Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

De l'influence de la culture des écrans sur la lecture d'élèves en lycée professionnel

Auteur : Stéphanie Lemarchand-Thieurmel
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Une enquête menée sur trois ans auprès de trois classes de lycées professionnels bretons auprès d'élèves en difficulté donne accès aux corpus de lectures personnelles des élèves et permet, dans un premier temps, de mesurer l'impact direct de la « culture des écrans » sur leurs choix de livres et de définir en contexte ce qu'est cette culture des écrans. Cette dernière est, pour ces élèves, majoritairement une culture télévisuelle. Le deuxième aspect questionné est celui de la lecture et de la réception des œuvres proposées à l'école et en particulier des œuvres patrimoniales. En effet, cette nouvelle culture induit de nouveaux modes de lecture et des comportements spécifiques face aux livres. Des entretiens avec une douzaine d'élèves permettent de saisir une certaine influence de la culture des écrans sur leur réception des œuvres et leur résistance à la compréhension des textes. La lecture doit être, pour eux, immédiatement compréhensible, le contexte visualisable, l'intrigue divertissante, sinon, le zapping menace. Finalement, il s'agit de tenter de percevoir quelles sont les conséquences de cette culture des écrans : soit un enrichissement culturel, soit un obstacle à l'acquisition de la culture savante à l'école. L'apprentissage de la « multilecture » littéraire à l'école pourrait sans doute conjurer une probable fracture culturelle.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture.

Auteur : Nathalie Lacelle
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

Aborder le romanesque en classe de français : propositions de parcours multimodaux à travers la culture contemporaine (littérature, séries télévisées, bande dessinée et cinéma)

Auteur : David Vrydaghs
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Caractérisé notamment par l'abondance des péripéties, l'importance des passions et une forte polarisation des valeurs, le romanesque est très présent dans les créations littéraires et cinématographiques contemporaines comme dans les goûts des publics les plus divers. Transgénérique (il existe des westerns, des romans policiers, des romances romanesques) et transmédiatique (il existe des romans, des BD, des films, des séries télévisées romanesques), le romanesque est une des formes d'expression de la culture multimodale qui a émergé ces dernières décennies.

On voudrait réfléchir ici à l'intérêt didactique d'un tel objet culturel et aux conditions de son exploitation en classe de français en illustrant notre propos par des exemples de parcours didactiques. Ces derniers, mis au point avec des enseignants du 3e degré du secondaire lors de journées de formation continuée dispensées en Belgique, visent notamment à enrichir les compétences en lecture des élèves à travers une comparaison entre la littérature de fiction et d'autres arts de la fiction (séries télévisées, bande dessinée, etc.) ; à aider les élèves à comprendre les valeurs défendues dans les œuvres de fiction, qu'elles soient littéraires, télévisuelles ou graphiques ; à aider les élèves à exercer leur esprit critique devant des œuvres faisant appel aux passions sans diminuer pour autant le plaisir qu'ils peuvent tirer de leur fréquentation.

81e Congrès de l'ACFAS

Le sujet multimodal et l'appropriation du littéraire

Auteur : Sébastien OUELLET
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

La désappropriation du phénomène littéraire par les élèves apparaît constamment comme un défi pour l'enseignement de la littérature au niveau secondaire et post-secondaire. Dans ce contexte, notre recherche mise sur la lecture et l'écriture subjectives pour favoriser l'appropriation du texte littéraire, et ce, au moyen d'un dispositif didactique qui a été expérimenté dans différentes classes. Notre démarche montre également que les élèves actuels constituent une génération de sujets postmodernes ou médiatiques, c'est-à-dire des sujets qui puisent à toutes les sources pour construire leurs références et leur répertoire interprétatif. Considérant que ce type de sujet mobilise une diversité de modes sémiotiques (trames narratives, images stéréotypées, personnages caricaturaux, dialogues, trame sonores), il se définit donc comme un sujet multimodal en interaction avec d'autres sujets dans la classe et en dehors de la classe.

Dans cette perspective, la présentation permet d'approfondir la notion d'appropriation collective, pensée en fonction de la classe de littérature actuelle. Dans un contexte numérique, quels sont les effets d'une prise en compte du sujet multimodal sur l'appropriation littéraire des élèves du secondaire? La communication portera sur les résultats préliminaires d'une recherche subséquente pour laquelle des activités d'enseignement ont été reconfigurées pour l'enseignement de la littérature au secondaire selon un contexte multimodal.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

Comment permettre à des élèves de cours moyen de construire la compréhension de fables de Jean de la Fontaine?

