Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Pères gais québécois et gestation par autrui : une transition vers la parentalité 

Auteur : François Sallafranque st-louis
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Il existe peu d'étude sur la transition des hommes gais vers la paternité. En fait, la plupart des recherches sur les pères gais se sont plutôt intéressées à ceux dont les enfants sont nés d'une précédente union hétérosexuelle ou encore, à ceux dont le projet parental résulte d'un recours à l'adoption. À ce jour, seules quelques recherches françaises et américaines se sont penchées sur le vécu des pères gais qui réalisent leur projet de fonder une famille avec l'aide de la gestation pour autrui.  Toutefois, aucune ne s'est déroulée en contexte québécois.

 

La présente communication vise à présenter les résultats préliminaires d'une recherche en cours auprès de pères gais qui ont réalisé leur projet familial à l'aide de la gestation pour autrui. Les résultats suggèrent une trajectoire vers la paternité dont la finalité s'inscrit dans la conjugalité. On constate que chez les participants de l'étude, le désir d'enfant bien présent à l'adolescence ou au début de l'âge adulte est temporairement mis en veille au moment de la découverte de leur homosexualité. Ce désir d'enfants refera peu à peu surface et s'actualisera dans le cadre de la relation conjugale entraînant une redéfinition identitaire du couple. La conclusion suggèrera des pistes de réflexion en vue de recherches futures.  



81e Congrès de l'ACFAS

Devenir mère(s) : intégration familiale et normalisation de la famille homoparentale en France

Auteur : Virginie Descoutures
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Cette présentation fait état d'une enquête menée auprès de mères lesbiennes afin de mettre au jour une réalité de l'homoparentalité ancrée dans ses pratiques : ceci permettait, dans un contexte de forte polémique sociale et politique en France, de prendre à rebours la focalisation exclusive sur la question de la légitimité de ces familles. Je suis partie de leur existence objective pour voir en quoi elle permet d'interroger l'institution familiale et le cadre hétéronormatif dans lequel elle se définit de même que le poids du genre, entendu comme l'ordre fondant la hiérarchie des sexes et des sexualités, constitutif de l'hétéronormativité, exerce sur les individus qui font advenir au quotidien cette institution.

Cette communication examine la question de la normalisation de la famille homoparentale dans un contexte légal hétéronormatif. J'aborderai la question de la signification de la mise en scène de cette intégration familiale par les enquêtées, cette dernière servant d'indicateur normatif d'une « bonne » intégration sociale. Si le droit apparaît comme le cadre normatif de référence en ce qu'il organise les règles de la vie sociale, l'entourage familial des enquêtées occupe une place importante dans les récits d'entretien, car, avec les ami-e-s, la parenté constitue des autruis susceptibles de valider leur monde. Ce que révèle la « famille homoparentale » (son a-normalité), c'est en contre-point, l'importance donnée à la famille élargie dans la reconnaissance des liens.

81e Congrès de l'ACFAS

Homoparentalités : état des lieux politique et sociologique en France 

Auteur : Martine Gross
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

À l'automne 2012 et au début de l'hiver 2012-2013, la France a connu un débat houleux à propos de l'ouverture du mariage aux couples de personnes de même sexe. Plus de 12 ans après l'adoption du pacs qui apportait la reconnaissance des unions de personnes de même sexe, mais sans effets en matière de liens familiaux avec les enfants, le débat porte aujourd'hui sur l'homoparentalité. En effet, le projet de loi présenté à l'Assemblée nationale en février 2013 par le gouvernement de François Hollande propose non seulement d'ouvrir le mariage, mais également l'adoption. Des députés ont présenté des amendements pour permettre aux couples de femmes d'accéder à l'assistance médicale à la procréation actuellement réservée aux couples hétérosexuels.

Les opposants au projet de loi, au rang desquels on trouve les représentants des religions du livre ainsi quelques psychanalystes, usent d'un argumentaire anthropologique pour dénoncer une initiative qui saperait les fondements hétérosexuels de la société et feraient croire aux enfants qu'ils peuvent naître de parents de même sexe.

