Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Approcher l'articulation entre pédagogie et socialisation : analyse de contenu de la vie scolaire dans la presse

Auteur : Marie Pierre Dencuff
Colloque    506 - Le rapport au(x) savoir(s) : une clé pour analyser les épistémologies enseignantes et les pratiques de la classe

Un ensemble d'études fondamentales, tant dans le domaine de la sociologie de l'éducation (Bourdieu, 2000) que dans ceux de la pédagogie ou de la didactique (Charlot, 1997) ont souligné l'importance des pratiques sociales et culturelles dans l'École  en tant que modalités d'intégration et vecteurs d'apprentissage. Parce que les médias s'intéressent d'emblée à l'École,  leur analyse offre précisément aux chercheurs des indices pour approcher l'articulation entre pédagogie et socialisation. À partir des résultats de notre recherche (Dencuff, 2010), nous nous proposons de montrer comment le concept de vie scolaire permet d'éclairer certains points de cette articluation. La théorie d'Antony Giddens (1987) sur la structuration sociale et celle  des situations didactiques de Guy Brousseau (1984) représentent le socle  théorique de ce travail.  Les principales conclusions sont: 1-les savoirs scolaires sont valorisés par des comportements socialement prévus qui les soutiennent  2- la vie scolaire s'organise en référence à un répertoire de règles formelles et informelles 3- la régulation de la vie scolaire prend forme et donne du sens aux acteurs dans cette dialectique  4-L'enfant apprivoise  ces comportements formels pour devenir « élève » et tenir ce rôle qui le dispose à l'apprentissage. 

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    506 - Le rapport au(x) savoir(s) : une clé pour analyser les épistémologies enseignantes et les pratiques de la classe
81e Congrès de l'ACFAS

L'enseignement des questions de société (le cas du sida) et le rapport à la culture d'enseignants et enseignantes de sciences du Gabon

Auteur : Liliane Mbazogue owono
Colloque    506 - Le rapport au(x) savoir(s) : une clé pour analyser les épistémologies enseignantes et les pratiques de la classe

Plusieurs réformes éducatives en cours entendent rapprocher l'école de la communauté et prendre en compte les demandes sociales et les réalités quotidiennes des élèves (Perrenoud, 2011). C'est dans cette optique que le Gabon a intégré dans les programmes d'enseignement des sciences du secondaire la question de la prévention du sida en vue de permettre aux élèves de développer des compétences de vie pouvant les aider à protéger leur santé et celle des autres.

Comme toutes les questions socialement vives et les ‘éducations à', celle de la prévention du sida implique de ne pas s'en tenir au seul regard disciplinaire mais de s'ouvrir à d'autres formes et démarches de connaissances et de cadrer la situation de différentes manières, voire contradictoires (Albe, 2009; Larochelle&Désautels, 2006). Or, qu'en est-il des enseignantes et enseignants gabonais qui ont pour mission d'assurer cette éducation? Comment composent-ils avec les pratiques culturelles ambiantes mais aussi avec la culturescolaire? Quel est leur rapport à ces cultures et comment, le cas échéant, s'incarnent-elles dans leurs pratiques?

En prenant appui sur l'interactionnisme symbolique (Becker, 2004) ainsi que sur la problématique du rapport au savoir (Charlot, 1997), cet exposé présentera leurs façons d'approcher cette question lorsqu'ils discutent entre collègues.

81e Congrès de l'ACFAS

Enfant victime et jeunesse violente en Afrique : quelle est la responsabilité des systèmes politiques et éducatifs?

Auteur : Eric MUTABAZI
Colloque    506 - Philosophie de l'éducation, histoire et études comparatives

Depuis la période de l’indépendance jusqu’à la dernière décennie, les pays d’Afrique ont connus plusieurs guerres et massacres interethniques voire même les génocides. Les conséquences de ces horribles événements sont nombreuses ; plusieurs millions de morts et de réfugies, la destruction des  biens publics (santé, école, etc.) et des personnes, mais surtout le nombre exorbitant des enfants précaires, orphelins et victimes.

Les causes de ces phénomènes sont souvent des systèmes politiques utilisés dans la gestion des pays, dans l'éducation du peuple et dans l'enseignement des jeunes adolescents. Dans cette communication, nous allons voir : « en quoi les systèmes politiques et éducatifs contribuent à rendre les enfants et les jeunes victimes et violents ». Pour illustrer notre analyse, nous étudierons le cas des systèmes politiques et éducatifs du Rwanda à travers les ouvrages historiques, les programmes politiques et éducatifs, ainsi que le contenu des manuels scolaires.

