Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Le rôle de la culture évaluative dans la construction de savoirs professionnels en évaluation par des enseignants formés en ligne

Auteur : Isabelle Nizet
Colloque    504 - Formation des maîtres

La communication présente les résultats de la première partie d’une étude exploratoire menée auprès d'enseignants en exercice suivant une formation professionnalisante en évaluation des apprentissages. La perspective culturelle en évaluation (Jorro, 1996, 2006, 2009) met en lumière le rôle émancipatoire de la formation axée sur le développement d'une culture en évaluation favorisant l'intelligibilité des pratiques (Vial, 2009) plutôt que l'adoption de bonnes pratiques. La première étape de cette recherche exploratoire consiste à développer une meilleure compréhension de l'étayage culturel des pratiques évaluatives et de l'évolution de cet étayage dans le cheminement d'apprentissage d'enseignants en exercice.

Une analyse de contenu d'artefacts réflexifs produits par dix enseignants dans trois forums de discussion et un cyberfolio a permis de dégager les effets de quatre sources d'étayage culturel : l'appui sur l'expérience d'évaluation antérieure vécue comme élève, l'appui sur le contexte professionnel et la culture évaluative du milieu professionnel et l'appui sur l'expérience professionnelle. Nous avons modélisé les parcours d'apprentissage de ces enseignants après avoir relevé le rôle légitimant ou invalidant de ces étayages dans leur apprentissage professionnel en évaluation. Les constats effectués ne peuvent être généralisés, mais permettent de cerner plusieurs enjeux de la professionnalisation des enseignants dans un contexte de culture plurielle de l'évaluation.  

81e Congrès de l'ACFAS

Analyses discursives de tensions et identification de contradictions au cours du développement d'un modèle organisationnel d'alternance dans le cadre du projet FAST

Auteur : Bruno Lemieux
Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel

Dans une intervention de type «Laboratoire du changement», les participants tentent de développer leur pratique en travaillant en groupe multidisciplinaire, appuyé par un groupe de chercheurs qui les aident à identifier les tensions récurrentes. L'objet partagé se situe dans une compréhension nouvelle et dans la construction d'un nouveau modèle qui permet d'articuler des exigences souvent contradictoires. (Engeström, 2001) Nous avons identifié les dilemmes, conflits, conflits critiques et doubles contraintes, avec une adaptation de l'onion méthodologique d'Engeström et Sannino (2011). Ces tensions et conflits ont émergé du discours d'agents participants au projet FAST, projet de recherche-intervention qui propose de développer un modèle organisationnel d'alternance pour améliorer la persévérance scolaire. Les manifestations discursives des tensions dans le discours des agents sont repérées à même les verbatims des entretiens et les unités de sens sont choisies pour leur caractère dialectique. Pour documenter l'état de besoin, nous avons utilisé le miroir d'Engeström ainsi que l'observation participante. C'est en travaillant à la clarification des tensions et des contradictions suscitées par l'intégration d'un nouveau modèle co-élaboré que l'alternance études|entrepreneuriat s'est formée en créant une entreprise scolaire dans laquelle des agents élèves ayant des difficultés de motivation et de persévérance scolaire se sont engagés de façon hebdomadaire.

81e Congrès de l'ACFAS

Une enquête sur la professionnalisation de la formation à l’enseignement au Québec : les résultats liés au profil sociologique des étudiants qui veulent devenir enseignants