De leur côté, les couples d'hommes et les couples de femmes renoncent de moins en moins à réaliser leur désir de transmission et à fonder une famille homoparentale.

Lors de cette conférence, j'exposerai du point de vue sociologique l'évolution des familles homoparentales en France depuis une quinzaine d'années et rendrai compte du débat récent autour de l'ouverture du mariage civil et de l'adoption aux couples de même sexe.



81e Congrès de l'ACFAS

De la diversité familiale aux stratégies pour en finir avec l'homophobie

Auteur : Mona Greenbaum
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

De la diversité familiale aux stratégies pour en finir avec l'homophobie est un atelier interactif élaboré par la Coalition des familles homoparentales du Québec (CFH). Il a été conçu pour aider les professionnelles et professionnels travaillant avec les jeunes à être mieux outillés pour intervenir quand ils sont témoins d'intimidation ou d'incidents homophobes ou hétérosexistes parmi les élèves du primaire et du secondaire. Depuis sa création en 2008, plus de 7 000 personnes du milieu de l'éducation ont participé à cet atelier. Dans cette présentation, Mona Greenbaum parlera de l'histoire de son organisation et de l'élaboration de ces ateliers. Les participantes et participants recevront la trousse pédagogique qui a été distribuée dans les écoles et les universités à travers le Québec.



81e Congrès de l'ACFAS

Les familles lesboparentales recomposées : état des connaissances et perspective de recherche

Auteur : Kévin Lavoie
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Visage émergent de la parentalité au Québec, les familles lesboparentales sont diversifiées; certaines d'entre elles sont composées de mères lesbiennes ayant intégré leur orientation sexuelle avant la concrétisation du projet familial, tandis que d'autres sont composées de parents dont les enfants sont issus d'une union hétérosexuelle antérieure. La trajectoire de ces dernières se distingue par le dévoilement de leur orientation sexuelle auprès de leur entourage. Après une rupture, la mère lesbienne peut obtenir la garde partielle ou complète des enfants. Ainsi, certains enfants vivent au sein de familles monoparentales dont la mère est lesbienne, tandis que d'autres grandissent dans des familles recomposées avec leur parent et sa partenaire de même sexe. Cette dernière peut assumer jusqu'à un certain point un rôle parental auprès des enfants, bien que la loi ne lui reconnaisse pas de droit parental, et ce, sans égard à l'étendue de son engagement dans l'éducation et l'encadrement des enfants. Par ailleurs, ces familles sont confrontées à l'homophobie et à l'hétérosexisme, en plus de vivre une stigmatisation sociale associée à leur statut de famille recomposée. Dans le cadre de cette communication, nous présenterons l'état des connaissances sur cette thématique, en plus de présenter une étude en cours visant à documenter l'expérience de recomposition familiale des mères lesbiennes et de leur conjointe qui endosse le rôle de beau-parent.



81e Congrès de l'ACFAS

Parents trans et leur famille : quelles sont leurs caractéristiques individuelles, conjugales et familiales ?

Auteur : Marie-Pier Petit
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Des enquêtes d'envergure menées auprès d'individus trans aux États-Unis (Grant et coll., 2011), au Canada (Bauer et coll., 2011) et en Europe (Whittle et coll., 2008) ont indiqué qu'entre 28 % et 37 % d'entre eux ont des enfants. À notre connaissance, aucune étude n'a examiné les configurations des familles incluant au moins un parent trans (transsexuel, transgenre, genderqueer). Cette étude vise à évaluer les caractéristiques structurelles de ces familles et à identifier les marqueurs qui distinguent les expériences parentales des personnes trans. Elle s'appuie sur un échantillon de convenance de 57 parents et futurs parents trans canadiens (Québec, Ontario). Les participant.es ont rempli un questionnaire en ligne abordant des aspects individuels (âge, identité de genre, orientation sexuelle), conjugaux (situation conjugale) et familiaux (nombre et âge des enfants, parentalité pré- ou post-transition, nature du lien et garde légale de l'enfant, démarches de parentalité futures). Des analyses X2 et des ANOVAs suggèrent que deux variables sont susceptibles d'influencer leurs expériences parentales : 1) l'identité de genre des individus, associée aux démarches de parentalité futures, et 2) la parentalité pré- ou post-transition, associée à l'âge des enfants, la nature du lien avec l'enfant ainsi que le type de garde légale. Des entrevues qualitatives sont actuellement en cours afin d'évaluer la contribution de ces variables sur le rôle et l'identité parentale des personnes trans.

