Aller au contenu principal
81e Congrès de l'ACFAS

Du dépassement de la ratio-logique chez F. Nietzsche

Auteur : Hermann KUITCHE
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
L'une des préoccupations centrales de la philosophie depuis les Lumières, est sans nul doute le projet d'émancipation de l'homme, l'affranchir de tout ce qui constitue un obstacle à son plein épanouissement ce qui conduit à une montée en puissance de l'individualité. C'est dans ce processus de libération de l'homme que s'inscrit la philosophie de Friedrich Nietzsche. Elle découle du constat selon lequel toute la pensée traditionnelle occidentale s'est posée jusqu'ici en ennemie de la Vie, en affirmant le primat de la raison sur l'instinct, mais aussi en maintenant l'opposition des contrair…

81e Congrès de l'ACFAS

À la découverte de soi : comment la pratique philosophique transforme l'individu

Auteur : Kim Noisette
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Comment la pratique de la philosophie nous affecte-t-elle en tant qu'individus ? Pour répondre à cette question, le présent article cherche à identifier ce qui a lieu lorsqu'un jeune élève de Cégep ou de high school découvre la philosophie. En apprenant à définir ses notions, à formuler et à interroger ses croyances, un apprenti philosophe ne reste pas inerte ; son évolution individuelle joue un rôle crucial au regard d'enjeux beaucoup moins modestes.

81e Congrès de l'ACFAS

Visages de l'indignation

Auteur : DJEMILA BENHABIB
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

À quelles conditions la biosphère (« la Terre », « Gaïa ») constitue-t-elle un niveau authentique d'organisation biologique autorisant l'attribution de fonctions à ses parties?

Auteur : Sébastien Dutreuil
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
L'hypothèse Gaïa (HG) suggérait que l'influence de la vie sur l'environnement global pourrait mener à une homéostasie planétaire par et pour la biosphère; on en retient une comparaison de la Terre à un organisme. Dawkins rappellera que la Terre ne peut être soumise à sélection, car elle ne se reproduit pas. Les auteurs sur HG en ont tiré les conséquences en abandonnant les formulations téléologiques.Tout en m'appuyant sur les découvertes réalisées dans les sciences du système Terre et les clarifications théoriques d'une littérature sur Gaïa, je voudrais m'engager dans une voie compl…

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

L'environnementalisme avant et après la critique de la wilderness : entre écologie et identité territoriale

Auteur : Antoine C. Dussault
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Plusieurs ont montré le caractère anti-scientifique et ethnocentrique de la conception de la conservation environnementale se focalisant sur la préservation de la wilderness, c'est-à-dire de la nature vierge de toute intervention humaine. L'anti-scientificité de cette conception repose sur son incompatibilité avec une vision darwinienne du monde selon laquelle l'humain fait partie de la nature, et sur sa négation implicite du changement inhérent au monde écologique. Son ethnocentrisme vient du fait que l'idée d'établir comme norme de conservationl'état dans lequel se trouvaien…

81e Congrès de l'ACFAS

La phénoménologie dans Être et Temps de Heidegger

Auteur : Charlotte Sabourin
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
C'est sans doute au §7 d'Être et Temps que Heidegger développe le plus complètement sa conception de la phénoménologie, encore qu'il prétende s'en tenir ici à un simple « préconcept ». La phénoménologie repose sur une compréhension du phénomène comme « le manifeste », donc comme ce qui se montre, se donne à voir. Or, pour Heidegger, ce qui se montre peut fort bien se montrer tel qu'il n'est pas, sous le couvert de l'« apparence ». De fait, le phénomène insigne que doit faire voir la phénoménologie, soit l'être de l'étant, a succombé au recouvrement, et plus précisément au rec…

81e Congrès de l'ACFAS

Vache à lait : dix mythes de l'industrie laitière

Auteur : Elise Desaulniers
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Notre attachement au lait est construit sur des mythes. Nous sommes les vaches à lait de l'industrie laitière, qui, à force de campagnes publicitaires « sources de réconfort » et de lobbying bien pensé, a réussi à se doter de consommateurs réguliers et satisfaits. Or, on sait que boire du lait n'est pas essentiel : les trois quarts des humains ne peuvent le digérer. Ce sont les nutriments du lait qui sont essentiels – des nutriments qu'on peut facilement trouver dans les végétaux. Mais si boire du lait n'est pas essentiel, élever des centaines de milliers de vaches dans la souffrance ne l'…

