Rechercher dans le programme et les archives du congrès



81e Congrès de l'ACFAS

Proposition d'un modèle des antécédents et conséquences de la vente suggestive dans le domaine de la restauration

Auteur : Jean Lagueux
Colloque    447 - Les nouvelles évolutions et tendances de l'industrie des services

Cet article propose un modèle des antécédents et conséquences de la vente suggestive dans le domaine de la restauration.  L'activité de vente est explorée en tenant compte d'un cadre théorique associé à la vente et d'une séquence unique de service chez les détaillants de service. Des antécédents sont appréhendés et tiennent compte de caractéristiques du vendeur, du client et du contexte de service.  Les conséquences des comportements de vente sont également considérées en comparant les effets sur les ventes effectuées, sur la satisfaction du client et la relation entre celles-ci.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    447 - Les nouvelles évolutions et tendances de l'industrie des services
81e Congrès de l'ACFAS

Culture et mobilité de migrants latinos-américains dans les TIC: le cas de Montréal

Auteur : Ana Dalia Huesca
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Mise en scène de l'ethnicité chez les commerces sud-asiatiques de Parc-Extension : une étude de cas

Auteur : Marie-Eve Dufresne
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Cette communication rend compte d'une étude ethnographique portant sur les commerces sud-asiatiques de Parc-Extension, quartier multiethnique de Montréal. Ancrée dans une approche constructiviste de l'ethnicité, cette recherche explore la «mise en scène» de l'ethnicité dite sud-asiatique par les façades de ces commerces. Afin d'approfondir ce phénomène, il s'agira aussi aux points de vue des marchands. Cette enquête combine différentes sources de données :observations, entrevues et analyse documentaire. Les entrevues révèlent notamment le statut précaire de ces activités commerciales ainsi que le côtoiement d'une clientèle diversifiée. L'observation des façades commerciales révèle également la présence notable et variée de marquages identitaires sud-asiatiques. Malgré cela, les marchands interrogés semblent attacher peu d'importance à une volonté de mise en vue de référents identitaires sud-asiatiques sur leur devanture commerciale. Au total, cet affichage ambivalent de l'identité ethnique sud-asiatique semble peu refléter une mise en marché de l'ethnicité fréquemment observée ailleurs. Le portrait ainsi obtenu sur ces commerces sud-asiatiques et leur façade commerciale n'en fournit pas moins de riches indications sur la réalité actuelle et changeante de Parc-Extension.


81e Congrès de l'ACFAS

Mot de bienvenue

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Réactions managériales aux mesures proactives pour combattre la discrimination en emploi

Auteur : Eric Charest
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Chicha (1998) en étudiant l'impact des programmes d'accès à l'égalité (PAE) liés à une obligation contractuelle constatait des progrès inégaux entre les employeurs : alors qu'un petit nombre semblaient nettement en avance dans l'atteinte de l'égalité, la vaste majorité d'entre eux stagnait ou progressait très lentement. Ce constat amenait à une interrogation : comment expliquer que face à la même obligation juridique, les entreprises aient des niveaux de conformité aussi contrastés? Le cadre juridique à lui seul semble insuffisant pour expliquer les différences observées ce qui signifie que d'autres variables endogènes et exogènes aux organisations doivent être opérantes (Scott, 2007). Il devient dès lors pertinent d'explorer les réponses managériales au cadre juridique québécois pour combattre proactivement les discriminations en milieu de travail. En se basant sur une analyse de contenu d'entrevues menées auprès des responsables des PAE dans des organisations privées montréalaises, nous identifions plusieurs facteurs des environnements externes et internes qui expliquent ces niveaux de conformité observés.

81e Congrès de l'ACFAS

Dîner

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Au delà du « commerce ethnique » : la mobilisation de la multiethnicité dans les rues commerçantes de quartier à Montréal 

Auteur : Martha Radice
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

L'un des apports les plus visibles de l'immigration à la ville est le commerce dit « ethnique ». Tant dans le discours populaire que dans la littérature scientifique, on a tendance à penser ces commerces issus de l'immigration (restaurants, épiceries et autres boutiques) en termes d'affiliations ethniques uniques : une seule par magasin, typiquement celle du commerçant ou de ses produits, parfois mise en relation avec l'identité ethnique des membres de la culture majoritaire qui peuvent en être les clients. Or c'est une perspective réductrice d'un phénomène bien plus complexe, où s'offrent et se négocient de multiples marqueurs de l'identité ethnique. En puisant dans un travail de terrain ethnographique mené sur quatre rues commerçantes de quartier à Montréal, nous dégageons des principes qui régissent la mobilisation de l'ethnicité dans les commerces : des stratégies d'authentification et de diversification des produits; des modes de consommation traditionnels et exploratoires; des patterns de rayonnement très local ou plutôt lointain. Ces commerces apparemment ethniques sont le plus souvent multiethniques; par ailleurs, ils génèrent de nombreux échanges interethniques qui ne sont pas sans conséquence sur la façon dont les citadins vivent la diversité ethnique et, par extension, l'immigration. 