Auteur : MARTINE COURBIN
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Les Fables de Lafontaine, qui figure aux programmes de l'Ecole en France depuis 2004, posent un défi considérable aux enseignants du cycle des Approfondissements.  La lecture de cette œuvre patrimoniale s'avère ardue pour des élèves du cycle 3 tant la compréhension des textes des fables dans leur triple dimension, narrative, poétique et apologétique est complexe. Or, le dispositif didactique de lecture-spectature proposé constitue une voie/voix pour lever ces difficultés en faisant résonner lecture littéraire et lectures filmiques. Dans une classe de cours moyen, deux adaptations visuelles ont été convoquées pour construire la compréhension des deux fables « la Cigale et la Fourmi » et  le « Corbeau et le Renard » : le film du spectacle théâtral de Robert Wilson et des dessins animés. La séquence visait à faire lire successivement et systémiquement ces deux fables sous la forme des trois supports différenciés, imprimé traditionnel puis visuels, invitant l'élève lecteur-spectateur à convoquer, interpréter, reconfigurer ses propres lectures dans un mouvement alliant linéarité et dynamisme. Plusieurs phases d'interactions langagières au sein de la classe, instituée communauté discursive disciplinaire, ont permis d'entendre dialoguer, se confronter ces lectures d'élèves parfois diverses, souvent proches, toujours renouvelées. Pour la très grande majorité des élèves de la classe de nouveaux savoirs se sont ainsi construits, enrichis par la « multilecture ».

81e Congrès de l'ACFAS

Décrire les différents profils de représentations des élèves du secondaire de la lecture littéraire à l'école afin de penser la « multilecture » littéraire en classe de français

Auteur : Alexie Miquelon
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Le concept de multilecture est en émergence et la didactique de la lecture littéraire en est à réfléchir à la reconfiguration des pratiques enseignantes pour s'y arrimer. Dans ce contexte, et puisque la lecture littéraire est éminemment socioculturelle (Falardeau et al., 2009) et subjective (Rouxel et Langlade, 2004), nous nous sommes intéressée aux représentations des élèves sur la littérature et la lecture littéraire telles qu'envisagées à l'école. Celles-ci sont en effet d'un grand intérêt en didactique puisqu'elles influencent les apprentissages.

Les réponses d'élèves (n=450) de cinq écoles secondaires de la région de Montréal à un questionnaire ont été analysées grâce à la méthode d'analyse de classes latentes, qui permet de discerner des profils de répondants au sein d'un échantillon hétérogène (Laska et al., 2009) grâce à des indices d'ajustement d'une grande précision (Magdison & Vermunt, 2002) et à une centration sur les individus (Üstünlüoğlu et Güngör-Culha, 2012).

La connaissance des profils de représentations existant au sein de l'échantillon permet de voir comment, dans le contexte d'enseignement en classes hétérogènes, les multitextes et la lecture littéraire sur des supports variés peuvent donner écho à ces multiples profils et, ainsi, créer des expériences didactiques qui soient signifiantes pour chacun des élèves.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture.

Auteur : Jean-françois Boutin
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

Lire des albums documentaires en littérature de jeunesse contemporaine : quelles compétences de lecture multimodale à construire chez les élèves de l'école primaire?

Auteur : anne halté
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

.Les albums documentaires font partie du secteur éditorial de la littérature de jeunesse. Très peu d'études leur sont aujourd'hui consacrées, alors même que les collections évoluent, en même temps que les savoirs et la médiation livresque entre ces derniers et le jeune lecteur. Ouvrages multimodaux, composites (Bautier et al. 2012), se différenciant parfois peu de la production fictionnelle, ils nécessitent des compétences de lecture liées à leur particularité plurisémiotique (ils peuvent mêler textes, photos, images, schémas…). Ils ont toute leur place à l'école, à côté des films et de la documentation électronique. Mais, tout comme pour ces derniers médias, il s'agit d'aider tous les jeunes lecteurs à les aborder.

Notre communication tentera une typologie des collections actuelles d'albums documentaires destinés essentiellement aux élèves de cycle 3 de l'école primaire française en mettant en avant, notamment, le rapport texte /image qui les caractérise et en soulignant les problèmes de lecture qu'ils peuvent présenter. Elle s'attardera ensuite plus spécifiquement sur quelques titres (pris dans la collection « Archimède », à L'Ecole des Loisirs) où les frontières entre fiction et documentaire sont brouillées. Entre le texte et l'image, qu'est-ce qui ressort de l'un et de l'autre ?  Comment aider les enseignants de l'école primaire à les faire lire en classe ?

