Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Période de questions

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

L'impact spatial de l'agriculture sur le territoire québécois de 1951 à 2011

Auteur : Julie Ruiz
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Aménager la zone agricole impose de bien saisir les tendances lourdes de l'agriculture qui marquent les territoires, ainsi que les enjeux soulevés par ces tendances. Or, depuis les années 1950, le passage d'une agriculture « domestique » à une agriculture « productiviste » puis « post-productiviste ou multifonctionnelle » est reconnu pour avoir eu des impacts majeurs sur le type et la distribution spatiale des activités agricoles. En prenant appui sur une analyse spatiale et statistique des recensements agricoles de 1951 à 2011 aux dix ans et à l'échelle des municipalités québécoises, cette étude a pour but de révéler l'ampleur, la vitesse et la direction des changements agricoles qui ont marqué les territoires. Avec des indicateurs comme l'évolution des superficies municipales en culture, la densité de ferme, le cheptel laitier, le nombre de fermes biologiques, etc.  une typologie des trajectoires d'évolution de l'agriculture sur le territoire est mise à jour. Cette typologie permet par exemple de distinguer les municipalités traversées par une déprise périurbaine, par une intensification marquée, par une reprise agricole récente, etc. Ces tendances agricoles ainsi révélées sur une base spatiale offrent un cadre pour mieux saisir les principaux enjeux d'aménagement liés à la protection et au développement du territoire agricole au Québec.



81e Congrès de l'ACFAS

Les enjeux et les perspectives d'avenir du tourisme pour le développement durable du patrimoine militaire

Auteur : Johan Barthélemy
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Le tourisme est une activité complémentaire du patrimoine militaire dans nos pays occidentaux qui ont tendance à se démilitariser. Il est une source de revenue importante pour un patrimoine encombrant, souvent mal valorisé et peu conservé. Pour les villes françaises, le tourisme offre des opportunités  d'investissements et de sauvegarde dans la mesure où il permet d'entretenir et promouvoir ce patrimoine abandonné par l'armée depuis les années 2000. Le tourisme est le plus souvent une condition sine qua non à la mise en place d'une politique culturelle durable pour la préservation d'un patrimoine en perdition en France.



81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

Se penser ensemble dans le Québec d'aujourd'hui

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

L'expression lieu de passage renvoie au fait que les sociétés ne cessent d'évoluer par rapport à leur état d'être. Selon les moments, le cheminement sociétal est plus ou moins lent ou rapide, apaisé ou violent. L'état d'être d'une société coïncide avec un régime de vivre-ensemble (dont l'une des composantes est de se penser ensemble) qui contribue à la fonctionnalité de la société. L'idée de vivre-ensemble ne signifie pas la disparition des tensions, mais leur modulation dans des formes qui régulent la vie collective. Parfois, l'évolution de la société provoque assez de mutations pour modifier la configuration de l'état d'être de la société et son régime de vivre-ensemble. L'instabilité apparaît. On tente de recréer la concorde en agissant notamment sur le plan symbolique, lequel renvoie au mode de se penser ensemble. Le Québec connaît maintenant une situation mutationnelle. On ne parle pas de crise, mais de problèmes de conciliation entre identité et altérité, d'une part, et d'articulation entre référents collectifs établis et émergents, d'autre part.

Partant de la situation présente du Québec, il s'agira de voir comment les passages qui le marquent – et qui sont susceptibles d'impacter sur le mode de vivre-ensemble et de se penser ensemble comme Québécois – induisent des réactions diverses de la part des groupes sociaux, certains étant soucieux de ramener le Québec vers un état d'être acquis, d'autres poussant la société vers l'actualisation de ses figures identitaires.   



81e Congrès de l'ACFAS

Explorer les nouvelles pratiques et fonctions des territoires ruraux à travers l'enseignement : l'exemple de l'atelier « Espace régional » de l'École d'architecture de paysage