Après, nous proposerons quelques repères pour une politique éducative contribuant à atténuer la souffrance des enfants, à lutter contre la violence des jeunes et contribuer à la paix, à l’unité et à l’éducation à la citoyenneté.

 



81e Congrès de l'ACFAS

La problématique du rapport au savoir : une perspective sociodidactique féconde en vue de (re)penser et mieux comprendre la question de l'échec ou de la réussite scolaire

Colloque    506 - Le rapport au(x) savoir(s) : une clé pour analyser les épistémologies enseignantes et les pratiques de la classe

La problématique du rapport au savoir est aujourd'hui une référence dans plusieurs domaines (sociologie, psychanalyse, didactique, etc.). Utilisée à la fin des années 1970 par plusieurs chercheurs et chercheuses francophones, l'expression de rapport au savoir s'est répandue depuis le début des années 1990, faisant l'objet de plusieurs avancées théoriques et empiriques, notamment en sciences de l'éducation. Dans mes recherches, j'insiste sur l'une de ses dimensions, soit la question du sens en éducation.

La question du sens est un des éléments mis de l'avant par la sociodidactique. Il s'agit d'un élément central pour comprendre « de l'intérieur » aussi bien les enjeux de la vie quotidienne, par exemple, que ceux qui traversent le travail scolaire, étant entendu que le sens de ce travail, comme le souligne Perrenoud (1994), n'est pas seulement lié au sens des savoirs. Il est aussi et peut-être plus lié au sens que revêtent la relation, la tâche et, plus globalement, la situation. Dans cette veine et en s'appuyant sur les récits d'élèves du secondaire, cette contribution tentera de montrer comment la question des rapports sociaux est fondamentale dans le sens que les élèves donnent à l'école et à ce qu'ils apprennent. Il sera question d'examiner les rapports relevant davantage du privé à l'instar des rapports entre pairs et paires, ainsi que les rapports à la famille et à des situations socioculturelles, tel le confiage scolaire (Demba, 2010 ; Pilon, 2003).

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque    506 - Le rapport au(x) savoir(s) : une clé pour analyser les épistémologies enseignantes et les pratiques de la classe
81e Congrès de l'ACFAS

Epistémologie dominante des enseignants à travers les genèses instrumentales dans les activités scientifiques à l'école élémentaire, en France

Auteur : Elisabeth PLE
Colloque    506 - Le rapport au(x) savoir(s) : une clé pour analyser les épistémologies enseignantes et les pratiques de la classe

A partir d'entretiens classiques (13 au total) sur les usages que font les enseignants des manuels scolaires de sciences et plus spécialement sur les genèses instrumentales qu'ils pratiquent (Rabardel, 1995), nous avons tenté de dégager leur épistémologie dominante. Ce type d'entretien est une sorte de «trilogue» (Kerbrat-Orecchioni & Plantin, 1995), une conversation à trois entre l'enseignant, le chercheur et le manuel. Autrement dit, par l'intermédiaire d'un tiers interposé, le manuel scolaire, l'enseignant va dévoiler ses pratiques, sa conception de l'enseignement, ses manques.

C'est ainsi que les enseignants mettent en avant le primat de l'empirie; pour eux, il est important que les élèves fassent, agissent. L'expérimental, quant à lui, n'est bien souvent perçu que dans sa dimension expérientielle. Du problème, c'est la face pragmatique qui est considérée, la face outil pour rompre avec le quotidien et la pensée commune, n'est pratiquement pas envisagée. Enfin le savoir est considéré comme le coup de sifflet qui marque la fin de la leçon, le résumé avant de passer à autre chose. Le savoir est chosifié  et n'a pas de caractère problématologique (Astolfi, 2008). Les clés d'accès au troisième monde de Popper (1972/1979) ne semblent pas faire partie du trousseau des enseignants. Les activités scientifiques ne sont envisagées que dans leur rapport premier au monde (Bautier & Rayou, 2009); peu de place pour la mise en débat, l'argumentation, la recherche d'explications.

