Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Les dispositifs d'énonciation visuels et auto-représentationnels : approches, limites et enjeux

Auteur : Mouloud Boukala
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Cette communication porte sur les dispositifs d'énonciation visuels et auditifs (clips principalement) des jeunes Montréalais d'origine haïtienne. Il s'agit de présenter certains modes musicaux et visuels retenus par ces jeunes et comment par leur truchement ils s'offrent des occasions de s'exprimer, de s'affirmer et de se penser au sein de la société québécoise. Nous explorerons le rôle et les impacts de ces sons et de ces images dans le contexte des dynamiques d'inclusion et d'exclusion sociale et culturelle qui marquent la société cosmopolite montréalaise. Nous analyserons la portée identitaire et politique de ces modes musicaux et verrons s'ils entretiennent ou déconstruisent les préjugés et stéréotypes, souvent véhiculés par les médias, qui pèsent sur ces jeunes Montréalais d'origine haïtienne.



81e Congrès de l'ACFAS

Période de questions

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

Le hip-hop : une esthétique marginale au service de la communauté, l'exemple brésilien

Auteur : Sofiane Ailane
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Cette communication porte sur la culture musicale transnationale dans un contexte brésilien en prenant pour objet le mouvement hip-hop, tel que j'ai pu l'observer au Brésil entre 2004 et 2010. Les hip-hoppers au Brésil sont devenus au fil des ans les représentants désignés d'une subculture musicale associée à un espace des plus stigmatisés au Brésil : les periferias. Cet espace de la ville où se concentrent à la fois, violence, misère et précarité et qui apparaît comme une zone à l'aura sulfureuse. Néanmoins, malgré le stigmate territorial qui pèse sur eux, les hip-hoppers sont devenus également des acteurs politiques au niveau local porteurs de fortes revendications sociales. Ils « représentent » la periferia et sont des interlocuteurs privilégiés des pouvoirs publics. Je questionnerai le processus d'institutionnalisation du hip-hop en vue de comprendre la construction d'un vivre-ensemble dans des zones urbaines où les défaillances de l'État sont perceptibles et de quelle manière le hip-hop s'est transfiguré d'une pratique artistique en instrument d'action politique. Pour cela, nous ferons un appel à l'histoire afin de comprendre la construction locale d'un hip-hop brésilien ; nous verrons comment l'action politique du hip-hop se conçoit en nous attardant sur les « lieux » d'expression du hip-hop dans la ville ; et nous essaierons enfin d'aller plus loin en analysant la portée des actions entreprises par les organisations du mouvement hip-hop et leurs limites.



81e Congrès de l'ACFAS

Le patrimoine est il une marchandise ? Politiques de mise en valeur du patrimoine jésuite de l'Argentine. Le cas de San Ignacio Mini et Nuestra Señora de Loreto

Auteur : Marcelo Acosta
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Dans ce travail nous analyserons les difficultés qui existent dans la mise en valeur de sites archéologiques étendus et des stratégies afin de mettre en valeur ces sites. Nous prendrons comme exemple les 4 missions Jésuites en Argentine, considérées Patrimoine de l'Humanité depuis 1985, qui présentent différents degrés de préservation. Une de ces quatre (San Ignacio Mini) est largement favorisée par le financement de l'État Argentin alors que les trois autres sont sous-financées au profit de l'industrie touristique développée autour de San Ignacio Mini. La Province Jésuitique du Paraguay (1610-1767) comprenait trente missions dont quinze font maintenant partie du patrimoine Argentin et seule 4 font partie du patrimoine de l'Humanité. Située au centre du village de San Ignacio, la mission constitue le lieu le mieux financé pour ses attraits touristiques. Contrairement à San Ignacio Mini, la mission de Nuestra Señora de Loreto, située à 16 km au sud de San Ignacio Mini et à 3 km du village du même nom, a été sporadiquement fouillée. Ce qui a causé la détérioration et abandon du site et en conséquence des difficultés additionnelles pour la recherche. Les autorités gouvernementales considèrent typiquement, que toutes les missions Jésuites sont semblables et uniformes. Cette perception incorrecte explique en grande parties la distribution inégale, des ressources allouées à la recherche et le sous financement chroniques des projets d'explorations et de recherches de ces autres sites. 

 



81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

L'équité salariale : une question d'équilibre ?

