Aller au contenu principal
81e Congrès de l'ACFAS

Bien-être, satisfaction des préférences et comparaisons interpersonnelles d'utilité

Auteur : Mauro Rossi
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
In his article, “The Impossibility of Interpersonal Utility Comparisons” (1995), Daniel Hausman has argued that the preference satisfaction theory of wellbeing should be rejected on the ground that it leads us to make morally unacceptable interpersonal comparisons of wellbeing. Hausman's argument rests on three claims. (I) An individual's wellbeing is determined by the degree to which her preferences are satisfied. (II) The degree to which her preferences are satisfied is given by the relative position of the realised prospect in that individual's preference ranking. (III) While the zero-o…

81e Congrès de l'ACFAS

Vitam impendere vero :  la vérité dans le débat public

Auteur : Christian Nadeau
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
La devise de Juvénal, reprise par Rousseau dans sa lettre à d'Alembert, pourrait résumer à elle seule une grande difficulté des débats publics et politiques auxquels prennent part les universitaires et les intellectuels aujourd'hui. Quel est la valeur de vérité du débat public ? S'agit-il d'un pugilat d'opinions ? Ou s'agit-il de rechercher par la discussion une voie conduisant à la vérité, ou à tout le moins, à ce qui serait par exemple le scénario le plus vraisemblable, le plus juste, le plus adéquat, etc. pour telle ou telle question sociale. La difficulté tient en ce que ces déb…

81e Congrès de l'ACFAS

« Mobilité » et/ou « migration » : enjeux normatifs d'un choix de vocabulaire

Auteur : Solange Chavel
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Parler de « mobilité » pour décrire les migrations n'est pas neutre. En effet, les mots de migration et de mobilité ne sont pas simplement synonymes. On ne peut considérer la migration comme une espèce du genre « mobilité » qu'à condition d'adopter un certain nombre d'hypothèses normatives.  Ainsi, les partisans de la liberté de mouvement préféreront souvent le vocabulaire de la mobilité (voir par ex. UNDP, Mobility and Migration, 2010) conçue comme une capabilité humaine fondamentale ; les partisans d'un contrôle plus ou moins rigoureux des états sur leurs frontières mobiliseront m…

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Pierre Perrault ou le territoire de l'âme déserté

Auteur : Raphaël Zummo
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
L'homme a été déclaré largement coupable de la crise environnementale et, quand on le considère comme victime, on cible essentiellement ses conditions de possibilité écologiques d'existence, avec pour horizon des scénarios catastrophes toujours plus plausibles. L'inquiétude sur ce registre est profondément fondée, mais, en creux, la mise en péril de la culture immatérielle demeure par trop impensée. Le traitement de la crise environnementale en termes de territorialité peut contribuer à combler ce vide. Car le territoire, c'est la terre changée en pays et c'est l'homme changé par la terre …

81e Congrès de l'ACFAS

Contribution du chercheur métissé pour penser les problèmes publics

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Si la valeur des approches disciplinaires et des théories à grande portée n'est plus à prouver, celle des approches métissées ou interdisciplinaires, comme on les désigne souvent, sont encore mises en doute dans certains cercles académiques. En effet, éclectisme, bricolage théorique, pluralité interprétative, recherche empirique ou qualitative et approche inductive sont souvent des expressions à connotation péjorative, sous-tendant des recherches qui s'en réclament qu'il s'agit de formes non seulement moins « scientifiques » de faire de la recherche, mais aussi moins « nobles » de faire de…

81e Congrès de l'ACFAS

S'agit-il d'indignation dans Refus global de Paul-Émile Borduas? Examen d'un texte fondateur de la modernité au Québec

Auteur : François Marc Gagnon
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Je me demande comment l'indignation a pu présider à un texte de Refus. Un désir de liberté, de libération, voire d' « anarchie » dans le cas de Borduas, oui... mais indignation? Borduas n'est pas indigné par le catholicisme de ses amis Guy Viau, Robert Élie, etc. Mais il étouffe sous la religion, sous l'académisme pictural. Il aspire à une ouverture sur le monde, sur la pensée universelle. Enfin, il y a là une nuance que je tenterai de défendre.

81e Congrès de l'ACFAS

Êtes-vous carniste?

Auteur : Martin Gibert
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Le carnisme est un concept crée par la psychologue Melanie Joy, auteure du livre publié en 2011 Why we love dogs, eat pigs and wear cows. Il désigne une idéologie, c'est-à-dire un ensemble structuré de croyances, de valeurs et de comportements qui fait en sorte que certaines espèce (comme les cochons ou les vaches) sont jugées comestibles contrairement à d'autres (par exemple, les chiens, les chats ou les écureuils). C'est, en un certain sens, l'envers du véganisme. En quoi ce concept doit-il être distingué de celui de spécisme? Qu'apporte-t-il de nouveau à la réflexion en éthique a…

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Rhétorique et commandement chez Aristote