Auteur : Véronique Jobin
Colloque    504 - Formation des maîtres

À l’échelle internationale, plusieurs chercheurs se sont penchés sur la question du profil sociologique des enseignants. Toutefois, il n’existait pas d’enquêtes récentes qui offraient des données québécoises sur le sujet. Or, l’intérêt d’une recherche plus poussée concernant le profil sociologique des enseignants est associé à plusieurs enjeux, par exemple connaître l’évolution du recrutement social de ce groupe professionnel, ses effets sur le mode de fonctionnement de l’école, ses influences sur les pratiques pédagogiques des nouveaux venus dans la profession, etc. Notre étude, portant sur profil sociologique des étudiants qui veulent devenir enseignants, contribue donc à combler cette lacune. Elle visait à examiner et analyser les caractéristiques du renouvellement de la profession enseignante via les candidats à l’enseignement. La méthodologie consistait à réaliser une enquête par questionnaires électroniques auprès de 638 étudiants en enseignement fréquentant diverses universités québécoises. Ce sont les résultats relatifs à leur profil sociologique qui seront ici présentés. Ils permettront de déceler la présence de lignes de continuité qui semblent importantes en ce qui a trait au renouvellement de la profession enseignante au Québec. Nous serons à même de constater que celles-ci réduiraient la portée des réformes de la formation des maîtres et, par voie de conséquence, celle du mouvement de professionnalisation de cette formation.

81e Congrès de l'ACFAS

Les compétences professionnelles des enseignants débutants et apports des programmes d’insertion mis en place dans le milieu scolaire au Québec

Auteur : Joséphine Mukamurera
Colloque    504 - Formation des maîtres

Des recherches menées depuis plusieurs années révèlent que la phase d’insertion professionnelle en enseignement continue de représenter un moment de survie, d’adaptation et d’apprentissage intenses de tous ordres (Huberman, 1989; Mukamurera, 2005, 2011). Certains auteurs évoquent un sentiment d’incompétence pédagogique et d’inconfort psychologique (Martineau et Corriveau, 2000; Mukamurera et Gingras, 2004), une faible satisfaction concernant certaines compétences (Bidjang Gladys et al., 2005), voire un sentiment de ne pas être suffisamment préparés à la réalité du métier (Mukamurera, Bourque et Gingras, 2008). Ce portrait aurait-il changé au Québec depuis la mise en place d’un nouveau cadre de formation des enseignants orientée explicitement sur le développement des compétences professionnelles (Gouvernement du Québec, 2001)? Les nouveaux enseignants seraient-ils plus prêts et compétents que leurs prédécesseurs à assumer les diverses facettes du travail enseignant? Quelles compétences semblent-elles mieux maitrisées et lesquelles suscitent encore l’inquiétude au sortir de l’université et durant les premières années d’enseignement? Les programmes d’insertion mis en place dans le milieu scolaire seraient-ils effectivement nécessaires et bénéfiques pour soutenir la professionnalisation des enseignants? Ce texte apportera des réponses à ces questions, à partir des résultats d’une enquête menée en 2011-2012 auprès des enseignants débutants et des responsables de l’insertion.

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel
81e Congrès de l'ACFAS

Tendances actuelles de la recherche québécoise portant sur l’enseignement des sciences humaines au primaire

Auteur : Anderson Araújo-Oliveira
Colloque    504 - Formation des maîtres

Les orientations actuelles en matière de professionnalisation du métier d’enseignant supposent non seulement des changements dans la formation initiale, mais elles requièrent que la recherche s’efforce de comprendre les pratiques d’enseignement afin de fournir aux futurs enseignants des connaissances issues de l’analyse des pratiques (Tardif, Lessard et Gauthier, 1998). La présente communication s’inscrit au cœur de ces préoccupations. Elle vise à dégager les caractéristiques de la documentation scientifique québécoise portant sur l’enseignement des sciences humaines au primaire publiée au cours de la dernière décennie (2001-2011) et de dégager ses apports et limites pour alimenter la formation des maîtres ainsi que les pratiques d’enseignement. Les données analysées laissent entrevoir que les recherches se consacrent à l’étude de la conception du statut du savoir, à la conception des modalités d’accès à celui-ci ainsi qu’à la conception de son opérationnalisation en classe. Néanmoins, elles analysent ces éléments du point de vue de leur énonciation plutôt que sur le plan des conditions réellement mises en place (médiation pédagogicodidactique) pour favoriser le développement des processus d’apprentissage chez l’élève (médiation cognitive). En ce sens, l’articulation entre ce qui est énoncé et ce qui se passe réellement en salle de classe est encore peu connue.