Auteur : Esther Déom
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Après une phase d'implantation de l'équité salariale, plus ou moins complétée, les efforts se portent surtout sur le maintien de l'équité atteinte en tout, ou en partie. À l'époque de l'adoption de la Loi sur l'équité salariale, les préoccupations pour le maintien ne représentaient malheureusement pas un enjeu important puisque tous les efforts étaient dirigés vers l'adoption de la loi. Toutefois, l'éradication permanente de la discrimination salariale basée sur la sous-évaluation des emplois féminins a toujours été l'objectif poursuivi par la Loi. Des amendements portant sur la phase de maintien ont été apportés en 2009 à la Loi sur l'équité salariale. Ces modifications sont-elles de nature à garantir que l'équité atteinte sera maintenue ?

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Le continuum des violences basées sur le genre dans les trajectoires migratoires des Colombiennes réfugiées en Équateur

Auteur : Isabelle Auclair
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Selon l'endroit où l'on naît, le genre auquel on appartient ou la classe sociale dont on est issu, la capacité de traverser une frontière et de s'établir dans un pays étranger diffère. La migration internationale, qui est une expérience centrale et de plus en plus féminisée de la mondialisation, semble fortement structurée par les rapports de genre qui peuvent faciliter ou limiter la trajectoire. En effet, de nombreuses recherches attirent l'attention sur la vulnérabilité différenciée des femmes dans les processus de recrutement, de déplacement et de passage des frontières. Les migrantes se voient ainsi confrontées à de plus grands risques d'êtres victimes de différents types de violences (institutionnelles, symboliques, structurelles, physiques, psychologiques, sexuelles, …). Comme le soulèvent les auteures adoptant une approche féministe : ces actes violents ne sont pas des cas isolés et doivent être compris dans le contexte global dans lequel ils s'inscrivent. Dans cette perspective, cette présentation s'intéressera à l'importance de l'interaction des différentes sphères d'inégalités sociales dans la production et la transformation des formes de violences basées sur le genre vécues par les déplacées colombiennes tant dans la phase pré-départ, dans l'étape de déplacement que lors de leur insertion dans le pays voisin où elles cherchent refuge : l'Équateur.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Engagement social et division sexuelle du travail dans le champ des services : les réseaux d'œuvres des religieuses dans la ville de Québec, 1850-1950

Auteur : Johanne Daigle
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Cette communication aborde la question de l'engagement social des religieuses dans le champ des services sociaux québécois pour la période industrielle (1850-1950). Elle vise à saisir les logiques sous-jacentes à la constitution et à l'expansion des réseaux d'œuvres qui introduisent des vecteurs peu connus de la division sexuelle du travail social. Dans un espace délimité à la région de Québec, nous examinons l'émergence à partir de 1850 des congrégations spécialisées dans les services sociaux sous la coupe des autorités ecclésiastiques masculines. Elles développent leurs propres créneaux d'intervention en fonction de leurs origines et de leurs missions particulières mais aussi de la manière dont elles se taillent une place dans l'espace de la cité. Au terme des années 1950, les religieuses sont progressivement dépossédées de leurs réseaux d'œuvres, vouées à disparaitre avec la sécularisation et l'étatisation des services sociaux. Ces dynamiques complexes du champ social et les formes diversifiées d'engagement des religieuses auprès de populations cibles s'inscrivent dans les limites du genre sexuel. À travers les trajectoires et réseaux d'œuvres des Sœurs de la Charité de Québec, des Sœurs du Bon-Pasteur de Québec et des Petites Franciscaines de Marie, nous discuterons de la relative autonomie des religieuses amenées à combler les lacunes de la protection sociale et des infrastructures déficientes en ce qui concerne l'éducation des filles et la protection des femmes.

81e Congrès de l'ACFAS

Équité salariale – Bilan : progrès et espoirs déçus

Auteur : Dominique Delorme
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Les résultats des démarches initiales d'équité salariale ont certes permis de corriger une partie de l'écart salarial constaté entre les hommes et les femmes.  Et ces ajustements salariaux ont eu des conséquences positives sur d'autres conditions de travail déjà établies dans l'organisation.  Les amendements législatifs sur le maintien ont toutefois assoupli les règles à certains égards. Quels sont les difficultés et les principaux obstacles auxquels font face les salariées pour obtenir une rémunération juste et équitable ?

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Les poursuites civiles intentées par les victimes de violence sexuelle et conjugale : quelle pertinence ?

Auteur : Louise Langevin
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Le recours au droit et au système judiciaire par les chercheures et les militantes féministes est paradoxal : le droit joue à la fois le rôle de l'accusé et de l'accusateur, il est le problème et la solution. Le système juridique, comme d'autres institutions, maintient et reproduit les rapports de domination entre les hommes et les femmes.

