Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Mobilisation de savoirs grammaticaux dans les rédactions selon l'approche pédagogique de l'enseignant

Auteur : François Vincent
Colloque    502 - Apprentissage

La didactique de la grammaire est un champ d'études qui est entre autres au service du développement de la compétence scripturale (Reuter, 1996). En abordant le complément du nom en 1re secondaire, comme prescrit dans la progression des apprentissages (2011), les enseignants s'attendent à ce que ce savoir ait un effet sur la compétence scripturale de leurs élèves. Qu'en est-il réellement? Nous avons mené une recherche doctorale où ce savoir grammatical était l'objet enseigné à 269 élèves de première secondaire. Les enseignants l'abordaient selon une approche inductive (des exemples à la règle) ou déductive (de la règle aux exemples), deux modèles d'approches pédagogiques communs en didactique des langues (Decoo, 1996). Nous cherchons à décrire les mobilisations de ces apprentissages et à les comparer selon l'approche pédagogique choisie. Les résultats quantitatifs et qualitatifs d'analyse de rédactions de séquences descriptives écrites avant et après l'intervention éducative seront présentés en tenant compte principalement des aspects syntaxiques et morphologiques sollicités. Ces résultats devraient permettre d'enrichir la compréhension des interrelations entre l'enseignement grammatical et les pratiques scripturales, et ainsi d'orienter le travail enseignant vers des pratiques efficientes (p.e. Raymond et Lenoir, 1998; Tardif et Lessard, 1999) qui tiennent compte des retombées de leur enseignement grammatical en situation de compétence

81e Congrès de l'ACFAS

Agentivité, altérité et manuels scolaires au primaire 

Auteur : David Lefrançois
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

Les manuels d'histoire sont des outils de médiation culturelle et sociale. Alors que le curriculum québécois prétend reposer sur une conception délibérative et participative de la citoyenneté, il y a lieu de s'interroger sur le contenu des manuels en lien avec l'agentivité comme moteur de changement. Le schéma actantiel des récits du secondaire permet d'identifier une agentivité principalement basée sur des institutions ou des grands personnages, tout en évacuant l'agentivité individuelle ainsi que celle de certains groupes (autochtones, femmes, etc.). Ces récits ne favorisent pas une conception délibérative et participative de la citoyenneté et soutiennent une formation citoyenne très diverse pouvant mener à différents types de citoyen et d'action. En va-t-il de même au primaire ? Cet exposé rend compte des réponses que nous avons trouvées à cette question et à d'autres qui lui sont liées. Dans sa première partie, cette communication synthétise le discours de manuels scolaires destinés à l'étude du programme d'Histoire, Géographie et Éducation à la citoyenneté au troisième cycle du primaire. La deuxième partie analyse le type d'agentivité et d'altérité que véhiculent et impliquent les dispositifs didactiques suggérés par les manuels.



81e Congrès de l'ACFAS

La rétroaction négative mène-t-elle à l’inhibition de conceptions erronées chez les novices en sciences?

Auteur : Steve Masson
Colloque    502 - Apprentissage

Bien que nous connaissions de mieux en mieux les mécanismes cérébraux liés à l’expertise scientifique, nous ne savons encore que peu de choses sur la façon dont cette expertise se développe dans le cerveau et sur l’influence de l’enseignement sur ce développement. En particulier, nous ne savons pas si le fait de mentionner à des novices en sciences que leurs réponses sont erronées peut mener à l’activation de régions cérébrales liées à l’inhibition, qui sont généralement caractéristiques de l’expertise en sciences. Dans le but de vérifier si la rétroaction négative mène à l’activation de régions cérébrales associées à l’inhibition, nous avons demandé à des participants ayant des conceptions erronées en électricité de répondre à des questions liées à ce domaine durant une séance d’imagerie cérébrale. Après avoir répondu incorrectement à la plupart des questions, les participants étaient informés des bonnes réponses au test. Ils refaisaient ensuite le même test, étant alors conscients que leurs réponses initiales étaient erronées, ce qui les amenait à corriger ces réponses. L’utilisation d’un groupe contrôle a permis de s’assurer que les résultats n’étaient pas causés par un effet de répétition de la tâche. Ces résultats en cours d’analyse seront présentés au congrès. Ils permettront d’identifier les régions cérébrales qui sont plus activées à la suite de la rétroaction négative et de déterminer si ces régions sont les mêmes que celles activées chez l’expert en sciences.