81e Congrès de l'ACFAS

Voies multimodales d'accompagnement d'une lecture- écriture  des mythes : le cas d'Ulysse et d'Harry Potter en classe de FLE

Auteur : sonia salhi
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Dans une perspective didactique visant la sensibilisation à la lecture littéraire d'œuvres impliquant le mythe, nous nous sommes engagée dans des expérimentations dont la démarche consiste à recourir pour nos pratiques de classes de FLE à des documents multimodaux : textuels génériquement variés, vidéo et numériques. Nous nous sommes fixée plusieurs objectifs: chercher à faciliter l'accès à une littérature du mythe, agir sur les représentations de nos jeunes élèves en exploitant les TIC, les aider à mieux appréhender une lecture-écriture jugée complexe et difficile. Nous avons travaillé sur Harry Potter et Ulysse, deux figures ayant eu des implications positives sur les apprenants. L'exploitation du premier pour une multilecture cible des apprentissages qui font appel aux NTIC alors que le recours à Ulysse sert à mettre l'image sous toutes ses formes au service de l'apprentissage à côté des supports textuels variés : l'épopée, le poème, le conte. Par ailleurs, on tend à initier les jeunes à la recherche et à l'appropriation de compétences scripturales variées relatives à la maîtrise de la technique du résumé et de la synthèse pour présenter des exposés sur des aspects spécifiques du mythe. Des spots publicitaires, des bandes dessinées et des bandes d'annonces vont servir à émettre des hypothèses, à faire des commentaires et des interprétations, sans oublier les films pouvant être visionnés pour établir des comparaisons et produire des textes de genres différents.

81e Congrès de l'ACFAS

Pour un demain déjà là et vite dépassé : propositions didactiques à supports multiples pour lire un roman au secondaire et à l'université

Auteur : Noël Cordonier
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Dans Aliénation et accélération, Hartmut Rosa (2012) montre que nos sociétés souffrent de l'accélération temporelle qui impose notamment la simultanéité des activités et ce que les enseignants connaissent bien, la dispersion de l'attention. La littérature paraît bien outillée pour lutter contre le diktat du temps pressé, elle qui requiert la concentration soutenue et des compétences d'interprétation patiemment construites. Or, plutôt que d'opposer classiquement la didactique de la littérature à cette nouvelle exigence, nous préférons composer avec ce temps tyrannique.

Sous la devise « De la vitesse obligée à la lenteur militante », cinq enseignant-e-s et/ou didacticien-ne-s de littérature des degrés secondaire et universitaire ont chacun-e élaboré une activité d'enseignement/apprentissage qui répond à cette pression de la vitesse et une autre qui, à l'inverse, insiste sur l'approche lente d'un texte, ce tout en sollicitant librement mais nécessairement des supports multiples. Le livre retenu pour cette expérience traite précisément de l'histoire de la technologie informatique, jusqu'à la révolution numérique : La théorie de l'information, un roman (si !) d'Aurélien Bellanger (2012). Notre exposé décrit ces activités et leur réception ; il commente les effets des supports multiples aussi bien en régime lent qu'en régime rapide et il propose enfin un regard critique sur l'association de la littérature et de la « multimodalité ».

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

Utilisations marginales des œuvres multimodales pour enseigner la lecture littéraire au secondaire

Auteur : Judith Emery-bruneau
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Les objets littéraires à enseigner en classe de français au secondaire québécois sont plutôt confus dans les programmes (MÉQ, 2003; MÉLS, 2009), car on y présente une liste de notions et concepts à enseigner, lesquels sont toutefois mélangés de façon fort problématique. Quant au corpus d'œuvres à lire, il n'est marqué que d'une quantité (5 par an), divisible par genres et auteurs variés. Dans le cadre d'une recherche en cours (FQRSC, 2012-2015), des enseignants de français (n=10) ont été interrogés sur leurs conceptions de la littérature et sur la façon dont ils l'enseignent. Puis, leurs pratiques effectives ont été filmées dans le cadre d'une séquence d'enseignement de la littérature. Ces données, recueillies dans le but de décrire et de comprendre leur rapport à la littérature et leurs pratiques d'enseignement de la littérature, soulèvent une réflexion épistémologique sur les objets enseignés : qu'enseigne-t-on sous l'appellation « littérature » et comment l'enseigne-t-on? Nous présenterons spécifiquement les résultats issus des entretiens de trois enseignants qui expliquent comment et pourquoi ils utilisent l'adaptation filmique de textes littéraires pour enseigner la lecture littéraire et des notions de littérature. Il appert que ces œuvres multimodales sont essentiellement utilisées comme outils permettant de mieux comprendre l'univers narratif et la psychologie des personnages. Le recours aux œuvres multimodales demeure toutefois des pratiques marginales.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

