Stevan Harnad est végétarien depuis 50 ans. Il peut témoigner du fait que nous n'avons pas besoin de manger des animaux pour survivre et être en santé. Pourtant, lorsque nous prenons conscience de ce que nous faisons subir quotidiennement aux animaux sans sourciller et sans en perdre l'appétit, il faut bien se demander : sommes-nous psychopathes ?

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Socrate ou le philosophe à l'épreuve de la philosophie

Auteur : Philippa Dott
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Qu'est-ce qu'un philosophe ? Question difficile, surtout si les philosophes des temps modernes, aux dires de Kant, ont perdu « l'Idée véritable du philosophe. » Pour comprendre son essence, il semble nécessaire de remonter à celui qui inaugura la tradition. Mais qui de Thalès ou de Socrate incarne la première figure du philosophe ? Cette question nous amènera à exposer une tension propre à toute tentative de définition de la philosophie.

81e Congrès de l'ACFAS

(De quoi) l'acratique épistémique est-il coupable?

Auteur : Aude Bandini
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Le mensonge à soi-même – ou aveuglement volontaire – constitue le paradigme non seulement de l'irrationalité théorique, mais même de la faute épistémique (croire que p bien que l'on ait des raisons suffisantes de croire que non-p). On s'interrogera ici sur la légitimité d'un tel jugement, qui suppose implicitement que l'on puisse concevoir la sphère épistémique au travers de catégories empruntées à l'éthique : il paraît, au moins à première vue, difficile de comprendre ce qu'est l'acquisition d'une croyance en général en la considérant comme une forme d'action, volonta…

81e Congrès de l'ACFAS

Interprétation ou changement? À propos de la onzième thèse de Marx sur Feuerbach

Auteur : Kaveh Boveiri
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Dans la onzième thèse de Marx sur Feuerbach on peut lire : « Les philosophes n'ont fait qu'interpréter le monde de différentes manières, ce qui importe, c'est de le transformer. » Martin Heidegger affirme, dans son commentaire sur cette thèse, qu'elle n'est pas bien fondée  parce que i) elle présuppose une philosophie, ii) les deux parties de cette thèse se contredisent. Dans cette communication,  j'aimerais faire valoir que cette interprétation est basée sur une erreur.

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Scepticisme et cartésianisme : à propos du monde sensible

Auteur : Joël Boudreault
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Le problème de l'existence effective du monde sensible a préoccupé les philosophes sceptiques depuis l'Antiquité et les philosophes modernes ne font pas exception. L'attention particulière que Descartes accorde à ce problème montre bien l'importance de cette question quant au fondement de la philosophie et des sciences. En effet, dans ses Méditations,Descartes résout ce problème grâce à sa preuve de l'existence de Dieu et de sa bonté nécessaire. Par contre, sa solution résout-elle vraiment le problème de manière à convaincre un sceptique? Il semble que non, du moins c'est ce q…

81e Congrès de l'ACFAS

Du dépassement de la ratio-logique chez F. Nietzsche

Auteur : Hermann Kuitche
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
L'une des préoccupations centrales de la philosophie depuis les Lumières, est sans nul doute le projet d'émancipation de l'homme, l'affranchir de tout ce qui constitue un obstacle à son plein épanouissement ce qui conduit à une montée en puissance de l'individualité. C'est dans ce processus de libération de l'homme que s'inscrit la philosophie de Friedrich Nietzsche. Elle découle du constat selon lequel toute la pensée traditionnelle occidentale s'est posée jusqu'ici en ennemie de la Vie, en affirmant le primat de la raison sur l'instinct, mais aussi en maintenant l'opposition des contrair…

81e Congrès de l'ACFAS

À la découverte de soi : comment la pratique philosophique transforme l'individu

Auteur : Kim Noisette
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Comment la pratique de la philosophie nous affecte-t-elle en tant qu'individus ? Pour répondre à cette question, le présent article cherche à identifier ce qui a lieu lorsqu'un jeune élève de Cégep ou de high school découvre la philosophie. En apprenant à définir ses notions, à formuler et à interroger ses croyances, un apprenti philosophe ne reste pas inerte ; son évolution individuelle joue un rôle crucial au regard d'enjeux beaucoup moins modestes.

81e Congrès de l'ACFAS

Visages de l'indignation

Auteur : Djemila Benhabib
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

À quelles conditions la biosphère (« la Terre », « Gaïa ») constitue-t-elle un niveau authentique d'organisation biologique autorisant l'attribution de fonctions à ses parties?

Auteur : Sébastien Dutreuil
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
L'hypothèse Gaïa (HG) suggérait que l'influence de la vie sur l'environnement global pourrait mener à une homéostasie planétaire par et pour la biosphère; on en retient une comparaison de la Terre à un organisme. Dawkins rappellera que la Terre ne peut être soumise à sélection, car elle ne se reproduit pas. Les auteurs sur HG en ont tiré les conséquences en abandonnant les formulations téléologiques.Tout en m'appuyant sur les découvertes réalisées dans les sciences du système Terre et les clarifications théoriques d'une littérature sur Gaïa, je voudrais m'engager dans une voie compl…

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

La phénoménologie dans Être et Temps de Heidegger

Auteur : Charlotte Sabourin
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
C'est sans doute au §7 d'Être et Temps que Heidegger développe le plus complètement sa conception de la phénoménologie, encore qu'il prétende s'en tenir ici à un simple « préconcept ». La phénoménologie repose sur une compréhension du phénomène comme « le manifeste », donc comme ce qui se montre, se donne à voir. Or, pour Heidegger, ce qui se montre peut fort bien se montrer tel qu'il n'est pas, sous le couvert de l'« apparence ». De fait, le phénomène insigne que doit faire voir la phénoménologie, soit l'être de l'étant, a succombé au recouvrement, et plus précisément au rec…

81e Congrès de l'ACFAS

Vache à lait : dix mythes de l'industrie laitière

Auteur : Elise Desaulniers
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Notre attachement au lait est construit sur des mythes. Nous sommes les vaches à lait de l'industrie laitière, qui, à force de campagnes publicitaires « sources de réconfort » et de lobbying bien pensé, a réussi à se doter de consommateurs réguliers et satisfaits. Or, on sait que boire du lait n'est pas essentiel : les trois quarts des humains ne peuvent le digérer. Ce sont les nutriments du lait qui sont essentiels – des nutriments qu'on peut facilement trouver dans les végétaux. Mais si boire du lait n'est pas essentiel, élever des centaines de milliers de vaches dans la souffrance ne l'…

81e Congrès de l'ACFAS

Compétition et collaboration dans la théorie de l'évolution

Auteur : Anne-Marie Gagné-Julien
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Suite à la parution de la célèbre œuvre de Darwin, L'origine des espèces, les interactions entre les organismes semblent avoir été toutes subsumées sous l'expression de « lutte pour l'existence ». Suivant une interprétation particulière de cette expression, l'évolution par sélection naturelle a généralement été comprise comme un processus purement compétitif. Sous cet angle, les phénomènes de coopération ont été lus comme des manifestations d'une compétition fondamentale, position qui est manifeste au sein de la sociobiologie et plus particulièrement avec la théorie dawkinsienne du …


Autre type de recherche