81e Congrès de l'ACFAS

Analyse du vécu subjectif des familles homoparentales lesbiennes ayant recours aux techniques d'aides à la procréation 

Auteur : Emilie Moget
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Les profonds changements vécus au sein de la famille en Occident ces dernières décennies ont conduit à l'émergence de nouvelles configurations familiales. Celles-ci ont des impacts sur le vécu psychologique des individus. Nous nous proposons d'exposer notre recherche portant sur les familles homoparentales. Leurs apparences, de moins en moins  « marginales » viennent bouleverser nos repères, nos représentations de ce que doit être « une famille », cette dernière se constituant traditionnellement d'un père, d'une mère et d'un enfant. Plus spécifiquement, notre intérêt porte sur les couples lesbiens qui ont recours aux pratiques modernes d'aides à la procréation avec un don de sperme anonyme. De nombreuses questions sont soulevées : leur rôle auprès de l'enfant à naître, la place du donneur anonyme dans leur histoire de vie familiale, la question des origines, le développement de l'identité sexuée de l'enfant, leur intégration au sein d'une société hétéronormative, etc. Étude qualitative, longitudinale et prospective, enfants et parents sont régulièrement rencontrés. Notre démarche étant de mettre en lumière la singularité de leur fonctionnement familial.



81e Congrès de l'ACFAS

Que devient le parent social lorsque les deux parents biologiques sont présents ? Analyse de coparentalités gaies et lesbiennes 

Auteur : Cathy Herbrand
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Dans un contexte où l'idéologie de la consanguinité et le modèle de la famille nucléaire restent influents, il est parfois encore difficile pour un adulte qui s'occupe au quotidien d'un enfant avec qui il ne partage pas de lien biologique et légal, de trouver et définir sa place en termes de parenté, ainsi que de faire reconnaître celle-ci autour de soi et au sein de la société. Bien qu'un nombre croissant d'études aient porté ces dernières années sur la diversité de places et de rôles pris et assumés par le « co-parent », le « parent social » ou le « beau-parent », en particulier dans les couples lesbiens, peu de recherches se sont toutefois intéressées à la manière dont ceux-ci se jouent au sein des « coparentalités gaies et lesbiennes », à savoir des projets pluri-parentaux où un homme et une femme, sans lien conjugal, s'associent pour avoir un enfant et l'élever séparément, avec éventuellement la participation de leurs partenaires respectifs. Cette communication vise à explorer les diverses façons dont la figure du coparent social se déploie dans ces configurations gaies et lesbiennes, ainsi qu'à cerner les circonstances et les éléments qui peuvent intervenir dans la définition et la légitimation de cette position spécifique. Il s'agira notamment de considérer la dimension genrée de ces dynamiques et le rôle de la terminologie parentale utilisée.