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

L'influence des variables du sexe et du statut immigrant sur l'entrepreneuriat : le cas des entreprises en technologies de l"information et de la communication (TIC) à Montréal

Auteur : Sylvie Paré
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Les entreprises de la nouvelle économie représentent environ 12 % de l'activité économique de la région métropolitaine de Montréal, dont la majorité est du type « économie du savoir », et dans lesquelles on note une relative mais statistiquement significative absence des femmes. De même, on trouve une présence supérieure de femmes qui proviennent de groupes des minorités ethniques, à savoir de provenances autres que des groupes majoritaires canadien-anglais et canadien-français. En fondant notre analyse sur les données extraites des Répertoires Scott pour l'année 2007, nous offrons  une définition opérationnelle de la nouvelle économie en premier lieu, puis  nous analysons les données selon le sexe et l'origine ethnique/immigrante.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Le « Petit-Maghreb » de Montréal : une enclave commerciale? Quand cohabiter rime avec travailler

Auteur : Bochra MANAï
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Le Petit Maghreb de Montréal est un espace aux significations multiples, oscillant entre la caractéristique ethnique ou communautaire et la caractéristique commerciale et économique. Nous nous attacherons à la définition de cet espace lié à la «communauté» maghrébine de Montréal dont la spatialisation constitue un cas d'hétérolocalisme, tel que théorisé par Zelinsky (1998) puis par Hardwick (2006). Issu de l'interaction d'acteurs politiques, institutionnels, de commerçants ancrés à l'échelle de l'artère, nous décrirons le Petit-Maghreb qui constituerait une éventuelle enclave commerciale maghrébine à Montréal. Alors que les commerçants qui se concentrent dans cette partie de la ville ont des trajectoires diverses, les différents acteurs en présence interagissent et doivent cohabiter. Si travailler est une nécessité pour les uns, cohabiter deviendrait un impératif pour tous. Dans cette communication, nous décrirons plus spécifiquement, les interactions porteuses de conflits ainsi que les différents territoires de ces conflictualités, notamment dans l'espace public (rue commerciale, parcs, trottoirs) et ce en puisant dans les résultats de notre enquête qualitative menée au Petit Maghreb auprès de tous les acteurs impliqués dans cet espace.

81e Congrès de l'ACFAS

Pause

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Villes plurielles et organisations multiculturelles : vers une convivialité du quotidien?

Auteur : Annick Germain
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Intégration du migrant au marché du travail (2006 à 2012)

Auteur : Brahim Boudarbat
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

Adéquation emploi-formation chez les travailleurs salariés issus de l'immigration au Québec : une comparaison selon le type de centre urbain

Auteur : Chata Malé
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Cette communication examine les variations selon le type de centre urbain de 1) la propension à être employé et 2) l'adéquation emploi-formation appréhendée sous la forme d'une variable à trois catégories (surqualifié, exactement qualifié et sous-qualifié) découlant du rapprochement du niveau de compétences de l'emploi détenu avec le niveau de formation du salarié le détenant. En pratique, ces écarts sont examinés en lien à un continuum spatial incluant l'agglomération montréalaise, les trois métropoles régionales (Québec, Gatineau et Sherbrooke), les autres agglomérations regroupées en deux catégories de taille ainsi que le reste non-métropolitain et ce, tant pour l'ensemble des actifs salariés que pour les quatre sous-ensembles issus du croisement du lieu de naissance (Canada, hors Canada) par l'appartenance ou non à une minorité visible.
Deux stratégies méthodologiques sont utilisées successivement. La première implique un examen à deux niveaux axé l'un sur la propension à être occupé et l'autre sur l'adéquation emploi-formation, tandis que la seconde revient à fusionner les deux niveaux au moyen de la considération du fait d'être chômeur à côté des trois catégories d'employés déjà mentionnées. Chacune de ces deux stratégies comporte une analyse descriptive suivie d'une analyse statistique reposant sur un modèle logit approprié (logistique, multinomial ou à variables ordonnées) ; lesquelles analyses sont mises en œuvre en relation à l'échantillon 20% du recensement de 2006.

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

La fluidité́ de l'ethnicité et la fin des modèles spatiaux : à partir du cas de Montréal

Auteur : Xavier Leloup
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Les sciences sociales sont peuplées de modèles et l'étude de la répartition des groupes ethnoculturels dans l'espace n'échappe pas à la règle, puisqu'elle s'est faite à travers de différents schémas insistant sur l'assimilation, la stratification spatiale (place stratification), le pluralisme, l'hétérolocalisme ou l'utilitarisme fonctionnel. Cette communication se veut un retour sur ces différents modèles ou schémas et leur usage, mais en les mobilisant pour tenter d'expliciter la diversité ethnoculturelle à l'échelle des quartiers montréalais. L'intérêt d'une telle étude est triple. En premier lieu, elle vise à décrire un phénomène qui prend de l'importance dans les villes des pays du Nord et qui commence à être abordé de manière plus systématique, après avoir été quelque peu négligé au profit de la ségrégation résidentielle. En deuxième lieu, elle permet de revenir sur les présupposés des différents modèles énoncés plus haut et d'évaluer leur pertinence dans un contexte de fluidité croissante des milieux résidentiels. En troisième lieu, elle illustre un usage possible de différents outils provenant de la statistique sociale et de l'analyse spatiale.