81e Congrès de l'ACFAS

Des gestes concrets pour soutenir le développement des compétences en littératie dans une communauté rurale sénégalaise

Auteur : Mamadou Ly
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

Depuis 1996, la Fondation Paul Gérin-Lajoie (FPGL), à travers son programme Alpha, appuyait au Sénégal des talibés adultes en leur faisant bénéficier de cours de français. De 2002 à 2009, ce sont 2 568 jeunes talibés qui ont été alphabétisés, dans 54 écoles coraniques, appelées Daaras,  écoles qui ne servent habituellement qu'à l'enseignement du Coran.

Ce projet s'est implanté grâce  à l'ouverture des maîtres coraniques appelés marabouts. Un travail de proximité a été réalisé afin qu'ils s'approprient et participent au changement en acceptant que les classes de français soient installées dans l'enceinte même des Daaras. L'implication des marabouts a été essentielle et beaucoup d'entre eux souhaitent offrir cette chance à leurs jeunes écoliers, appelés talibés.

La communication présentera le contexte d'implantation du projet, les enjeux rencontrés, les stratégies utilisées ainsi que les retombées de celui-ci chez les jeunes et leur  communauté. Par une intervention globale, le projet de la FPGL a non seulement augmenté les compétences en littératie de ces jeunes mais aussi amélioré leur quotidien par des prises en charge sanitaires ainsi qu'une prise de conscience de leurs droits et de leur capacité à vivre  parmi les leurs grâce à l'apprentissage de petits métiers. De même, ce projet a favorisé un partenariat avec le ministère de l'Éducation du Sénégal, donnant naissance à la conception, à l'élaboration et à la validation d'un nouveau curriculum.

81e Congrès de l'ACFAS

La notion de poste de travail et le développement des compétences en littératie : expertise de l'enseignante et rapport aux savoirs des élèves

Auteur : Pascal Dupont
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

Les derniers indicateurs publiés concernant le niveau de maîtrise de la langue des élèves français (MEN, 2012) indiquent un accroissement du nombre d'élèves français dans les faibles niveaux de compétences ce qui conduit à envisager de nouvelles propositions didactiques pour les enseigner. Notre problématique s'inscrit dans le cadre de la notion de littératie et des valeurs ajoutées qu'elle véhicule (Lépine, Hébert, 2012) et de la théorie de l'action conjointe en didactique (Sensevy, Mercier, 2007). Plutôt que d'en rester à une analyse des apprentissages et des produits réalisés en classe en termes de déficiences (Bauthier, Rayou, 2009), nous proposons aux enseignants de s'engager dans des ingénieries coopératives  afin d'améliorer la visibilité des objets d'apprentissage.

Nous importons pour ce faire, du champ de l'ergonomie dans celui de la didactique, la notion de poste de travail, comme forme transactionnelle. Ces postes sont élaborés à partir de différents paramètres (dispositif spatio-temporel, outils ostensifs et sémiotiques, tâches techniques, contraintes, produit attendu évaluable). Il s'agit de modifier, en amont, certaines variables afin de focaliser l'analyse de séances enregistrées sur leur impact, puis de contraster cette analyse avec celle de séances de même nature sans postes de travail, effectuées dans une classe témoin. Une évaluation commune des élèves des deux classes devrait permettre de constater si le rapport au savoir des élèves s'en trouve modifié.

81e Congrès de l'ACFAS

Synthèse

Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire
81e Congrès de l'ACFAS

État des lieux de la littératie à La Réunion

Auteur : Michel latchoumanin
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

La plupart des recherches portant sur l'illettrisme ont jusqu'à présent contribué à entretenir l'idée que la personne dite illettrée est victime d'un handicap. L'inflation des termes utilisés à son égard, pour assoir cette invention, a finalement atteint son but. L'illettré a désormais intégré sa maladie pour échapper aux propos insoutenables de ceux qui, à son insu, voudraient le guérir d'un mal dont il n'avait pas encore conscience il y a tout juste trois décennies. Il ne se passe pas un jour sans qu'un nouveau qualificatif ne soit trouvé pour marginaliser cet individu qui dérange dans une société où l'écrit s'est imposé comme le critère majeur de tout projet d'insertion socioprofessionnelle, de tout projet de vie tout court.
A voir l'acharnement avec lequel certains mènent un combat perdu d'avance, parce que mal organisé, pour soi-disant éradiquer l'illettrisme, on ne prend aucun risque à affirmer aujourd'hui que la condition même de l'existence se résume à l'expression : “Tu lis donc tu es”. En dehors de cette réalité point de salut pour celui qui ne sait pas, qui ne lit pas, qui ne comprend pas, qui n'écrit pas, qui ne voit pas …en un mot qui n'existe pas. Ces propos introductifs seront illustrées par un état des lieux de la prévention et de la lutte contre l'illettrisme à La Réunion, département français de l'outremer sis dans l'océan Indien