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Depuis plus de vingt ans l'atelier «Espace régional » est à la fois un lieu de formation professionnelle et d'exploration de nouvelles pratiques et de nouvelles fonctions des territoires ruraux. Misant sur des collaborations étroites avec les collectivités locales, une grande diversité de situations y ont, au fil des ans, été abordées : territoires marqués par la déprise agricole, par de fortes pressions foncières, par l'intensification des pratiques agricoles, etc.  Dans un premier temps, la présentation retrace l'évolution du contexte de l'atelier et, du coup, fait ressortir l'importante montée d'intérêt pour les dimensions qualitatives des territoires ruraux qui a marqué les deux dernières décennies. Dans un second temps, elle expose  certains postulats à la base de l'atelier (ex. : complémentarité des liens entre recherche, enseignement et pratique) et certains défis qu'ils soulèvent. Enfin, elle présente des exemples de travaux réalisés au cours des dernières années. Tout aussi étonnantes qu'elles puissent paraître aujourd'hui, les propositions émanant de ces travaux (requalification des abords de ferme, aménagement de parcours à travers les terres agricoles, valorisation des paysages agricoles en zone de déprise, etc.) pourraient bien annoncer ce que seront les territoires de demain, soit des territoires aptes à supporter pleinement des fonctions de production, d'habitation, de récréation et de conservation.

 



81e Congrès de l'ACFAS

Valorisation du patrimoine saharien tunisien et développement des territoires : enjeux et limites

Auteur : Najem Dhaher
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Aujourd'hui, alors que le tourisme paraît le seul espoir de sortie de crise pour certains lieux, la valorisation du patrimoine architectural saharien en Tunisie est devenue une préoccupation des acteurs publics et privés et un enjeu majeur non seulement de l'attractivité touristique mais aussi de recomposition sociale et de développement des territoires. Pour les petits pays comme la Tunisie, la délimitation de l'identité culturelle locale est considérée comme un impératif pour participer à l'enrichissement du patrimoine universel mais aussi pour faire de la sauvegarde du patrimoine un moyen de lutte contre la pauvreté et d'épanouissement social. Cette préoccupation semble aujourd'hui menacée dans ses fondements théoriques, aussi dans plusieurs pays en développement, pas seulement par des facteurs géopolitiques mais aussi par un changement plus général où la culture est « marchandisée » et astreinte à des logiques de compétition dans un marché globalisé. Cette ambiguïté qui entache aujourd'hui l'« héritage » est  mise en relation avec celle qui touche le développement durable qui lui est conceptuellement lié. La question est de savoir dans quelle mesure les politiques locales de requalification et de valorisation du patrimoine saharien tunisien participent à un développement ancré dans les spécificités territoriales ? On s'intéresse à la multiplicité et la mixité des usages, à la vie quotidienne, à l'adaptabilité aux modes de vie et à la transmission aux futures générations.



81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

Grève étudiante québécoise de 2012 : une exemplification de l'omniprésence artistique dans les mobilisations sociales contemporaines

Auteur : Eve Lamoureux
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Dans cette communication, nous réfléchirons à la présence, de plus en plus significative, de pratiques culturelles et artistiques dans les diverses mobilisations/contestations issues de la société civile. À partir du cas de la grève étudiante québécoise de 2012, plusieurs questions seront explorées : quels facteurs sociaux, politiques et culturels expliquent cette omniprésence de l'art? Comment et à quelles fins les pratiques artistiques se déploient-elles? Quels sont leurs contours et leurs enjeux? Quelle valeur ajoutée ont ces stratégies particulières par rapport à des formes de mobilisations sociopolitiques plus classiques?

Nous souhaitons ainsi circonscrire certains éléments de la contribution spécifique des pratiques culturelles et artistiques dans les manifestations politiques des mouvements sociaux, ainsi que de réfléchir aux forces et faiblesses de cette stratégie.



81e Congrès de l'ACFAS

Circuits et tactiques d'interventions dans l'espace public. L'exploration d'intersections, de collaborations et l'art du dispositif TechNOMAD

Auteur : James Partaik
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

L'éversion dans l'univers de l'art numérique semble suggérer une expérience opposée aux technologies immersives qui règnent dans la mise en relation d'expériences humaines à celles du domaine numérique ou virtuel. Par l'entremise d'une utilisation créative de technologies « éversibles », des espaces augmentés sont créés et deviennent ainsi des zones activées de la vie quotidienne dans l'espace public. De manière analogue à l'idée de l'hypermédia, les interventions artistiques utilisant les dispositifs TechNOMAD animent l'espace urbain et ses infrastructures en révélant des enjeux implicites au site, les technologies elles-mêmes dans un contexte culturel spécifique et les actions créatives utilisées pour transformer l'espace public. Par des interventions artistiques, cette réalité médiatisée s'ouvre - à son tour - aux dimensions invisibles et potentielles de la situation.