Auteur : Zoli Filotas
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Dans la Rhétorique, Aristote distingue trois sortes de « preuves » ou « modes de persuasion »: on peut persuader, dit-il, non seulement avec l'argument même, mais aussi avec les émotions de l'auditeur et avec des preuves qui « sont dans le caractère de l'orateur ». Je m'intéresserai aux aspects politiques et éthiques de cette dernière sorte de persuasion. Que ce passe-t-il au niveau psychologique et épistémique lorsqu'un auditeur est persuadé non par le contenu d'un discours, le logos même, mais par le caractère de l'orateur? Est-ce que l'auditeur peut faire preuve de r…

81e Congrès de l'ACFAS

Le récit, l'image : régimes de pensée, régimes d'histoire

Auteur : Julien Lefort-Favreau
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Partant de cette comparaison binaire entre récit et image, il s'agira de formuler une seconde interrogation afin de mettre au jour le fait que cette distinction n'en est pas juste une de modes de pensée, mais surtout de constructions de l'histoire. Heidegger tisse le récit héroïque de l'histoire, alors que Benjamin monte l'histoire comme le film des échecs successifs de la modernité. Que l'on soit heideggérien ou benjaminien, le problème reste le même : en quoi la pensée emploie-t-elle les fictions pour parvenir à faire l'histoire ? En quoi ces conceptions divergentes nous aident-elles à g…

81e Congrès de l'ACFAS

Le constructivisme humien et le problème de l'objectivité

Auteur : Patrick Turmel
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Le constructivisme en méta-éthique est souvent présenté comme une troisième voie face à l'alternative réductrice entre un réalisme moral qui doit postuler l'existence de propriétés métaphysiques difficilement conciliables avec le monde naturel et un antiréalisme qui rend bien compte de sa force motivationnelle ou de ce que l'on appelle parfois l'exigence pratique de la morale, mais au prix de son objectivité. Le constructivisme se présente ainsi comme une position antiréaliste, qui reconnaît tout de même une objectivité aux valeurs ou aux normes. À première vue, le constructivisme humien d…

81e Congrès de l'ACFAS

La métaphysique du jeune Marx et sa conception de la pratique philosophique

Auteur : Arnaud Theurillat-Cloutier
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Nous tenterons dans cette communication de mettre en lumière la métaphysique du jeune Marx, comprise comme synthèse d'une ontologie de l'agir et d'une ontologie de la relation. Elle nous permettra de présenter l'originalité de la position de Marx face à l'idéalisme allemand et au matérialisme de Feuerbach. Sa position métaphysique nous portera à tirer les conséquences qui s'imposent sur sa conception de la pratique philosophique.

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec

81e Congrès de l'ACFAS

Pluralité et spéculation dans l'analyse du commencement chez Hegel

Auteur : Jeanne Allard
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
La présentation portera sur l'état actuel de mes recherches sur la notion de commencement dans la Science de la logique de G.W.F. Hegel considérée problématique par Daniel Guerrière (« With What Does Hegelian Science Begin? », 1977) et Cynthia Willett (« The Shadow of Hegel's Science of Logic », 1990) en raison de la pluralité des concepts identifiés: la dialectique spéculative commence à la fois par l'être immédiat, le devenir et l'absolu. Cette pluralité me paraît poser problème. À la lumière de la distinction entre méthode,syllogisme et dialectique spéculative dans « L'idée absol…

81e Congrès de l'ACFAS

« Qu'est-ce qu'avoir une idée en cinéma? » : l'entre-image dans l'œuvre de Terrence Malick 

Auteur : Yoann Hervey
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Le cinéma pense. Il pense en lui-même et par lui-même, c'est-à-dire qu'il tend à créer un mode de pensée qui lui est spécifique. Notre communication se propose d'interroger l'une des modalités de cette pensée-cinéma à travers l'analyse de la filmographie de Terrence Malick. Cinéaste aussi rare que singulier, ses films développent un certain nombre de procédés qui défont les schèmes de la représentation cinématographique classique et ouvrent les images (visuelles et sonores) vers une pure expressivité : « bloc de sensations, […] composé d'affects et de percepts » dirait Deleuze.Nous …

81e Congrès de l'ACFAS

La normativité de l'indétermination : quand l'accès épistémique limite la comparabilité

Auteur : Jean-Charles Pelland
Colloque : 320 - Philosophie et transformations du monde : Congrès 2013 de la Société de philosophie du Québec
Traditionnellement, lorsque nous comparons deux objets par rapport à une valeur, nous avons trois choix pour exprimer la relation qui tient entre eux : meilleur, pire, ou égale. Or, certaines publications récentes tentent d'élargir l'espace conceptuel de la comparabilité en y ajoutant une quatrième relation, celle de la parité. Dans cette présentation, nous présentons un argument selon lequel cette notion ne peut rendre justice à l'indétermination, et, par conséquent, modifie la notion d'erreur de manière à rendre cette dernière inutile et contre-intuitive. Plus particulièrement, nous prop…


Autre type de recherche