81e Congrès de l'ACFAS

Des trajectoires socioprofessionnelles réussies?

Auteur : Mariola Misiorowska
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

La conférence porte sur la mobilité professionnelle de travailleurs immigrants qualifiés au Québec et occupant un emploi lié à leur champ de compétence. À ce titre, nous analyserons les trajectoires de ces personnes entre 2000 et 2011. Nous nous intéressons aux actions, aux rôles et aux changements survenus en cours de trajectoire tout en cherchant à saisir la mobilité individuelle entre les divers emplois et à dégager certains phénomènes communs à tous.
Nous nous intéressons également à l'objectif professionnel individuel des sujets puisqu'il guide leur démarche d'intégration en emploi dans le pays d'immigration. Ensuite, l'analyse portera sur le premier emploi occupé par les acteurs – le point de départ pour leur cheminement – puis aux diverses positions occupées avant d'arrivée à l'emploi qualifié, situé minimalement au niveau du dernier diplôme détenu. En prenant en considération l'objectif professionnel de chacun, il sera possible d'établir le lien entre les buts personnels et la mobilité professionnelle. À la suite d'une analyse des trajectoires, nous tenterons d'identifier les scénarios idéal-typiques de la mobilité professionnelle. Au final, nous proposerons une réflexion sur les raisons de différents déroulements des parcours que nous avons pu observer. 

81e Congrès de l'ACFAS

Mot de clôture

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

La diversité dans les milieux de travail : une analyse géographique de l'hétérogénéité ethnique et raciale dans les lieux de travail à Toronto

Auteur : Brian Ray
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Les lieux de travail sont révélateurs des interactions entre les groupes ethniques et raciaux dans une société multiethnique. Dans ces lieux, les travailleurs entrent en contact avec des individus qui ne partagent pas leur patrimoine culturel. Les lieux de travail sont donc particulièrement intéressants pour comprendre comment les groupes ethniques et raciaux négocient les différences culturelles dans la vie quotidienne. Cette communication a deux objectifs. Premièrement, nous analysons l'importance de l'hétérogénéité ethnique et raciale dans les espaces de travail à Toronto ainsi que dans les quartiers de résidence de cette même ville. En utilisant les données du recensement, nous examinons la répartition spatiale de l'hétérogénéité à travers la RMR de Toronto. Deuxièmement, nous analysons l'importance des lieux de travail comme espaces où les minorités raciales et la population blanche subissent des expériences discriminatoires ou d'inconfort. Notre recherche démontre que les lieux de travail sont beaucoup plus hétérogènes que les quartiers de résidence. En même temps, les lieux de travail sont très souvent identifiés comme espaces où les minorités raciales vivent des expériences de discrimination. 

81e Congrès de l'ACFAS

Discussion

Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?
81e Congrès de l'ACFAS

La diversité des trajectoires des banlieues de l'immigration

Auteur : Myriam Richard
Colloque    449 - Travailler et cohabiter — L'immigration en action : au-delà de l'intégration?

Cet exposé jette un éclairage sur le rôle méconnu joué par l'immigration dans le développement et la transformation des banlieues montréalaises, en retraçant les trajectoires socioéconomiques et ethnoculturelles de 5 quartiers des débuts de leur urbanisation à nos jours. Nous présentons d'abord le Mile End et Parc Extension, deux « banlieues de tramway » devenues des quartiers immigrants, mais dont les trajectoires divergent à partir des années 1970. Nous abordons ensuite l'évolution de deux générations de banlieue italienne : la Petite Italie où gentrification et marquage italien des commerces font aujourd'hui bon ménage, ainsi que Saint-Léonard, théâtre de luttes de pouvoir bi-ethniques durant les années 1960, qui fait maintenant face à une polarisation socio-spatiale marquée. Enfin, nous retraçons la croissance et les transitions ethniques qu'a connues la banlieue récente aisée de Brossard. Bien qu'aujourd'hui les immigrants s'établissent beaucoup moins souvent en banlieue à Montréal qu'à Toronto ou à Vancouver, notre perspective d'analyse élargie dans le temps et dans l'espace permet de faire ressortir l'importance des acteurs immigrants dans la construction banlieues, la diversité des types de banlieues qu'ils ont contribué à refaçonner et, ultimement, leur contribution à la construction d'une métropole cosmopolite.