81e Congrès de l'ACFAS

La trajection au cœur de la transdisciplinarité pour une production des savoirs sans frontières

Auteur : Yannick Brun-Picard
Colloque    502 - Apprentissage

Les apprentissages réclament que l’enseignant, dans le cadre transdisciplinaire de la bivalence, de mettre en œuvre le concept de trajection afin que les élèves construisent des liens entre les disciplines. Qu’est-ce qui fait que la trajection se trouve au cœur d’une démarche transdisciplinaire pour la construction de savoirs sans frontières dans des situations d’enseignement ainsi que pour la production de savoirs scientifiques ?

Après avoir définit la trajection et la transdisciplinarité dans la pratique de l’enseignement et de la transmission des savoirs, nous exposons la méthode employée pour démontrer notre proposition. Une grille d’analyse des attitudes des enseignants, dans le primaire et dans des centres de formation d’apprentis, fondée sur les spécificités de la trajection a été élaborée pour étudier les actes éducatifs. Au regard des traits, des particularités et des obligations des différentes fonctions nous avons extrait les caractéristiques qui positionnent la trajection au cœur de la transdisciplinarité. Ces éléments, de nature sémiotique, attestent que la trajection tient un rôle d’articulation et de dynamique à tout acte d’enseignement tout particulièrement au contact de diverses disciplines.

Conscientiser la trajection dans la structuration des apprentissages renforce l’ouverture transdisciplinaire nécessaire à la production de savoirs sans frontières.

 

Mots clefs : apprentissage, éducation, enseignement, transdisciplinarité, trajection, savoirs

81e Congrès de l'ACFAS

Plénière

Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage
81e Congrès de l'ACFAS

Raisonner en univers social : étude exploratoire auprès d'élèves du 3e cycle du primaire

Auteur : Marie-claude Larouche
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

Cette communication s'inscrit dans le cadre d'une recherche-développement qui porte sur l'exploitation pédagogique des ressources patrimoniales en univers social. L'étude est réalisée en collaboration avec le Musée Boréalis situé à Trois-Rivières, et la commission scolaire Chemin-du-Roy. Elle vise deux objectifs: 1) établir le potentiel pédagogique d'une situation d'apprentissage et d'évaluation conçue expressément pour des élèves de 3e cycle et tirant profit d'une visite au musée ; 2) décrire le mode de raisonnement d'élèves de 3e cycle en lien avec l'expérience muséale à laquelle ils ont pris part activement. Il est à signaler que Boréalis, centre d'histoire de l'industrie papetière, est sis dans une ancienne usine de filtration des eaux. Ses programmes éducatifs représentent un potentiel pédagogique intéressant pour faire comprendre aux élèves l'incidence de l'exploitation des ressources d'un territoire sur l'organisation d'une société, en conformité avec les prescriptions ministérielles. Grâce au concours de quatre enseignants dans les écoles du centre-ville de Trois-Rivières, l'enquête a pu être menée auprès d'une centaine d'élèves. Des données ont été recueillies au moyen de questionnaires pré et post expérience, et d'entretiens auprès de petits groupes d'élèves. Nous présenterons les résultats de cette étude, en ce qui concerne le mode de raisonnement des élèves, à propos des concepts d'industrialisation, d'urbanisation et des dynamiques socio-spatiales.

 



81e Congrès de l'ACFAS

Clinique universitaire en sciences infirmières, volet IPS-SPL : projet novateur à l'UQTR

Auteur : Sophie Longpré
Colloque    502 - Apprentissage

Les infirmières praticiennes en soins de première ligne (IPS-SPL), nouvelles professionnelles de la santé, sont appelées à conjuguer leur pratique avec de nombreux enjeux : cliniques, professionnels ou politiques. Or, un des enjeux majeurs est la formation de ces futures professionnelles qui se veut à la hauteur des attentes de la société. Afin de favoriser une meilleure préparation de ses étudiantes, l’Université du Québec à Trois-Rivières a investi dans un projet novateur et d’envergure, soit la mise en œuvre d’une clinique universitaire de soins de santé courants de première ligne. Un médecin omnipraticien en partenariat avec une IPS-SPL agissent à titre de formateur auprès des étudiantes et des stagiaires œuvrant à la clinique. Cette communication orale a comme principal objectif de faire la démonstration de l’importance de ce nouveau moyen pédagogique pour la formation des futures IPS-SPL.  La mission, les buts et les objectifs de la clinique, tant au niveau des soins cliniques, de l’enseignement ou de la recherche,  seront décrites. Un portrait de la clinique, de la clientèle et des interventions effectuées sera présenté. Finalement, les retombées préliminaires auprès des étudiantes, de la clientèle et des autres intervenants seront discutés. En guise de conclusion, les rêves et les projets de recherche et de développement cli9nique seront partagés.