81e Congrès de l'ACFAS

Plénière

Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire
81e Congrès de l'ACFAS

Enseignants en action : convergences et écarts des pratiques déclarées et effectives en enseignement de compétences en littératie au préscolaire et au premier cycle du primaire

Auteur : André c. Moreau
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

Cette communication décrit les résultats d'une recherche de trois ans visant à documenter les transformations perçues et observées dans huit écoles et classes du préscolaire et du premier cycle du primaire. L'implantation des nouveaux programmes en Ontario au début des années 2000 a amené des professionnels scolaires à documenter les changements opérés par les enseignants de l'enseignement des compétences en littératie (lecture-écriture). Cette recherche en partenariat avec des chercheurs, des planificateurs d'implantation de programme, des formateurs et des enseignants s'intéresse à l'étude des changements chez des enseignants qui, par une collaboration-concertation, une formation et des actions ciblées, ont amélioré leurs pratiques en classe. Cette recherche soulève les enjeux des méthodes empiriques liées aux pratiques déclarées et observées d'enseignants. Cette communication tente également de faire l'analyse des convergences et des écarts entre les pratiques observées et déclarées afin de préciser les relations entre la singularité des pratiques déclarées et la complexité des pratiques effectives observées en classe. Les résultats permettent de comprendre les dynamiques d'appropriation des pratiques d'enseignement dans les écoles et dans les classes.  

81e Congrès de l'ACFAS

Le Centre d'aide en français écrit à l'Université du Québec en Outaouais (UQO) : un exemple de dispositif didactique en formation initiale à l'enseignement

Auteur : Amélie Guay
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

La maitrise du français écrit représente souvent un fardeau pour les étudiants qui n'arrivent pas à atteindre un niveau de compétence suffisant aux exigences universitaires. Les universités misent donc sur les centres d'aide en français écrit (CAFÉ) afin de remédier en partie au problème (Falardeau, 2010; Nadeau, 2010). Cartier et Langevin (2001)
ainsi que Lefrançois, Laurier, Lazure et Claing (2008) révèlent que les mesures d'aide les plus efficaces sont les ateliers thématiques grammaticaux ainsi que l'aide individuelle, d'où l'intérêt d'offrir une combinaison de mesures. Pour aider les étudiants de l'UQO, particulièrement ceux qui étudient en formation initiale à l'enseignement, un CAFÉ a été créé en 2006. Notre communication sera divisée en deux parties. La première vise à présenter la problématique de la littératie universitaire et les dispositifs didactiques utilisés dans ce CAFÉ, afin de donner des exemples concrets des mesures mises en place. Nous présenterons aussi les résultats statistiques de l'établissement au sujet de la réussite au Test de
certification en français écrit pour l'enseignement (TECFÉE) permettant de comprendre et d'expliquer les retombées des dispositifs didactiques sur la maitrise du français écrit d'étudiants universitaires. La seconde partie présentera les résultats préliminaires d'une expérimentation qui vise à décrire et à analyser l'évolution du rapport à l'écriture (Barré-De Miniac, 2000; 2002) des étudiants lors de leur passage au CAFÉ.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire
81e Congrès de l'ACFAS

La littératie partagée en Afrique francophone et en Haïti

Auteur : Marie-Françoise Joly
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

L'éducation de base occupe une importance relative dans plusieurs pays en voie de développement. Le taux de scolarisation atteint à peine 52% à Haïti et 39% en Afrique francophone, et ce, sans garantir pour autant l'alphabétisation de tous ces jeunes. La Fondation Paul Gérin-Lajoie œuvre depuis 35 ans au développement de l'éducation en apportant un support au développement du système éducatif en place. Les Éducateurs sans Frontières de la Fondation, par une approche d'accompagnement orientée vers un changement de pratiques professionnelles, aident à la construction  de modèles endogènes, ce qui contribue à en assurer la pérennité. Le partage des savoirs dans le respect des différences,
l'ajustement aux réalités des milieux et l'ouverture sur le monde contribuent à une prise en charge par la communauté selon ses besoins, ses limites et ses buts. La pédagogie interactive et l'intégration des TICES sont au cœur des interventions de la Fondation.