81e Congrès de l'ACFAS

La reconnaissance comme protection. L'accès à la paternité chez les couples gais espagnols à travers la gestation pour autrui

Auteur : marta roca i escoda
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Nous allons nous concentrer sur les demandes actuelles de reconnaissance dans le cadre des processus de paternité à travers la Gestation Pour Autrui chez les couples gais espagnols. Ces nouvelles modalités d'accès à la parentalité ont fait l'objet de revendications récentes du mouvement homosexuel espagnol. Celles-ci ont mis à l'épreuve le caractère hétérosexué du système de filiation, en s'appuyant sur les ressources du libéralisme, ainsi que sur la règle d'égalité et de non discrimination ou encore sur les principes de neutralité de la puissance publique devant une diversité de biens substantiels ou de « choix » de vie, laissés à la discrétion des personnes. Il s'agira d'analyser des aspirations qui visent directement le droit ou le rencontrent en chemin, lors de leur réalisation pratique. Concernant cela, on se demandera quel est le poids du principe d'égalité ou de non-discrimination dans ces débats. On sera également attentif aux appuis normatifs, politiques et juridiques qui ont été mobilisés par les militants homosexuels dans le cadre de la transformation du système de filiation en Espagne. Cette transformation apparaît inhérente à la reconnaissance plénière de l'homoparentalité, et elle semble également approfondir la libéralisation et l'individualisation du droit. Il s'agira donc de se demander empiriquement ce que le libéralisme fait à la « famille », à ses formes de régulations juridiques et politiques comme à ses modalités conséquentes d'organisation dans le quotidien.

81e Congrès de l'ACFAS

No Future ? L'homoparentalité et la question de l'intérêt de l'enfant

Auteur : Bruno Perreau
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Les débats sur l'homoparentalité en Occident ont placé la question de l'intérêt de l'enfant en leur centre, sans pour autant que cette notion ne soit jamais définie. Qui est cet enfant abstrait dont l'intérêt serait menacé ? Qui parle en son nom ? Pourquoi privilégier un modèle parental basé sur une logique des « places » paternelle et maternelle plutôt qu'une intelligence éducative et affective ad hoc ?

 Je montrerai que l'intérêt de l'enfant prend appui sur une éthique de sollicitude et oriente les politiques publiques vers la satisfaction des générations futures. Selon le philosophe Ian Shapiro, l'intérêt de l'enfant implique une responsabilité pour autrui qui fonctionne comme un contre-poids interne à la tradition du libéralisme politique (« Governing Children », Democratic Justice, 1999, 64-109). L'intérêt de l'enfant permettrait de contrebalancer l'insécurité produite par le marché et la libre circulation des biens et des personnes en se focalisant l'avenir.

 Dès lors, la faible connaissance des cultures homosexuelles et des formes de responsabilité qu'elles ont développées (intergénérationnelles, transnationales, amicales, etc.) peut expliquer les résistances à l'homoparentalité. Je montrerai que la relation au futur dans les cultures homosexuelles n'est pas exclusivement temporelle et, qu'en cela, elle apporte un démenti cinglant au paradigme de la gouvernance par anticipation.



81e Congrès de l'ACFAS

Défis et stratégies d'adaptation de la paternité homosexuelle par adoption en contexte québécois : une analyse qualitative exploratoire

Auteur : Isabelle Bédard
Colloque    637 - Regards croisés sur les familles issues de la diversité sexuelle : enjeux scientifiques, sociaux et juridiques

Ce projet de mémoire qualitatif en sexologie avait pour but d'explorer les défis rencontrés dans la parentalité homosexuelle masculine ainsi que les stratégies d'adaptation déployées afin de surmonter ces difficultés. Pour atteindre ces objectifs, dix entretiens avec des pères homosexuels ayant adopté des enfants en Banque-mixte (7) ou en pays étrangers (3) ont été réalisés. Cette étude a permis de documenter l'une des figures les plus récentes de la diversification des familles au Québec et de mieux comprendre les défis que peuvent rencontrer les pères gais dans la pré-adoption, dans la période d'adoption et dans la post-adoption. Alors que les participants ont généralement qualifié leur expérience de façon positive, l'analyse des témoignages permet de mettre en lumière certains défis à l'intersection du genre, de l'orientation sexuelle et parfois, de l'appartenance ethnique. Alors que dans certains cas l'adoption en Banque-mixte et en pays étrangers comporte des défis similaires, dans d'autres cas, il s'est avéré que le mode d'accès à la parentalité comporte des défis et des réalités uniques.  Les résultats de ce mémoire permettent également de constater que malgré les défis rencontrés par les participants, ils font preuve de résilience en mettant en place un éventail de stratégies d'adaptation.