81e Congrès de l'ACFAS

Comparaison de l'activité cérébrale de novices et d'experts en sciences au cours de la réalisation d'une tâche en physique mécanique impliquant une conception fréquente

Auteur : Lorie-Marlène Brault Foisy
Colloque    502 - Apprentissage

En enseignement des sciences, les interventions pédagogiques se heurtent souvent aux préconceptions qu’entretiennent les élèves à propos de différents phénomènes naturels. Le domaine de la physique mécanique est d’ailleurs réputé comme étant l’un des domaines causant le plus de difficulté aux élèves. L’objectif principal de cette recherche est de vérifier si les experts en physique mécanique détiennent toujours des préconceptions qu’ils doivent inhiber pour répondre de façon scientifique. Deux groupes de participants ont été comparés: un groupe de novices n’ayant pas réalisé de changement conceptuel et un groupe d'experts qui sont présumés avoir déjà réalisé un changement conceptuel. Des images du cerveau des participants ont été prises alors qu'ils réalisaient une tâche cognitive en physique mécanique dans un appareil d’IRMf. Trois types de films leur ont été présentés : des films naïfs, non conformes aux lois du mouvement de Newton, des films newtoniens, conformes aux mêmes lois et des films contrôle. Les participants devaient juger si ces films étaient corrects ou incorrects. Les résultats montrent que les experts présentent des activations significativement plus prononcées pour des régions associées à l’inhibition, telles que le cortex préfrontal ventrolatéral et dorsolatéral. Ces résultats sont susceptibles d’influencer notre façon de concevoir le processus de changement conceptuel ainsi que les moyens pédagogiques à privilégier pour y parvenir.

81e Congrès de l'ACFAS

L’éducation à la santé à l’école secondaire au Québec : résultats et problématiques qui se dégagent de l’analyse des mémoires et thèses

Auteur : Ahmed Benabdallah
Colloque    502 - Apprentissage

Au Québec, dans le cadre du renouveau pédagogique, l’éducation à la santé (ÉS), comme l’éducation à l’environnement, n’est plus rattachée de façon explicite à un champ disciplinaire particulier. Chaque discipline, particulièrement l’éducation physique et les sciences et technologie (S&T), devrait la prendre en considération. Notre communication s’intéresse à la question suivante: comment l’ÉS est-elle prise en considération dans ces disciplines ? De manière spécifique, nous présentons dans cette communication une synthèse des recherches réalisées dans le cadre de thèses et mémoires au Québec, et disponibles sur le «Portail Thèses Canada». L’examen de ces recherches a été réalisé à l’aide d’une grille d’analyse qui tient compte notamment des objets de la recherche, des objectifs, des cadres de référence et des méthodologies. Les résultats montrent que ces recherches s’inscrivent essentiellement dans la discipline « éducation physique et éducation à la santé » ou qu’elles sont orientées vers la description d’expériences d’intervention à l’école pour promouvoir un comportement sain et sécuritaire (Bizzoni-Prévieux et al., 2010; Grenier, 2009; Blanchette, 2008; Collet, 2008; Gendreau, 2006; Turcotte, 2006). Elles visent essentiellement une conception de l’ÉS centrée sur l’action et non sur la relation entre la compréhension scientifique et l’action. Ces résultats suggèrent aussi la nécessité de considérer cette question de recherche en didactique des S&T.

81e Congrès de l'ACFAS

Dessiner le portrait de la recherche en didactique des sciences humaines au primaire au Canada : où sommes-nous allés et vers quoi nous dirigeons-nous?