La communication présentera notre vision de l'accompagnement qui colore nos actions tant au  niveau du processus d'intervention que des approches pédagogiques développées avec les partenaires. Elle survolera les travaux de recherche qui sont à l'origine de cette orientation ainsi que ceux élaborés à l'interne résultant de nos expériences
sur le terrain.

81e Congrès de l'ACFAS

Plénière

Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire
81e Congrès de l'ACFAS

Pratiques d'enseignement et d'évaluation de l'oral au primaire pour le développement de la littératie

Auteur : Raymond Nolin
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

Au primaire, l'oral joue un rôle important dans les premiers apprentissages en lecture et en écriture ainsi que dans l'ensemble des disciplines (Trehearne, 2005). Dès la première année du primaire, l'oral devient un levier important pour l'apprentissage de l'écriture qui se poursuivra tout au long de la scolarité. Alors que l'oral occupe une place importante dans le développement de la littératie des élèves (Lebrun, 2008), peu de chercheurs se sont intéressés aux pratiques d'enseignements et d'évaluation de l'oral en classe du primaire.
L'objectif de cette communication est de présenter les résultats d'une recherche quantitative à visée descriptive menée auprès de 192 enseignants du primaire au Québec. Les résultats obtenus pourraient avoir des répercussions importantes, entre autres, pour l'enseignement de l'oral au primaire, notamment en ce qui concerne le développement de la littératie. En effet, une meilleure connaissance des pratiques des enseignants permettra à ces derniers de diversifier les tâches qui sont proposées aux élèves tout au long de leur
parcours à l'école primaire. En ce sens, notre communication permettra de faire des liens entre les résultats de notre recherche et les valeurs ajoutées de la littératie proposée par Hébert et Lépine (2012).

81e Congrès de l'ACFAS

Les filiations organiques entre littératie classique et littératie médiatique

Auteur : Nathalie Lacelle
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

L'écrit existe depuis sept mille ans, et, sur support imprimé, depuis six siècles, mais c'est seulement depuis trente ans que l'homme moderne dispose d'outils numériques perfectionnés pour transmettre des messages variés. Si la littératie classique désigne couramment, dans le milieu des spécialistes (cf Masny, 2001), la maîtrise plus ou moins grande des habiletés de lecture et d'écriture, la littératie médiatique multimodale rend compte du changement non seulement des médias un à un, mais de tout un environnement médiatique qui intègre l'imprimé, l'audiovisuel, la téléphonie et l'ordinateur, dans ses développements les plus récents comprenant entre autres l'Internet et surtout le web 2.0
(Livingstone, 2004 ; Hobbs et Frost, 2003 ; Hobbs, 2007). Nous ferons état des filiations de l'une à l'autre de ces littératies, en démontrant leurs convergences et complémentarités. Pour ce faire, nous parlerons a) de leur nature propre; b) de la  place qu'y tient l'écrit; c) des compétences de bases touchées, et plus particulièrement des compétences sémiotiques, mais également des compétences linguistiques, informationnelles, pragmatiques et technologiques; d) des  apprentissages formels et informels dans chaque type de littératie; e) de la place qu'y tient la culture; f) de l'approche pédagogique sous-tendant son application à l'école; g) des particularités cognitives  touchant son apprentissage; h) des formes de socialisation auxquelles chacune a donné naissance.

81e Congrès de l'ACFAS

Plénière

Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire
81e Congrès de l'ACFAS

Effets de l'apprentissage des stratégies cognitives de planification en écriture sur la cohérence textuelle de récits d'élèves francophones du Nouveau-Brunswick et de l'Alberta

Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

L'objectif de cette communication est de présenter les résultats obtenus en cohérence textuelle par deux groupes d'élèves de la 4e année du primaire qui ont rédigé un récit imaginaire : un groupe à qui on a enseigné des stratégies d'écriture selon une approche cognitiviste (groupe expérimental) et un groupe qui a reçu un enseignement traditionnel (groupe témoin). Ces résultats ont été obtenus à partir de l'évaluation des textes par deux juges selon une grille validée lors d'études précédentes (Cavanagh, xxxx). Nous présenterons également les résultats obtenus en ce qui a trait à l'apprentissage des stratégies de révision par l'analyse des entrevues auxquels ont participé 8 élèves. L'étude
en question s'inscrit dans le cadre d'une recherche plus large portant sur les effets de l'enseignement de stratégies sur la capacité d'élèves francophones du
Nouveau-Brunswick et de l'Alberta à rédiger un récit imaginaire (en 4e année) et un récit réaliste (en 5e année). Elle a été subventionnée par le CRSH.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire
81e Congrès de l'ACFAS