81e Congrès de l'ACFAS

La planification foncière pour réduire les risques de catastrophes naturelles et leurs dommages

Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

Les organisations humanitaires mondiales (Banque mondiale, Croix-Rouge, FAO, FIG, ONU) se préoccupent depuis longtemps de la gestion des effets de catastrophes naturelles et de la réduction des risques. On reconnait désormais que la planification foncière doit faire partie intégrante des processus et activités d'aménagement et de contrôle des sites vulnérables et d'autres prévus pour une reconstruction et une relocalisation sécures (FAO, 2012) en rapport avec les divers droits, usages et modes de propriété et de tenure des terres et des immeubles bâtis. L'approche de la gouvernance durable et volontaire du développement du territoire se traduit en actes concrets de prévention et d'atténuation des risques potentiels par des politiques et instruments légaux contraignant parfois les droits des citoyens, ou en en opérant de nouveaux pour compenser et même s'améliorer. Cela requiert une cartographie de délimitation des sites et espaces à risque bien identifié (inondation, éboulement, etc.). L'expérience québécoise (Code civil, cadastre, zonage, réserve foncière, bande de protection, équité des genres, participation publique) a servi en partie au cadre de référence pour des mesures et instruments de planification foncière, élaboré pour un guide d'intervention auprès de nombreux pays où on doit renforcer la sûreté des fragiles droits de tenure fonciers chez les plus démunis, en majorité victimes de désastres.

81e Congrès de l'ACFAS

Pour une meilleure gouvernance dans la gestion du risque sismique : cas de la vallée du Chéliff, Algérie

Auteur : KHELIFA AMOKRANE
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

La vallée du Chéliff a toujours été marquée par la fréquence, la variété et la gravité des risques sismiques. On assiste en effet à une vulnérabilité croissante à cause d'une forte concentration des populations dans les villes de la plaine et une extension de quartiers informels et insalubres dans des zones à risque.

Si l'Etat a renforcé la stratégie de résistance par la généralisation des normes parasismiques pour les constructions, les efforts pour l'information, l'engagement et la préparation de la population au risque sismique sont aléatoires voire inexistants et représentent aujourd'hui un défi urgent à prendre en considération.

Un plan national de prévention du risque sismique est mis en œuvre mais sans intégrer profondément la société civile et tous les scientifiques et techniciens directement concernés par la menace sismique  et surtout ses effets sur la société.

Le but de cet article est de montrer qu'une gouvernance plus rapprochée, mobilisant mieux la société civile par le développement de la résilience au sein de la population en parallèle à la résistance gérée par l'Etat, représentent la problématique essentielle dans la gestion du risque sismique dans la vallée du Chéliff. 

81e Congrès de l'ACFAS

Cartographie des zones inondables par approche hydrogéomorphologique : vers des évolutions nécessaires à son utilisation règlementaire en France et au Québec

Auteur : Antonin Montané
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

La cartographie hydrogéomorphologique (HGM) est utilisée en France pour la réalisation d'Atlas de Zones Inondables. Cette méthode fondée sur l'étude géomorphologique des
cours d'eau a longtemps été considérée comme expérimentale et sans légitimité jusqu'à ce que les inondations meurtrières des années 1990 dans le Sud de la France montrent que les concepts de lits majeurs géomorphologiques étaient pertinents.

Nous proposons de montrer comment la cartographie HGM est utilisée règlementairement en France et nous présenterons des améliorations techniques et règlementaires possibles pour faire de cette cartographie une composante de l'aménagement durable des zones inondables.