Cette communication examine les tactiques spécifiques de l'occupation et de l'imbrication des infrastructures urbaines, des créations interdisciplinaires et des technologies faites maison. Les notions de réseaux sans fil entrecroisés, de piratage informatique et de technologies en temps réel étendent les paramètres de l'esthétique au domaine des forces invisibles de la dynamique pure, créant ainsi une réalité multicouche complexe. L'objet trouvé cède sa place au monde trouvé, alors que la myriade sans fin de l'environnement urbain est investie de systèmes technologiques mobiles ou de dispositifs TechNOMAD.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

La cohabitation d'intérêts au sein des communautés rurales périurbaines : une critique des différenciations simplistes en aménagement

Auteur : Christopher Bryant
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Depuis les années 1990, on assiste à une reconnaissance accrue de la complexité de la dynamique des communautés rurales périurbaines, en lien avec l'urbanisation diffuse et les transformations agricoles. Toutefois, est-ce que cette dynamique est si nouvelle?  Par exemple, de nombreuses communautés rurales périurbaines depuis la fin du 19ième  siècle en Europe ont été caractérisées par une complexité réelle en termes de compositions socioéconomiques et jusqu'aux années 1960 des populations non agricoles et agricoles vivaient très bien ensemble. Qu'est-ce qui a changé? La montée de valeurs différentes (ex. valeurs environnementales)? La recherche de services urbains dans les milieux ruraux périurbains? Les difficultés de cohabitation entre non agriculteurs nouvellement installés et les agriculteurs? Une solution pour limiter les problèmes a été la création de programmes de protection/conservation des terres agricoles. Mais est-ce que cette démarche est adéquate? De plus, quoi d'autre faut-il faire pour assurer la pérennité des ressources agricoles et pour maintenir une dynamique communautaire équitable? En bref, comment tenir compte de la complexité réelle de ces communautés y compris leurs populations et systèmes de production agricole en utilisant les principes du développement durable? Nous répondrons à ces interrogations avec une synthèse de la littérature pertinente depuis les années 1940 ainsi que des études de cas en France et en Amérique du nord.

81e Congrès de l'ACFAS

Le vivre ensemble insulaire et le frottement des passés parallèles  

Auteur : Mourad Boussetta
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Notre communication porte sur l'île de Djerba (sud-est de la Tunisie). Celle-ci se démarque par la cohabitation de quatre groupes ethniques (Berbères, Arabes, subSahariens, et juifs), lesquels ont vécu dans des zones distinctes. Nous relevons un constat frappant : comment ces minorités ont-elles su échapper au piège de « l'enfer c'est les autres » ? Car comme les protagonistes de Sartre dans « Huis clos » évoluant dans une chambre fermée, ces minorités ont vécu dans un isolat géographique, à savoir l'île. La cohabitation en question prend lieu sur une plaque tectonique très mouvante à savoir: la religion. Cette plaque tectonique connaît le frottement de passés parallèles qui cause généralement des contestations. Dans notre cas, le frottement des passés parallèles n'a pas mené à des irruptions de haine ou bien des séismes identitaires, mais a contribué à la dynamique du phénomène du tourisme et la conception des touristes pour la région. Sur l'île de Djerba, la richesse ethnique et culturelle attire les touristes et stimule leur curiosité. Ceux-là visitent dans une seule journée -dans le cadre d'un circuit que les guides locaux et les chauffeurs de taxi ont appelé le tour de l'île- les fabriques de poterie berbère et le musée de Guellala le matin, puis la mosquée « Sidi Yati » située sur le bord de la mer, pour finir la journée par la visite de la synagogue de la « Ghriba », avec au milieu un passage obligé aux boutiques des souvenirs et de l'artisanat.