 Au Canada et au Québec, les poursuites civiles intentées par les victimes de violence sexuelle et conjugale sont de plus en plus fréquentes depuis le début des années 1990. Certaines militantes féministes ont remis en question leur pertinence. D'autres ont suggéré de meilleurs régimes étatiques de compensation. J'analyse les arguments en faveur et contre de telles actions qui visent à compenser les victimes. Ces actions peuvent promouvoir l'agentivité des femmes, leur donner la parole et leur permettre de participer à la réforme du droit. Le droit et l'utilisation du système judiciaire par les femmes peuvent faire avancer leurs revendications, malgré des revers cuisants dans certains cas. Les avancées juridiques pour les femmes ne sont pas toujours linéaires. Évidemment, le droit n'est qu'un des outils de changement social.

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

« L'accouchement est une fête qui nous appartient » (C. Lord, 1975). L'enfantement dans un Québec moderne, de 1950 à nos jours

Auteur : Andrée Rivard
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Durant la seconde moitié du XXe siècle, l'intensification de la médicalisation de la naissance transforme radicalement l'expérience de la mise au monde. Dès 1950, la majorité des enfantements se déroulent à l'hôpital selon le modèle de l'accouchement dirigé basé sur l'usage d'une panoplie de médicaments, de soins et d'interventions obstétricales. L'esprit réformiste de la Révolution tranquille frappe aussi de plein fouet l'enfantement. La naissance est dès lors dominée par un appareil médico-étatique qui la gère à sa façon selon un objectif de rationalisation et dans l'intention de la rendre « sans risque », ou presque. En parallèle, apparaît une nouvelle sensibilité féminine à l'égard de l'accouchement considéré comme un moment-clé de l'existence qui se doit d'être vécu en toute lucidité (sans drogues) et dans la joie. Une conscience accrue des risques engendrés par la médicalisation, au plan de la santé physique et mentale, donne lieu à partir des années 1970 à un mouvement inédit d'affirmation des droits des femmes enceintes par rapport à un système qui récuse leur autonomie et marginalise leurs désirs personnels. Ce mouvement de conquête est toujours en cours.

81e Congrès de l'ACFAS

Relever les défis de l'équité professionnelle : l'accès et le maintien des femmes aux emplois majoritairement masculins au Québec

Auteur : Anick Druelle
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Dans cette communication, nous présenterons les défis à relever par divers acteurs au Québec afin d'assurer l'accès et le maintien des femmes aux emplois majoritairement masculins : 1) intéresser les femmes à une diversité de choix de formation professionnelle et technique; 2) lutter contre la discrimination, le harcèlement et les préjugés à l'embauche et en emploi notamment avec des mesures d'accès à l'égalité efficaces et des mesures de conciliation famille-travail; 3) assurer le maintien des femmes dans ces emplois par l'adoption de mesures préventives par les employeurs et les syndicats, et l'accès à des recours efficaces en cas de violations des droits des travailleuses. Dans ce dossier, il n'y a pas de remèdes que l'on appliquerait une fois pour toutes, il faut plutôt reconnaître qu'il s'agit d'un travail de longue haleine, qui requiert une attention soutenue et l'engagement concerté des divers acteurs en présence.

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

À l'aide ! L'expérience de femmes en processus de sortie de la prostitution

Auteur : Laurence Fortin-Pellerin
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Diverses contraintes empêchent les femmes de sortir de la prostitution, les poussant à rechercher une aide extérieure. Cette aide se faisant rare, peu accessible et souvent inadaptée à leurs besoins, des organisations québécoises communautaires et publiques développent actuellement des interventions d'aide à la sortie de la prostitution. Afin de les soutenir, l'expérience que font ces femmes des diverses interventions qu'elles reçoivent gagnerait à être étudiée davantage. La présentation s'appuie sur deux recherches en cours menées à ce sujet auprès de femmes en processus de sortie de la prostitution au Québec. Dix-huit entrevues individuelles approfondies ont été effectuées et ont fait l'objet d'une analyse de contenu qualitative. Nous discuterons à la fois des expériences d'interventions ayant entravé et facilité le processus de sortie de la prostitution des participantes. Nous aborderons les interventions invitant les femmes à s'adapter à la prostitution, c'est-à-dire à y demeurer tout en en subissant moins certaines des conséquences (ex. distribution de préservatifs en prévention des ITSS). Nous traiterons également - toujours à partir du récit des participantes de leur expérience - des interventions réduisant ou éliminant les contraintes (physiques, économiques, émotives, sociales, etc.) à la prostitution. Nous espérons que ces résultats alimentent le développement d'interventions contributives d'une vie libre de prostitution pour les femmes.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Les gardiennes du corps : femmes et soins dans la France des 18e et 19e siècles