Le Modèle Numérique de Zone Inondable (MNZI) est le résultat de la soustraction entre un Modèle Numérique de Terrain (MNT) et un Modèle Numérique de Ligne d'Eau (MNLE). Il correspond aux hauteurs d'eau qui remplissent entièrement le lit majeur hydrogéomorphologique et présente un intérêt sur le plan règlementaire puisqu'il fournit une cote pour une crue extrême et permet également une meilleure communication des résultats auprès du grand public.

Notre travail sur l'adaptation de la cartographie HGM au Québec porte sur deux points : trouver des solutions de zonage règlementaire en complément du 0-20 ans et du 20-100 ans, dans la continuité du travail mené par l'UQAR, et étudier la correspondance entre la cartographie  HGM et une crue historique (rivière Richelieu), qui est nécessaire pour la rendre égitime.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels
81e Congrès de l'ACFAS

Gouvernance territoriale, gestion des risques naturels et développement local intégré : les cas de Saint-Amable et de Chicoutimi

Auteur : Catherine Trudelle
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

Les cas de St-Amable, avec plus d'une centaine de résidences construites sur un sol à faible capacité portante, et Chicoutimi, avec une relocalisation résidentielle récente et involontaire compte tenu d'un risque de chutes de roches, serviront à démontrer que la mobilisation citoyenne ne conduit pas toujours à une gouvernance territoriale plus inclusive, ni à une gestion plus intégrée des risques naturels et des catastrophes. Les rapports de pouvoir entre les échelons institutionnels de la gouvernance territoriale, la structure des opportunités politiques ainsi que le leadership politique et social sont autant d'éléments à prendre en considération.

La transformation de l'État et l'influence croissante de groupes économiques dans la planification territoriale complexifient le développement et la gestion du territoire. La gouvernance territoriale implique la coordination d'une multiplicité d'acteurs du territoire et pose, conséquemment, le problème du pilotage de l'action publique qui, dans ce contexte, se trouve en proie aux conflits. De fait, les citoyens se mobilisent pour assurer la viabilité de leurs milieux de vie, particulièrement lorsque ceux-ci sont menacés par des risques naturels. Aujourd'hui, la participation citoyenne aux processus décisionnels est mise de l'avant comme élément fondamental dans la recherche de compromis conduisant au développement durable du territoire, posé ici en termes de développement local intégré.

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels
81e Congrès de l'ACFAS

Mesure de la vulnérabilité sociale au séisme : une analyse de deux quartiers de Beyrouth

Auteur : Ludvina Colbeau-Justin
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

La sismicité du Liban est marquée par des secousses régulières qui laissent craindre un séisme destructeur. Connaître la vulnérabilité urbaine représente une piste d'adaptation à cette menace.

L'équipe cherche à identifier les variables influençant la vulnérabilité sociale des Beyrouthins face au séisme.

Le questionnaire s'intéresse à la perception du risque, aux attitudes et comportements face au risque sismique, au rôle de l'expérience. Il cherche à déterminer le poids des contextes sociaux et physiques dans la vulnérabilité sociale et ce qui peut être source de résilience. Les enquêtes examinent aussi la représentation de l'habitat et la qualité supposée de la construction. L'échantillonnage est construit en prenant en compte les caractéristiques du bâti.

La construction d'un indice de vulnérabilité sociale est alors possible. Des travaux précédents ont permis de valider le poids d'indicateurs sociaux de la vulnérabilité. On retiendra ainsi des variables démographiques (âge, sexe, niveau socio-économique), psychosociologiques (connaissance et perception du risque), comportementales et attitudinales (internalisation ou externalisation de la responsabilité, implication citoyenne).

Les perspectives de ce travail sont à fort enjeu. En effet, il s'agit dorénavant de poser les bases d'une intégration de cet indice au calcul d'une vulnérabilité à l'échelle de la ville, et d'en faire un outil d'aide à la décision pour les gestionnaires institutionnels du risque.