81e Congrès de l'ACFAS

Période de questions

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

Le normal et le parfait. Rapport au médical et émergence de normes corporelles au sein des communautés anorexiques du Web

Auteur : Antonio Casilli
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Les sites Web sur les troubles alimentaires qui affichent une posture pro-active, sont désignés de façon péjorative comme pro-ana (anorexie mentale) et pro-mia (boulimie mentale). Ils sont considérés comme porteurs de risques, pouvant radicaliser ou même déclencher ces pathologies alimentaires. Mais il s'agit aussi de lieux de sociabilité, qui aident leurs usagers à sortir d'un univers social souvent perçu comme trop clos. Les résultats de l'enquête ANAMIA menée entre 2010 et 2012 font, ressortir auprès de la population des internautes anglophones et francophones une recherche active de soutien médical en ligne. Loin d'indiquer un rejet des normes, cet aménagement des rapports entre patients connectés et médecins signale plutôt un déficit de suivi et de prise en charge de la part des institutions de santé. Paradoxalement, à l'intérieur de certaines de ces communautés, cette adhésion s'accompagne de l'émergence de postures radicales de quête d'une "perfection" physique souvent incompatible avec l'encadrement médical. Cette contradiction, qui peut être interprétée à l'aide de la notion de "cacophonie alimentaire", nous permet d'analyser le processus complexe de mise à distance du label "pro-ana", afin d'en désamorcer le porté stigmatisant tout en négociant une manière valorisante de vivre la détresse et l'exclusion associées aux troubles alimentaires.



81e Congrès de l'ACFAS

L'art dans l'espace public : nouvelles perspectives. Intervention d'artiste : Devora Neumark 

Auteur : Devora Neumark
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

Territoires et frontières de l'anthropologie visuelle : à propos de Solo Kinshasa, chroniques de l'audio-vision

Auteur : David Nadeau-Bernatchez
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

De la même manière que les thèmes, les méthodes et les narrations privilégiés par les sciences humaines au vingtième siècle évoluèrent au fil des transformations géopolitiques et des nouvelles perspectives interprétatives, l'anthropologie visuelle s'appropria des technologies et des pratiques expressives en constante évolution. Né d'une tension entre la séquence-témoin (Regnault) et le film scénarisé (Flaherty), le spectre énonciatif du film anthropologique se retrouva régulièrement en « tension territoriale » avec certains films de la grande catégorie documentaire. Cherchant sa spécificité, le cinéma anthropologique se recroquevilla d'abord sur la notion de terrain et sur la figure de l'expert anthropologue comme balises d'authentification « scientifique », bientôt sur les enjeux éthiques de la captation et de la mise en représentation. N'empêche, le « feature documentary film », cristallisé dans le travail de cinéaste comme Rouch et Macdougall, apparaît comme le canon énonciatif par excellence de cette tradition. L'hégémonie de cette forme narrative correspond-t-elle à la complexité du spectre médiatique contemporain ? Centrée sur la présentation générale des douze chroniques audiovisuelles Solo Kinshasa, cette allocution travaillera en écho à ces questions générales afin d'expliciter comment, entre 2004 à 2012, j'ai envisagé le tournage et le montage filmique comme pierre angulaire de mon travail d'anthropologie musicale à Kinshasa (RDC).



81e Congrès de l'ACFAS

Période de questions

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

Le zonage de la zone agricole : vers un véritable aménagement de la campagne

Auteur : Francis Roy
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Au Québec, le territoire agricole fait l'objet d'un régime de protection orchestré par la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles. Bien que sa mise en œuvre repose sur la technique du zonage, ceci n'en fait pas pour autant une loi d'aménagement du territoire. Au lieu d'instaurer la planification de la répartition spatiale des usages et d'équipements, la loi établit plutôt une affectation prioritairement agricole de la zone agricole. L'agriculture y jouit d'un « droit de produire » qui, combiné avec la prohibition de morcellement des terres, concourt à transformer la campagne en parc réservé à la pratique de l'agriculture. Ainsi, la loi suppose l'existence au Québec d'une pratique de l'agriculture exempte de nuisances, alors qu'en réalité, elle laisse libre cours à des productions industrielles agricoles qui, au contraire, génèrent des conflits d'usage. C'est ce paradoxe qu'a révélé l'industrie porcine dont le développement rapide a provoqué une prise de conscience majeure face au « zonage agricole » : une activité agricole peut nuire à d'autres activités agricoles. Apparaissait donc la nécessité d'appliquer un zonage de type urbain afin de répartir à l'intérieur même d'une zone agricole des usages agricoles ayant un potentiel conflictuel. Malgré une timide évolution en ce sens, il faut aujourd'hui envisager plus systématiquement une pratique du zonage visant l'aménagement de la zone agricole et non seulement la protection de l'assisse foncière de l'agriculture.