81e Congrès de l'ACFAS

Nouveau regard sur les relations école-famille dans le contexte de l'évaluation des apprentissages au primaire à l'aide de la théorie de l'activité

Auteur : Rollande Deslandes
Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel

La littérature scientifique regorge d'écrits montrant que des relations école-famille positives sont d'une importance incommensurable pour s'assurer de la réussite et de la persévérance scolaires (Cyrulnik et Pourtois, 2007; Deslandes, 2009; Epstein, 2011). Or, le contexte du «renouveau pédagogique» où figurent l'approche par compétences et des changements majeurs en matière d'évaluation des apprentissages, engendrent beaucoup de questionnement et d'insécurité chez plusieurs parents. Après consultation auprès de parents et de membres d'équipe-école, divers outils et modes d'accompagnement des parents ont été proposés pour démystifier le processus d'évaluation des apprentissages. À l'aide du modèle de la théorie de l'activité (Engeström, 2001), nous illustrons succinctement les deux premières études d'un programme de recherche portant sur la communication école-famille dans le contexte de l'évaluation des apprentissages. Puis, nous nous centrons sur un projet pilote (3e étude) visant à développer et pré-expérimenter des ateliers mettant en action des parents d'élèves de la maternelle (n = 7) et de la sixième année (n = 3). Menée à l'aide du logiciel N'Vivo, l'analyse des propos recueillis en 2010 auprès des participants lors de ces deux études de cas révèle des tensions entre les parents et les enseignants quant aux règles en vigueur de même qu'aux rôles et responsabilités de chacun en regard de l'évaluation des apprentissages.

81e Congrès de l'ACFAS

Le rôle des enseignants dans le soutien de l'engagement scolaire des élèves du secondaire

Auteur : Amanda Lopez
Colloque    504 - Formation des maîtres

Objectif: communiquer l’état des connaissances concernant le sujet de recherche «le rôle des enseignants dans le soutien de l’engagement scolaire des élèves du secondaire» à partir de la recension d’écrits scientifiques.

Problématique:

En 2009-2010, le taux de décrochage scolaire au Québec était de 20,1 % (Gouvernement du Québec, 2011). Le décrochage scolaire est une problématique multidimensionnelle: des facteurs personnels, familiaux et scolaires interviennent pour que les jeunes décident d’abandonner l’école avant l’obtention de leur diplôme du secondaire (Fortin et al., 2004). Au plan scolaire, deux facteurs demeurent déterminants chez les élèves à risque de décrocher, soit le désengagement scolaire de l’élève (Archambault et al., 2009), et son faible rendement (Fortin et al., 2004; Janosz et al., 1997). En revanche, certaines études soulignent que la qualité affective de la relation enseignant-élève (Roorda et al., 2011), les styles d’enseignement au secondaire (Jang et al., 2010) et l’habileté de l'enseignant à créer et à maintenir un climat de classe approprié (Anderman et al., 2011) peuvent exercer un effet positif sur l’engagement scolaire, lequel influence subséquemment de façon directe le rendement scolaire des élèves (Fortin et al., 2012). Dans le souci de favoriser la réussite scolaire des élèves, la présente étude cherche à clarifier la question suivante: quel rôle jouent les enseignants dans le soutien de l’engagement scolaire des élèves du secondaire?

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel
81e Congrès de l'ACFAS

La formation des rédacteurs peut-elle aider à améliorer la rédaction de questions à réponse écrite?

Auteur : Jacinthe Cloutier
Colloque    504 - Formation des maîtres

Les questions à choix multiple (QCM) et à réponse courte (QRC) sont souvent utilisées lors d’évaluations des apprentissages. Il est important que ces questions soient de bonne qualité, c’est-à-dire qu’elles respectent les règles de rédaction présentées dans la littérature. Un moyen pouvant possiblement contribuer à la qualité des questions est de former les rédacteurs. Cette étude avait comme objectif de mesurer l’impact d’une formation à la rédaction de questions sur la qualité de ces dernières. Parmi les 33 professeurs de la Faculté de médecine et sciences de la santé de l’université de Sherbrooke qui ont participé à une formation de deux heures sur les principes de base de rédaction de QCM/QRC, treize ont accepté de participer à l’étude et de soumettre des questions pré et post atelier. Une grille d’analyse composée de 36 règles de rédaction recensées dans les écrits scientifiques a été utilisée pour évaluer la qualité des QCM/QRC. Les résultats montrent une amélioration de la qualité de ces questions (t(12)=-2,339, p=0,037). La formation a amené les participants à vouloir changer certaines de leurs pratiques (éviter la négation, utiliser des leurres plausibles et préciser l’information recherchée). Les résultats de cette étude suggèrent qu’il est possible d’améliorer la qualité de QCM/QRC à l’aide d’une formation. Des études subséquentes devraient s’intéresser à l’impact de la qualité de questions à réponses écrites sur les propriétés psychométriques de celles-ci.