81e Congrès de l'ACFAS

Scénario Hazus pour l'exercice Grande Secousse de Charlevoix - 2013

Auteur : Miroslav Nastev
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels
81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels
81e Congrès de l'ACFAS

Les mouvements de terrain en Martinique (Antilles françaises) : risques, aide à la décision et politique de gestion

Auteur : Jean-Christophe AUDRU
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

L'exemple choisi pour cette présentation concerne l'analyse de la vulnérabilité du réseau d'alimentation en eau potable de la Martinique vis-à-vis des glissements de terrain, pour prévenir un événement aussi catastrophique que celui qui avait paralysé l'alimentation d'une partie de l'île en 2009. L'organisation et la gouvernance du réseau sont abordées, ainsi que ses interactions avec les autres réseaux (électricité, routes, télécommunications). L'anticipation des éventuels impacts humains, économiques et financiers participera à identifier les secteurs les plus sensibles et à guider l'orientation de la politique de gestion de l'alimentation en eau potable en Martinique pour les prochaines années.

L'île de la Martinique (France) est une île volcanique de la Caraïbe, intensément exposée aux mouvements de terrain. Les phénomènes récents survenus en Martinique apportent de nouvelles informations sur ces aléas naturels et leurs conséquences sur la population, le bâti et les réseaux.

 

Ces événements et les crises associées modifient également la perception des risques par les services de l'état et les élus. C'est ainsi que, par exemple, une nouvelleréflexion s'engage sur la vulnérabilité des infrastructures existantes (lignes de vie, réseaux routiers, édifices publics etc.) afin de planifier leurs impacts économiques.

 

81e Congrès de l'ACFAS

Réchauffement climatique, utilisation des sols et mode de gestion des barrages : impacts sur la variabilité interannuelle des débits extrêmes journaliers au Québec

Auteur : Yanick Boucher
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

Cette étude vise à comparer l'influence du réchauffement climatique, de l'utilisation des sols et du mode de gestion des barrages sur la variabilité interannuelle des débits minimums extrêmes journaliers saisonniers (DEM). Pour analyser l'impact de l'utilisation des sols, on a comparé la variabilité interannuelle des DEM dans les bassins versants contigus de l'Assomption (agricole) et Matawin (forestier en amont du réservoir Taureau) pendant la période 1930-2010 d'une part, et pour analyser l'impact du mode de gestion des barrages, on a comparé la variabilité interannuelle des DEM mesurés en aval du barrage de Rawdon construit sur  la rivière Ouareau (mode de gestion de type naturel) et en aval du réservoir Taureau (mode de gestion de type inversé) érigé sur la rivière Matawin. La hausse de la température observée dans le bassin versant de l'Assomption n'a eu aucun impact sur la variabilité interannuelle des DEM. L'influence de la différence de l'utilisation s'est traduite par une hausse des DEM en hiver dans le bassin versant forestier de Matawin. Enfin, l'influence de la différence du mode de gestion des barrages s'est traduite par une hausse significative des DEM en aval du barrage Matawin durant les quatre saisons. Cette étude démontre que la variabilité interannuelle des DEM est beaucoup plus fortement influencée par le mode de gestion  des  barrages que par le climat et l'utilisation des sols au Québec.  



81e Congrès de l'ACFAS

Le littoral des Bas-Champs : évolution géomorphologique naturelle ou anthropique ?