81e Congrès de l'ACFAS

Les lieux de passage témoins des guerres, des espaces autres porteurs de messages de paix et de mieux vivre ensemble

Auteur : André Kirouac
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Souvent lieux de passage obligés car routiers ou pédestres, mais aussi  lieux de passage culturels et touristiques, les anciens champs de batailles, les cimetières militaires, les fortifications ou les expositions traitant des guerres ne livrent pas les messages qu'ils devraient transmettre. On les voit sans les remarquer, on les contemple sans les observer. Pourtant, y passer, c'est plonger dans des espaces autres tels que Michel Foucault le décrit dans son concept des hétérotopies. Les lieux patrimoniaux militaires font plonger l'humain dans des espaces «autres», ayant le potentiel de nous transporter dans une concrétisation de l'utopie. La communication proposée abordera le défi de la préservation des lieux et des objets du patrimoine militaire au cœur d'une époque de contradictions et de crises alors que le mieux vivre pour soi, source de fermeture aux autres, s'oppose au mieux vivre ensemble, source d'ouverture et de paix. Un défi qui va au-delà de la simple préservation du patrimoine tangible ou intangible du message que livrent ces lieux et ces objets. C'est pourquoi, allant au-delà des principes du développement durable, la communication propose de s'inscrire aussi dans le concept depaix durable où le musée militaire doit, comme finalité de sa mission, favoriser la conscientisation de la population aux impacts des guerres et aux valeurs de paix. Les musées se doivent d'être «ces feux allumés dans la nuit afin d'éloigner les bêtes sauvages» (P. Mayrand).



81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble
81e Congrès de l'ACFAS

La construction économique de l'immigrant francophone : analyse d'un processus 

Auteur : Chedly Belkhodja
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Cette communication propose d'étudier le discours de l'immigration francophone au Canada depuis les années 2000. De plus en plus, ce discours semble insister sur des considérations économiques se rapprochant du paradigme dominant voulant que les  immigrants les plus désirés répondent aux besoins du marché de l'emploi. D'une sélection à partir d'un système à point basé sur la capacité de l'immigrant à s'intégrer à la société d'accueil, le fameux capital social, il introduit une nouvelle approche définie autour de la recherche de compétences (Skills). A l'image de ce qui se fait en Australie et en Nouvelle-Zélande, le Canada entend cibler les migrants à partir des besoins spécifiques du marché et s'assurer que les «meilleurs » immigrants choisissent le Canada. Notre démarche d'étude se fera à partir d'une analyse de discours de documents officiels produits par différents intervenants en immigration (dont Citoyenneté et immigration Canada et la Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada) et d'une observation personnelle de mon implication de plus de dix années dans le comité directeur sur l'immigration francophone au CIC-Communautés francophones en situation minoritaire (CIC- CFSM).



81e Congrès de l'ACFAS

La mise en valeur du patrimoine immatériel dans l'espace public du Vieux-Québec : pour la rencontre du touriste et du résident

Auteur : Philippe Dubois
Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble

Les tensions actuelles entre les résidents du Vieux-Québec et ses visiteurs sont bien réelles. La situation est critique à certains égards, alors que le centre historique, confiné spatialement, subit une pression importante en raison du tourisme. Cette réalité, présente à l'échelle mondiale, crée du mécontentement chez la population, qui souhaite contrer la muséification du quartier historique afin qu'il demeure «vivant et habité». Bien que les États généraux du Vieux-Québec (2010) aient engendrés certains résultats, plusieurs avenues permettant de favoriser le vivre-ensemble restent à explorer et à réaliser, dont la valorisation du patrimoine culturel immatériel (PCI).

Cette communication porte sur la mise en valeur du PCI comme moyen de favoriser la rencontre entre les habitants du Vieux-Québec et les touristes. Nous déterminerons en quoi sa représentation peut susciter cette rencontre dans l'espace public, en plus de rendre ce lieu interactif et fréquenté, en favoriser l'appropriation et engendrer un renforcement identitaire. Nous partagerons nos réflexions sur les modes de mise en valeur de ce patrimoine intangible adaptés aux lieux multifonctionnels que sont les places publiques et bénéfiques pour les acteurs qui souhaitent créer une expérience profitable socialement. Nous traiterons enfin de l'apport du PCI à la participation citoyenne et au développement durable, ainsi qu'à la place qu'il doit occuper dans la relation visiteur-visité en contexte patrimonial et urbain.



81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    614 - Lieux de passage et vivre-ensemble