Auteur : Séverine Parayre
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Notre étude a porté sur les soins donnés au corps de l'enfant dans les établissements scolaire français aux XVIIIe et XIXe siècles. Nous avons alors recherché les préoccupations lors de maladies, d'épidémies, de désagréments physiques et les acteurs mobilisés dans l'intervention et les soins. Notre corpus a comporté trois sortes d'établissements, salles d'asile (petite enfance), enseignement primaire et secondaire pour filles et garçons. Nous avons comparé les pratiques du « prendre soin » à travers ces deux siècles, leur évolution, et avons été amenée à étudier l'engagement des femmes non négligeable dans les soins du corps. La femme est habituée de longue date à s'occuper du corps, elle prend la plupart du temps soin des corps de la famille (celui du mari, des enfants, des parents) et elle est a aussi en charge l'éducation de la petite enfance et des filles. Nous reviendrons dans la présente communication plus en détails sur les définitions et variations du « prendre soin » aux XVIIIe et XIXe siècles, sur les implications et actions spécifiques des femmes dans l'attention quotidienne au corps et la propagation des pratiques sanitaires. Quatre catégories de femmes feront l'objet de notre présentation, la mère, l'institutrice, la gouvernante et la garde-malade. Si le médecin demeure un référent indispensable établissant le diagnostic, des archives (lettres et écrits notamment), montrent la place prise par la femme en tant que soignante et garante du bien-être.

81e Congrès de l'ACFAS

La Loi sur l'équité salariale au Québec : défis et grandes étapes à venir au cours des prochaines années

Auteur : Marie Rinfret
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Voir à l'application rigoureuse de la Loi sur l'équité salariale au Québec pose de nombreux défis. La Commission de l'équité salariale assume cette responsabilité en offrant des services adaptés à ses différentes clientèles, notamment grâce au travail en partenariat avec les associations patronales, syndicales et les groupes de femmes. La mise en place récente d'un outil de reddition de compte, la relance d'un programme de vérification et la préparation d'un rapport sur la mise en œuvre de la Loi attendu en 2019 constituent quelques-uns des jalons importants pour les années à venir.

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Le dispositif de violence à l'œuvre dans la traite des femmes à des fins d'exploitation sexuelle

Auteur : Sandrine Ricci
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Au Québec comme ailleurs, à un niveau local ou international, la traite des femmes à des fins d'exploitation sexuelle a pour objet d'approvisionner un marché prostitutionnel qui se fonde sur la demande croissante — essentiellement masculine — pour des corps féminins et du sexe exotique, au prix le plus bas. Notre communication expose trois dimensions clés du dispositif de violence à l'œuvre dans ce type de traite humaine : la culture de banalisation de la marchandisation du corps et de la sexualité des femmes ; la question du pseudo-consentement des femmes prostituées et l'industrie du sexe comme manifestation exacerbée de la violence patriarcale. Il ressort que, prenant appui sur le capitalisme et sur les différents rapports de pouvoir à l'œuvre dans nos sociétés, un tel commerce est à inscrire comme l'une des modalités dont se sert le patriarcat pour se recomposer.

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre
81e Congrès de l'ACFAS

Les médias et la discrimination contre les femmes : un conflit non résolu entre égalité et liberté d'expression

Auteur : Rachel Chagnon
Colloque    616 - Féminismes en genre et en nombre

Le Canada reconnaît le droit à l'égalité entre les femmes et les hommes. Il reconnaît aussi le droit à la liberté d'expression des médias radio et télé. Afin de garantir le droit à l'égalité, on a voté des lois, les chartes, qui visent entre autres à garantir le droit des femmes à ne pas subir de discrimination. Afin de garantir l'indépendance des médias, on a mis en place des organismes autorégulés qui, seuls, ont un droit de regard sur les contenus médiatiques radio et télé. Finalement, afin de lier les deux, le gouvernement fédéral a confié à ces organismes le soin de contrôler la mise en œuvre du droit à l'égalité dans les médias. Dans notre présentation, nous ferons, à partir d'un corpus de décisions recensées, un portrait de la mise en œuvre du droit à l'égalité entre les femmes et les hommes dans les médias radio et télé au Canada. Nous verrons comment la question de la discrimination perd à être traitée par des organismes non judiciaires.