Auteur : Carla Peck
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

Les recherches sur l'enseignement des sciences humaines et sociales au Canada sont aussi vastes et aussi variées que la géographie du pays. Cependant, la plupart des travaux concernent l'enseignement et l'apprentissage au secondaire. En comparaison, les recherches concernant l'ordre primaire paraissent peu développées, et encore moins celles dirigées vers la formation à l'enseignement (primaire ou secondaire). Les travaux présentés dans ce colloque représentent une exception dans le paysage scientifique canadien et une contribution possiblement importante  dans ce contexte. Notre communication visera à analyser les travaux presentés dans ce colloque  dans le but de les situer dans le contexte des recherches menées en didactique des sciences humains au primaire dans le reste du Canada. Nous entendons ainsi mettre en lumière les principaux courants de recherche,  identifier les contributions significatives, et cerner les questions en suspens d'intérêt pour la recherche en éducation.



81e Congrès de l'ACFAS

Associer un nombre décimal à une fraction : analyse d’une situation inscrite dans le contexte de l’argent en classe de 5e et 6e

Auteur : Analia Bergé
Colloque    502 - Apprentissage

La progression d’apprentissages (Mels, 2009) suggère que les élèves doivent associer un nombre décimal ou un pourcentage
à une fraction à la fin de l’école primaire. Une séquence d’activités visant à développer cette association a été proposée aux élèves d’une classe jumelée de 5e et 6e année d’une école en milieu défavorisé. Ces activités s’inscrivent dans le contexte de l’argent, contexte qui est familier aux élèves et qui interpelle des pratiques sociales usuelles pour eux.

Dans cette communication, nous présenterons quelques-unes des activités proposées aux élèves et leur analyse a priori, ainsi que les résolutions données par les élèves et l’analyse de ces résolutions, en les mettant en relation avec ce qui avait
été prévu.  

Nous partagerons nos conclusions sur le choix de ce contexte et sur ce qui a fonctionné et moins bien fonctionné dans la réalisation effective en la classe. Également, nous présenterons une réflexion sur le rôle que le contexte des activités joue dans la construction de connaissances mathématiques chez les élèves.

Cette recherche fait partie d’un projet plus vaste dont l’objectif est de se donner des moyens pour prévenir et remédier aux
difficultés en arithmétique auprès d’élèves en milieu défavorisé; elle s’inscrit dans le cadre théorique général de la Théorie de situations didactiques (Brousseau,1998) et prend des éléments méthodologiques de l’Ingénierie didactique (Artigue, 1990).

81e Congrès de l'ACFAS

Surévaluer ou sous-évaluer sa compétence, est-ce une bonne chose pour un élève? Le point de vue des enseignants

Auteur : Rebecca Levesque-Guillemette
Colloque    502 - Apprentissage

Les effets d’une sous-estimation par l’élève de sa compétence sont unanimement jugés dans les écrits scientifiques comme étant négatifs alors que ceux d’une surestimation sont moins consensuels mais tendent à être positifs. Mais, qu’en pensent les enseignants? Il semble n’y avoir aucune étude empirique sur cette question. La présente étude visait à examiner l’avis de 478 (149 hommes) enseignants œuvrant de la 5è année du primaire à la 5è année du secondaire sur les effets présumés d’une sur et d’une sous-évaluation de sa compétence; et vérifier si ces avis différaient selon leur genre, la durée de leur expérience et leur niveau d’enseignement. Les résultats indiquent que les avis sur le caractère positif de la sur et de la sous-évaluation ne sont pas mutuellement exclusifs (r =-.22). Alors que 68% des enseignants du primaire croient que surévaluer sa compétence a un impact positif sur le fonctionnement de l’élève, seulement 45% de ceux du secondaire le croient (χ2 (2) = 11.69, p < .005). Il n’y a pas de différence entre les hommes et les femmes dont des avis sont partagés à environ 50%. Enfin, 59% des enseignants ayant moins de 10 années d’expérience jugent préférable qu’un élève sous-évaluent ses capacités mais seulement 43% de ceux plus expérimentés le pensent (χ2 (3) = 11.83, p < .01). La discussion traitera du rôle des croyances des enseignants sur le caractère adaptatif de la sur et de la sous-évaluation de sa compétence de l’élève sur leurs pratiques envers lui.

81e Congrès de l'ACFAS

La lecture littéraire en classe de français au secondaire : quelles représentations des élèves?

Auteur : Alexie Miquelon
Colloque    502 - Apprentissage

À ce jour, la recherche en didactique de la lecture littéraire s’est concentrée sur ses fondements théoriques et peu sur les apprentissages des élèves (Dufays, 2006; Langlade, 2011). Or, moins de 30% des élèves canadiens de 15 ans atteignent la compétence en interprétation (PISA, 2009) telle que prescrite par le MELS (2009).