Histoires de toujours et médias d'aujourd'hui : questions de hiérarchie et de légitimité

Auteur : claude puidoyeux
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

 Liée à notre espèce fabulatrice  (Huston, 2008), la transmission des histoires de toujours, qui innervent le présent (Louichon, 2012), initialement assurée par l'oralité (Goody, 1978) puis en occident par l'écrit (Chartier 1997) et ses interprètes autorisés  (Levy, 1997 ) à l'adresse de ses héritiers  (Bourdieu, 1964 ), se libère aujourd'hui des coteries pour investir les médias de la modernité en tirant parti de leurs  potentialités, avec l'énergie vitale qui la conduisit jadis vers l'écrit où elle fut sanctuarisée.

Cette troisième ère de la culture (Lévy, 1997) se déploie en un espace temps ouvert, le cyberespace, qui englobe jusqu'au public des déshérités (Donnat, 2008) à qui elle fait découvrir le plaisir de la lecture comme jeu, jusque là réservé au seul Lecteur (Picard, 1986). Le patrimoine, lui-même bousculé par les pratiques de la transfictionnalité (Saint-Gelais, 2012), se régénère dans des œuvres multimodales qui repoussent les frontières de la légitimité culturelle.

La narration transmodale est-elle la forme esthétique d'une ère nouvelle de culture partagée  (Jenkins 2012) ou bien, compte tenu des enjeux financiers, s'agit-il d'une usurpation, d'une « commercialisation » de l'enfance (Buckingham, 2010) ? Dans un contexte où les valeurs et les références académiques sont, sinon contestées, au moins passablement chahutées, comment enseigner la nouvelle littératie (Lacelle, 2009) sans renoncer à la littérature ou s'enfermer dans de nouveaux académismes ?

 

81e Congrès de l'ACFAS

Rôles et fonctions (adjuvants ou opposants) de l'illustration dans les manuels d'apprentissage de la lecture au cours préparatoire français

Auteur : Luc Maisonneuve
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Á partir d'un corpus d'exemples emblématiques, nous analyserons quelques-unes des relations entre les textes et les illustrations dans les manuels d'apprentissage de la lecture. En effet, si de nombreuses études sur ces relations sont disponibles pour les albums dits de jeunesse, il n'en est pas de même pour les manuels scolaires. Or, ces derniers offrent depuis longtemps des hybridations de textes et d'illustrations. Dans un premier temps, à partir de la présentation d'une typologie reposant sur les relations de redondance, de contrepoint et de complémentarité, nous montrerons quelles informations textuelles sont prioritairement prises en charge par les textes, d'une part, et par les illustrations, d'autre part. Un partage s'effectue entre narration et description. Dans un second temps,nous étudierons les systèmes de valeurs prônés ou repoussés par ces manuels au travers de la représentation figurative des ensembles textes/images. Enfin, dans un troisième et dernier temps, nous interrogerons l'apprentissage proprement dit de la lecture dans sa relation à l'usage des illustrations. Cette interrogation portera tout d'abord sur l'ordre chronologique du traitement des textes et des illustrations. Elle soulèvera notamment le problème de l'évocation. Tout ceci conduira à poser la question des objectifs attendus d'un  manuel d'apprentissage de la lecture : apprendre à lire des textes et/ou apprendre à lire des illustrations ?