81e Congrès de l'ACFAS

Apprendre à ne pas apprendre : une zone proximale d'expression d'une interface socioculturelle

Auteur : Yannick Brun-Picard
Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel

Dans un contexte formel d'apprentissage scolaire nous nous attachons à la notion de décrochage en classe. Nous supposons que ce phénomène est pour sa majeure partie dû à des structurations historico-socioculturelles qui constituent une zone proximale où l'élève apprend à ne pas apprendre. Quelles sont les articulations visibles et accessibles de la production de cette interface socioculturelle de la réalisation du décrochage en classe en corrélation avec les développements de Vygotski ? Le développement de stratégies de décrochages en classe est une forme de construction d'attitudes de références en contexte d'apprentissage pour laquelle l'élève produit des dynamiques perceptibles par l'enseignant. Après avoir précisé les cadres définitoires, nous exposons la méthodologie employée pour laquelle nous avons établi une grille d'évaluation des comportements des élèves. En situation d'observation intégrée au sein de classes de primaire et de collège nous avons relevé les similitudes, les modes d'expression et les emprises à même de structurer une interface de rejet des apprentissages. Ensuite, nous avons corrélé les résultats scolaires aux attitudes afin de vérifier la situation de décrochage en classe pour lequel des caractéristiques sont exposées par l'intermédiaire de carrés sémiotiques. Au final nous démontrons que les élèves apprennent à ne pas apprendre les savoirs scolaires par une reproduction sociétale qui les conduit vers le décrochage en classe. 

81e Congrès de l'ACFAS

La transmission des compétences civiques des enseignants dans les écoles secondaires du Liban : pays multireligieux d'après-guerre

Auteur : Wadiaa Khoury
Colloque    504 - Formation des maîtres

C’est une recherche qualitative en cours de construction. Elle est motivée par l’immense besoin de repenser l'éducation à la citoyenneté au Liban à la lumière des événements actuels principalement liés à la quête d'une meilleure formule de convivialité  dans un contexte multi-religieux d'après-guerre, ou plus précisément, d'entre-guerres.  Cette étude se focalise sur le savoir-être de l’enseignant libanais, son curriculum cachés et la transmission de ses compétences civiques à ses étudiants dans les classes secondaires (équivalent du CEGEP du Québec) . Elle veut aboutir à la construction d’un référentiel des compétences civiques de ces enseignants. Cette étude a pour fondement théorique : les théories de l’auto-efficacité et du socioconstructivisme. Elle se fonde également sur des données recueillies par le biais d’observations et d’entretiens effectués auprès de 42 enseignants et d’enquêtes par questionnaire auprès de leurs étudiants, dans 21 écoles éparpillées sur l’ensemble du territoire libanais et représentant tous les courants pédagogiques de ce petit pays où l’éducation est majoritairement tenue par des institutions privées, principalement religieuses,  reproduisant ainsi la mosaïque des confessions libanaises et de leurs perceptions de la citoyenneté.