La lecture littéraire étant éminemment socioculturelle (Falardeau et al., 2009), nous avons cherché des explications à ces difficultés du côté des représentations des élèves (Jodelet, 2003), puisque celles-ci influencent leurs apprentissages (Abric, 1994). L’objectif de notre recherche est de décrire les représentations des élèves du secondaire de la littérature et de la lecture littéraire à l’école, afin d’avoir une meilleure compréhension de la façon dont les élèves envisagent ces contenus. Nous avons interrogé les répondants (n=400) sur leurs représentations des finalités de l’enseignement de la littérature et des modes de lecture à adopter pour leurs lectures scolaires.

Cette communication vise la présentation de nos résultats à la lumière des connaissances actuelles en didactique de la lecture littéraire.

L'analyse, par la méthode d’arbre hiérarchique (Nakache et Confais, 2004), des données issues des réponses d’élèves à un questionnaire à items a permis de dégager des profils de représentations. Nous détaillerons ces profils ainsi que les représentations les plus partagées par les élèves, notamment celles susceptibles d’entraver leurs apprentissages.

81e Congrès de l'ACFAS

Représentations de futurs enseignants sur l'utilisation du musée d'histoire comme ressource didactique dans l'enseignement-apprentissage de l'univers social au primaire

Auteur : Anik Meunier
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

Les enseignants du Québec bénéficient d'un arsenal de ressources pédagogiques afin de soutenir leurs enseignements et les apprentissages de leurs élèves. En particulier, dans le domaine de l'univers social, ils peuvent avoir recours à différents manuels pédagogiques, des cahiers spécifiques pour leurs élèves de même que des ressources technologiques (SAÉ en ligne, par exemple) qui mettent ou non à profit des musées et autres équipements culturels et patrimoniaux. Dans ce contexte, nous nous questionnons à propos de la signifiance qu'accordent les étudiants à enseigner les sciences humaines au préscolaire et au primaire ainsi que sur leur spontanéité à avoir recours aux musées et sites historiques pour soutenir les démarches didactiques dans le champ de l'univers social.La communication s'appuiera sur une collecte de données réalisée en janvier et février 2013 auprès d'étudiants en formation initiale des maîtres à l'UQAM. Elle vise à présenter d'une part, le sens qu'ils accordent à l'enseignement-apprentissage des sciences humaines (univers social) au préscolaire et au primaire et de l'utilisation des ressources muséales, tel le musée d'histoire ou le centre d'interprétation. De manière plus spécifique, les objectifs poursuivis par cette collecte de données s'intéressent à cerner les perceptions des étudiants relativement à l'enseignement-apprentissage des sciences humaines, l'utilisation des ressources muséales et le partenariat école-musée.



81e Congrès de l'ACFAS

Projet FEMTO : stimuler l’intérêt pour les carrières en optique

Auteur : Gabrielle Thériault
Colloque    502 - Apprentissage

Une récente étude effectuée à l’Université Laval auprès d’étudiants âgés de 16 à 18 ans indique que 95 % d’entre eux n’ont pas assez d’information sur la photonique pour la considérer comme un domaine d’étude et un choix de carrière. Conscientisés par ce besoin, des membres du Regroupement des étudiants en photonique et optique de Laval (REPOL) ont décidé de mettre sur pied un ensemble de ressources qui permettra d’introduire les élèves du secondaire aux sciences de la lumière et qui donnera accès aux conseillers en orientation à de l’information et à des activités complémentaires portant sur les carrières dans ce domaine. Afin de rejoindre le plus d’élèves possible, nous avons développé une approche en plusieurs volets qui accommode les différents types d’apprentissage. Cette plateforme multimodale inclura :

un laboratoire de démonstrations,

la trousse photonique canadienne,

une série de vidéos portant sur les carrières dans le domaine de l’optique-photonique,

et un site web regroupant les ressources ci-dessus et de l’information complémentaire.

Par exemple, le laboratoire de démonstrations permettra aux élèves de voir à quoi peut ressembler le milieu de travail et d’études dans ce domaine et leur présente du même coup des applications concrètes de la photonique. En complément, les protocoles permettant de reproduire ces démonstrations dans d’autres universités seront disponibles sur le site web, ainsi qu’une visite virtuelle du laboratoire. 

81e Congrès de l'ACFAS

De l’expérience aux récits de vie : quelles dynamiques d’apprentissage?