De la conscience émotionnelle aux mots pour le dire et comprendre

Auteur : Joanne Pharand
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

La littératie implique la capacité d'utiliser le langage et les images pour lire, écouter, parler, comprendre et interagir avec les autres (MÉO, 2006). Parmi ces images, figure le langage non verbal, souvent d'ordre émotif. Décoder, comprendre et interpréter ce langage relèvent de compétences particulières. Les enseignants et les élèves ont-ils les outils pour exprimer et comprendre les émotions qu'ils vivent au quotidien? Les enseignants sont-ils conscients des effets des émotions sur eux et sur les élèves? Pour Taylor et Dymnicki (2007), un soutien émotionnel favorise un climat de confiance qui permet à l'élève de s'engager véritablement dans ses apprentissages. Des chercheurs s'intéressent aux compétences émotionnelles, lesquelles mobilisent des savoirs, savoir-être et savoir-faire quant à la prise de conscience de soi lors de situations problématiques (Gendron, 2008, Gendron et Lafortune, 2009; Lafranchise, 2010; Letor, 2006). Notre recherche-action, menée auprès d'enseignants de 3e cycle du primaire et certains élèves à risque, s'inspire de la démarche de
Mayer et Salovey (1997) pour les outiller à mieux observer les émotions qu'ils vivent et celles de leurs élèves afin d'améliorer leurs interventions. L'analyse qualitative du contenu (Bardin, 2004) regroupe les idées dominantes sur : les situations vécues par les enseignants et leurs interventions auprès des élèves ciblés.

81e Congrès de l'ACFAS

Validation d'un outil de dépistage d'enfants à risque de présenter des difficultés du langage (ODLÉ)

Auteur : brigitte Stanké
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

Plus de 80 % des élèves présentant des difficultés d'apprentissage montrent des difficultés de la lecture et de l'orthographe. De nombreuses recherches ont mis en évidence que, dès la maternelle, les enfants développent un certain nombre de préalables à cet apprentissage complexe de la lecture et de l'orthographe. Plusieurs études ont démontré qu'il est possible de réduire d'environ 20 % le nombre d'élèves à risque d'échec scolaire par un dépistage précoce et des interventions ciblées. Plusieurs outils de dépistage ont alors été mis
au point, mais peu ont été standardisés et validés au Québec. L'objectif de cette communication est de présenter la validation d'un outil de dépistage, étalonné auprès d'élèves de maternelle québécois, basé sur les capacités cognitives (traitement phonologique, visuoperceptuelle et mémoire lexicale orthographique à court et à long terme) sous-tendant l'apprentissage du langage écrit destiné aux élèves de maternelle.

81e Congrès de l'ACFAS

Identification des indicateurs fidèles et valides pouvant favoriser la maîtrise du français oral chez les futurs enseignants en formation initiale

Auteur : Annabelle Caron
Colloque    509 - Développement des compétences en littératie en contexte d'inclusion et en contexte scolaire

Alors que la didactique du français oral a pris un essor fulgurant au Québec depuis les années 1990 (Bergeron et Plessis-Bélair, 2012; Bergeron, Plessis-Bélair et Lafontaine,
2009; Dolz et Schneuwly, 1998, 2002; Lazure, 1995; Plessis-Bélair, Lafontaine et Bergeron, 2007), les recherches actuelles n'ont que trop peu effleuré les modalités d'évaluation de la qualité du français oral des futurs enseignants. En effet, ce thème incontournable dans le cadre de la formation des futurs maîtres souffre d'une méconnaissance des diverses modalités d'évaluation de sa qualité par les formateurs universitaires (Mottet et Gervais, 2007). Le développement des compétences en littératie au regard des 10 valeurs ajoutées à la notion de littératie (Hébert et Lépine, 2012) est la perspective choisie afin de présenter les résultats obtenus dans le cadre d'une étude exploratoire s'intéressant aux qualités métrologiques de grilles d'observation de l'oral. Alors que très peu des indicateurs des deux grilles se sont avérés fidèles et valides, néanmoins, la compétence linguistique et la compétence discursive ont regroupé le plus grand nombre d'indicateurs fidèles et valides au regard de notre étude.