81e Congrès de l'ACFAS

Former autrement les superviseurs universitaires par un dispositif inédit : le groupe de codéveloppement professionnel accompagné

Auteur : Nadia Cody
Colloque    504 - Formation des maîtres

En augmentant le temps alloué aux stages, la dernière réforme des baccalauréats en enseignement a accentué l’importance du rôle des enseignants associés et des superviseurs universitaires.  La tâche de ces acteurs clés étant encadrée par un référentiel de compétences qui montre la complexité et la spécificité de leur rôle, il s’avère essentiel de les former adéquatement en ce sens.  Dans le cadre d’une recherche action-formation, on utilise un dispositif auquel participent une trentaine de superviseurs.  Au cours de rencontres en groupe de codéveloppement professionnel accompagné (Payette et Champagne, 1997; Le Boterf, 1993), des cas sont décrits et examinés à travers une démarche systématique afin de comprendre les stratégies qu’ils déploient pour former les stagiaires et coopérer avec les enseignants associés.  Ces rencontres sont enregistrées et le verbatim constitue le corpus de données analysé par le biais d’une grille catégorielle (Paillé et Mucchielli, 2003) qui permet de relever les manifestations de l’agir compétent d’un superviseur en situation de stage (Masciotra et Medzo, 2009).  La communication mettra en lumière les résultats préliminaires obtenus suite à l’analyse des cas travaillés par les superviseurs en groupe de codéveloppement. Il s’agira aussi de démontrer que ce dispositif constitue un moyen d’action permettant de promouvoir le savoir d’expérience tout en favorisant le développement professionnel et la mise en place d’une communauté de pratique. 

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel
81e Congrès de l'ACFAS

Enseignement de l’éthique en réadaptation : sondage et exploration du répertoire des cours canadiens

Auteur : Anne Hudon
Colloque    504 - Formation des maîtres
L’éthique est une compétence essentielle en réadaptation. Or, peu d’information est disponible dans la littérature concernant la place accordée à son enseignement, aux enjeux éthiques enseignés, aux approches pédagogiques favorisées ainsi qu’aux obstacles rencontrés. Ainsi, il est difficile de savoir comment les universités contribuent au développement de la pensée critique éthique des étudiants en réadaptation. But : Explorer la place de l’enseignement de l’éthique au sein des programme de réadaptation canadiens afin d’obtenir une meilleure compréhension de l’enseignement prodigué. Méthodologie : Nous avons effectué une exploration systématique des cursus web des 28 programmes de réadaptation canadiens. Un sondage a aussi été complété par les professeurs d’éthique de ces programmes. Résultats : Au total, les étendues médianes attribuées aux heures d’enseignement de l’éthique se situent entre 11 et 28 heures en physiothérapie et entre 11 et 16 heures en ergothérapie. Plusieurs obstacles à l’enseignement de l’éthique et méthodes pédagogiques ont aussi été identifiés. Perspective: Cette étude permet de mieux situer les spécificités de l’enseignement de l’éthique à travers les cursus universitaires en réadaptation. Une grande variété de méthodes pédagogiques est utilisée pour favoriser l’apprentissage d’une diversité de thèmes éthiques. Ces résultats mettent également en lumière des obstacles à l’enseignement qui sont spécifiques à cette matière.
81e Congrès de l'ACFAS

L'école éloignée en réseau, une innovation éclairée par la CHAT

Auteur : Thérèse Laferrière
Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel

L'école éloignée en réseau (ÉÉR) est un modèle en voie de mise en oeuvre au Québec. L'apprentissage collaboratif et l'enseignement ainsi que l'activité de construction des connaissances au sein et entre les classes caractérisent l'ÉER. Nous présenterons l'écologie des interactions aux niveaux macro, méso et micro, au sein de laquelle le modèle ÉER a pris racine, et s'est progressivement institutionnalisé en alternative à la fermeture d'une petite école en raison de préoccupations quant à la capacité de l'école à fournir une éducation de haute qualité aux étudiants. Pour le repérage des principales tensions/contradictions au cours de l'activité de mise en œuvre de cette innovation, nous avons procédé à une relecture au moyen du cadre conceptuel d'Engeström (1987, 1999) des notes ethnographiques et des rapports techniques accumulés. Aujourd'hui, l'ÉÉR est devenu l'école en réseau (ÉER). S'il a perdu l'un de ses « accents », ce modèle sert de canevas pour la mise en œuvre de l'école en réseau dans le système éducatif québécois.

81e Congrès de l'ACFAS

Que pensent les enseignants de mathématique sur la reforme de l’école québécoise?