Auteur : Letitia Trifanescu
Colloque    502 - Apprentissage

Lorsque nous apprenons de la vie, nous apprenons tous simplement à vivre (Delory-Momberger, 2006). L’étude des migrations permet au mieux de d’explorer cette idée. Une des théories unificatrices sur l’apprentissage consiste à le considérer comme une dynamique, un processus qui, tout au long de la vie se nourrit de l’expérience. Cette perspective épistémologique a eu des nombreuses conséquences pratiques dans le champ social, dont le domaine de l’immigration est un dès plus concernés.

Nous nous focaliserons ici sur le processus d’apprentissage lié à la migration ayant comme point de départ empirique une recherche qualitative sur des femmes migrantes Africaines. Notre analyse porte sur les modalités selon lesquelles les individus transforment leurs expériences de migration en sources d’apprentissage social. Inscrits dans un paradigme biographique, nous allons analyser les relations entre apprentissage expérientiel et processus de subjectivation telles qu’elles se présentent dans les récits de migration. En tant que période transitoire marquée par des ruptures culturelles et identitaires, la migration s’accompagne d’un travail biographique intense. Le résultat c’est une transformation de l’individu dans une dynamique de prise de pouvoir d’agir. Changer de vie sous-tend la capacité constante de se (re)inventer et changer le passé signifie réussir à le revaloriser dans une perspective future.

81e Congrès de l'ACFAS

Les dimensions psychoaffectives de la persévérance en situation de formation à distance

Auteur : Didier Paquelin
Colloque    502 - Apprentissage

Cette proposition s’appuie sur des résultats d’une recherche conduite depuis 2011 dans un contexte partenarial international et dont l’objectif est de comprendre en quoi et comment le sentiment d’auto-efficacité, la confiance en soi, dans des tiers et dans le dispositif participent à la persévérance des étudiants dans leurs pratiques de formation à distance. L’hypothèse directrice est fondée sur l’importance de l’édification d’un climat de sécurisation psycho-affective qui permet à l’apprenant de se sentir à la fois soutenu et contenu dans ses actes d’apprentissage tout en pouvant organiser ses pratiques de formation en fonction de son contexte et des ressources qu’il est potentiellement en capacité de mobiliser. Pour traiter cette problématique, trois séries d’enquêtes ont été initiées auprès de 2000 étudiants inscrits à au moins un cours à distance proposés par trois universités françaises et une université québécoise : une enquête à l’entrée en formation traitant de leurs attentes et représentations vis-à-vis de cette modalité formative complétée par une identification de leurs styles d’apprentissage, une enquête à mi-parcours, et une enquête après les périodes d’examen. La réalisation d’une analyse diachronique des trajectoires de formation au cours de la période étudiée montre en quoi et comment ces dimensions psycho-affectives contribuent ou non à la persévérance, en relation avec la perception d’un sentiment d’isolement et avec le style d’apprentissage de l’apprenant.

81e Congrès de l'ACFAS

Considérations d’infrastructure sociale pour la mise en place d’une communauté d’apprentissage en réseau en contexte de langue seconde : perspectives de l’enseignant

Auteur : Kesi Walters
Colloque    502 - Apprentissage

Nous explorons des moyens de promouvoir l'apprentissage de langues secondes en contexte qui promeuvent les interactions entre les pairs, entre autres, l’étayage par les pairs (Donato, 1994; Danli, 2011) et l’enseignant (Wood, Bruner et Ross, 1976) à l’aide de technologies de collaboration. Nous croyons que la mise en œuvre de communautés d’apprentissages en réseau (Laferrière, 2005) pourrait en être un moyen propice. Pourtant, Liponnen (2002) explique que, pour intégrer les technologies dans les milieux naturels, il faut d’abord résoudre des défis à l’échelle technique, organisationnelle et pédagogique. Par ailleurs, Bielaczyc (2006) propose un cadre d’infrastructure sociale à considérer en même temps que l’intégration de l’outil. Nous demandons : quelle est la perspective de l’enseignant à l’égard de différentes structures sociales pour la mise en place d’une communauté d’apprentissage en réseau en contexte de langue seconde? Nous avons mené un projet de recherche formation (Désgagné, 2001) pendant 7 mois avec l’observation participante, les entretiens semi-dirigés, et les ethnographies de notes écrites. Par la suite, nous avons fait une analyse inductive générale (Thomas, 2006) pour interpréter les données. L’affiche offrira une piste de réflexion et d’intervention pour le personnel qui voudrait comprendre les considérations de structures sociales à faire pour la mise en place d’une communauté d’apprentissage en réseau en contexte d’apprentissage de langue seconde.