81e Congrès de l'ACFAS

La multimodalité (BD, applications, films) en classe de FLE pour les adolescents

Auteur : Heloisa Moreira
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Nous présentons une expérience de travail de lecture multimodale en FLE réalisée avec des élèves du collège (12 et 13 ans) au Colégio Santa Cruz à São Paulo (Brésil) au cours de l'année 2012. Ce travail a vu le jour suite au constat de l'hétérogénéité en matière de lecture en français, parmi les élèves de la cinquième et de la nécessité de permettre à chaque élève de progresser dans l'apprentissage de la langue française et aussi de développer ses compétences linguistiques, métalinguistiques et sémiotiques en tant que lecteur pendant la durée d'une année scolaire. Public à divers visages, les adolescents demandent de l'enseignant une grande diversité d'activités, aussi bien au niveau du choix de textes et supports qu'au niveau des stratégies pédagogiques proposées en compréhension orale et en compréhension écrite. Sélectionner les textes qui seront travaillés en classe, profiter des images qui les accompagnent, exploiter des supports différenciés (BD, applications, film), favoriser le développement de l'autonomie, tout cela est un défi pour le professeur, qui doit être en formation continue.

81e Congrès de l'ACFAS

Stratégies d'entrée dans la lecture littéraire (cinéma, bande dessinée) et traces du sujet lecteur-scripteur au lycée (cartes mentales et journal du lecteur)

Auteur : Hélène CUIN
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Notre recherche,  qui concerne les stratégies  d'entrée dans la lecture littéraire en classe de seconde au lycée,  s'ancre dans un triple constat : une réticence et une difficulté  croissantes des jeunes élèves face à la lecture littéraire (Hébert, 2003 ; Rouxel, 1996), un « rapport au » texte littéraire (Barré de Miniac, 2000) profondément modifié par la préparation des épreuves certificatives du baccalauréat, et enfin, le bouleversement opéré par l'omniprésence de la littératie multimodale, qui a modifié la culture et la façon de lire des jeunes élèves (Kress,2009). Ces différents facteurs ont montré la nécessité d'une actualisation des textes littéraires (Citton, 2007) et la prise en compte des écrits de lecture qui mettent le lecteur en situation d'activité (Schaeffer, 2011).

Parallèlement, de façon relativement récente, la recherche en didactique du français a mis l'accent sur  la question du sujet lecteur (2004) puis, avec les apports des sciences du langage, sur celle du sujet lecteur-scripteur. S'impose aujourd'hui la notion de sujet lecteur-scripteur, qui prend en compte l'acte de lecture conjugué aux activités d'écriture.

Dans le cadre d'une recherche exploratoire, nous avons fait le choix d'associer et de conjuguer l'actualisation des textes selon une approche multimodale (bande-dessinée, cinéma)  à des activités régulières mettant en jeu le sujet lecteur-scripteur (cartes mentales et journal du lecteur).

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

Réécrire No pasaran, le jeu de Christian Lehmann : un enjeu pour la lecture? Points de vue, structure et découpage, du roman à la BD en passant par le docu-fiction

Auteur : Eléonore Hamaide-Jager
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

En 1996, lorsqu'il fait paraître son roman No Pasaran le jeu, Christian Lehmann ancre son propos dans l'univers du jeu vidéo qu'il connaît bien. En 2000, un documentaire du centre de documentation pédagogique met en image l'intrigue du roman sous la forme d'une enquête, et l'auteur du livre intervient ponctuellement, dans les décors du film, pour mettre en perspective certains aspects de son texte et éclairer des passages volontairement ambigus du texte. En 2005, Andreas, le retour paraît et en 2012, sortent simultanément le dernier volume de la trilogie et l'adaptation en bande dessinée de la première partie du premier volume, laquelle incorpore néanmoins des éléments qui n'apparaissent que dans les deux derniers tomes.

J'aimerais montrer dans quelle mesure la lecture du public adolescent se complexifie à mesure que les supports diversifient les points de vue et la structure du roman premier mais aussi combien de cette manière les spécificités des genres littéraires peuvent aussi être mieux saisies par le jeune lecteur, en particulier la condensation nécessaire de certains épisodes dans la bande dessinée ou les passages descriptifs du roman. Si la multiplicité des supports est réellement facilitatrice de sens pour les élèves, notamment dans l'appréhension complexe des conflits du XXe siècle, la lecture d'une œuvre transfictionnelle (Saint Gelais, 2012) demande, paradoxalement peut-être, une appropriation générique que le passage par l'écriture favorisera.

81e Congrès de l'ACFAS

Culture, lecture et imaginaire multimodaux : le(s) sens en réseaux

Auteur : Sylvain BREHM
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

   S'il est trivial d'affirmer que l'acte de lecture repose sur la formation de représentations mentales, leur nature et leur rôle ont fait l'objet d'assez peu de recherches approfondies en études littéraires. Pourtant, de récents travaux en sciences cognitives (Barsalou, 1999) montrent que les sensations, les émotions et les perceptions associées à nos représentations conceptuelles sont également conservées en mémoire et peuvent être réactivées en même temps que ces dernières lors de la lecture. En ce sens, l'imaginaire des lecteurs est fondamentalement «multimodal».