Auteur : Helena BOUBLIL-EKIMOVA
Colloque    504 - Formation des maîtres

La présente communication rend compte des résultats de la recherche, nommé projet GERS, mise sur pied par des professeurs et des chercheurs membres du CRIFPE de l’Université Laval. La recherche effectuée examine le discours qu’expriment les enseignants de deux ordres d’enseignement (primaire et secondaire) sur l’actuelle réforme scolaire au Québec, ses bienfaits et contraintes pour la profession enseignante et sur la façon dont elle a été comprise et mise en œuvre dans la classe. Les résultats ont été obtenus à partir d’entrevues et de questionnaires à grande échelle mis en ligne qui comprenait 48 questions réparties sur 11 sections abordant les différents thèmes  émergeants : appropriation de la réforme, activités d’enseignement/gestion de classe, matériel didactique, intégration des élèves en difficulté, etc. Dans cette communication, nous présentons certains résultats jugés significatifs de l’analyse quantitative des données relatifs au point de vue d’enseignants de mathématiques du Québec. Nous appuierons nos propos par des résultats obtenus de l’analyse qualitative de données provenant des commentaires permettant aux répondants d’expliciter leurs réponses à la question fermée.

Ces résultats exigent des formateurs des maîtres de s’interroger sur les moyens didactiques permettant d’outiller les enseignants dans la formation initiale ou contenue pour effectuer les changements planifiés par la réforme.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel
81e Congrès de l'ACFAS

Analyse de l’implantation du portfolio électronique dans un programme de formation initiale des enseignants : le cas de l’UQÀM

Auteur : Stéphane Villeneuve
Colloque    504 - Formation des maîtres

Le portfolio professionnel est, entre autres, un outil didactique utilisé pour notamment développer une pensée réflexive sur les connaissances et expériences vécues par les enseignants en formation (Thomas et Liu, 2012). Depuis 2009, le portfolio professionnel est intégré à la formation initiale des étudiants en éducation préscolaire et en enseignement primaire de l’Université du Québec à Montréal comme outil transversal de développement et d’évaluation des compétences professionnelles. Par l’entremise d’un questionnaire (questions ouvertes et fermées) complété annuellement par les étudiants de toutes les cohortes, des données ont été recueillies pour étudier la perception qu’ont les étudiants du portfolio professionnel. Les résultats montrent notamment que la perception d’utilité du portfolio par les futurs maîtres est plus forte au début de l’implantation. D’ailleurs, pour certaines cohortes, même si les étudiants identifient certaines utilités du portfolio professionnel, ce dernier semble devenir progressivement plus une exigence à respecter qu’un outil étant perçu comme réellement utile. Des résultats supplémentaires de cette étude longitudinale seront exposés en considérant la présence de la cohorte 2012-2013 dans l'analyse de l'implantation du portfolio électronique.

81e Congrès de l'ACFAS

Interpréter la créativité manifestée dans les productions d'élèves en mathématiques

Auteur : Jean-Philippe Bélanger
Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel

Afin de développer les compétences des élèves en résolution de problèmes, les enseignants sont invités à utiliser les différents symboles intériorisés par les élèves pour que ces derniers deviennent des signes pertinents de la culture mathématique. Le but de cette présentation est d'exposer le cadre théorique d'une recherche qui vise à montrer une façon d'interpréter la structuration de la créativité des élèves en nous inspirant des travaux de Schutz (2008), Piaget (dans Montagero et Maurice-Naville, 1994)) et Vygotsky (dans Smolucha,1992). En effet, la culture mathématique se donne des signes pour exprimer les différents savoirs abordés. Toutefois, l'élève a déjà élaboré une représentation du monde sous forme de symboles à partir de sa culture première (Falardeau et Simard, 2011). C'est ainsi qu'un signe mathématique peut amener l'élève à revoir le sens qu'il avait attribué au symbole. Revoir le sens exige toutefois une activité créative de la part de l'élève. Nous avons utilisé les problèmes proposés en ligne sur le site Cami développé à l'université de Moncton. Au total, 50 productions d'élèves du Nouveau-Brunswick et du Québec sont analysées durant cette recherche. Pour interpréter les productions des élèves, nous avons identifié le système de pertinence de l'élève (Schutz, 2008),les actions posées et le jeu de cadre (Douady, 1986) utilisé par l'élève. Nous exposerons l'analyse d'une production puis la synthèse des analyses réalisées et les retombées possibles.