81e Congrès de l'ACFAS

Conceptualiser l'histoire ouvrière au primaire : expérience d'apprentissage de l'histoire locale

Auteur : Stéphanie Demers
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

Les recherches sur l'apprentissage de l'histoire au primaire soulignent l'importance pour ces jeunes élèves de mobiliser les dimensions affectives et morales de la pensée historique, soit l'empathie et la contextualisation (Cooper, 1995; Seixas, 1996), tout en rapprochant l'objet d'apprentissage de l'expérience des élèves (VanSledright et Brophy, 1991). Cooper et Capita (2004) ont par ailleurs démontré que les élèves construisent le sens des concepts qui leur sont présentés dans les cours d'histoire à partir d'éléments qui leur sont familiers. Ces principes ont orienté une expérience d'apprentissage-enseignement d'histoire ouvrière locale, réalisée auprès de cent élèves de la cinquième année, accompagnés d'étudiants en formation initiale à l'enseignement au primaire. La première partie de cette communication explique les assises théoriques relatives à la conceptualisation, au développement de la perspective historique, de la reconnaissance des liens de causalité et des repères temporels chez les élèves du primaire.  La deuxième partie décrit l'expérience réalisée en Outaouais, ainsi que son effet sur la conceptualisation chez les élèves et sur les étudiants en formation. Elle présente également les apprentissages réalisés par les élèves en lien avec le développement de la pensée historique et explore le potentiel de leur transfert. Elle examine enfin les limites et conditions optimales d'une telle approche en lien avec les prescriptions ministérielles.  



81e Congrès de l'ACFAS

Petite enfance et éducation à la santé : quelles approches en France et au Québec?

Auteur : Caroline Bizzoni-prévieux
Colloque    502 - Apprentissage

Cette étude porte sur la nature, la complexité
et le champ d’inscription des actions en éducation à la santé à la maternelle. Les
résultats montrent qu’au Québec le rapport à soi est le plus travaillé
alors qu’en France les rapports à soi et à l’autre sont travaillés de façon
égale. Au Québec, les actions ont tendance à être proportionnellement plus
nombreuses qu’en France à combiner plusieurs rapports. En France comme au
Québec, la majorité des actions sont simples à savoir qu’elles sont
indépendantes les unes des autres et donc qu’elles ne se lient pas entre elles
pour former un système. Aussi, les actions s’inscrivent  dans des thématiques de santé autres que la promotion
d’un mode de vie actif en France comme au Québec.

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Auteur : Virginie Martel
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage
81e Congrès de l'ACFAS

Créacollage numérique et plagiat : différences culturelles entre les étudiants canadiens et chinois

Auteur : Martine Peters
Colloque    502 - Apprentissage

La recherche d’information par les jeunes dans le but de rédiger un travail scolaire s’apparente au créacollage (patchworking). La métaphore du « patchworking » met en évidence la façon dont les processus d’apprentissage et de création de connaissances s’apparentent à la couture ou à l’assemblage de diverses pièces pour créer quelque chose de nouveau, à la façon d’une courtepointe. Ryberg et Dirckinck-Holmfeld (2008) précisent qu’une approche de créacollage numérique amène l’étudiant à choisir différents morceaux tels que les idées, les arguments, les informations brutes, les images, les vidéos, les textes et à les combiner, à les réorganiser, à les agencer pour finalement les tisser dans une nouvelle création. Ce créacollage numérique est perçu par de nombreux chercheurs comme étant un processus créatif qui requiert une réflexion critique de l’étudiant. Cependant, nombreux sont les professeurs qui jugent que cette approche produit un texte plagié.

À l’aide de questionnaires et d’entretiens, nous avons examiné les stratégies de créacollage numérique utilisées par des cégépiens québécois et des étudiants universitaires en Chine. Les résultats démontrent que des différences culturelles existent en ce qui a trait à l’utilisation des diverses stratégies de créacollage ainsi que la perception qu’ont les étudiants du plagiat.  Nos conclusions porteront sur la réflexion pédagogique que peut susciter ces résultats.