81e Congrès de l'ACFAS

Compétition et collaboration dans la théorie de l'évolution

Auteur : Anne-Marie Gagné-Julien
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Suite à la parution de la célèbre œuvre de Darwin, L'origine des espèces, les interactions entre les organismes semblent avoir été toutes subsumées sous l'expression de « lutte pour l'existence ». Suivant une interprétation particulière de cette expression, l'évolution par sélection naturelle a généralement été comprise comme un processus purement compétitif. Sous cet angle, les phénomènes de coopération ont été lus comme des manifestations d'une compétition fondamentale, position qui est manifeste au sein de la sociobiologie et plus particulièrement avec la théorie dawkinsienne du …

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Étude d'un cas sympathique : le problème du bégaiement chez David Hume

Auteur : Marie-hélène Audy
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Dans le chapitre 5 de l'Enquête sur les principes de la morale, David Hume présente plusieurs exemples afin d'expliquer pour quelles raisons l'utilité est une caractéristique qui est ordinairement agréable pour les individus. Il a alors souvent recours à la sympathie et laisse entendre qu'elle joue un rôle non-négligeable dans l'appréciation de l'utilité. Cependant, toute la question est de savoir à quelle espèce de sympathie on a affaire car les exemples sont variés et suffisamment différents pour que l'on puisse douter qu'une seule espèce de sympathie soit toujours à l'œuvre... Ai…

81e Congrès de l'ACFAS

Le bien attributif, le « bon pour », et la condition de leur pertinence morale

Auteur : Antoine C. Dussault
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Les approches méta-éthiques néo-aristotéliciennes (ex.: Thomson 2008; 2003; Foot 2003; Hursthouse 1999) tentent de naturaliser le bien moral via la notion de « bien attributif » développée par Geach (1956). Cette notion tente d'élucider le bien moral par la relation d'exemplarité que possède un individu avec la classe à laquelle il est réputé appartenir. J'argumenterai d'abord que ces approches ne parviennent pas à articuler une notion de bien qui soit directement pertinente pour l'éthique, mais qu'elles formulent plutôt une notion de « bon pour » (goodness for) parallèle à celle dé…

81e Congrès de l'ACFAS

Justice animale : une théorie politique du droit des animaux

Auteur : Jean-Philippe Royer
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Dans cette présentation, je m'intéresse essentiellement aux fondements politiques d'une théorie des droits des animaux (TDA) dans le cadre d'une approche libérale de la justice. Mon travail devrait ainsi relever un double défi, soit (1) produire une argumentation sur le plan de la justice en faveur d'une TDA, et (2) mettre à l'épreuve (et, éventuellement, faire reculer) certaines limites d'une approche libérale « classique ». Ces limites sont notamment liées à (a) une focalisation exclusive sur les rapports sociopolitiques interhumains au détriment des rapports entre humains et animaux d'a…

81e Congrès de l'ACFAS

Quelle mobilité pour les théories de la justice globale : droit pour les riches, privilège pour les pauvres?

Auteur : Martin Provencher
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Les théories cosmopolitiques de la justice globale admettent qu'à l'échelle internationale, le lieu de naissance est l'un des facteurs moralement arbitraires qui affectent le plus les chances de vie des individus. En conséquence, elles estiment qu'on ne devrait pas tenir compte de la nationalité des individus quand il s'agit de penser l'égalité des opportunités à cette échelle. Plusieurs auteurs ont cependant conclu que cela ne remettait pas en cause la légitimité des frontières des États. La justice globale imposerait seulement aux États riches un devoir de redistribuer une partie de leur…

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

La parrêsia socratique

Auteur : Patrick Ouellette
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Ma communication portera sur l'usage que Socrate fait de la parrêsia (franc-parler), dans les dialogues platoniciens et sur la façon dont il la subsume à sa quête des vérités morales. La présentation débutera avec un bref exposé du rôle que joue la parrêsia dans la démocratie athénienne, un rôle qui est d'abord politique (dans la mesure où la parrêsia aurait été utilisée comme une protection contre la tyrannie et comme un préalable nécessaire au bon fonctionnement des institutions démocratiques athéniennes) et qui est ensuite identitaire (puisqu'elle se situait à l'épi…

81e Congrès de l'ACFAS

Travailler et servir : linéaments d'une phénoménologie de l'esclave chez Husserl

Auteur : Jean-Sébastien Hardy
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec


Autre type de recherche