81e Congrès de l'ACFAS

Le curriculum de formation initiale à l'enseignement comme contexte de développement de l'identité professionnelle : le cas de l'Université d'Helsinki

Auteur : laurie Dorval-Morissette
Colloque    504 - Formation des maîtres

Cette étude s’intéresse à l’identité professionnelle de l’enseignant telle que construite au sein de la formation des maîtres. La formation initiale y est vue comme un milieu au sein duquel se distinguent des composantes culturelles, lesquelles sont influencées par le curriculum de formation. Le curriculum de formation, pour sa part, est envisagé comme un texte porteur de valeurs et d’idéologies qui traduisent un idéal-enseignant.

 La communication soumise dans le cadre du 81ème congrès de l’ACFAS a pour objectif de présenter les résultats d’une enquête ethnographique menée au sein du programme de formation des enseignant de l’Université d’Helsinki dans le courant de l’année universitaire 2011-2012. L’objectif de cette enquête consistait à dresser le portrait-type de l'enseignant  finlandais valoriser par la formation des maîtres à partir d’un travail d’identification des composantes culturelles du programme de formation.

Camper dans une sociologie du curriculum, cette étude a cherché, plus largement, à porter un regard analytique et critique sur l’idéal-enseignant finlandais, dans un contexte où le caractère régulateur et incitatif des résultats générés par les évaluations PISA incite la communauté internationale à adopter des pratiques semblables à celles préconisées dans ce pays.

 

81e Congrès de l'ACFAS

« Faire semblant » de réfléchir en apprenant le métier d’enseignant? Le point de vue d’étudiants et de leurs tuteurs de stage

Auteur : Philippe Chaubet
Colloque    504 - Formation des maîtres

Réfléchir sur sa pratique est une capacité attendue chez les futurs enseignants du Québec. Le référentiel de formation l’affiche comme composante d’une compétence de développement professionnel (MEQ, 2001). Les formateurs en viennent donc à se demander comment évaluer l’habitude de réfléchir chez les étudiants. Cela suppose de définir cette réflexion à capter. Or la polysémie règne (Beauchamp, 2006 ; Chaubet, 2010 ; Correa Molina, Collin, Chaubet et Gervais, 2010 ; Saussez et Allal, 2007). Par ailleurs, des auteurs considèrent que si développer des professionnels réflexifs est primordial, vouloir évaluer leur réflexion est contreproductif : elle en perdrait son authenticité, son sens (Hobbs, 2007 ; Loughran, 2006 ; Scaife, 2010). Par entrevues semi-structurées, lors d’une recherche qualitative sur l’évolution d’une compétence réflexive (Correa Molina et Gervais, 2008-2011), nous avons posé la question à 9 superviseurs, 12 enseignants associés et 18 stagiaires de 2e, 3e et 4e année en enseignement en adaptation scolaire et sociale. « Peut-on simuler la réflexion? » D’une part, des étudiants confirment qu’ils finissent par décrypter les critères de réflexion utilisés par les formateurs et produire ce qu’ils veulent entendre. D’autre part, les tuteurs de stage estiment être généralement capables de détecter la minorité qui « fait semblant ». Même si l’on ne peut les généraliser, ces résultats interpellent les formations professionnalisantes à visées réflexives.







81e Congrès de l'ACFAS

L'approche par compétence et l'enseignement du tourisme durable à la technique de tourisme au cégep au Québec

Auteur : Daniel Masson
Colloque    504 - Formation des maîtres

Le tourisme de masse est responsable de nombreux impacts négatifs dans l’environnement où il se déroule. Par exemple, le tourisme est responsable de 5 % de tous les gaz à effet de serre (OMT 2008). Le tourisme s’installe fréquemment dans des milieux exceptionnels qui peuvent être fragilisés par les infrastructures du tourisme et utilise souvent des ressources comme l’eau douce et le pétrole. Du côté social, le tourisme entraine parfois l’augmentation des prix ce qui rend parfois difficile l’achat de certains aliments pour les populations locales; celles-ci délaissent les activités traditionnelles pour se concentrer sur les revenus touristiques. 