   Par ailleurs, la pluralité, l'interaction croissante et les caractéristiques des modes actuels d'accès à l'information ont un impact sur la manière de lire et de comprendre. À l'heure où priment la multimodalité, l'immersion dans des univers fictionnels (ceux des jeux vidéo, par exemple), et l'établissement de parcours de lecture singuliers (notamment grâce aux liens hypertextuels), construire du sens revêt des formes et repose sur des processus cognitifs nouveaux (Lebrun, Lacelle et Boutin, 2012).

   Je me propose d'examiner comment les pratiques culturelles actuelles mobilisent notre imaginaire et dans quelle mesure elles nous amènent à modifier nos manières de lire et notre conception de la «lecture littéraire».

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

 La lecture d'extraits de textes littéraires canoniques en classe de langue étrangère : des ressources multimodales au service du paratexte

Auteur : Rosanna Margonis-Pasinetti
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Nous nous intéressons aux démarches didactiques permettant aux élèves apprenant l'italien au niveau avancé d'aborder d'une façon autonome la lecture d'extraits de textes littéraires canoniques et patrimoniaux. Les élèves bénéficieront d'une telle démarche si elle est conçue dans une perspective actionnelle, intégrant tant la visée communicative que la dimension culturelle et donnant aux contenus la place qui leur revient. Visant la mise en œuvre  de démarches qui relèvent ce triple défi, nous nous demandons: «Comment faire en sorte que les élèves lisent et comprennent un texte littéraire de façon autonome, en mobilisant leurs connaissances générales et linguistiques et leurs compétences stratégiques et langagières?». Parmi les connaissances nécessaires à ce type de lecture figurent en bonne place celles qui composent le paratexte,  que les élèves ne possèdent en principe pas et qui sont normalement fournies par des éditions aux commentaires surabondants. La pratique montre que cette surabondance les décourage bien plus qu'elle ne les aide, qu'ils soient locuteurs natifs ou non-natifs. Nous nous proposons de montrer quelques démarches didactiques, fondées du point de vue théorique et méthodologique, qui visent le remplacement du paratexte figé par l'édition commentée, par des ressources multimodales, auxquelles les élèves peuvent avoir librement recours.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Auteur : Jean-françois Boutin
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)
81e Congrès de l'ACFAS

Rencontres avec des œuvres patrimoniales sur des forums et des blogs scolaires : visibilité des lectures et interprétations collaboratives

Auteur : Pierre Moinard
Colloque    515 - Vers une « multilecture » et une « multiécriture » littéraire? Des voies multimodales d'accompagnement de la littérature en classe (cinéma, jeu vidéo, bande dessinée...)

Les forums et les blogs possèdent des spécificités contribuant à la production collaborative, par des lecteurs, d'un discours (éventuellement multimodal) sur leurs  lectures tout en offrant l'occasion d'un examen précis des processus à l'oeuvre. En contexte scolaire, des échanges asynchrones en ligne ne pourraient-ils pas favoriser le partage des interprétations ? Comment entrent-ils en synergie avec des pratiques d'enseignement fondées sur l'objectivation progressive des lectures premières d'œuvres littéraires ?

Notre proposition apportera quelques réponses à ces questions en analysant des données collectées sur des forums et des blogs scolaires ouverts pour des lycéens en 2011 et 2012 et dédiés à la lecture de textes littéraires. 

Dans ces situations exigeantes, les élèves doivent donner, par écrit, une forme scolairement acceptable à leurs interprétations alors même qu'elles se cherchent. Les enseignants tentent d'orienter cet effort, en particulier par leur action en ligne. Nous examinerons d'abord l'évolution des «posts» en « textes de lecture ». Dans « Le roman de la lecture », Alain Trouvé (2001) désigne ainsi les « textes d'élucidation » d'une lecture littéraire, dans lesquels « émotions et affects interfèrent avec les jeux de l'esprit ». Nous analyserons ensuite les gestes professionnels des enseignants. Nous repèrerons enfin la manière dont élèves et professeurs envisagent la visibilité que ces situations de communication confèrent aux lectures subjectives.