Auteur : julia bastide
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

Le littoral des Bas-Champs de Cayeux, en Picardie, dispose d'un patrimoine géomorphologique particulièrement riche et, offre de ce fait une remarquable diversité de paysages naturels et artificiels. À l'interface « terre-mer », la frange littorale du cordon de galets de Cayeux est en perpétuelle évolution, soulignant l'interactivité des différents agents de la dynamique d'accumulation côtière. De nombreuses ruptures se sont produis antérieurement aux actions humaines. Sa sous-alimentation l'a encore fragilisé rendant les brèches et inondations qui s'ensuivent de plus en plus importantes. A mesure de la mise en place de la protection, par des épis, la zone de formation des brèches les plus importantes, s'est décalée vers le nord. Les apports pour compenser le stockage des galets dans les casiers restent insuffisants et la sécurité de Cayeux dépend des rechargements effectués ponctuellement sur le site en érosion. Selon certains élus locaux « tant que cet ouvrage restera inachevé, les 3 00 habitants de la commune de Cayeux resteront sous la menace permanente d'un risque de submersion ». Face à la validation d'une solution d'ouvrage en 2012, la question du recul stratégique n'est elle pas la solution d'avenir ?

81e Congrès de l'ACFAS

Vulnérabilité d'un territoire face à ses systèmes essentiels dans un contexte de changements climatiques

Auteur : Benoît ROBERT
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

Sur un territoire donné, de nombreux systèmes essentiels (SE) (transport, électricité, télécommunications, eau potable) sont déployés. Ils fournissent des services et des ressources nécessaires au bon fonctionnement de la société et pour préserver la santé et la sécurité de la population. La défaillance de l'un de ces SE entraine donc des conséquences souvent amplifiées par le phénomène des effets domino entre ces SE. C'est une vulnérabilité territoriale. Dans le contexte des Changements Climatiques, ce territoire va être soumis à des événements climatiques plus importants, à court et à moyen terme. Ils vont générer de plus en plus d'impacts sur nos sociétés, ainsi que sur les SE présents sur un territoire donné. Des travaux de recherche ont permis d'élaborer une méthode d'évaluation de la vulnérabilité d'un territoire face à ces conséquences et impacts. Elle permet de combiner plusieurs caractéristiques relatives aux SE, à la géographique de la région et des aléas climatiques. Elle intègre des notions de sensibilité, de degré d'exposition, de criticité des équipements, d'effets domino… Une cartographie des niveaux de vulnérabilité du territoire est alors établie. Ces résultats permettent aux décideurs d'identifier des points faibles, de prioriser des actions de protection et d'adaptation (ex. plans d'entretiens) et d'anticiper l'évolution de la vulnérabilité en fonction du vieillissement de l'équipement ou de l'évolution des conditions climatiques.

81e Congrès de l'ACFAS

La gestion du risque naturel de mouvements de terrain lié aux cavités souterraines en France

Auteur : marie degas
Colloque    638 - 8e Colloque sur les risques naturels au Québec. Gouvernance territoriale et politique de gestion : l'autre dimension des risques naturels

Le
sous-sol français recèle de nombreuses cavités souterraines, pour la majorité creusées par l'homme, pour y extraire des ressources minérales et pour s'y réfugier. Ces cavités, souvent proches de la surface, sont pour la plupart, abandonnées et laissées en l'état. Quelles soient bien connues ou oubliées, elles restent à l'origine de désordres potentiels en surface, notamment par leur dégradation progressive. Le développement de l'urbanisation au cours du 20ème siècle, engendre une augmentation de l'exposition aux mouvements de terrain
liés à ces vides.

Le contexte réglementaire associé aux cavités souterraines est particulier en France. Si l'on excepte le régime des concessions établi pour les exploitations de matériaux stratégiques (fer, charbon,...), le risque lié aux anciennes cavités est régi par le droit commun où le propriétaire de la surface est propriétaire et responsable du sous-sol.

Toutefois, les principes fondateurs de la prévention des risques admettent la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle pour les désordres liés à ces anciennes cavités abandonnées sous certaines conditions. Dans ce cadre, l'état français s'est doté depuis 1995 d'un outil réglementaire, le Plan de Prévention des Risques Naturels. Cette servitude permet d'identifier et de cartographier les risques, et de définir les dispositions constructives, les mesures de prévention, de protection et de sauvegarde permettant de limiter les effets
prévisibles à terme des phénomènes considérés.