C’est donc à travers le développement durable du tourisme que nous pouvons amoindrir les impacts négatifs du tourisme. Bien qu’il soit adéquat de former le touriste à ce type de tourisme, nous croyons que l’impact du tourisme durable pourrait être multiplié en formant les intervenants touristiques. Au Québec, une large part de ces intervenants apprend leur métier dans les Cégeps. En 1993, Lucienne Robillard met en place un renouveau pédagogique au niveau collégial. Le but de notre recherche est de comprendre comment, et à quel point les enseignants à la technique de tourisme parviennent à intégrer les compétences liées au tourisme durable. 

81e Congrès de l'ACFAS

Résolution de tensions, modélisation et impacts de la mise en place d'une QSVE traitant des changements climatiques par des enseignants québécois de Science et technologie

Auteur : Sylvie Barma
Colloque    504 - Innover dans la tradition de Vygotski : contribution des approches historico-socioculturelles à la construction des connaissances dans l'apprentissage formel et informel

Le programme québécois propose aux enseignants d'aborder des questions liées à l'éducation relative à l'environnement. En adoptant une posture dialectique issue de la 3e génération de la théorie de l'activité, nous documentons la façon dont 2 enseignants résolvent des tensions alors qu'ils mettent en œuvre des actions de transition auprès de 164 élèves. Les deux principes épistémologiques de la stimulation duale et du mouvement ascendant de l'abstrait vers le concret nous ont permis de documenter leur résistance au changement et les actions émancipatrices alors qu'ils choisissent de traiter des changements climatiques avec leurs élèves. L'impact de ces actions est analysé sous l'angle de la zone de développement proximal de systèmes d'activité en interaction. Divers outils d'investigation ont été mis à profit : observation participante dans 4 classes, 15 entrevues semi-dirigées (enseignants et élèves), notes de chercheurs, analyses de planification des enseignants et 60 productions d'élèves. Le discours des participants a été analysé pour identifier les dilemmes, conflits, conflits critiques et doubles contraintes. À la suite de ces analyses, nous présentons les étapes de l'apprentissage expansif mis en place lors de la poursuite de l'activité partagée : remise en question de la pratique, modélisation d'une pratique interdisciplinaire ancrée dans une QSVE, impact de sa mise en œuvre sur les élèves et dans l'école.

81e Congrès de l'ACFAS

Stratégies d’écriture aux 2e et 3e cycles du primaire : pratiques autodéclarées des élèves

Auteur : Pascale Thériault
Colloque    504 - Formation des maîtres

Savoir lire et écrire constituent des compétences essentielles à l’individu et tout comme la lecture, l’écriture est au cœur de nombreux apprentissages (Smets, 2010). D’où l’importance de mettre en place un contexte qui favorise la motivation à écrire des élèves tout en assurant un équilibre entre le temps accordé aux tâches d’écriture et celui consacré à l’enseignement et à l’apprentissage des stratégies (Cutley & Graham, 2008). C’est avec l’intention d’améliorer leurs pratiques relatives à l’enseignement de l’écriture qu’une dizaine d’enseignantes des 2e et 3e cycles du primaire s’est engagée dans une démarche de recherche-action (Dolbec & Clément, 2004). L’analyse de leurs pratiques est faite en fonction du processus rédactionnel de Hayes et Flower (1980) et du Programme de formation de l’école québécoise (MEQ, 2001). Considérant la souplesse de la recherche qualitative en ce qui a trait à l’hétérogénéité des données (Denzin & Lincoln, 2003), différents moyens sont utilisés en complémentarité. La recherche poursuit trois objectifs cependant, nous nous attardons ici à celui qui vise à dresser le portrait des stratégies utilisées par les élèves. Un questionnaire leur a été administré en début d’année. Selon les résultats préliminaires, il semble que les élèves accordent autant d’importance aux stratégies d’écriture lorsqu’ils planifient, rédigent, révisent et corrigent leurs textes.