81e Congrès de l'ACFAS

Quelles difficultés dans l'évaluation de l'interprétation en lecture? Les problèmes soulevés par les didacticiens et par les enseignants : une comparaison

Auteur : Sylvie Marcotte
Colloque    502 - Apprentissage

« Comprendre et interpréter un texte » est une composante de la compétence à atteindre en lecture à l’école secondaire québécoise (MELS, 2007). En classe, cependant, l’interprétation est beaucoup moins travaillée que la compréhension (Beaudry, 2009; Tauveron, 2001), ce qui s'explique en partie par le fait que la lecture interprétative pose des problèmes dans le cadre de son évaluation. En effet, contrairement à sa compréhension, l’interprétation d’un texte est difficilement évaluable, en raison de l’activité subjective du lecteur (Dufays, Gemenne et Ledur, 2005; Rouxel et Langlade, 2004).

Cette communication par affiche présentera les résultats de deux études menées à partir de cette problématique. D’abord, les résultats d’une recension des écrits sur les principaux problèmes en évaluation des lectures interprétatives, tels que répertoriés par des chercheurs en didactique de la lecture littéraire, seront présentés. Ensuite seront présentées les données issues des réponses données par 33 enseignants du secondaire à un questionnaire portant sur les difficultés qu'ils rencontrent lors de l’évaluation de la composante « interprétation » de la compétence en lecture. Ces données, analysées selon un devis mixte, permettent une comparaison entre les problèmes soulevés par les didacticiens et ceux soulevés par les répondants, qui, comme notre analyse le révèle, ne sont pas toujours en adéquation.

81e Congrès de l'ACFAS

L'approche neurolinguistique en contexte universitaire chinois

Auteur : thierry Gal-Bailly
Colloque    502 - Apprentissage

On enseigne le français en Chine avec la méthode traditionnelle. Dans une grande université, une nouvelle méthode développée au Canada (Germain & Netten, 2011), l’approche neurolinguistique (ANL), a été pré-testée en 2010-11.

Nous décrivons le contexte (profil des acteurs et culture d'enseignement-apprentissage), proposons une brève présentation de l’ANL qui s’appuie principalement sur les travaux en neurolinguistique (Ellis, 2008; Paradis, 2009) qui expliquent que le savoir ne se transforme pas en habileté. L'ANL vise le développement direct de l'habileté à communiquer via la primauté de l’oral dans des situations authentiques de communication ; la lecture et l’écriture sont préparées et suivies d’activités orales.

Nous précisons la méthodologie (évaluation du niveau oral et écrit dans deux groupes et questionnaire sur les méthodes). Nous comparons les deux méthodes, des tendances sont dégagées, toutes positives quant à l’ANL : bons résultats et meilleure homogénéité, appréciation des étudiants davantage positive.

Ellis, N. (2008). Implicit and Explicit Knowledge about Language., Encyclopedia of Language and Education. Kluwer.

Germain, C., & Netten, J. (2011). Impact de la conception de l’acquisition d’une langue seconde ou étrangère sur la conception de la langue et de son enseignement. Synergies Chine, 6, 25–36. 

Paradis, M. (2009). Declarative and Procedural Determinants of Second Languages. Studies in Bilingualism (p. 219). John Benjamins Publishing Company. 

81e Congrès de l'ACFAS

Pourquoi enseigner les sciences humaines au primaire? Points de vue des futurs enseignants de l'enseignement au primaire

Auteur : Anderson Araújo-Oliveira
Colloque    502 - L'univers social au primaire : état de la recherche et de la réflexion sur la formation enseignante, l'enseignement et l'apprentissage

La présente communication s'inscrit dans le cadre du projet de recherche «Analyse des dispositifs didactiques mis en œuvre dans les pratiques d'enseignement de futurs enseignants du primaire » subventionné par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture. S'appuyant sur des données préliminaires issues d'une enquête par questionnaire réalisée auprès de 115 futurs enseignants de l'Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, la communication met en évidence les finalités sous-jacentes à l'enseignement des sciences humaines et sociales ainsi que ses contributions au développement de la triple mission octroyée à l'école québécoise (instruire, socialiser, qualifier). Les résultats révèlent que l'apport de cet enseignement serait axé principalement sur le développement d'attitudes socialement acceptables chez les élèves ainsi que sur le développement d'une connaissance et d'une compréhension de l'histoire et du fonctionnement de leur société d'appartenance pour mieux s'adapter.